Memento Mori

Dans un monde envahi par les zombies, arriverez-vous à survivre ? Choisissez votre camp, choisissez votre survie... ou votre mort.
 

Partagez | .
 

 Juliet ✖méfiance quand tu nous tiens✖15.o9.11

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Logan Smith
I'd Rather Have my Flight

Feat : James Franco
Messages : 469
Date d'inscription : 04/01/2014
Age : 33
Localisation : Atlanta's airport

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
35/100  (35/100)
Jauge de Faim:
40/100  (40/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Juliet ✖méfiance quand tu nous tiens✖15.o9.11   Lun 31 Mar - 11:26

Ce n'était pas surprenant de savoir que j'avais réussi à fuir cette folle furieuse au lycée. J'avais rusé. J'avais tellement bien réussi mon coup que j'avais également récupéré mon sac. Je prenais la fuite en direction de l'aéroport. Hors de question de rester plus longtemps à l'extérieur, j'étais exténué tout simplement. J'avais mon pistolet avec moi, toujours à vrai dire, même si je ne l'utilisais jamais. Je pointais mon arme dès que je remarquais un signe de vie entre les voitures mais cela ne m'empêchait pas de ralentir. Dans ma course folle je ne perdis que 2 balles sur des morts qui me barraient la route. Je ne regardais que devant moi sans me soucier de mon environnement trop concentré . Alors que je pensais tirer lointain sur un vulgaire cadavre ambulant pour mon troisième coup, un cri humain brisa le silence terrifiant d'un monde sans vie. J'accélérais vers le corps titubant. Non, je n'avais pas osé tirer sur ...

Et si, j'avais tiré sur une femme... vivante! Bordel, qu'est ce qui m'arrivait! Deuxième humaine en une semaine ! Je souhaitais la mort plus que la survie ou bien?
Je me penchais près de l'inconnue tout en respirant fortement. Je n'avais pas compté depuis combien de temps j'avais débuté mon marathon. Ses yeux gris se posaient sur moi.

- Est ce que ça va? Demandai-je réellement inquiet.
Je n'aimais pas l'homme que j'étais devenu. Je tirais presque à l'aveuglette sur les gens comme du gibier. J'observais les dégâts. Nous étions chanceux, j'avais tiré comme un gaucher . La balle avait effleuré quasiment son épaule, je n'étais même pas sûr qu'elle s'y était logée. Je remis mon pistolet dans mon sac. Je me surpris à me poser une question : devrais-je l'aider? La dernière fois que j'avais aidé une blessée, elle avait fini par me gueuler dessus. La dernière fois que j'avais croisé une survivante, elle m'avait séquestré . Je devais commencer à réfléchir sur mon sujet.

- Eum, ... excuse moi?

J'ai eu l'air con là. Mon pardon sonnait faux, beaucoup même. Mais je ne savais pas comment elle allait réagir. Vu la nuit que j'avais passé , j'étais pas prêt de faire des efforts supplémentaires.

_________________
Je vous ♥️bambinos

Be fast because walkers hate FAST FOOD
By Lollipops & tumblr ©️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Juliet ✖méfiance quand tu nous tiens✖15.o9.11   Mar 1 Avr - 14:28

L’automne annonçait son arrivée avec ses jours de pluie et son vent froid à vous en glacer le sang. Un campement sommaire nous avait servi quelques jours pour se mettre à l’abri. Je m’étais réveillée tôt ce matin, une de ces choses putrides s’était emmêlée dans nos câblages. Sans même réveiller Ariel, je m’étais levée et embrochée avec mon surin avant de repousser son cadavre d’un coup de talon.

Parce que nous avions terminé nos réserves la veille, je réveillais doucement Ariel pour l’avertir que je partais à la chasse. Elle pourrait dormir encore un peu jusqu'à tant que le prochain rôdeur cogne à notre porte. Je savais qu’elle serait en sécurité et de toute façon, je ne comptais pas m’éloigner trop longtemps ou trop loin. J’accrochais mon arc à mon épaule et m’assurais d’avoir mon surin, mon sac et mes flèches avant de prendre le sentier pour sortir du boisé.

