Memento Mori

Dans un monde envahi par les zombies, arriverez-vous à survivre ? Choisissez votre camp, choisissez votre survie... ou votre mort.
 

Partagez | .
 

 "Alcool impur et Kinder Bueno" [Megan&Emerick]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Megan Stirling
I'm Still in School

Feat : Marion Cotillard
Messages : 850
Date d'inscription : 22/12/2013
Age : 22
Localisation : the-divergente.forumactif.org & winter-of-blood.forumactif.org

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
60/100  (60/100)
Jauge de Faim:
60/100  (60/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: "Alcool impur et Kinder Bueno" [Megan&Emerick]   Lun 2 Juin - 11:02

Le 23 Septembre

Les tensions. Le danger. L'un entraînant inconsidérément l'autre. Et cette peur éternelle qui atténue peu à peu les miettes d'humanité qu'il reste en nous. Et ce découragement croissant, cette tristesse. Ça fait deux jours et deux nuits que je suis enfermée dans cette salle de classe du dernier étage, prostrée dans un coin, déshydratée, mais sans ressentir toutefois ne serait-ce que la faim ou la soif. Je veux juste échapper aux tensions. Les tensions. « Cette femme est un boulet. Même pas capable de viser correctement. Je donne pas cher de sa peau. »

Alors je m'éclipse. Je me fais oublier. Je veux pas rajouter à leurs problèmes. Alors je reste ici, je dors, sans jamais parvenir à assouvir ce manque de sommeil, qui semble grandir de jour en jour.

Après plusieurs heures assise par terre, je me lève, ouvre la fenêtre, enjambe le rebord. Je jauge la distance qui me sépare du sol avec la ferme intention d'en finir. Mais même pour ça je n'ai pas le courage. Tandis que je rentre à nouveau à l'intérieur, je remarque deux de nos voitures qui entrent dans la cour, revenant très certainement d'une expédition. Me claquant mentalement, je me décide enfin à descendre, à retourner à la civilisation, ou ce qui y ressemble.

Je m'approche, peu sûre de moi, me tenant les coudes, tandis qu'ils déchargent des caisses de vivres. J'en remarque une. Spéciale. Différente. Là où d'autres y auraient vu un fléau, j'y vois une lueur d'espoir. Une échappatoire. Je jauge rapidement les élèves qui m'entourent. M'ouais, ils sont mineurs. Ils ont certainement pris ces bouteilles pour s'amuser. L'un d'eux, Alex intercepte mon regard, et essaie de se justifier platement « C'est que ... On voulait juste détendre l'atmosphère et ... Voilà ... »

Wahou, quelle argumentation. De toutes façons, ce garçon ne m'a jamais pondu de dissertation correcte. Je m'empare de la caisse, avec toute la fermeté dont je suis capable, malgré la faiblesse évidente qui tenaille mes bras.

« Certainement pas. Je confisque cette caisse. Je crains que ça ne fasse qu'accentuer les tensions, au lieu, comme tu l'espère, de les atténuer. Elle sera en lieu sûr, tu peux me croire. »

Je rentre rapidement dans le bâtiment, sous leurs protestations. J'essaie de me faire discrète, tout en retournant à ma salle de classe. Toute à ma discrétion, je ne remarque pas que je suis suivie.
316. C'est ici. Mes bras me brûlent. Il doit bien y avoir une douzaine de bouteilles là-dedans. Bordel, ces gosses. Pardonnez ce langage, mais c'est certain qu'ils deviennent de plus en plus inconscients.

Je pose la caisse dans un coin, m'affale par terre, et prend une bouteille au hasard. Je prend une large lampée, tandis que le liquide me brûle la gorge, l’œsophage, et fini en une explosion de chaleur pas vraiment désagréable, au niveau de mon nombril. Je grimace. C'est fort. Du Rhum Ambré. Je prend une autre gorgée, tousse quelques secondes, les larmes aux yeux. Larmes qui finissent finalement par couler. Parce que ce gout me rappelle celui, pas aussi prononcé, certes, des crêpes que mon père faisait le dimanche.

