Memento Mori

Dans un monde envahi par les zombies, arriverez-vous à survivre ? Choisissez votre camp, choisissez votre survie... ou votre mort.
 

Partagez | .
 

 [FINI] Les balades, c’est toujours marrant ! [PV Daryl]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Jackson Highmore
I'm Still in School

Feat : Ryan Kwanten
Messages : 175
Date d'inscription : 01/12/2013

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
90/100  (90/100)
Jauge de Faim:
90/100  (90/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: [FINI] Les balades, c’est toujours marrant ! [PV Daryl]   Mar 3 Déc - 8:57

1er Septembre 2011 – Milieu d’après-midi

Aujourd’hui, tout le monde semblait avoir décidé de m’emmerder. Dans le sens où tout le monde au lycée avait décidé de me contrarier. « Jack, fais pas ci, fais pas ça ! Et si tu allais chercher de la flotte, histoire d’être utile, pour une fois ? Et si tu allais chercher de la bouffe ? Et si tu allais… ! » Bref, après plusieurs conseils à la noix, je décidai de prendre ma voiture de location –heureusement que j’avais plus à la payer, vous imaginez le prix !– et pris la route.
Il faisait encore beau et chaud, et je roulais avec la fenêtre grande ouverte. Malgré le temps, je devinais tout de même que nous étions fin du mois d’août. Ou alors début septembre, un des deux. S’il y avait bien un truc qui me manquait vraiment, c’était de ne plus avoir l’heure exacte, ni la date exacte. C’était pas cool ça. Je savais même pas quand pouvait être mon anniversaire, sauf approximativement…
Dans les anciens champs, teintés de jaune pâle à cause de la chaleur, je pouvais voir des zombies se baladant lentement, à la recherche de quelque chose à bouffer. Pfeuh, rien de bien dangereux ! N’empêche, j’voulais vraiment un flingue : j’avais voulu visiter le lycée pour trouver une arme. A la place, j’étais tombé sur un groupe de survivants. C’était quand même mieux, c’est vrai, mais ça n’empêchait pas que je n’avais toujours pas de pistolet. J’avais pas eu l’occasion d’en chercher un, mais là, c’était le moment ou jamais ! J’allais revenir comme un héros, avec de la bouffe, de la flotte, des armes et des munitions. Yeah ! Les autres n’allaient pas en croire leurs yeux. Même le vieil Eric allait être sympa avec moi, j’en étais sûr !

Je finis, après une bonne heure de route, par arriver dans une petite ville voisine. Y avait plus tellement dans la ville du lycée : on avait déjà chopé quasi tout ce qu’il restait dans les maisons et magasins. Du coup, fallait aller un peu plus loin, maintenant. Mais c’tait pas grave : j’aimais bien rouler, surtout avec ma voiture, sur laquelle il était encore écrit les coordonnées de la compagnie qui me l’avait louée. C’était pas une bagnole très sophistiquée, ça nan. Une Toyota tout ce qu’il y avait de plus normal quoi. Mais elle roulait bien.
Bref, j’arrivai donc dans la petite ville. Je garai ma voiture au milieu de la rue, face à un ancien supermarché, et sortis. Il n’y avait pas un chat. Rien, pas un zombie. Juste des feuilles de papier et autres objets sur le sol. C’était vraiment un triste spectacle quand même ! Je pris mon couteau, ainsi que ma barre de fer, histoire d’être sûr de pouvoir me protéger –j’étais pas stupide non plus hein !– et me dirigeai vers le supermarché. Il fallait aussi que je trouve une arme… ça c’tait le plus important quand même. Quoique… boarf, j’avais le temps de toute façon !

Je m’arrêtai face à la baie vitrée du commerce, tenant toujours mes armes en main, et scrutai l’intérieur, cherchant à voir si un zombie quelconque s’y trouvait. Pendant trente bonnes secondes, je ne vis rien. Rassuré –j’les aimais pas beaucoup non plus ces trucs…– je m’apprêtai à me reculer pour entrer, quand tout d’un coup, une créature se jeta sur la vitre, et y colla son visage putréfié, me regardant de ses yeux de mort-vivant. Je sursautai d’un coup, faisant un bond en arrière.

« Woh putain ! T’as manqué de me faire faire un arrêt cardiaque, saloperie ! »

Le choc passant, je me mis à rire et m’approchai de la vitrine. Je posai un doigt sur le verre, là où se trouvait le nez de la créature, et chatouillai la vitre.

