Memento Mori

Dans un monde envahi par les zombies, arriverez-vous à survivre ? Choisissez votre camp, choisissez votre survie... ou votre mort.
 

Partagez | .
 

 Une aide appréciée malgré tout . feat- Serena

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

avatar

Serena Donnelly
I'm A Lonesome Wolf

Feat : Vanessa Hudgens
Messages : 618
Date d'inscription : 02/02/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Jauge de Faim:
100/100  (100/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Une aide appréciée malgré tout . feat- Serena    Mer 25 Juin - 16:39





Serena et Percy

Une aide appréciée malgré tout, 23 septembre



D’accord, je n’étais pas à l’aise. Zéro pointé, vraiment. Le seul côté positif que je pouvais y voir… c’est qu’il l’était surement moins que moi, donc… j’étais en position de force, un peu, si on veut. Bon d’accord, c’était quand même moi qui n’était pas blessé, donc oui j’étais en position de force, à deux contre un en plus. Bon d’accord, c’était toujours subjectif tout ça et la chance tournait parfois trop rapidement. Donc, on n’allait rien dire, on était à égalité. J’avais commencé à préparer mes trucs, je devais faire un mixte entre les films et les livres. Je me devais de le recoudre. J’avais eu des cours de couture, j’avais lu un livre sur les véritables techniques utilisées en médecine et les gens n’arrêtaient pas de le faire à la télé. C’était viable. J’avais déjà remis l’épaule de ma mère en place trois fois, j’arriverais bien à recoudre un gamin. J’utilisai un peu de gel et je commençai. C’était facile quand même. Juste plus salissant que les fois où j’avais pu me pratiquer. Au moins j’avais mis des gants. Pas le temps d’attraper un truc genre VIH parce que j’avais voulu être gentille. Je ne le regardais pas lui, il n’aurait surement pas apprécié l’attention de toute façon. Je restais concentrée sur ma suture pour ne pas faire du gros n’importe quoi. Il réagissait à sa façon, moi je m’en fichais un peu. Tant qu’il n’en rajoutait pas en difficulté et tant qu’il ne mettait pas ses doigts dedans, ça allait aller.

Je terminai finalement ma suture. Rapidement, je lui fis un bandage pour que ça ne s’infecte pas. Je rangeai mes trucs, il n’était pas comme neuf, mais il n’allait pas mourir, c’était déjà ça de fait. J’étais un peu fier quand même, j’aimais jouer dans les gens, mais je ne le dirais pas comme ça à voix hautes. Fallait vraiment que je trouve un survivant qui si connaissait un peu, je voulais apprendre. Sa devait bien exister encore un peu non? Ça ne pouvait pas être que les criminels qui s’en étaient sortis sinon, ce n’était pas totalement du jeu non plus.

-T’es réparé, du moins… jusqu’à ta prochaine rencontre avec un crétin.

Ce qui était vrai, fallait l’avouer. J’avais remballé mon sac, prit une gorgée d’eau avant de tout ranger. Je m’éloignai, en fait, j’allai rejoindre Rex à l’autre bout de la pièce, je n’avais plus besoin d’être quoique ce soit d’autre que moi-même. Il était réparé, je ne lui devais rien, lui non plus. Tout le monde était à égalité, on pouvait partir la tête tranquille et mourir chacun de notre côté. J’avais envie de me reposer, mais ce n’était pas le genre de personne avec qui on peut espérer pouvoir fermer l’œil. Même pas pour souffler un peu. Alors je flattais Rex, le mâle de ma vie si on veut, dans l’attente de force assez conséquente pour parcourir la ville de nuit. Ce qui ne m’enchantait pas. Rester éveiller toute la nuit pour mit rendre au matin était la solution la plus logique, mais… j’allais m’ennuyer assez solidement. Je ne m’attendais pas à ce que monsieur devienne divertissant, donc… fallait voir pour la suite.