Juste avant que je ne sombre dans une phase de mélancolie, emplis d'une multitude de souvenirs éblouissants, la porte s'ouvre, et un Emerick sauvage apparaît, avec son éternel demi-sourire narquois. Alors j'essaie de le faire partir en disant la première chose la plus stupide qui me passe par la tête :

« Le cours n'a pas encore commencé, Mr. Black. »

_________________
♥️ Dix Roses d'Amour ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Emerick Black
I'm Still in School

Feat : Ian Somerhalder
Messages : 40
Date d'inscription : 16/03/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Jauge de Faim:
100/100  (100/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: "Alcool impur et Kinder Bueno" [Megan&Emerick]   Lun 2 Juin - 16:18

On avait été en ville pour rapatrier des ressources. J’organisais de plus en plus de raid de la sorte pour l’hiver. On avait trouvé des vêtements plus chauds pour tout le monde et on avait trouvé à manger. On avait même trouvé de l’alcool! Les gars étaient très, mais très contents. C’était bien, c’était une belle journée. On avait failli perdre un de nos membres, mais on se serrait les coudes. On était une famille maintenant. C’était comme ça que j’essayais de les amener à travailler ensemble. J’avais ma clic maintenant. Amélia m’avait poussé à le faire et je l’avais fait. Je voulais simplement… travailler de concert avec des gens pour notre bien commun et de plus en plus, les autres me suivaient. Fallait juste que toute l’école suive maintenant, mais le directeur n’avait pas vraiment de leadership… Faudrait lui en glisser un mot. On était donc arrivé à l’école fière comme des coqs. On était bon, on était fier. Quand je revins de la cafétéria, les mecs se plaignaient que Mademoiselle Stirling nous avait confisqué l’alcool. Mais oh, on l’avait mérité quand même. Donc… Je l’avais suivit. Pourquoi est-ce ce qu’elle partait avec l’alcool? Oui d’accord, on pouvait la boire, mais on pouvait aussi la faire brûler ou désinfecter. C’était salement pratique. La boire était quand même l’idée première pour tout le petit groupe, mais pourquoi pas? La plupart allait mourir avant d’être majeur donc… aussi bien vivre heureux maintenant et faire leurs expériences quand même. Elle c’était finalement réfugier dans une classe que je connaissais bien. J’y avais eu assez de cours pour me la rappeler au complet, surtout le plafond, parce que c’était surement le truc le plus palpitant qui pouvait m’intéresser pendant pas mal de cours. Pas besoin d’écouter, Amélia me faisait un résumé ensuite. Elle était gentille Amé, toujours là pour rendre service à un Emerick en détresse. J’ouvris donc la porte pour m’installer dans le cadrage, je n’allais pas rentrer « chez quelqu’un » sans demander la permission, mais… j’avais très envie de savoir ce qu’elle voulait faire de notre alcool. C’était simple, un tout petit regard et je la trouvais sur le fait accompli, elle avait déjà commencé à la boire. Un professeur qui buvait en classe? Première fois que je voyais ça, j’avais donc un léger sourire moqueur quand même, appuyé contre le chambranle de la porte. C’était marrant comme situation, moi l’adulte et elle la gamine en faute. Elle plongea son regard dans le mien lâchant que le cours n’était pas encore commencé. Je ne pus m’empêcher de sourire un peu plus. Ah non? Triste. J’adorais ses cours… ou pas. Bon d’accord, j’aimais bien la prof, mais pas les cours qu’elle donnait. Je lui répondis donc simplement, sur un ton légèrement moqueur :

« Parce que vous aviez quelque chose à m’enseigner aujourd’hui mademoiselle Stirling? »

Quoi? Elle m’appelait M. Black, moi je l’appelais mademoiselle Stirling. Elle voulait m’enseigner quelque chose en prime, alors soit, j’étais prêt à apprendre. Je m’approchai simplement d’elle en prenant soin de refermer la porte, on n’allait pas dire ou se trouvait l’alcool. Je pris une bouteille d’un rhum clair et l’ouvrit. La première gorgée me fit un bien fou. J’aimais l’alcool et c’était loin d’être ma première fois.

« Je n’en parlerai pas aux autres, si vous n’en parlez pas aux autres. C’est un bon marché?

Quoi? J’étais quand même en train de piquer l’alcool aussi. On était deux dans le crime maintenant. Je lui fis un sourire avant de prendre une autre gorgée et de m’installer plus confortablement, donc assit de l’autre côté de la caisse. Elle n’avait pas l’air de bien aller la mademoiselle non plus. Donc… on allait lui demander.