« Guiliguili ! Haha t’es con quand même. Fiouuu ! »


Dernière édition par Jackson Highmore le Lun 20 Jan - 6:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Daryl Dixon
I'm not a Prisoner, Just a Survivor

Feat : Norman Reedus
Messages : 134
Date d'inscription : 04/10/2013

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Jauge de Faim:
100/100  (100/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: [FINI] Les balades, c’est toujours marrant ! [PV Daryl]   Lun 23 Déc - 15:40

À la base, je suis un solitaire. Mouais, c’est assez évident j’imagine, mais là… là j’avais besoin de me retrouver un peu seul. Pourquoi? Aucune putain d’idée, il le fallait c’tout, pas besoin de faire un dessin pour tout dire! Bref. Sauf que j’avais quand même trouvé un moyen, une idée, pour me retrouver un peu seul. Un petit raid en ville. Il avait un max de gens à la prison maintenant et une gosse à nourrir. Et c’est vrai que je prenais pas ce dernier élément à la légère. J’avisai donc Rick que je partais en petit tour de reconnaissance en ville question de rapporter quelques trucs utiles. Une fois fait, je montai sur ma moto pour partir en direction de la ville.

C’fou comment juste le grongron de ma moto pouvait faire du bien. Enfin, même si au fond c’était vachement bruyant et que les rodeurs rappliquaient rapidement au son. Mais j’m’en fou, j’ai mon arbalète et des flèches pour me débrouiller. Au moins seul, j’avais que mon cul à protéger. Le vent, les arbres… bref, si c’était pas de quelques rodeurs, la petite balade aurait pu être on ne peut plus normale. La route ne fut pas si longue en réalité, la ville était pas trop loin et ma balade se termina rapidement. Il y avait quelques rodeurs autour, normal quoi. Bref. Je m’armai déjà, parce que j’aime mieux être préparé que m’faire prendre comme un con. J’allais de suite vers l’espèce de pharmacie que je commençais à connaître par cœur. Je pris les trucs utiles, il avait pas beaucoup de zombies, je voyais plutôt les corps figés au sol, résultat de nos multiples visites. Je restais pas une éternité, je prenais ce que je voulais et j’aurais ma petite dose de solitude en plus. J’pouvais pas demander vraiment mieux.

Je faisais l’inventaire mentalement de tout ce que je devais rapporter en me dirigeant vers la sortie, même si je restai assez alerte à ce qui se passait autour de moi, mon arbalète entre les mains. Je me stoppai avant même d’être à la porte. J’avais entendu du bruit. Une bagnole. Quelqu’un de la prison? Tranquillement, je m’approchai de la porte pour me donner un aperçu de l’extérieur. Je vis de suite la silhouette étrangère d’un mec qui fixait la vitrine du supermarché. Il v’nait d’où c’lui là? Et pour fixer la vitrine, il la fixait…jusqu’à ce qu’il sursaute en voyant un zombi. Franchement, il s’attendait à quoi ce con?!... et en plus il lui répond. J’approchai on ne peut plus silencieusement, j’me demandais bien ce que je ferais de lui, partir? Bah, non. J’voulais quand même savoir d’où il venait et s’il pensait revenir souvent ici hein… avec le temps, on prenait nos ressources ici, nous.

Là, c’est moi qui me figeais. C’était une blague? Il avait même pas sentit ma présence et il faisait des guiliguili à un zombi au travers d’une vitrine… Vraiment, faudrait p’t’être que j’achève ses souffrances.

Alors qu’il lui lançait que le rôdeur était con, je répondis à la place de la bestiole.

«J’me demande plutôt c’qui le plus con entre toi et lui.»

Mon arbalète était chargée. Je regardai rapidement autour de moi, question de savoir s’il était venu en solo ou avec des copains. Pas question que je me fasse prendre par des tarés moi.

«T’es qui toi?»