© Daph

_________________




On m'a offert une roses ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Percy Wetmors
I'm A Lonesome Wolf

Feat : Jesse McCartney
Messages : 377
Date d'inscription : 11/05/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Jauge de Faim:
100/100  (100/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Une aide appréciée malgré tout . feat- Serena    Lun 30 Juin - 4:49



Bon, c’était le moment le plus horrible de sa vie. Il ne savait pas comment agir, mais il savait que c’était l’horreur total. Il se faisait toucher. Quel cauchemar! En parlant de cauchemar, il allait surement en faire plus maintenant. Elle commençait son opération. Il ne la regardait pas. Il observait le plafond tranquillement tout en serrant les dents et en pénétrant sa chair de ses ongles. Il ne poussa aucun son. Tout se passa dans le silence absolu. Il était fort et endurant à la douleur. Il avait subit bien pire que ça. Il craignait seulement qu’elle bousille exprès sa jambe pour le tuer ou un truc du genre. Elle finit enfin ses sutures et elle mise un bandage. Il poussa un soupire de soulagement dès qu’elle partit plus loin que lui. Il pu être à son aise. Il observa un moment les lieux sans rien dire. Il ne voulait pas dormir avec cette étrangère dans les parages. Il rêvait seulement de retourner chez lui. Il ramassa son sac à dos et il le mit sur ses genoux pour farfouiller dedans. Il sortit son journal intime et son petit étui contenant seulement crayon, aiguise et efface. Malgré la noirceur de la pièce, il était capable de tout bien distinguer. Il se mit à dessiner ce qu’il adorait faire. Il avait un véritable don pour ça en prime. En ce moment, il dessinait le chien de la vilaine fille. Il aurait aimé faire des bd ou des trucs comme ça. Au dirait presque une photo sauf en dessin. Il dessina quelques temps comme ça. Il jetait de bref regard vers le chien pour savoir comment le dessiner. Il appliquait des petits traits de crayons pour faire le poil et il colorait les ombres en noir. Une fois le dessin terminé. Il poussa un petit soupir. Il arracha le dessin de son carnet pour se lever avec un peu de difficulté. Il le donna à la fille et il retourna aussitôt s’assoir. Il tenait serrer contre lui son carnet. Il se sentait fatigué, mais c’était hors de question qu’il s’endorme. Il ne voulait pas se faire voler le peu de chose qu’il détenait. Il tenait à toutes ses choses. Il trouvait ça poche de devoir rien foutre comme ça. Il aurait aimé repartir toute suite chez lui, mais il savait pas si les zombies avaient passés leur route ou pas. Il soupira encore une fois. Il ramena finalement ses genoux contre lui pour les enlacés des ses bras. Il déposa sa tête au-dessus d’eux. Il fallait espérer que le temps allait passé extrêmement vite pour eux.

©Codage by Percylove grâce à Never UtopiaNever-Utopia

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Serena Donnelly
I'm A Lonesome Wolf

Feat : Vanessa Hudgens
Messages : 618
Date d'inscription : 02/02/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Jauge de Faim:
100/100  (100/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Une aide appréciée malgré tout . feat- Serena    Dim 3 Aoû - 12:25





Serena et Percy

Une aide appréciée malgré tout, 23 septembre



J’en oubliais presque que c’était un humain dans lequel je jouais. J’étais concentré. Je ne le touchais presque pas. Bon un peu, mais pas le choix… je lui faisais une couture. Fallait pas trop en demander non plus. Ce n’était pas le truc le plus agréable du monde, mais c’était tellement… satisfaisant quand même. Il ne regardait pas ce que je faisais et ça ne m’étonnais même pas. J’étais à l’inverse moi, les 4 fois dernière fois où j’avais eu des points de suture, je n’avais pas pu quitter du regard une seule fois et en prime, je posais des tonnes de questions. La fille en était même perplexe en fait, parce que bon, ça n’arrivait pas si souvent d’après elle. Au final, il me manquait une case, tout le monde était au courant. Ah non, en fait… tous ceux qui le savaient était mort maintenant… C’est triste hein? Ah bah non en fait.