-Vous allez bien? J’ai l’impression que ça va pas.

Bon d’accord, j’étais poli, je n’y pouvais rien, c’était ma prof. En plus… je ne me souvenais même plus de son prénom. Ce qui n’était pas quelque chose de pratique. J’aimais bien quand les gens étaient de bonne humeur. Je n’allais pas partir maintenant, je inquiéterais pour elle. Donc… on allait rester et boire tranquillement. C’était un excellent plan.



_________________

Emerick Black
« Toi, tu ne comprends jamais rien. Le seul plaisir qui reste. C’est les femmes et le vin» ©️ Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Megan Stirling
I'm Still in School

Feat : Marion Cotillard
Messages : 850
Date d'inscription : 22/12/2013
Age : 22
Localisation : the-divergente.forumactif.org & winter-of-blood.forumactif.org

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
60/100  (60/100)
Jauge de Faim:
60/100  (60/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: "Alcool impur et Kinder Bueno" [Megan&Emerick]   Jeu 5 Juin - 10:59

Éludant sa dernière question d'un revers de main, je lui dis avec un sourire maladroit et forcément peu convaincant :

« Vous avez des tas de choses à apprendre, Mr. Black. »

Laissant un tout petit silence s'installer - faut dire aussi que la boisson a tendance à ralentir les esprits -, j'ajoute, après une autre gorgée :

« Le verbe "apprendre" a un double sens. Vous avez encore tout à apprendre de la vie, mais vous avez aussi beaucoup à apprendre aux autres. »

Ça fait deux jours que je n'ai pas dit un mot. Et là, ma langue se délie, d'un coup. Je me rappelle d'Emerick, quand il est arrivé dans ma classe. Qu'il était déjà bien entouré, tant de filles entichées, que de garçons admiratifs, au bout de quelques jours. Et je m'étais rendu compte que ce garçon tenait la classe entre ses mains. Qu'il serait capable d'unir tous les élèves, tant contre moi qu'avec moi. Et qu'il fallait donc que je ne m'attire pas ses foudres. Ce qui ne fut pas difficile, tout compte fait. Parce que ça a toujours été un brave garçon, Emerick.
Et là, je ressens, encore plus qu'avant, ses capacités. Avec une incroyable lucidité, je me rend soudain compte que s'il y a bien quelqu'un qui peut nous sortir de là, de ces tensions, et ressouder les personnes entre elles, c'est bien lui. Et pas Mr. Murray.
Même s'il a pas spécialement envie de prendre la tête de notre petite communauté, il doit le faire. Parce que c'est le seul qui ait à la fois les capacités, et un assez bon fond pour nous ressouder sans réels problèmes. Et puis, les gens ont toujours eu besoin de quelqu'un pour les diriger. Un roi, un maire, un directeur, un président, un professeur ... Un leader.

Une idée ayant germé soudainement dans ma tête, je me lève d'un bond, et lui dis, de but en blanc :

« Passons aux travaux pratiques Mr. Black, si vous le voulez bien ! »

Je chancèle un moment, des papillons noirs devant les yeux, et une sensation de vertige qui tire mon estomac vers le bas. L'alcool couplé à mon jeun de deux jours, certainement. Je me sens pleine d'énergie, de courage, prête à faire n'importe quelle folie, à assassiner quelqu'un s'il le faut, mais en même temps, j'éprouve encore et toujours cette faiblesse perpétuelle, qui étreint tant mes muscles que mon âme.

Avant qu'une quelconque ambiguïté n'ait le temps de s'installer - soit quelques secondes plus tard -, j'ajoute :

« C'est vous qui allez m'apprendre à, euh ... "buter" du zombie. Vous me devez bien ça, je vous ai consacré 3 années de ma vie. »

Je sais pertinemment que je n'avais pas besoin de lui présenter ça comme un échange de bons procédés. Je sais qu'en lui demandant simplement et sans animosité, il aurait accepté.