Et j’lui lâchai la question sans rien rajouter et en laissant mon regard perçant sur ce qui semblait être un jeunot. Mouais, il semblait pas bien âgé. Il devait avoir un groupe. Savoir où et qui. Parce que des cinglés, on en avait déjà assez sur les bras. J’étais à une quinzaine de pas de lui, parce que si j’me faisais attaquer par d’autres, je les verrais. Surtout que j’avais la vitrine qui me permettait de voir tout ce qui se passait derrière moi. Pas de rodeurs au moins. C’était déjà une bonne chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Jackson Highmore
I'm Still in School

Feat : Ryan Kwanten
Messages : 175
Date d'inscription : 01/12/2013

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
90/100  (90/100)
Jauge de Faim:
90/100  (90/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: [FINI] Les balades, c’est toujours marrant ! [PV Daryl]   Mer 25 Déc - 9:18

Fiou ! Il m’avait fait peur ce zombie, avec son regard mort et ses dents totalement pourries. J’étais toujours pas très habitué à autant de laideur. Parce que bon, les morts qui courent les rues, c’est quand même invraisemblable, nan ? Donc encore maintenant, j’avais du mal à y croire. Mais bon, cela faisait plus d’un an que la situation était en statuquo, donc ce n’était pas un rêve, ni une mauvaise blague. Malheureusement. Bref, une fois que le choc causé par le zombie fut passé, je me mis à le chatouiller à travers la vitre. Derrière le verre, il tenta de mordre mon doigt. Je ne pus m’empêcher de rire : les zombies étaient tous des imbéciles. Au moins, c’était ça qui m’avait préservé de la mort. Ils étaient trop cons. A haute voix, je lançai d’ailleurs une injure pour la créature, qui continuait à mordiller la vitre pour tenter de me bouffer. Soudain, une voix se fit entendre derrière moi. Sous l’effet de la surprise, je fis un bond énorme, manquant de tomber à la renverse, et me retournai en même temps. Mon cœur battait à du cent à l’heure, et je posai même une main sur ma poitrine.

« Putain mec ! Tu m’as foutu une de ces peurs ! »

Puis en plus il m’avait traité de con ! Non mais oh, c’était plutôt lui le con : à faire peur comme ça aux gens hein… Je le détaillai rapidement. A première vue, il semblait être le genre d’homme qui prend pas bien soin de lui, mais qui sait gérer la baston. Ouais… franchement, ça m’aurait pas étonné qu’il soit flic ou militaire. Bref, les gens qui n’ont pas d’humour quoi. Il tenait en main une arbalète, et j’étais certain que si j’faisais un faux mouvement ou un truc dans le genre, s’en était foutu de moi. Donc, je restai bien calme. J’étais pas totalement stupide non plus, quoi qu’en disait cet imbécile d’Eric ! Ouais parce que le con, de nous deux, c’était lui, pas moi. En plus il avait pas d’humour.
Donc, je fixai le type, les mains en l’air. Merde quoi, j’avais pas l’air dangereux pourtant ! Comme quoi, il existait tout de même des paranos sur cette planète. Bon ok, normal me direz-vous. Mais j’avais pas l’air méchant non plus, si ?
Le militaire me regardait de ses yeux perçants, et me demanda qui j’étais. Et c’était tout. Derrière moi, le zombie continuait à essayer de bouffer la vitre. Il n’allait pas aller bien loin. Les mains toujours en l’air, je répondis d’un ton détaché :

« Je m’appelle Jackson Highmore. Et toi ? »

Bah oui, c’était la moindre des choses que ce type se présente à son tour quoi ! Puis p’t’être qu’on allait devenir potes et que j’allais pouvoir le ramener au lycée. Mais franchement, j’en doutais un peu. Puis j’avais pas spécialement envie de devenir pote avec lui, très franchement. A première vue, ça avait l’air d’être réciproque. Enfin bref, j’espérai qu’il allait me foutre la paix, histoire que je puisse faire mes courses tranquille. Merde quoi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Daryl Dixon
I'm not a Prisoner, Just a Survivor

Feat : Norman Reedus
Messages : 134
Date d'inscription : 04/10/2013

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Jauge de Faim:
100/100  (100/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: [FINI] Les balades, c’est toujours marrant ! [PV Daryl]   Jeu 26 Déc - 15:15

Finalement, j’aurais peut-être pas besoin d’une flèche pour le trucider le gamin. Juste entendre ma voix et il me pète presque une crise cardiaque. Mouais. J’pourrais bien dire que j’aurais réagi pareil, mais il avait aucunement ses sens en alerte contrairement à moi. Bon d’accord, j’étais pas parfais dans le domaine, sauf qu’au milieu d’une ville où il y avait des rôdeurs, fallait faire un minimum attention quoi. Bref, j’en avais rien à foutre qu’il soit imprudent ce jeunot! J’aurais peut-être mieux fait de me barrer. Sa réaction n’avait rien d’exagérée, elle était même assez… sincère j’dirais. J’m’imaginais bien un rôdeur à ma place et il serait d’jà en train d’en devenir un p’t’être bien. C’est vrai qu’on sait être parfois plus silencieux qu’un rôdeur, je l’admets. Enfin, il me confirma que je l’avais presque tué en me disant que je lui avais fait peur. J’répondis rien. Bah quoi? J’étais pas là pour faire la discussion bordel!