Une fois que j’eux fini, je rapatrié mes choses avant de m’exiler à l’autre bout de la pièce. Bon c’était une petite pièce, mais… j’avais été au plus loin. Je ne pouvais pas faire mieux. Je fermai les yeux. Rex était près de moi, il allait grogner si l’autre bougeait. Je n’allais pas dormir, mais j’étais fatigué. J’ouvris les yeux quand je l’entendis faire un mouvement. En fait, il avait arraché un truc, là il bougeait. Je n’aimais pas trop qu’il bouge pour deux raisons. La première… c’est qu’il pouvait rouvrir sa blessure, la seconde… parce que ça me demandait d’être sur mes gardes. Il me tendit la feuille et je la pris. Elle n’allait pas exploser là, c’était une feuille. Le temps que je la regarde, il était retourné s’assoir de son coté de la pièce. Je déposai mes yeux sur le dessin, c’était un magnifique dessin de Rex. Il dessinait bien, mais en même temps… c’était toujours bizarre parce que bon, plus j’en apprenais sur lui et plus je trouvais qu’on se ressemblait sur des points. On dessinait tous les deux, on n’aimait pas les gens tous les deux… on détestait ce faire toucher… On était tolérant à la douleur… on était couvert de vieilles blessures de guerres… C’était bizarre. Si on se ressemblait… il n’allait pas dormir tant que je serais là… et il avait besoin de repos, je le savais. Donc bon, je farfouillai dans mon sac. Sortant une feuille, un dessin à moi, les immeubles en face du restaurant où j’avais vécu au début de l’épidémie. Nos styles étaient légèrement différent, mais je faisais dans le réel aussi, malgré que… j’aimais bien faire dans le super-héros aussi, mais depuis l’épidémie… je faisais surtout dans le réel. J’écrivis simplement à l’endos un simple « On est peut-être pas si différent que ça… donc si je veux que tu te reposes. Tu dois être seul. Avec de la chance, tu ne me reverras plus ». Je me levai rangeai toutes mes choses rapidement, me dirigeai vers lui avant de déposer la feuille plier a porté de bras, mais… sans trop m’approcher parce que bon, moi et la proximité…

-Bon je vais tenter les rôdeurs. Tu devrais te reposer.

Quoi? Je n’allais pas en dire plus non plus, ce n’était pas mon genre. En prime, j’avais tendance à me ramollir avec le temps, à presque devenir… sentimentale et c’était franchement désagréable. L’espèce de fond d’humanité qui me restait… ça allait me perdre un jour. J’étais mieux de rester seule, comme ça, j’allais survivre. Je m’approchai de la porte, aucune réaction de la part de Rex, alors j’ouvris la porte, j’avais mon javelot donc pourquoi pas? Je sortie, refermai la porte sans plus. Les Adieux, ce n’était pas mon genre et si je me faisais tuer… il serait surement ravi. Il faisait nuit, c’était contre mes principes de me déplacer à la nuit tombé, mais… aux grands maux, les grands moyens. Aussi bien apprendre à développer un nouveau skill épique. Moi et Rex on partit simplement à la conquête de la nuit… fallait juste ne pas mourir

Spoiler:
 


© Daph

_________________




On m'a offert une roses ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une aide appréciée malgré tout . feat- Serena    

Revenir en haut Aller en bas
 

Une aide appréciée malgré tout . feat- Serena

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Mathilda de Cologne ϟ « Le temps malgré tout a trouvé la solution malgré toi. »
» Malgre tout, Haiti progresse.
» 01. L'amitié résiste à tout
» On finit par s'habituer à tout ☆ Terminé
» (15/09 - 17h36) On passe nos nuits ensemble après tout (feat. Karisma)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Memento Mori :: Le Monde Extérieur :: Atlanta-