Memento Mori

Dans un monde envahi par les zombies, arriverez-vous à survivre ? Choisissez votre camp, choisissez votre survie... ou votre mort.
 

Partagez | .
 

 25 Septembre-La mort dans la peau ( Feat. Nokomix)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Percy Wetmors
I'm A Lonesome Wolf

Feat : Jesse McCartney
Messages : 377
Date d'inscription : 11/05/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Jauge de Faim:
100/100  (100/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: 25 Septembre-La mort dans la peau ( Feat. Nokomix)   Mer 11 Juin - 2:09



Percy avait décidé aujourd’hui de partir en expédition. Il s’offrait un petit voyage comme des vacances. Oui, il était parfois étrange. Comme d’habitude, il s’était vêtu d’un sweat-shirt et de ses jeans longs un peu déchirés à cause de plusieurs évènements. Le blondinet n’aimait toujours pas les gens et malheureusement pour lui il en rencontrait toujours comme s’il se faisait épier et que ces bandes de méchants attendaient jusqu’il se pointe le bout du nez pour l’attaquer. Il ramassa son petit sac –à-dos qu’il enfila rapidement sur son dos. Il tenait comme à son habitude également sa belle hache dans sa main. Il portait quand même des vêtements malgré la chaleur à l’extérieur. Il s’obstinait à cacher à ses cicatrices et ses bleus jamais finit de guérir. Il sortit bien rapidement de sa maison pour marcher très longtemps. Il atteint les limites d’Atlanta  pour se rendre dans une petite ville abandonnée parmi tant d’autres. Le blondinet marchait paisiblement avec un mince sourire afficher sur sa bouche. Il était content d’être seule et de pouvoir marcher dans se calme. C’était bien l’apocalypse. Il n’y avait plus ses tonnes de gens qui marchaient de droites à gauches pour vous bousculer dans la rue. Non, tout ça était fini pour vous donnez un calme absolue. C’était presque le paradis pour lui. Quand, tu avais vécu toute un enfer comme lui, tu ne pouvais que trouver ton comble dans cette nouvelle ère. Il vit des rôdeurs marchés tranquillement de l’autre côté de la rue. Percy se cacha immédiatement derrière une poubelle pour admirer ce beau spectacle. Il aimait bien regarder une fois de temps en temps les rôdeurs. Tout allait bien jusqu’à ce qu’un homme arrive derrière lui et tenta de s’emparer de son sac-à-dos. Percy se leva et se retourna rapidement vers l’homme. Ce dernier venait de sceller son destin à la mort. Le jeune homme était rendu plus pire à cause d’un autre mec qui avait vraiment été vilain avec lui et qu’il avait tenté de lui scraper sa jambe. Il en était resté encore plus amère. Sans hésitation, il planta sa hache dans la jambe du mec qui se mit à hurler. Percy lui donna un autre coup d’hache dans son autre jambe. L’homme ne pouvait plus se lever. Les yeux du blondinet reflétaient une lueur malsaine de plaisir sombre. Les cris de l’homme attiraient les rôdeurs. Le jeune partit en courant bien plus loin pendant que les rôdeurs  se rendaient vers le mec pour le bouffer. Pas plus loin de là et de lui maintenant se trouvait une autre vivante. Percy se tenait bien droit et la toisa sans un mot. Il s’était arrêtait parce qu’elle était droit devant lui. Elle représentait un danger. Il n’allait pas jouer les cons et passer à côté pour se faire blesser. Ses yeux glissèrent vers sa hache pleine de sangs frais et il sourit en le voyant briller au soleil. Il le conserva dans sa main pour se protéger de cette vilaine vivante. Quelle tente de le toucher et elle se verra se faire couper un membre! Il visait généralement la tête.
 
©Codage by Percylove grâce à Never UtopiaNever-Utopia

_________________


Dernière édition par Percy Wetmors le Ven 20 Juin - 7:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Nokomis Skullnox
I'm A Lonesome Wolf

Feat : Anne Hataway
Messages : 436
Date d'inscription : 21/12/2013

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
70/100  (70/100)
Jauge de Faim:
70/100  (70/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: 25 Septembre-La mort dans la peau ( Feat. Nokomix)   Mer 11 Juin - 22:17


La mort dans la peau





Depuis quelques jours, Fantôme avait rejoint son petit campement de fortune dans la forêt qui ornait la prison. A sa grande surprise, tous ses travaux étaient restés en état. Aucun fil de fer arraché, rien ! Même pas un rôdeur de coincé dans les barbelés ! Peut être les hordes quittaient la forêt... Ou peut être étaient-ils occupés à planter leurs chicots pourris dans un groupe de survivants.
La brune pensa immédiatement à Rick et aux autres membres de la prison. Non. Elle observait souvent leur fonctionnement, ils étaient organisés, et surtout, l'enceinte même de la prison était un château fort imprenable...