Je marchais, me retournais et demeurais à l'affût. Il ne me faudrait qu’une petite bête, au minimum un lapin ou pourquoi pas quelques perdrix. Qu’est-ce que je donnerais pour un poulet bien rôti ou un steak sur le grill? Bon, allé, un peu de concentration! C’est plutôt un coup de feu qui me rappelait à l’ordre, plusieurs coups de feu qui s’enchaînaient les uns après les autres. Ariel? Sans réfléchir, je me mise à courir. Je sortais des boisés et atteignaient une route, une autoroute qui passait par là. N’entendant plus les détonations, je me retournais et faisais volte-face et c’est à ce moment qu’une vive douleur m’arracha l’épaule.  Le sursaut et la douleur me tiraient de la gorge un court cri attirant l’attention du chasseur. Ce n’était pas Ariel, en aucun cas elle n’aurait tiré comme ça sur des rôdeurs. Ce n’était pas stratégique, c’était la meilleure manière d’attirer les foules.

Me laissant tomber sur mes genoux, je serais les dents et retirait ma manche. La cuirette brune du manteau était déchirée tout comme ma peau.  Avec chance, la balle n’avait laissé qu’une blessure superficielle et en comprimant bien, je pourrais peut-être faire cesser le saignement.  Voyant l’homme arrivé, je me reculais, mais je glissais le sol mouillé me fit tomber sur mes reins. Je me redressais vivement sur mes paumes et plantais mon regard dans le sien.

« Ça l’a presque l’air sincère comme excuse… foutez le camp espèce d’idiot! »


Était-ce une bonne idée d’insulter l’homme qui venait tout juste de me tirer dessus? J’étais en colère, j’avais mal et si je m’écoutais, je lui planterais ma lame entre les deux yeux. Quel con était-il d’utiliser une arme à feu de cette façon et de gaspiller des munitions qui pouvaient vraiment servir.

« Recule-toi! »


Sans attendre plus de cet homme, je m’appuyais sur mon bras valide et me relevait sans-aide.

« Il va falloir courir! »

À quelques mètres de nous, une file de rôdeurs sortaient du même endroit par où j’étais arrivée. Je remettais ma manche, prenait mon arc et jetant un dernier coup d’œil sur le tireur fou, je lui ordonnais de me suivre.

« PAR ICI! »

Lui agrippant le coude, je partais de suite pour traverser le ravin qui nous séparait de la seconde voie de l’autoroute. Passant entre le capo et le coffre de deux voitures emboîtés l'une après l'autre, je contournais ensuite une camionnette renversée, un faux pas et nous nous ferions dévorer tous les deux.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Memento Mori
Admin

Messages : 139
Date d'inscription : 04/10/2013

MessageSujet: Re: Juliet ✖méfiance quand tu nous tiens✖15.o9.11   Mer 2 Avr - 9:17

Mission réussie pour Miss Crowley. Elle devait se faire pourchasser par des zombies et gagne donc 40 points RP.

N'oubliez pas de mettre une date à votre RP...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://memento-mori-rpg.forumactif.com



Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Juliet ✖méfiance quand tu nous tiens✖15.o9.11   

Revenir en haut Aller en bas
 

Juliet ✖méfiance quand tu nous tiens✖15.o9.11

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [RP ouvert] Insomnie quand tu nous tiens!
» 07. Jalousie, quand tu nous tiens...
» Tristesse, quand tu nous guettes [Deino Silcen] [Fini]
» Quand aurons- nous de vrais dirigeants a la tete du pays?
» Guitare, quand tu nous tiens ! {PV Evan}[Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Memento Mori :: Le Monde Extérieur :: Les Routes & Grands Axes-