Le gosse qui se présentait sous mes yeux n’avait rien de menaçant, j’voyais bien que c’était pas un mec dangereux. Il avait pas joué la comédie dans sa frayeur ni dans sa p’tite discussion avec le zombie, il savait pas que j’étais là. J’espère qu’il avait pas touché à ma bécane tiens! Enfin, disons que je pense que je faisais mon effet avec mon arbalète entre les mains. Je le vis bien se détendre, mais en restant sur ses gardes. J’devais presque avoir l’air d’un fou furieux du coup. Je pense pas que c’était un type avec le Gouverneur. Non, j’étais presque convaincu même. J’avoue que j’étais curieux de savoir d’où il venait comme ça. Un solitaire? Possible, mais il avait rien avec lui donc il devait avoir un endroit quelque part où il était installé.

Il finit par répondre à ma question en se présentant. Tout naturellement, il me retourna la question. J’en avais rien à foutre qu’il sache comment je m’appelle en vrai alors je lui répondis tout en tenant mon arbalète contre moi.

«Daryl.»

Faut avouer que maintenant, les noms de famille ça sert presque plus à rien. En dehors savoir avec qui tu pouvais avoir un lien familial. Le mien était mort. Je n’abaissai pas plus mon arme en tout cas. Je continuais de fixer le gamin et la vitrine. Sûrement que s’il avait des potes, ils se seraient déjà pointés… à moins qu’il monte la garde pour une bande à l’intérieur du supermarché… même laisser un mec tout seul aussi maigrement armé c’était presque cruel.

«T’es venu ici tout seul? Tu viens de loin?»

J’allais pas lui demander ce qu’il était venu faire franchement, il était venu chercher des vivres, quel idiot pourrait penser qu’il vient faire une balade de santé? Franchement. Enfin, je relevais légèrement la tête. Je restais sur mes gardes, mais à le voir, il avait pas l’intention de m’attaquer et même avec ma question, je me doutais qu’il était seul. Faut dire que j’avais pas envie de m’attarder trop longtemps ici non plus. J’avais mes trucs, me manquait que ma bécane et je pourrais bien partir d’ici en oubliant blondinet. Enfin,j e pense que Rick aimerait savoir qu’il y a d’autres survivants dans les parages. À savoir si c’est une bonne ou une mauvaise nouvelle… c’est une autre histoire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Jackson Highmore
I'm Still in School

Feat : Ryan Kwanten
Messages : 175
Date d'inscription : 01/12/2013

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
90/100  (90/100)
Jauge de Faim:
90/100  (90/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: [FINI] Les balades, c’est toujours marrant ! [PV Daryl]   Ven 27 Déc - 10:34

Ce type n’avait pas l’air d’être des plus sympas, franchement ! J’avais l’impression qu’il était prêt à me tirer une flèche dans le cul à n’importe quel moment. Ou plutôt dans la tête en fait, c’était plus logique vu que je ne lui tournais pas le dos. Enfin soit ! Vu qu’il était impressionnant, quand il me demanda comment je m’appelai, je lui répondis sans broncher. J’aurais pu répondre un truc du genre « Va te faire foutre, t’as qu’à te présenter en premier ! » ou un truc dans le genre, mais jamais j’aurais osé. Nan vraiment, j’étais pas stupide à ce point. Mais naturellement, je lui demandai à mon tour comment il s’appelait. C’était quand même plus sympa de le savoir, aussi. Puis ça nous mettait un peu sur un même pied d’égalité quoi.
Tenant toujours son arme contre lui, l’inconnu se contenta de me répondre qu’il s’appelait Daryl. Okay, c’était déjà mieux que rien. J’aurais bien aimé lui tendre une main, mais j’étais pas sûr qu’il la serre. Et quand bien même s’il le faisait, il me briserait surement les os. Même si j’étais musclé, lui c’tait carrément une armoire à glace ! J’imaginais même pas la pauvre fille se retrouvant dans ses bras : elle serait cassée en mille morceaux. Gâchis ! De toute manière, les nanas préfèrent un type doux et gentil comme moi. Rah… qu’est-ce que je rêvais d’avoir une jolie fille bien vivante dans mon lit. Même si j’avais pas vraiment de lit en fait. Ni de fille morte dedans. Beurk.

