Memento Mori

Dans un monde envahi par les zombies, arriverez-vous à survivre ? Choisissez votre camp, choisissez votre survie... ou votre mort.
 

Partagez | .
 

 Elle est morte ou pas elle ? ▬ 22 Sept. [Feat : Ava Robins]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Kazan MadDamon
I'm Just Living in a Hotel

Feat : Johnny Depp
Messages : 465
Date d'inscription : 04/02/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
70/100  (70/100)
Jauge de Faim:
70/100  (70/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Elle est morte ou pas elle ? ▬ 22 Sept. [Feat : Ava Robins]   Mer 11 Juin - 0:23


 

 

 
« Elle est morte ou pas elle ?   »

 

 
  Qu'il faisait bon aujourd'hui ! Rare en ce mois ci en fait. Les nuages ne parvenaient pas à couvrir le ciel bleu, et pourtant, le soleil semblait en grève, introuvable dans la voute bleue. Parti se trouver un abri lui aussi, histoire de pas finir en astre morbide pullulant et dégoulinant de pluie écarlate ?
Bref. Pas de poésie.
Kazan était tout heureux. Est-ce utile de le préciser d'ailleurs ? Toujours heureux la bête, ou presque. Animé d'une lueur farouche déraisonné, ou assombri d'une once malveillante et destructrice. Depuis qu'il avait rencontré Meg, c'était de moins en moins fréquent.

  Toutefois aujourd'hui, il n'était pas vers elle, et gambadait gaiment dans un tout nouveau territoire de jeu qu'il ne connaissait encore pas : Un parc apparemment.

  Voyons voir. Des cadavres par terre, de zombis évidemment. Ils étaient pas drôle en fait, un petit coup dans la cervelle, et y'avais plus personne. La sabre à la main, Kazan rigolait en titillant les carcasses en décomposition sévère. Hihi, même si on leur entaillait des signes bizarres dans le dos, y disaient rien ! En même temps ils étaient mort maybon. Un jour peut être, ces trucs étranges reviendraient à la vie, même le ciboulot découpé. Et là, plus personne pour les arrêter !
Au détour d'un rôdeur à qui il venait de découper les jambes en tournant autour en effectuant une danse qu'il pensait hautement qualifiable de danse tribale amérindienne, le pirate se stoppa.

  Une fille. A dix mètres tout au plus. Qui se tenait droite, les bras un peu écartés. On aurait dit qu'elle le regardait faire depuis toujours, et pourtant il venait que de poser les yeux dessus. Les bras encore en l'air, Kazan s'immobilisa.
Kesseussé ? Elle était en vie elle ?
Ses longs cheveux chataîns flottaient légèrement dans la brise.
Peut être elle voulait jouer elle aussi ? Le pirate s'appuya sur son sabre, et mis son autre main sur ses hanches.

- Euh... Coucou ?



 

 
C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P IC O D E

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Ava Robins
I'm not Crazy, Bitch

Feat : Cara Delevingne
Messages : 26
Date d'inscription : 16/03/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
30/100  (30/100)
Jauge de Faim:
30/100  (30/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Elle est morte ou pas elle ? ▬ 22 Sept. [Feat : Ava Robins]   Sam 14 Juin - 10:12

Ava était fatiguée. L’hiver, elle se sentait toujours un peu moins énergique que l’été. C’était normal, semblait-il. Enfin ce n’était encore qu’un début : les années précédentes, il arrivait parfois à Ava de se retrouver dans sa chambre, à attendre que le temps passe, pendant plus d’une semaine. Heureusement, ça restait encore assez rare. Ça ne lui était arrivé que deux ou trois fois durant toute sa vie. Certains diront que c’est déjà trop. Ava vous répondra qu’il y a bien pire qu’elle. Ce jour-là, Ava attendit longtemps avant de se lever. Elle n’avait pas trop envie de voir qui que ce soit : Nora, Thomas ou même Amy. La sociopathe avait ses hauts et ses bas. Il lui arrivait de savoir supporter la société, et même de l’accepter. Mais aujourd’hui, c’était le total contraire. Son ancien psychiatre avait bien tenté de la faire sortir du lit, mais elle l’avait fait sortir en deux temps trois mouvements. Et elle avait sombré à nouveau dans son sommeil.