Toujours est-il que la chasse n'était toujours pas son point fort, et il fallait bien se nourrir. Vêtue, comme à l'usuel, de son jean noir, débardeur kaki constellé de sang et de ses rangers, elle saisit son fidèle eastpack noir pour le mettre sur son dos. Par habitude, elle vérifia que son ouvre-enveloppe épée pendait à son côté gauche, et embarqua son arc en bois et ses flèches.
Avec la chance qu'elle avait, c'était bien rare si elle rencontrait pas des problèmes.
En boitant légèrement, Fantôme partait pour une petite ville d'Atlanta, à la recherche d'éventuelles vivres.

Cette blessure, elle l'avait gagnée d'un idiot complet. Bon, pas quand même, mais elle lui en voudrait toute ça vie. Elle s'était faite chopée a la cheville par un rôdeur, et l'homme en question avait dégainé son pistolet. Elle aurait juste eu à sortir son ouvre-enveloppe et le planter dans le crâne du cadavre animé. Mais non. Il avait tiré. La balle avait bel-et-bien atteri dans le ciboulot du zombi, mais elle avait aussi traversé le mollet de la survivante. Pas de tendons de coupé ni d'artères de touchées. Depuis, la blessure avait étonnamment cicatrisée. Mais elle en gardait des traces.

Après plusieurs heures de marche qui commençait à peser, la brune rejoignit enfin la petite ville qu'elle souhaitait fouiller. Sa ville. La ou son bâtard de père devait avoir muté depuis longtemps. Bien fait pour sa gueule de connard. L'adolescente ne se rappelait plus exactement du moment ou elle avait quitté la maison. Ce qu'elle savait, c'est qu'elle avait laissé son ivrogne de paternel décuver dans le canapé, et elle avait clos toutes les issues avec application. Avec un peu de chance, personne n'aurait songé à prendre la peine d'ouvrir toutes les portes et fenêtres ?
Marcher toute seule était presque un plaisir. La période pré-apocalypse ayant été le bagne pour Fantôme, la période actuelle était presque plus profitable. Surtout en la condition de Solitaire...

Perdue dans ses considérations personnelles, elle ne releva les yeux que lorsqu'un cri perça le beau silence qui régnait jusqu'à présent. Qu'est ce que c'était ça ?! Sa première pensée était rationnelle : Un vivant qui se fait dévorer. Même si elle n'était pas particulièrement altruiste, elle saisit son arc par instinct et marchant doucement en direction du cri. Elle se stoppa et la flèche qu'elle voulait sortir de son sac y resta. Un deuxième bruit sourd, comme de la chair nettement coupée et un os craqué. Suivi d'un cri de douleur déchirant.
Des rôdeurs alentours commençaient à pointer leurs faces défraichit, alertés d'un casse croute gratuit.
Pourtant, aucun gargouillement sinistre du côté de la victime...

Les yeux noirs de Fantôme s'agrandirent faiblement.
Ce n'était pas un survivant qui c'était fait coincé pas un zombi. Il s'était fait massacré par un autre vivant. Le courage, s'était pas toujours l'aide. L'homme devait être condamné de toute façon. Certes, s'il n'était pas déjà mort, ça allait pas être terrible comme fin. Un frisson la parcourue. Non. Se détournant aussi vite qu'elle le pouvait, la survivante couru un peu au hasard et s'arrêta dans une rue adjacente, visiblement plus calme. Un peu essoufflée, elle grimaça en tâtant son mollet blessé.
Bon. Ne pas perdre l'objectif du jour. Manger.
La brune se remit en marche, essayant de retrouver une certaine séréni-
Fantôme se stoppa net. Droit devant, un vivant courait en sa direction. Il ne l'avait pas encore vue. Elle ne pouvait plus fuir.