_________________
♥️ Dix Roses d'Amour ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Emerick Black
I'm Still in School

Feat : Ian Somerhalder
Messages : 40
Date d'inscription : 16/03/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Jauge de Faim:
100/100  (100/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: "Alcool impur et Kinder Bueno" [Megan&Emerick]   Mer 25 Juin - 16:41

Quoi? Je n’ai jamais été un mauvais élève en soi. J’aimais bien apprendre, juste que les moyens conventionnels ne me convenaient pas. Ici, dans une salle de classe, en tête à tête avec une prof et avec de l’alcool en prime. J’étais aux anges là. Du moins, jusqu’au prochain zombie. Jusqu’à la prochaine mort, jusqu’à la prochaine sortie en ville qui tourne mal. Bref, maintenant, on allait savourer le petit plaisir qui s’offrait à nous. Soit une discussion animé avec un prof bientôt bourré, c’était magnifique. D’après Mademoiselle Stirling, j’avais beaucoup à apprendre. Elle avait surement raison. La première chose que je devais apprendre, c’était à contrôler mon esprit, parce que là, maintenant j’avais beaucoup d’image et je ne pouvais même pas encore accuser l’alcool. Donc, aussi bien boire plus pour pouvoir l’accuser définitivement. J’avais quand même des tonnes de chose à apprendre, donc j’ajoutai sourire en coin aux lèvres :

- Alors apprenez-moi mademoiselle Stirling, je suis tout ouïe.

Quoi? Elle était prof, on allait utiliser des mots matures quand même. Sinon elle n’allait pas apprécier ou me coller un devoir supplémentaire. Il y avait des silences, mais c’était pour mieux nous permettre de boire et sérieusement, l’alcool rentrait merveilleusement bien et surtout, faisait un bien fou. Elle parla de la définition d’apprendre et déjà, je me ressentais à l’école ce qui, faut l’avouer, était un peu bizarre.

-Je suis sûr que j’ai quelques petites choses à vous apprendre ses vrais.

Je lui souriais toujours, fallait l’avouer qu’à l’école, j’étais un des leaders positifs, je faisais les sorties en ville et j’avais dégommé pas mal de zombies à moi tout seul. Les gens ne le cachaient pas, j’étais utile. La demoiselle était plus… intellectuelle si on veut, moins pratique, mais elle était vivante alors on s’entraiderait toujours. On allait pas commencer à laisser les gens mourir parce qu’ils n’étaient pas doué avec une arme. Pendant que je prends une gorgée, elle bondit! Sérieusement, c’est une mauvaise idée, elle n’était pas grande, l’alcool ferait son effet. Si elle tombait, je devrai la rattrapai et je ne savais pas si elle allait apprécier le contact. Non, rectification, je ne savais pas si elle allait aimer le fait d’aimer le contact. Ouais, c’est mieux. Elle était humaine, elle ne pouvait pas détester le contact. Elle voulait passer aux travaux pratiques. Je tuai mon sourire naissant en prenant une gorgée, elle voulait quoi comme travaux?

-Si vous insistez, je ne peux pas dire non à des travaux pratiques tout de même.

Elle me parla ensuite de tuer du zombie. Je ne pus m’empêcher de sourire. Elle, avait des mots si familiers, s’en était presque mignon. Elle m’avait même consacré trois ans de sa vie, alors oui, je pouvais bien lui consacré une de mes nuits sans problème. Je pris une autre gorgée, rencontrer de vrai zombie ce soir, était une mauvaise idée, mais on pouvait pratiquer les bases.

-Parfait, commençons par le commencement, faites-moi voir vos armes mademoiselle Stirling. Ensuite, je jugerai comment commencer nos travaux pratiques. Je pourrai aussi jugeai du cours que je devrai donner.

Ce n’était pas le premier cours que j’avais à donner, mais… c’était le premier avec lequel je m’amusais le plus pour le moment. J’avais toujours apprécié les mots à double sens et avec un prof de littérature, on pouvait s’en permettre beaucoup, mais il fallait faire dans la finesse. La soirée s’annonçait… agréable et amusante.

_________________

Emerick Black
« Toi, tu ne comprends jamais rien. Le seul plaisir qui reste. C’est les femmes et le vin» ©️ Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Megan Stirling
I'm Still in School

Feat : Marion Cotillard
Messages : 850
Date d'inscription : 22/12/2013
Age : 22
Localisation : the-divergente.forumactif.org & winter-of-blood.forumactif.org

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
60/100  (60/100)
Jauge de Faim:
60/100  (60/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: "Alcool impur et Kinder Bueno" [Megan&Emerick]   Mer 9 Juil - 5:20

Emerick a l’air de plutôt bien s’amuser. Mettez une bouteille d’alcool dans les mains d’un ado, et vous verrez que de toute façon, il trouve le moyen de s’amuser. Généralement. Il ne lésine pas sur les jeux de mots, ce qui a l’effet de me dérider. Je retrouvais déjà un peu de cet humour à la fois frais et discret dans ses copies. Oui, Emerick faisait partie de ces élèves qui n’hésitent pas à rester eux-mêmes dans leurs devoirs, tout en réussissant à ne pas faire de hors-sujet total. Et c’est une qualité plutôt appréciable, parce que lire des copies comme ça, après une vingtaine d’autres copies plus ou moins quelconques, c’est assez divertissant.