Quelques heures plus tard, la blonde se réveilla à nouveau. Cette fois, elle se leva, les yeux collants encore légèrement. Il devait être dans le milieu de l’après-midi. Après une rapide toilette à l’eau froide, elle sortit de sa chambre, se retrouvant dans le couloir abandonné des chambres d’isolements. Un pas après l’autre, Ava se dirigea vers les escaliers. Passant devant une des multiples fenêtres, elle remarqua alors que quelqu’un se tenait debout, dehors, dans l’herbe verte, aux côtés des Walkers morts, allongés sur le sol. Ava pila net, observant. Elle n’aimait pas ça. Elle n’aimait pas ça, du tout. Déjà, que les zombies soient encore là depuis autant de temps, ça l’énervait. Cela faisait quelques mois qu’ils pourrissaient, et la leader voulait les faire brûler au plus vite. Soit, elle allait l’ordonner à nouveau, histoire que ce soit fait avant les premières neiges.
Ensuite, qu’il y ait quelqu’un dans le parc… alors là ! Normalement, personne ne pouvait entrer dans l’hôpital : trop bien clôturé. Ensuite, même si c’était le cas, les autres membres étaient conditionnés pour capturer l’intrus et le mener à elle. Et bien ? Ils ne l’avaient pas remarqué ? Elle allait donc se débrouiller seule. Mais avant, elle observa encore quelques instants l’inconnu : il ne l’avait pas vue, ça c’était sûr, car il continuait à vaguer à ses occupations. En l’occurrence, s’amuser à taillader les cadavres au sol, à l’aide de son sabre. Ça, ce n’était pas commun, c’était sûr.

Bref, son pistolet caché dans la ceinture arrière de son jeans, Ava descendit les escaliers et sortit par l’une des multiples portes vitrées menant à l’extérieur. D’un pas lent, léger, la jeune femme se dirigea vers l’homme, aux allures d’alcoolique. A une dizaine de mètres de lui, elle s’arrêta : il ne l’avait toujours pas remarquée. Ça, c’était bien la preuve qu’il était dans son propre petit monde. Le regardant toujours, perplexe, Ava allait lui demander ce qu’il faisait là quand tout d’un coup, le brun se retourna –d’une manière fort originale, il fallait bien l’avouer– et pila net en voyant la sociopathe, les bras en l’air. Etonné, il resta statufié quelques secondes, dans la même position. Ava quant à elle, ne put s’empêcher d’arquer un sourcil. Ce type était un échappé de l’asile ou quoi ? Mais non : l’asile, c’était ici, elle l’aurait bien remarqué avant.
Le brun planta son sabre dans le sol, et s’appuya dessus, l’air décontracté. D’une voix grave, légèrement hésitante, il la salua. Il était temps. Dommage pour lui, même s’il l’intriguait tout de même, elle était de mauvaise humeur. Ça n’allait pas être facile, pour l’homme.

« Bonjour. »

Elle fit une pause, toisant l’homme d’un air supérieur. Un pas de travers, et c’était fini pour lui : elle prenait son pistolet, et le type se retrouvait au sol, avec les créatures qu’il scarifiait quelques instants auparavant. Cela dit, elle aimait beaucoup cette manière de faire : elle trouvait cela intéressant. Ça devait être défoulant… mais bon, Ava n’en était pas là. Elle reprit, ne faisant pas attention à son ton sec :

« Que fais-tu ici ? Tout est clôturé. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Kazan MadDamon
I'm Just Living in a Hotel

Feat : Johnny Depp
Messages : 465
Date d'inscription : 04/02/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
70/100  (70/100)
Jauge de Faim:
70/100  (70/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Elle est morte ou pas elle ? ▬ 22 Sept. [Feat : Ava Robins]   Sam 14 Juin - 23:20





« Elle est morte ou pas elle ? »



Bien bien bien. Ses petits camarades étaient pas trop réactifs là maybon. Il leur en voulait pas trop... Peu de gens voulaient jouer avec lui, déjà petit... Hormis son cousin, mais bon, c'était pas un garçon très fréquentable. Il était bizarre ce type en vrai. Complètement givré en fait. Ou était-il à l'heure actuelle ? Bonne question. La dernière fois qu'il l'avait vu, avant que tout les copains maccabés débarquent, c'était dans une maison ou des gens eux aussi bizarres habitaient.