Le garçon s'arrêta à quelques mètres d'elle.
Le regard de l'adolescente se porta immédiatement sur la hache qu'il tenait. Un liquide visqueux écarlate en coulait encore. Fantôme fit de suite le lien. Comme pour confirmer sa pensée, des hurlements de douleurs se firent entendre. L'homme n'était pas mort et se faisait littéralement dévorer.
Elle releva doucement les yeux vers le visage du garçon qui lui faisait face. A quelque chose près, il devait avoir son âge. Un visage d'ange, barré par une esquisse de sourire qui faisait froid dans le dos. Pourtant, elle n'avait pas peur. Quoiqu'une partie d'elle même était terrifiée. Il avait tout l'air d'un psycopathe azymuté qui plantait sa hache dans la chair vivante ou morte.

Pour la première fois depuis le début de l'apocalypse, la proche idée de sa mort l'effleura. Quelle chance avait-elle de s'en sortir là, tout de suite ? Si elle saisissait une flèche assez vite et tendait rapidement la corde, il était fini. Pas pour se vanter, mais elle était devenue pas mal en tir à l'arc, déjà qu'avant l'invasion, c'était simple. Il aurait lui aussi le temps de lui balancer sa hache. La fuite s'était pas envisageable. La main qu'elle serrait autour du bois de son arc commencer à se crisper.
Fantôme n'osait même pas ouvrir la bouche. Un peu désemparée, elle attendit de voir si le garçon allait tenter quelque chose.
Une chose est sûre, il venait à la tuer, il allait pas ressortir dans un bel état non plus.




© Nye-Hael sur Epicode

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Percy Wetmors
I'm A Lonesome Wolf

Feat : Jesse McCartney
Messages : 377
Date d'inscription : 11/05/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Jauge de Faim:
100/100  (100/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: 25 Septembre-La mort dans la peau ( Feat. Nokomix)   Jeu 12 Juin - 18:03



Percy venait de tuer un homme de sang froid. Non, il ne l’avait pas vraiment tué. Il avait fait bien pire que ça. Oui, il l’avait seulement blessé les jambes pour l’empêcher de se sauver des rôdeurs. C’est magnifiques morts-vivants avaient le reste du travail. Encore une fois, ils l’avaient bien sorti de ce mauvais pas. Il ne pourrait jamais leur dire merci, mais au moins il pouvait bien profiter d’eux. Après tout, quand tu te tenais loin des rôdeurs, tu détenais une belle paix. Le petit blondinet croyait toujours qu’on voulait lui faire du mal, car c’était ce que tout le monde lui avait fait. Il ne prenait aucune chance regroupant tout le monde dans le même sac. Il regardait tout le monde d’un air froid et sans émotion. Il était comme ça. Il préférait la solitude que ce mélangé aux autres malgré que ce fût la voix la plus dure. Il préférait sa liberté que dépendre des vilains vivants qui attendaient juste le bon moment pour le brisé. Il ne faisait confiance à personne et il ne se laissait pas embarquer dans des groupes de survivants. C’était hors de question! Il tenait dans ses mains sa hache fraichement salit par le sang du vilain vivant. Il ne bougeait plus pour toiser cette fille qui lui semblait aussi dangereuses que les autres. Au moins, elle ne tentait pas de prendre contact avec lui. Il n’aurait pas à se forcer à faire ce qu’il détestait le plus au monde : interagir avec les autres. Il avait horreur de ça même. À quoi cela servait de parler avec eux tandis qu’ils voulaient lui faire mal? À quoi cela servait de pactiser avec les méchants? Pour faire une croix à sa belle solitude? Non, il refusait de faire ça. Il ne s’alliait avec personne et il ne s’occupait de personne. Malgré ses 19 ans, il pouvait avoir une jeune  mentalité par moment. Il ne fallait pas oublier qu’il était très bizarre comme mec également. Il toisa toujours cette fille dans un silence absolument. Il ne bougeait pas d’un poil en attente de voir ce qu’elle voudrait faire. Allait-elle le blesser? Allait-elle finir par lui dire quelque chose? Il n’en servait rien pour le moment. Ses yeux à lui restaient vides et terne. Il ne montrait aucun sentiment comme à son habitude. À l’intérieur de lui, c’était un brin la panique, mais pas encore. Elle n’avait rien fait. Elle n’avait pas bougé ni parler ce qui était bien. Avec chance, il pourra continuer son chemin comme si rien n’était arrivé. Il  l’observait avant toutes choses. Il ne prendrait pas encore de risques et il ne bougera pas d’un poil non plus. Il risquerait seulement de la blesser si elle le touchait. Il haïssait qu’on le touche. C’était la pire torture pour lui que de ressentir le toucher d’une personne. Il était un associable de nature et la seule présence d’une autre être humain comme lui, lui levait bien le cœur. Percy était ainsi et il ne pourra jamais changé. Il était prit à rester dans cette mentalité quelque peu étrange. Qu’arrivera-t-il maintenant? La fille allait-elle bouger? Allait-elle lui parler? Allait-elle l’agresser? En tout cas, il était prêt à toutes les éventualités possibles.  
 