Bref, après un silence quelque peu pesant, « Daryl » me demanda si j’étais venu ici seul, et si je venais de loin. Eh oh ! Fallait pas me sous-estimer : ouais, j’étais venu ici seul, et j’avais besoin de personne pour ça ! Par contre, je savais pas si je pouvais lui dire que je venais du lycée. Les autres me disaient tout le temps de garder le lieu secret. En même temps, ramener quelqu’un, c’était une bonne idée non ? Surtout un Rambo quoi. Franchement, j’hésitai. Nan, j’allais le jouer intelligemment ! Avec plus d’assurance, je lui répondis :

« Ouais, je suis venus seul. » Je reniflai bruyamment en regardant le sol quelques instants puis je relevai le visage vers le Daryl. « Sinon on peut dire que j’viens de loin ouais. Je suis originaire d’Australie. »

J’avais pas menti, non plus ! J’étais bien australien, à la base. J’étais juste… « en vacances ». Maintenant, j’espérais qu’il allait pas non plus penser que je le prenais pour un con. Quoique, je le prenais surtout pour un tas de muscles super impressionnant ! Bon ok, y avait plus musclé aussi. Puis au moins il m’avait pas latté la tronche dès le départ. C’était déjà un bon départ nan ?
Boarf, de toute manière, grâce à mon accent australien, il allait bien capter que je me foutais pas de sa gueule. Enfin je l’espérais. Après tout, j’étais pas dans sa tête, il était pas dans la mienne non plus. Heureusement hein. Chacun était bien dans sa tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Daryl Dixon
I'm not a Prisoner, Just a Survivor

Feat : Norman Reedus
Messages : 134
Date d'inscription : 04/10/2013

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Jauge de Faim:
100/100  (100/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: [FINI] Les balades, c’est toujours marrant ! [PV Daryl]   Dim 19 Jan - 17:07

Le gamin semblait vraiment pas certain de lui… sûrement qu’avec mon arbalète pointer sur sa gueule, je devais pas le faire sympa quoi. Au final, je lui dis quand même mon nom, de toute façon, il ferait quoi avec? S’il connaissait le Gouverneur, il lui dirait… et tant mieux si ce salaud entend un peu parler de moi de toute façon. Mais à son air, j’suis pas mal certain que les emmerdeurs qu’il connait sont déjà morts. Bref, je restais quand même sur mes gardes, j’venais pas en ville pour m’y faire des copains après tout. Lui, j’le connaissais pas. Il m’connaissait pas non plus et j’sais pas ce qui se passait dans sa tête, mais j’en avais rien à foutre, tant qu’il tente pas de faire le con…

J’finis par lui poser une autre question. Il venait d’où. Bah oué, il était loin ou pas de la prison ? Pas envie de voir un groupe errant vouloir se joindre à nous. Il me répondit en premier lieu qu’il était venu seul. Ah bah, je le croyais pour la peine, surtout avec son petit air qui montrait bien qu’il était content de l’exploit. Et après… il me dit un truc qui me laissa vraiment sur le cul. De l’Australie. Non mec, ta vie, j’m’en balance. Pour la peine, je baissais un peu mon arbalète d’un air complètement blasé.

«Australie…»

Que j’répétais d’une voix rauque et qui montrait … bah, que j’le trouvais un peu con. Bref. J’en vins à me dire que ce gamin avait absolument rien de dangereux finalement. Et il serait vachement prévisible s’il tentait de me sauter dessus, je pense. Je mettais mon arbalète sur mon épaule en la tenant d’une seule main. J’avais plus rien à faire ici et j’voulais juste pas que l’Australien me suive alors j’mis les points sur les i.

«J’vais partir. J’te jure que si tu tentes de me suivre, j’te fiche une flèche au cul, c’est clair?»