Fallait vivre avec son temps ! Le dreadeux embrumé de Rhum ambré était libre comme l'air lui !
Bon alors, cette charmante demoiselle lui faisait face. Elle avait l'air un peu étrange elle aussi, du moins, chacun l'aurait compris ainsi, mais Kazan la trouvait fort agréable à regarder -il aurait fallu être un tapir aveugle pour ne pas s'en rendre compte cela dit- et pendant que son appui (son sabre) s'enfonçait doucement dans le sol, rendant le pirate bancal, la belle prit justement la parole :

« Bonjour. »

Mignonne et polie.
Certes, ce n'était pas la délicate et innocente Megan... Elle, elle avait besoin de rien faire pour être parfaite. Mais la blonde dégageait quelque chose. Que le corsaire appelait tout bonnement une odeur de phéromone féminine.
Se rendant compte de son penchant physique par rapport au sol, MadDamon retira son sabre de la terre et le rangea à sa ceinture. Quelque chose lui fit louper un battement du palpitant.
Joint. Échappant un petit rire idiot, il sorti donc de revers de son manteau une "cigarette" kazanienne, presque comme un tour de magie. En un tour de main, le pèt était allumé et dans la bouche du matelot.

« Que fais-tu ici ? Tout est clôturé. »

Cloturé...? Kesseussé ?
Kazan ne s'intéressa qu'à la première partie de la question. C'est donc tout naturellement et avec un ton presque enfantin qu'il répondit avec un grand sourire :

- J'étais venu jouer avec mes copains, mais ils sont pu vivants du tout.


Une idée fort captivante lui vint à l'esprit grâce à la coordination parfaire de ses deux fidèles neurones. Fouillant un recoin de son manteau de cuir défoncé, il en retira un briquet. En l'allumant devant ses yeux, il afficha l'expression d'un chat à qui on présente une pelote de laine.

"Feu"


De fort bonne humeur -peut être à cause du "tabac"- Kazan continua :

- Tu viens avec moi les allumer ♥ ?


Pour confirmer ces dires, il effectua une révérence assez maladroite et en fit tomber son précieux couvre chef.





C O D A G E P A R @G A K I. S U R E P IC O D E

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Ava Robins
I'm not Crazy, Bitch

Feat : Cara Delevingne
Messages : 26
Date d'inscription : 16/03/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
30/100  (30/100)
Jauge de Faim:
30/100  (30/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Elle est morte ou pas elle ? ▬ 22 Sept. [Feat : Ava Robins]   Jeu 19 Juin - 10:17

L’humeur d’Ava n’était, on pouvait bien le dire, pas à son comble. Le simple fait que tous ces corps n’étaient pas encore brûlés la mettait de mauvaise humeur. Et puis, il n’y avait plus personne dans le bâtiment. Où étaient-ils tous passés ? Surtout Thomas. Ça l’irritait considérablement, de ne plus avoir son groupe à portée de main. Mais peut-être que quelques-uns d’entre eux faisaient simplement une sieste… Ava n’en savait fichtrement rien. Et puis de toute manière, elle devait d’abord s’occuper de ce type, qui était maintenant dans le parc. Chose que, si les autres membres du groupe faisaient bien leur travail, elle n’aurait tout simplement pas dû faire.
Une fois face à l’inconnu, qui semblait avoir bu un petit verre de trop, Ava le salua et lui demanda ce qu’il faisait ici, car tout était clôturé. En effet, à l’hôpital, certains patients étaient tout de même assez dangereux. Ceux qui étaient hospitalisés dans certains services pouvaient sortir, ça oui. Mais ceux qui, comme Ava, ne pouvaient normalement pas même quitter leur chambre. Alors si par malheur, ces patients réussissaient à sortir de leur bâtiment, il fallait bien que quelque chose les empêche de fuir totalement.