©Codage by Percylove grâce à Never UtopiaNever-Utopia

_________________


Dernière édition par Percy Wetmors le Dim 15 Juin - 8:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Nokomis Skullnox
I'm A Lonesome Wolf

Feat : Anne Hataway
Messages : 436
Date d'inscription : 21/12/2013

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
70/100  (70/100)
Jauge de Faim:
70/100  (70/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: 25 Septembre-La mort dans la peau ( Feat. Nokomix)   Sam 14 Juin - 9:00


La mort dans la peau





Résumons la situation. Ce garçon, qui n’avait pas l’air outrageusement social et amical, venait de massacrer un survivant, surement dévoré par les rôdeurs à l’heure qu’il était. Et bien sûr, avec toute la chance qu’elle avait, elle était tombée sur lui. Croiser un survivant, c’était déjà pas hyper commun, mais sur un psychopathe, c’était le comble.

La brune aussi était du genre fermée et solitaire, mais dans la situation actuelle, c’était assez délicat en fait. Tenter quelque chose ? Quoi. Fuir ? Vers ou. Et s’il l’attaquait à coup de hache (déjà bien entachée d’un liquide gluant vermeil) ? Elle devrait être plus rapide et lui décocher une flèche dans le crâne.

Sincèrement, Fantôme savait qu’elle ne survivrait pas à l’apocalypse.
Comment y survivre d’ailleurs ? Quelqu’un allait-il trouver une solution, un remède à cette épidémie ? Non. Et ça changerait quoi de toute façon. Au fur et à mesure que le temps passait, la survivante savait que ses derniers jours étaient comptés. Mais crever suite à des coups de hache, s’était pas le kiff du moment à vrai dire.
Le blond ne bougeait pas d’un iota, et la toisait toujours avec une once de défi mêlé à une touche de tension palpable.

Fantôme inspira doucement une bouffée d’air, presque comme si elle souhaitait profiter une dernière fois de cette particularité de la vie : La respiration.
Avec délicatesse, elle enfila son arc sur son épaule, préférant détourner le regard, car elle était sûre que le mec d’en fasse avait eu un sursaut de défense. Le voir relever un instant sa hache aurait réveillé en elle cette rage qui l’habitait depuis petite. Se battre et vivre quoi qu’il en coute.

Ce geste n’était pas anodin. Elle venait de replier sa meilleure chance d’attaque. Certes, son ouvre-enveloppe en forme d’épée luisait calmement à sa hanche, mais c’est pas comme ça qu’elle aurait le dessus en cas de conflit. Montrer qu’elle ne souhaitait pas se battre. Une sorte de soumission. Ce sentiment fit enfler dans son ventre un puissant ressenti de dégout envers elle-même.

Toujours calmement et sans esquisser la moindre expression –fait qui lui avait aussi valu l’appellation de « Fantôme »- la brune releva la tête vers le survivant qui lui faisait face. Les yeux dans les yeux, il n’y avait aucune marque d’agression. Il ne semblait pas attiré par le fait de prendre la parole, et encore moins par un début de conversation civilisé.

Elle aurait volontiers esquissé un demi-tour pour engager un départ simple, mais quelque chose la retenait. Déjà, elle venait d’adopter une position de soumission en rangeant son arc, alors partir comme ça, certainement pas. Il lui restait toujours un centième de fierté, et qui sait, il en aurait peut-être profité pour l’attaquer de dos.

Quelque chose la déstabilisa. Si fort que sa jambe blessée lui fit défaut, et elle faiblit un instant avant de se rétablir comme il se devait sur ses deux jambes, bien droite.

Ce garçon l’intriguait. Elle se demandait pourquoi. Le fameux « pourquoi ». Pas une question précise et futile, mais le pourquoi d’un être entier. Arrêtant son imagination qui commençait à déborder sur le genre de vie que pouvait bien mener le blond avec l’apocalypse, elle redressa le menton.