Je bois une autre gorgée et puis … je tombe sur la table. C’était sûrement la gorgée de trop. Si on devait me donner 5 cent à chaque fois que je tombe, je serais une des personnes les plus riches de ce monde. En comptant les morts. Je me mets en chien de fusil quelques instants, et me relève rapidement, parce que ça me donne l’impression d’être un poivrot SDF. Et puis, la tête me tourne, tandis que j’commence à sentir une nausée aussi légère qu’un … qu’un camion. Assise sur la table, je balance les pieds d’avant en arrière. C’est fou ce que toute trace de maturité m’a quittée. Tout sourire, petit Emerick (plus grand que moi pourtant) me dit :

« Parfait, commençons par le commencement, faites-moi voir vos armes mademoiselle Stirling. Ensuite, je jugerai comment commencer nos travaux pratiques. Je pourrais aussi juger du cours que je devrais donner. »

Je souris, parce que ça fait drôle d’entendre un élève dire à une prof qu’il va lui donner un cours, alors je fais avec une voix qui part un peu dans tous les sens, ponctuée de gloussements des plus intelligents :

« La meilleure arme ça reste les mots. Mais chaipas trop comment on tue un zombie avec des mots, v’savez. Sont pas aussi attentifs que des élèves. Sinon j’fais un malheur avec ça là-bas. »

Toute contente, je montre du doigt la batte de baseball posée dans un coin. Je sais aussi bien me servir de ça qu’un rôdeur sait allumer un ordinateur. Sauf que eux, au moins, ils mordent. Et moi pas. Moi j’ai rien que mes mots, et même si c’est une arme des plus honorables, elle n’en reste pas moins inoffensive face à des êtres qui en veulent seulement à votre chaire. Essayez de raisonner un zombie, vous verrez. La dernière fois que j’ai essayé, la bête m’avait juste répondu par un grondement sourd et nauséabond. Comme un chien. Non, un chien, ça n’a pas les mêmes intentions, en général. Et puis, c’est mignon, un chien. Je prends une énième gorgée. Sauf que, plus je bois, plus je me sens mal et plus je me sens mal, plus je bois, parce que j’ai l’impression que ça va être mieux, peut-être. Ne me rappelant plus que je l’ai dans les mains, je laisse échapper la bouteille. Je regarde mes doigts, qui tremblent comme s’ils allaient se décrocher. J’ai l’impression qu’ils ne sont plus à moi. Et puis je vois les dégâts que je viens de faire. Enfin, c’est juste une bouteille de rhum à moitié remplie, mais ça a foutu du verre partout … Je lève un regard larmoyant vers Emerick.

« Dé-désolée … »

Je résiste à l’envie de pleurer. C’est que, d’un coup, un rien me ferait pleurer. Je pense à ce qu’auraient pu devenir les petits chatons – pourquoi je pense à des petits chatons ? - avec l’apocalypse, et je dois faire un effort monumental pour ne pas fondre en sanglots. Rien que de penser à un chaton, avec sa frimousse, ses petites moustaches toutes fines et ses grands yeux innocents, je me sens défaillir. Je me racle la gorge, et puis, d’un coup, une évidence s’impose à moi. Une évidence que j’ignore depuis trop longtemps déjà. Alors, je lâche dans un souffle :

« J’ai faim. »

[HRP : Désolée ça part peut-être un peu en cacahuète *allons dire ça à Logan °-° oué, Logan, cacahuète, t'sais*]

_________________
♥️ Dix Roses d'Amour ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Emerick Black
I'm Still in School

Feat : Ian Somerhalder
Messages : 40
Date d'inscription : 16/03/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Jauge de Faim:
100/100  (100/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: "Alcool impur et Kinder Bueno" [Megan&Emerick]   Ven 18 Juil - 8:27