La sociopathe n’eut pas à attendre bien longtemps avant que l’homme ne lui réponde qu’il était venu ici pour jouer avec ses « copains », mais qu’ils étaient malheureusement tous morts. Le visage d’Ava, tiré par l’énervement, afficha alors un air dubitatif. Etait-il sérieux, là ? Il avait dit cela d’un tellement naturel, presque… comme s’il n’était qu’un enfant qui ne comprenait même pas ce qu’était la mort. Ava avait déjà vu des cas, dans sa vie, mais de là à… et puis, il parlait bien de ses « copains » ? Les corps allongés sur le sol étaient, pour la plupart, des anciens patients, d’un autre bâtiment qu’Ava avait voulu faire désinfecter. Ce bâtiment –celui d’en face–, elle ne savait même pas quel type de patients ils traitaient. Ou plutôt, elle l’avait su, mais vu que l’information n’était pas follement importante, la jeune femme s’était empressée de l’oublier. Thomas aurait pu lui répondre, lui. Mais maintenant… enfin soit. Le fait était que ce type était complètement à l’ouest. Peut-être aussi était-ce dû au joint qu’il s’amusait à fumer devant elle. Ava ne savait pas trop devant quoi elle se retrouvait. Une chose était sûre, cet inconnu, à la dégaine particulièrement repoussante, étonnait la blonde. Et ça, c’était très rare. Quelques personnes avaient réussi à l’intéresser. Mais de là à l’étonner… en fait, elle ne savait pas trop dans quel sens le « prendre », comment lui parler. Pourtant, c’était normalement le genre de choses qu’elle savait faire facilement. Ce fut la première fois de sa vie qu’Ava commença une phrase, hésitante :

« Tes a… »

Hésitante, elle fut coupée par l’homme aux dreadlocks, qui sortit d’une poche miteuse, un briquet tout aussi miteux que le reste. Il l’alluma et regarda la flamme d’un jaune tirant vers l’orange, comme s’il c’était la première fois qu’il voyait cela, et murmura, obnubilé, le simple mot « feu », sous le regard abasourdi d’Ava. Vraiment, elle n’avait jamais été étonnée par quelqu’un. Et là, elle se retrouvait complètement « perdue ». Ce type n’était décidément pas normal. Elle imaginait bien qu’il avait sa place, ici. En fait, elle l’imaginait même en cavale, trottinant dans le parc de l’hôpital tout en regardant naïvement et étonné, autour de lui, alors qu’il avait des infirmiers à sa poursuite.
Rien qu’à penser à cela, un léger sourire se dessina sur le fin visage de la sociopathe. Puis, le fou continua, demandant à Ava si elle voulait « les allumer » avec lui. Ne sachant pas de quoi il parlait, la blonde ouvrit la bouche et demanda, alors que le dreadeux faisait une révérence maladroite –faisant même tomber son chapeau– :

« Les allumer… ? »

Ava haussa un sourcil. Les allumer… puis, elle regarda derrière le pirate et comprit alors : il voulait brûler les cadavres ? En voilà une bonne idée. Mais ça n’allait pas se faire comme cela. La jeune femme croisa alors les bras, et reprit son air sûr d’elle : il ne fallait pas non plus qu’elle se montre trop longtemps étonnée, elle allait finir par perdre toute crédibilité et ça, ça aurait été la pire chose qu’il puisse lui arriver.