Pourquoi tu l’as tué.


Cette question lui avait échappée. La brune savait qu’il ne l’avait pas tué concrètement. Mais sa mort était quand même de son fait.

Fantôme laissa l’air frais s’insinuer doucement dans ses poumons.




© Nye-Hael sur Epicode

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Percy Wetmors
I'm A Lonesome Wolf

Feat : Jesse McCartney
Messages : 377
Date d'inscription : 11/05/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Jauge de Faim:
100/100  (100/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: 25 Septembre-La mort dans la peau ( Feat. Nokomix)   Dim 15 Juin - 8:54



Percy n’avait pas bougé d’un poil et il continuait de la toiser tranquillement ne sachant pas comment agir. Il ne voulait pas prendre de risque et encore moins se faire tuer. Il avait encore plus peur de se faire toucher qu’autre chose. Il détestait tout le monde. Il s’était fait trop agresser par ses parents et par des survivants. Il s’en sortait quand même assez bien seulement il tuait pour sa survie et pour que personne lui fasse du mal. Plus jamais, il n’allait vivre l’enfer. Il ne faisait confiance en personne. Cette fille pouvait être mauvaise comme tous les autres. Le blondinet ne se disait pas qu’elle pouvait être gentille. Non, il mettait automatiquement tout le monde dans le sac des méchants. Il ne pouvait pas dire le contraire. Il ne faisait confiance à personne et ce n’était pas pour rien. Voilà pas longtemps, il s’était vu se faire attaquer un homme et cela avait faillit mal finir. Sa blessure guérissait bien quand même. En tout cas, il n’allait pas prendre de chance pour autant. On lui a montré que les vivants étaient méchants et qu’ils voulaient seulement lui faire des vilains bobos. Seulement, la vilaine fille fit un geste étrange. Elle semblait faiblir puis, elle rangea son arme. Percy ne savait plus trop quoi penser. Était-ce un piège? Il l’observa un peu surpris de ses beaux yeux bleus foncés. Il afficha une petite mine innocente malgré lui. C’était la première fois, que quelqu’un rangeait son arme à la place de vouloir l’utiliser contre lui. Elle lui demanda simplement pourquoi il l’avait tué. Il la fixa de ses yeux totalement innocent et déstabiliser. Il détestait ne pas être capable de cacher ce qu’il ressentait. Il détestait devoir parler et là il était encore une fois obliger de le faire. Qu’est-ce qu’il pouvait lui dire? Il était lâche et il ne voulait pas ouvrir la bouche. Il fera simplement court. Il n’avait pas à dire tout un chapitre pour résumer la situation. Il ne pouvait rien faire de mieux.

-Voulu…me faire……mal Dit-il de sa petite voix et entre coupé comme à son habitude de petits silences. C’était vraiment pénible devoir s’expliquer. Il n’avait pas encore serré sa hache. Il avait encore peur qu’elle en profite pour lui sauter dessus. Il refusait de mourir des mains de méchants vivants. S’il devait mourir, c’était par un rôdeur rien de plus. C’était encore mieux que de se faire tirer une balle en pleine tête par un méchant. Il devait plutôt avoir la chance de se faire tuer par un rôdeur pour avoir une deuxième vie. Pour le moment, il tenait à sa vie. Il voulait être libre et solitaire avec son petit chat Jerry. Il n’était pas tannant et il était silencieux. En prime, il ne détestait pas les animaux, mais bien les vivants de son espèce. Il se demandait qu’est-ce qu’elle avait cette fille pour avoir eu une faiblesse.

-Pourquoi……………………………..mal? Demanda-t-il malgré lui et très bas. Il ne parlait jamais très fort de toute façon. Il ne supportait pas le son de sa voix. Il aimait mieux le bruit du silence et le sifflement du vent.

©Codage by Percylove grâce à Never UtopiaNever-Utopia

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Nokomis Skullnox
I'm A Lonesome Wolf

Feat : Anne Hataway
Messages : 436
Date d'inscription : 21/12/2013

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
70/100  (70/100)
Jauge de Faim:
70/100  (70/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: 25 Septembre-La mort dans la peau ( Feat. Nokomix)   Dim 15 Juin - 22:05


La mort dans la peau





Fantôme n'était toujours pas détendue. En même temps, elle venait d'adopter une position de soumission presque totale -il lui restait quand même quelques réflexes et son instinct de survivaliste- par rapport au blond. C'était toujours elle qui faisait le premier pas, s'en était agaçant. Elle aurait aimé se dire que c'était là un signe d'intelligence, mais ce n'était pas le cas. C'était une partie d'elle même qu'elle refoulait : La peur. Tout simplement. La chaos est basé uniquement sur la peur. Aussi chassait-elle toute once de crainte.