Je continuais de boire sagement. J’avais une forte constitution, j’étais jeune et en forme. L’alcool n’allait pas m’achever avant un bon moment quand même. Ce n’était pas la même histoire pour mademoiselle Stirling. Elle, l’alcool était déjà bien présente, la preuve, elle avait du mal à tenir debout. Elle souriait à mes remarques et moi je souriais à la situation, c’était bien, on était détendu, j’aimais ça. On recommence bientôt? Elle me rajouta que la meilleure arme c’était les mots,

-C’est vrai que je vous ai vu presque tuer des étudiants à force de mots, mais pour les zombies... peut-être leur balancer des dictionnaires? Des Bescherelles? Moi je n’aurais pas de peine hein.

Je souriais à pleines dents, un sourire qui en faisait craqué plus d’une, mais… pas avec la prof. Elle était immunisée au sort de charme, je n’en doutais même pas. Donc, pas besoin de se retenir si elle était immunisée. C’était elle l’adulte, c’était à elle de poser des limites clairs, ou pas. Je me dirigeai finalement vers sa batte de baseball délaissée dans un coin. Pendant ce temps, elle échappa sa bouteille, elle n’avait franchement pas l’air sur d’elle sur ce coup. Un peu trop d’alcool pour la prof. Prochaine leçon, lui apprendre à boire. J’avais quand même peur qu’elle glisse et s’étale de tout son long dans le verre brisé, donc je m’avançai vers elle, déposai la batte contre un bureau avant de me rendre directement vers mademoiselle Stirling. Elle était saoule, le temps qu’elle comprenne, j’aurais fini, alors bon… elle avait l’air tellement désemparé, tellement triste.

-Ne bouge pas, tu pourrais te blesser.

C’est juste après ces mots que je l’a soulevai. J’étais fort et elle, elle n’avait pas l’air de manger assez. Faudrait la surveiller un peu plus quand même. Elle se laissait aller et je n’aimais pas ça. Quoi? Moi? Protecteur? … Oui totalement et je m’assume. Une fois dans mes bras, le l’amène simplement vers le bureau du prof et l’assoit dessus, restant devant elle un bref instant, plongeant mon regard dans le sien.

-Ça va aller, je suis là, je vais ramasser. Ne bouge pas.

Je lui souriais, parce que bon, c’était qui l’adulte en ce moment hein? C’était une excellente question quand même. Je ramassai rapidement le verre, le jetant dans une poubelle, ensuite j’épongeai. C’est là que miss Striling décréta qu’elle avait faim. Ça me faisait plaisir, parce qu’elle n’avait pas la tête d’une fille qui avait bien mangé durant les derniers jours. Donc, je me dirigeai vers la porte, ramassant mon sac que j’avais laissé à l’extérieur et le rentra. Je farfouillai dedans sortant une bouteille d’eau et un sac de noix mélangées, parce que bon, je n’avais pas envie qu’elle soit malade non plus, donc on allait éviter les conserves. Je me rapprochai d’elle pour lui donner les deux, sourire aux lèvres.

-Aller, si tu bois tout et que tu es sage, tu auras peut-être des bonbons.

Je souriais. Quoi? C’était moi qui allait tout chercher à l’extérieur, fallait pas être sorcier pour deviner que je me ramenais des petits plus. Genre bonbon, chocolat, boisson énergisante, alcool. Je ramenais aussi des commandes spéciales quand je le pouvais, j’étais quelqu’un de bien, les gens le savaient. Mon seul défaut, c’est que j’aimais les filles, les femmes, le sexe opposé. Bref, je les aimais peut-être un peu trop, mais ça, personne ne pourrait me le reprocher. La miss était toujours sur le bureau et pour le moment, je préférais qu’elle ne bouge pas trop. Si elle voulait descendre, elle m’aurait à ses trousses, parce que je n’avais pas envie qu’elle s’étale de tout son long. Je prenais soin des gens moi.

