Memento Mori

Dans un monde envahi par les zombies, arriverez-vous à survivre ? Choisissez votre camp, choisissez votre survie... ou votre mort.
 

Partagez | .
 

 Jenna ✖Des vivres pour vivre✖16.o9.11

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Logan Smith
I'd Rather Have my Flight

Feat : James Franco
Messages : 469
Date d'inscription : 04/01/2014
Age : 33
Localisation : Atlanta's airport

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
35/100  (35/100)
Jauge de Faim:
40/100  (40/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Jenna ✖Des vivres pour vivre✖16.o9.11    Mar 25 Mar - 10:13

16 septembre , Jenna & Logan

Les vivres et toujours des vivres. Nourritures, pansements.... tout y passait. Nous avions de la chance de camper dans un centre commercial mais je savais que la nourriture ne serait pas éternelle. De plus, je n'avais pas raconté ma mésaventure du 14 lorsque je m'étais fait agressé. Personne ne le savait et je cachais bien ce que j'avais vu. Je disais juste que j'avais croisé des survivants qui m'avaient aidé.  En fait les survivants étaient bien plus nombreux que ce que je croyais. Ce n'était pas quelques vagabonds à gauche à droite, je pense qu'il y avait de véritables nids à survivants.  
J'avais fait part à Jenna de mon inquiétude sur la question de nourriture. Je faisais aveuglement confiance à Jenna parce que je savais qu'elle avait un fort tempérament et qu'elle ne souhaitait que la sécurité du groupe. Elle était un peu mon alter ego en femme et en blonde. S'il devait m'arriver quelque chose, les événements récents me l'avaient rappelé, je lui "dédierais" ma place de leader.
On marchait tranquillement en compagnie de Lena, ça faisait peut être une heure et demi  qu'on avait commencé.  Nous avions pris la direction opposée du centre d'Atlanta. J'étais fou mais pas au point de risquer nos vies. Ca pullulait de morts sur notre chemin puis dans la première ville fantôme. Je passais plus de temps à planter mon piolet  qu'autre chose. Cet orchestre de sang giclant sur nos vêtements était devenu le quotidien. Cela ne m'impressionnait plus. Je fermais les yeux sans me préoccuper de  Jenna et de Lena  qui s'en sortaient toujours d'une façon ou du'ne autre. L'une était l'ombre de l'autre et vice versa comme si un corps s'était scindé en deux.
Nous nous arrêtions toutefois dans cette "ville fantôme" pour regarder les environs. Le spectacle était chaotique: voitures renversés, carbonisés, corps décomposés au sol.... Certains zombis s'orientaient vers nous.

- On se planque dans la supérette.
Sur ces mots, je m'orientais avec le " KIWI MARKET". Ca ressemblait à trois fois rien, ça ne valait pas notre centre commercial à nous. En entrant  je pris le temps de verrouiller la porte derrière nous  mais j'entendais des craquements et des grognements derrière moi. Jenna luttait contre un mort dans le market ainsi que Lena, il fallait nettoyer l'endroit avant de s'offrir un moment de répit.  Les walkers présents vinrent à nous comme des aimants.  Il y en avait bien 7 ou 8 mais nous n'avions pas de mal à les descendre. Disons que l'expérience de l'aéroport faisait de cette rencontre un jeu d'enfant. Nous étions peu nombreux, peu excellents combattants mais ceux qui l'étaient pouvaient se battre contre une horde entière.
A la fin de ce combat, je soupirais avant de sourire vers les filles. Les cheveux de Jen' étaient redressés en queue de cheval , elle retira d'ailleurs d'un doigt une mèche qui barrait son visage.  Les filles s'échangèrent un regard complice comme elles le faisaient très bien.

L'intérieur avait des ressemblances avec l'extérieur:  le désordre, plus encore que notre chez nous. Il y eut un silence entre nous car nous jaugions , je présume, si le lieu était convenable pour commencer des fouilles.

- Tu prends la gauche , Lena la partie pharmaceutique et je prends la droite d'accord?

Mike avait eu l'idée de prendre  des anciennes valises afin de transporter nos trouvailles. Les valises  à roulettes et les sacs de voyage seraient un excellent moyen, hormis le bruit ...  Ainsi  j'ouvris ma valise carrée à roulettes et mis à l'intérieur une série des boites de céréales, du moins ce qui en restait puis des savons, des shampoings... Personne avait pensé à prendre ce genre de choses !  
Tout en balayant les allées et les étagères du regard, j'engageais la conversation avec Jenna. Assez fort pour qu'elle m'entende, mais insuffisant pour que Lena le fasse. C'était peut être la seule discussion privée qu'on allait avoir avant un bout de temps car nous étions tout le temps en présence des autres.  Il fallait que je lui parle de mes idées, juste à elle.

•••
- J'ai eu une idée pour renforcer la sécurité du camp.

L'idée me trottait dans la tête depuis longtemps mais seuls Jenna et Mike pouvaient me dire si elle était bonne. Je voulais d'abord l'avis de Jenna.