Après qu'elle ait lâché cette question stupide sans le vouloir, la brune remarqua un net changement dans l'attitude du survivant à la hache ensanglantée. De là ou elle était, elle pouvait voir -ou pensait voir- que la mine agressive et presque maladive avait quitté le jeune visage du blond. A présent il était... Presque l'innocence incarnée. L'adolescente se demanda si ce n'était pas un piège. Une manière de l'attendrir, de faire baisser sa garde encore plus qu'elle ne l'était déjà.

Ce comportement avait été initié par la baisse de son arc... Peut être qu'il la laisserait en vie alors ? Pas que se faire charcuter puis donner en paté aux zombies lui déplaisait, mais c'était tout comme.

-Voulu…me faire……mal

La voix faible et douce, hâchée de petites pauses la choqua quelque peu, mais elle n'en fit rien paraitre. Soit le garçon était en état de choc, soit il n'était pas à l'aise à l'oral, soit il avait simplement un problème d'élocution.
Fantôme se rappelait nettement les maudits oraux qu'ils passaient au lycée. A force de se ridiculiser, elle refusait presque toute prise de parole, si bien que les professeurs et les élèves l'avaient oubliée. Coordonnée à sa période de survivalisme, elle était devenue Fantôme.

La brune secoua légèrement la tête, et ne perdit pas de vue son objectif : Faire relâcher la hache du blond. Quand ce dernier reprit la parole, Fantôme en fut très étonnée.

-Pourquoi……………………………..mal?

Quelques secondes de réflexion. Demandait-il pourquoi les gens lui voulaient du mal ou pourquoi, elle, avait eu un moment de faiblesse il y a peu ?
Le ton de la voix la toucha malgré elle, mais la survivante ne s'attarda pas sur ce ressenti, il fallait passer à autre chose.
Calmement, Fantôme décida de répondre. Laisser planer un trop long silence risquait de le stresser et de l'énerver.

- Quelqu'un à cru pouvoir me sauver. Mais il m'a tiré une balle dans la jambe... Sur le coup, j'avoue que j'aurais volontiers planté mes flèches dans son dos.Qu'est ce que cet homme à voulu te faire ...?


La brune avait peur de pousser trop loin la conversation... Mais en même temps, elle voulait savoir.



© Nye-Hael sur Epicode

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Percy Wetmors
I'm A Lonesome Wolf

Feat : Jesse McCartney
Messages : 377
Date d'inscription : 11/05/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Jauge de Faim:
100/100  (100/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: 25 Septembre-La mort dans la peau ( Feat. Nokomix)   Ven 20 Juin - 7:29



Percy restait comme toujours méfiant à cette nouvelle rencontre. Il ne savait pas trop quoi faire. Il tenait toujours sa hache dans sa main. C’était hors de question qu’il l’enlève de ses mains de toute façon. Il pouvait se sentir en sécurité maintenant. Il ne savait pas ce que cette fille voulait. Il était certes bizarre, mais pas retardé. Il détenait toute sa tête et il était assez intelligent quand même. Il ne voulait tout simplement pas de faire tuer comme un imbécile. Les gens étaient encore plus méchants qu’avant l’apocalypse. Ils étaient prêts à tout pour survivre même tuer toutes les personnes qui se trouvaient sur leurs chemins. C’était étrange comme façon d’être, mais c’était comme ça que le monde tournait maintenant. Le sexe ne contrôlait plus monde, mais la mort oui. Le blondinet trouvait ça dommage qu’il était vraiment nulle pour parler. Il se sentait tellement frustré de devoir dire quelque chose qu’il tentait de faire court. De toute façon, il ne se voyait pas être avec quelqu’un dans sa vie. Il était plus fait pour être seule. Personne ne le comprenait de toute façon. Il ne savait pas comment être avec les autres parce qu’il ne voulait pas se retrouver au contact avec les gens tout simplement. Ce fait pouvait être dure à comprendre pour certains, mais c’était son choix. Sa vie lui avait fait haïr les autres. Cette fille se tenait devant lui à quelques pas de distance. Ils se toisaient quelques peu. Chacun hésitait d’agir ne sachant pas comment l’autre allait réagir. Le blondinet n’allait peut-être pas tuée cette fille si elle continuait à conserver ses distances et de ne pas le toucher. Comme ça, tout irait bien. Elle répondit quand même à sa question malgré qu’il puisse avoir l’air stupide. C’était une autre raison du pourquoi il détestait interagir avec les gens, il donnait l’impression d’être stupide même s’il était au contraire intelligent et en santé. Une personne lui avait donc tiré dessus. Pourquoi avoir raté son coup? Il n’était pas vraiment gentil quand il pensait non plus. Elle lui demanda ce que l’homme a voulu faire. Premièrement, il avait déposé sa sale patte sur lui. C’était déjà un crime qui l’avait condamné à son funeste destin. Ensuite, il avait tenté de lui prendre son sac à dos. Cela le faisait chier de devoir continuer à parler comme ça. Il ne voyait pas à quoi cela lui servirait et encore moins la raison de le faire. Il regardait et il ne serra pas son arme. C’était sa protection.