« Eh bien… si tu comptes mettre feu aux cadavres, ça ne me dérange pas. Le problème, c’est qu’il faut les entasser, je ne tiens pas à ce que le parc prenne feu, et donc incendie les bâtiments… ensuite, je ne sais pas si tu y arriveras avec un simple briquet… généralement, on recouvre les morts d’essence, ou bien on fait un bûcher, quand il nous en manque. »

Ava s’étonna elle-même : elle qui ne parlait pas beaucoup, venait pourtant de parler pendant près de vingt secondes. C’était rare. Les seules fois où cela arrivait, c’était pour expliquer ses plans. Bon, là c’était différent : elle n’était pas devant un être doté de toute son intelligence, et elle se doutait qu’il valait mieux lui expliquer tout. Sinon, il serait capable de pleurer parce que brûler les vêtements des zombies ne les faisait pas flamber comme du papier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Kazan MadDamon
I'm Just Living in a Hotel

Feat : Johnny Depp
Messages : 465
Date d'inscription : 04/02/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
70/100  (70/100)
Jauge de Faim:
70/100  (70/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Elle est morte ou pas elle ? ▬ 22 Sept. [Feat : Ava Robins]   Jeu 17 Juil - 6:27





« Elle est morte ou pas elle ? »



Fumééée °°
Voilà ce que le cerveau du corsaire faisait passer comme message, par toutes les connections synaptiques qu'il possédait. Aussi peu nombreuses soient-elles. En effet, ce qui sortait du bedo était une source de fascination intarissable pour le survivant. Surement l'effet éphémère associé à une volubilité épatante... Ou tout simplement l'effet de l'herbe le faisait fixer sur tout ce qui était en mouvement.
Pour tout arranger, Kazan retira une nouvelle bouffée.
De loin, son interlocutrice nouvellement trouvée croisa les bras, et d'un air sûr d'elle -qui lui allait à ravir ♥- annonça :

« Eh bien… si tu comptes mettre feu aux cadavres, ça ne me dérange pas. Le problème, c’est qu’il faut les entasser, je ne tiens pas à ce que le parc prenne feu, et donc incendie les bâtiments… ensuite, je ne sais pas si tu y arriveras avec un simple briquet… généralement, on recouvre les morts d’essence, ou bien on fait un bûcher, quand il nous en manque. »

Feu. Ça s'était vachement intéressant.
Bon dieu. Il lui semblait qu'il avait pas fumé depuis perpète. Autant quand il était en période sombre -MadDamon ne connaissait que deux états-, l'herbe l'apaisait légèrement, lui permettant de sortir de sa dépression passagère plus facilement. Quand il était en mode hippie/rasta/kazanesque/potenciellement taré et dérangeant, il pouvait rire comme un dément ou être hyperactif.
Bien. La jolie blondinette lui avait confié son immense et plus grand désir ! Et quand on est un homme de ce nom, il faut l'assouvir ! Insipirant le reste du pèt en une bouffée, il gonfla la poitrine pendant une bonne minute. Après un temps d'innactivité, une fumée a peine visible lui sorti des narines.

Et c'était parti. Sans prévenir, le corsaire parti au galop en direction d'un zombi. Energiquement, il le traina vers un de ses congénères. Puis à nouveau. Et encore. Et ainsi de suite. Au fil des secondes, Kazan amassa rapidement une trentaine de cadavre, ratissant presque le parc dans son intégralité.
On se serait cru dans un film d'action/humoristique, avec la petite musique classique vive, rapide et un peu folle en fond.

Une fois celà fait, Kazan se posta au garde à vous à côté du tas de cadavre. Le regard fixe au dessus de l'épaule de la survivante, il était aussi statique qu'un roc, et dans son regard -quelque peu rougi- brillait une détermination farouche de jeune moussaillon.

Pas étonnant qu'il avait la ligne fine ce type.





C O D A G E P A R @G A K I. S U R E P IC O D E

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Elle est morte ou pas elle ? ▬ 22 Sept. [Feat : Ava Robins]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Elle est morte ou pas elle ? ▬ 22 Sept. [Feat : Ava Robins]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» « Il aimait la mort, elle aimait la vie. Il a vécu pour elle, elle est morte pour lui » ft. Febreeze || END
» Eze - " Il aimait la mort, elle aimait la vie. Il vivait pour elle, elle est morte pour lui. " Et vice versa
» La pie vol-t-elle mieux que le pigeon ?
» Une taffe, une taffe ! [Turner]
» Quelle est cette étrange sensation ?... |Pv Vivaldi [Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Memento Mori :: Psychiatric Hospital :: Le Parc-