-Je crois qu'on va devoir rendre électriques les grilles aux alentours du centre commercial.
Tout cela était une question de sécurité. Après ce que je venais de vivre, je ne tenais pas à ce que les morts viennent nous prendre un par un, et je doutais pour les vivants. Jusqu'à ce jour, je m'étais montré optimiste envers les survivants et les hommes en général. Mais de m'être fait kidnappé par une femme remettait en cause toute ma perception de l'homme naturellement bon. Avais-je fini par perdre tout espoir au point de vouloir repousser qui que ce soit?
J'analysais les boites que je ramassais, notamment les dates de péremptions. Mais je finis par m'arrêter, trop concentré par les songes et la conversation. Formulé à voix haute la question d'une clôture électrique mettait en évidence une dimension que j'avais totalement abandonné : la liberté. Ca serait nous considérer comme des bêtes, du bétail et je refusais cette idée. Je touchais une mince frontière entre sécurité et paranoia. Je vacillai sur mes deux pieds trop assailli par les questions , il fallait que je m'assois avant de m'écrouler. Jenna était de l'autre côté, j'espérais qu'elle ne me voit pas. Hors de question de faiblir, surtout pas maintenant. Je pris ma tête entre mes deux mains.
Ce n'était que le début, j'étais incapable de maintenir l'ordre et la sécurité dans le centre commercial; Les zombis devenaient infinis, la nourriture manquait, les provisions se faisaient rares. Nous allions périr bien plutôt que je ne l'aurais pensé.
Je devais dire quelque chose avant que Jenna s'inquiète.

- Je crois que , je crois qu'on devrait se préparer à partir de l'aéroport.

C'était une perspective jamais envisagé mais il fallait y penser et sérieusement.

- On a pas de plan b si les zombis réussissent à s'introduire, on a pas de moyen de déguerpir au cas où. J'ai l'impression de faire 1 pas en avant et 8 pas en arrière !

C'était réaliste et sèchement dit , à un point tel que je sentis des sanglots. Je déglutis avant de reprendre.

- J'ai pas envie qu'on crève comme des rats après tous les efforts que l'équipe a fourni pour survivre. On pourrait donner notre énergie pour une autre cause.

Formuler à voix haute me permettait vraiment d'y voir plus clair, je crus également qu'extérioriser mes idées, même les plus absurdes, me rendait optimiste à nouveau. Un court silence s'installa.

-Voilà ce qu'on va faire. On va nettoyer un jour sur deux les zones.

Tuer du walker ne s'était à vrai-dire pas montré rentable du tout. Plus on en liquidait et plus de nouvelles têtes apparaissaient. De plus , l'odeur des cadavres bel et bien morts menaçait de devenir problématique pour certains membres du groupe au coeur léger mal accroché. Mais il était tout de même important de le faire car cela faisait aussi un entrainement à l'utilisation des armes afin de se perfectionner.

- Les autres jours, on devra préparer un plan de secours. Il devra être préparé pour le printemps suivant. J'ai pensé à aménager deux bus scolaires.

Même si on ne comptait pas les utiliser , je deviendrais grandement rassuré de savoir qu'on avait un deuxième endroit où aller si nécessaire . Il y avait le bus garé à la va-vite sur la piste des arrêts temporaires à l'entrée de l'aéroport mais il y avait un second bus un peu plus loin sur la nationale. Cela allait encore nous demander du temps et nous pousser à l'épuisement mais c'était davantage pour une bonne cause.

Je soupirais avant de me redresser. Je décompressai même si ce n'était qu'illusoire. Jenna allait me dire si cela tenait la route ou si je commençais vraiment à perdre pied.

- Bon, ça fait déjà beaucoup à organiser mais on pourrait aussi partir en éclaireur sur de nouvelles lieux pour voir si on peut les occuper.

Je recommençais à fourrer mon sac de bricoles.

- Je pensais à Stone Moutain Park. On aurait la place pour cultiver l'été prochain.

J'avais toujours tendance à voir très grand au point que cela soit irréalisable ou dispensable. Cette dernière mesure demanderait évidemment l'opinion du groupe entier et pas seulement de moi et de Jenna.








_________________
Je vous ♥️bambinos

Be fast because walkers hate FAST FOOD
By Lollipops & tumblr ©️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Memento Mori
Admin

Messages : 139
Date d'inscription : 04/10/2013

MessageSujet: Re: Jenna ✖Des vivres pour vivre✖16.o9.11    Jeu 1 Mai - 6:18

Mission Réussie pour Mister Smith. Il devait prendre un choix décisif pour l'aéroport et gagne donc 30 points RP.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://memento-mori-rpg.forumactif.com
 

Jenna ✖Des vivres pour vivre✖16.o9.11

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» △ MINI-INTRIGUE N°1 - des vivres pour la survie (inscriptions closes)
» Une baston... Quoi de mieux pour se détendre... et pour boire du Tzinpaf ? (PV Jenna, Laara, Saeko, Clio et Keylo)
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» SOS POUR NOUNOURS Border Collié (57) Sarrebourg
» BADMOONZ 3000 pts pour tournoi Haguenau 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Memento Mori :: Le Monde Extérieur :: Les Petites Villes-