-Il voulait me voler… Dit-il commençant à être agacer de parler comme ça. Pourquoi parler avec une fille qui pouvait te planter une flèche dans le crâne n’importe quand? Pourquoi, elle, elle voulait lui parler? Il ne comprenait pas. Peut-être avait-elle peur de sa hache? C’était certainement ça. Il ne voyait pas d’autres explications.

©Codage by Percylove grâce à Never UtopiaNever-Utopia

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Nokomis Skullnox
I'm A Lonesome Wolf

Feat : Anne Hataway
Messages : 436
Date d'inscription : 21/12/2013

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
70/100  (70/100)
Jauge de Faim:
70/100  (70/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: 25 Septembre-La mort dans la peau ( Feat. Nokomix)   Mar 15 Juil - 7:25


C'est le moment ou jamais.





Que faire dans une situation pareille ? Il était bien mignon le petit blond, mais elle avait pas que ça à faire, et les rôdeurs devaient pas tarder à avoir à nouveau un petit creux. Finir en casse croute la tentait pas réellement, et se trouver indéfiniment fasse à un pseudo psychopathe à la hache ensanglantée l'enchantait pas non plus.
Sa forêt lui manquait plus que jamais là, tout de suite.
Le survivant coula un regard terne vers son arme, puis ne changea rien.
Pas de geste qui indiquait un potentiel retour au calme. L'adolescente restait donc sur ses gardes, les muscles tendus.

-Il voulait me voler…

Hm. Un survivant qui en attaquait un autre, par nécessité, ou tout simplement connerie.
C'était plausible. Peut être le blond n'était pas un assassin.
Bien bien. Que dire de plus ? Fantôme se sentait pas d'épiloguer, et entendre plus ou moins loin -pas assez selon elle- les machoires pourries se refermer sur une chair il y a peu encore vivante, c'était pas top.

La survivante se mordit la lèvre inférieure.
Lentement, ayant trop appris pour faire un geste imprudent, elle posa un pied en arrière.
Esquissant un mouvement de recul, elle ne remarqua aucun changement chez son "interlocuteur".
Hors de question de lui tourner le dos.
Continuant sa lente et précautionneuse marche arrière, elle lâcha :

- Bonne continuation alors...


Avec un peu de chance, il la laisserait partir.
Elle avait à présent atteins une distance raisonnable. A moins d'être un pro du lancer de hache -ce qui pouvait être le cas- il ne la toucherait pas. Pas mortellement en tout cas. Il pouvait toujours se lancer à sa poursuite, certes...
Et dans ce cas là, sa jambe encore meurtrie ne l'aiderait pas.
Mais elle pouvait faire confiance à ses réflexes de survie.
Ne quittant pas le petit blond du regard, elle effectua une petite pause.




© Nye-Hael sur Epicode

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: 25 Septembre-La mort dans la peau ( Feat. Nokomix)   

Revenir en haut Aller en bas
 

25 Septembre-La mort dans la peau ( Feat. Nokomix)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La musique dans la peau
» Zackarias H. Jedusor - La torture et la mort dans la peau !
» Une autre femme dans peau feat Constantionore (18+)
» Perdue dans la brume... - Feat Asumi
» Petite soirée dans la clairière.. [Feat Nuage d'Ortie]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Memento Mori :: Le Monde Extérieur :: Les Petites Villes-