_________________

Emerick Black
« Toi, tu ne comprends jamais rien. Le seul plaisir qui reste. C’est les femmes et le vin» ©️ Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Megan Stirling
I'm Still in School

Feat : Marion Cotillard
Messages : 850
Date d'inscription : 22/12/2013
Age : 22
Localisation : the-divergente.forumactif.org & winter-of-blood.forumactif.org

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
60/100  (60/100)
Jauge de Faim:
60/100  (60/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: "Alcool impur et Kinder Bueno" [Megan&Emerick]   Lun 11 Aoû - 7:25

Alors qu'il me parle de dictionnaires, de zombies et de Bescherelle, je ferme les yeux. J'arrive déjà à visualiser une bouillie de livres et de cervelle, et bizarrement ça me donne pas plus envie de vomir. Ça y est, je comprends plus rien. Je parle pas chinois moi ... Enfin, je veux dire, tous les mots s'esprit dans mon embrouille et se mélangent.Tout à fait, oui. Il est gentil, Emerick, il nettoie par terre. J'ai toujours su c'était un gentil petit. C'est tous des gentils petits de toutes façons, et si ça avait pas été le cas je serais sûrement plus là pour le dire. Il me dit plusieurs fois de pas bouger. Forcément je l'écoute. C'est que, si je bouge, le bateau tangue, et il y a pas de capitaine MadDamon pour calmer l'océan ici ... Alors je bouge pas. Pas bouger, Megan. Non je n'ai pas rédigé ce RP étant bourrée, bordel, et puis, désolée pour le retard aussi xD Je prends une expression butée en fixant une tâche sur le mur de toutes mes forces. Quand je vois Emerick revenir avec des noix et une bouteille d'eau fraîche - jamais l'eau ne m'a parue si beeelle, après la demi bouteille de Rhum ambré maintenant décédée que j'me suis envoyée et que j'ai envoyée par terre -, j'hésite à sauter de joie. Je dis que j'hésite, parce qu'en fait je suis pas sure que ce soit super que je saute de joie, je veux dire, mon cerveau va se cogner contre les parois de mon crâne et ça va me donner mal à la tête ... Oui, non, bon. Pas bouger.

« Aller, si tu bois tout et que tu es sage, tu auras peut-être des bonbons. »

J'essuie mes yeux tout mouillés et prends ce qu'il me tend avec un sourire de remerciement. Je commence par boire une gorgée d'eau, parce que bon, j'ai un peu beaucoup la nausée là tout de suite, vaut peut-être mieux que j'attende avant de manger quoi que ce soit. L'eau me paraît légère dans ma bouche pâteuse. Ah voilà, je me sens pâteuse. C'est exactement le mot qui peut me définir là tout de suite. Je me tourne vers Emerick avec une pitoyable grimace d'excuse - toute pâteuse elle aussi. Je met un bon moment avant de trouver quoi dire.

« Je bois plus jamais promis. J'ai pas vu ... la bouteille ... est tombée ... Emerick je suis désolée ... Quel exemple je te donne ... t'as vu. Le verre par terre ... C'est pas bon ... n'en parle pas au proviseur s'il te plais ... Hein ? »

Je sais même pas pourquoi je lui parle du proviseur. C'est peut-être un vieux réflexe. Maintenant que j'en parle, je me rappelle que quand il m'arrivait de faire des bourdes en classe, je suppliais toujours mes élèves de ne pas en parler au proviseur. J'ai toujours eu peur de ce type, un peu ... J'avais déjà eu l'occasion de me faire réprimander une ou deux fois et j'en garde un souvenir assez cuisant. Au moins toutes ces sombres pensées ont-elles l'avantage de me dessaouler un peu. Je grignote une ou deux noix en croisant les doigts pour pas tout rendre. Je me racle la gorge et j'ajoute :

« Je veux dire ... ça reste entre nous, tout ça. Je vais m'en remettre et on n'en parle plus d'accord ? »

[HRP : toujours désolée pour ce retard ><]

_________________
♥️ Dix Roses d'Amour ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: "Alcool impur et Kinder Bueno" [Megan&Emerick]   

Revenir en haut Aller en bas
 

"Alcool impur et Kinder Bueno" [Megan&Emerick]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Désir sucré... Remake of "Kinder Bueno : la pub !"
» Kinder Bueno, le plaisir pour les petites faims • |
» Tu noies tes chagrins dans l'alcool ? Méfie-toi, ils savent nager. [PV Jennyfer Shepard]
» SUJET TERMINE - L'alcool, les bêtises, toi et moi. [Allie]
» 04. Quand l'alcool fait des ravages. || Ashton Kinney

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Memento Mori :: Franklin High School :: Salles de Classes-