J’penchais un peu la tête vers l’avant, comme pour bien le regarder. J’lançais pas la menace en l’air, j’étais vachement sérieux en fait. De toute façon, je pense pas qu’il tenterait de me suivre, s’il a une bagnole, il serait vraiment pas subtil. S’il est à pied, pas assez rapide pour me suivre vraiment alors j’en avais rien à foutre et je l’avais prévenu. 'Fin, je le fixais un peu avant de finalement tourner les talons pour aller vers ma précieuse bécane. Mouais, j’lui tournais le dos comme ça. C’était p’t’-être de la confiance, mais clairement pas envers le gamin que je laissais derrière moi. Qu’il continue de discuter avec son pote le rôdeur de l’autre côté de la fenêtre tant qu’il y est.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Jackson Highmore
I'm Still in School

Feat : Ryan Kwanten
Messages : 175
Date d'inscription : 01/12/2013

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
90/100  (90/100)
Jauge de Faim:
90/100  (90/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: [FINI] Les balades, c’est toujours marrant ! [PV Daryl]   Lun 20 Jan - 6:20

Le type à l’arbalète, qui avait vraiment pas l’air d’être un comique, changea littéralement de tête quand je lui annonçai que je venais d’Australie. Il donnait l’impression que je… l’ennuyais. Oui, c’était bien ça : j’avais l’impression de l’emmerder au plus haut point. Pourtant, je ne faisais que dire la vérité hein ! D’une voix qui reflétait clairement son air –même si ça ressemblait plutôt à quelqu’un qui parle à un con… mais j’suis pas con donc bon– il répéta après moi « L’Australie ». Ouais bah ! C’était lui qui ressemblait le plus à un imbécile en répétant ce que je disais. Le regard fier et le nez en l’air, je répondis d’un ton sûr de moi :

« Ouaip ! »

Finalement, il redressa son arme, arrêtant de me pointer avec. Tant mieux, j’allais me sentir un peu plus en sécurité. Même s’il fallait bien l’avouer : ce type ne m’inspirait pas la confiance. Enfin, c’était pas vraiment ça. C’était juste qu’il… n’avait pas l’air très commode. Puis pas très causant aussi. Bref, vraiment pas le genre de type avec qui je me serais bien entendu ! Mais je pensais tout de même l’avoir un minimum impressionné. C’est que c’était pas tous les jours qu’on croisait quelqu’un venant de l’Australie, surtout à notre époque, quoi ! Mais en fait, quand il ouvrit la bouche, ce fut pour lâcher un truc aux antipodes de ce que j’imaginais. En fait, il m’annonça juste qu’il allait partir, et que si je tentais quoi que ce soit –en l’occurrence le suivre– il me planterait une flèche dans le cul. Rien que d’imaginer prendre une telle munition dans les fesses, j’en frissonnai de douleur. J’étais un sacré douillet, en fait. C’était peut-être même pour ça que je ne m’étais pas encore fait mordre : trop peur d’avoir mal… puis de mourir aussi, fallait pas déconner non plus.

En tous cas, il était clair qu’il ne plaisantait pas –ou alors il était vraiment pas doué pour ça– : je le voyais bien dans son regard. Je vis alors l’étranger du nom de Daryl, me tourner le dos et faire demi-tour. L’idée de lui sauter dessus ne me traversa même pas l’esprit. C’est que j’étais pas stupide non plus ! Je savais que si je tentais quoi que ce soit, j’allais vraiment me ramasser une flèche, p’t’être pas dans les fesses, mais ça allait pas être tendre comme truc. Je le vis partir avec sa moto, sans un mot. Quand je n’entendis plus le grondement de son véhicule, je me tournai à nouveau vers le zombie de derrière la vitre, en haussant les épaules : vraiment pas commode, ce type. En plus il était con : il s’était pointé ici pour rien, haha !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [FINI] Les balades, c’est toujours marrant ! [PV Daryl]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[FINI] Les balades, c’est toujours marrant ! [PV Daryl]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [FB1622]Dans les rouages de l'homme poisson [FINI]
» A toujours chercher la petite bête on fini toujours par se brûler les ailes [PV Anshu]
» Soeur pour toujours (Petite Lune) ::FINI:: suite dans la mer originelle
» (FINI)Quoi qu'il arrive je serais toujours là pour toi - Haley & Dean
» OH AFRIQUE TU NOUS RESERVES TOUJOURS DES SURPRISES..........

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Memento Mori :: Le Monde Extérieur :: Les Petites Villes-