Memento Mori

Dans un monde envahi par les zombies, arriverez-vous à survivre ? Choisissez votre camp, choisissez votre survie... ou votre mort.
 

Partagez | .
 

 Le repos du guerrier [Rebecca]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Emerick Black
I'm Still in School

Feat : Ian Somerhalder
Messages : 40
Date d'inscription : 16/03/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Jauge de Faim:
100/100  (100/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Le repos du guerrier [Rebecca]   Dim 16 Mar - 11:23

16 septembre

La cafeteria avait été sauvé de façon très limite, mais on s’en était sortie. Quand j’y repensais, c’était impossible quand même… Je reviens à l’école durant la tempête et la première chose que je vois… Serena. Ça m’a tué, vraiment. Elle ne s’était pas pointé en classe la journée de l’épidémie, Amélia non plus. La famille d’Amélia avait été tuée, mais… j’avais assumé que tous les gens qui n’étaient pas là, était mort. C’était franchement plus simple comme ça. Je n’avais pas à m’inquiéter des autres tout le monde était mort. Je ne voulais pas être comme Ritchie et m’imaginer constamment nos parents vivants comme nous quelque part au Canada. Je n’étais pas dupe. D’accord, ma rencontre avec Serena m’avait laissé un froid. Elle était… différente et le regard que m’a fait Amé quand je lui en avais parlé… Je pense que je devais tourner cette page de mon passé et avancer. Juste… laisser faire.

J’avais tourné en rond depuis un moment déjà. Je m’étais réveillé malade, j’étais resté au lit un peu, pour ensuite me dire qu’il fallait que j’en sorte, sinon il allait me manger. Non, vraiment… le lit allait finir par me bouffer. Alors j’étais sortie du lit et manger un peu. Rien ne me tentait. Pas que je ne voulais pas manger, mais… qui pouvait avoir envie d’une boite de conserve le matin. J’avais eu beau fouiller, rien ne me tentait. J’avais finalement fichu un coup de pied dans la pille pour me défouler un peu et j’en fis tombé deux, trois. Oups, en même temps… j’avais mis le pied dedans quoi. Dans celle qui était tombé, je trouvai ce qui pourrait me tenter. D’accord, ce n’était pas un wow, mais ce n’était pas un haut le cœur assuré non plus. Je pris donc les pêches en canne, les ouvrit et partie manger à une table. Il faisait vraiment plus frais dans la cafétéria maintenant qu’il y avait ce trou béant dedans. On n’allait pas supporter l’hiver avec tout ça. Comment on ferait? Fallait bouger l’arbre, on pouvait peut-être l’attacher avec des voitures et le tirer. On allait dégager le trou pour pouvoir vraiment le refermer ensuite avec des planches et tout. C’était surement la meilleure idée, mais… pour le moment j’étais crevé.

Moi et mon rhume on termina de manger pour ensuite erré dans les corridors de l’école. Avant, j’étais entouré par des gens, mon équipe me soutenait et tout et voir tous ses gens qui n’avait pas le moral et qui ne se parlait pas… C’était nul quand même. Mais bon, ce n’était surement pas bien, mais j’avais décidé d’aller relaxer à la bibliothèque. Je m’étais installé confortablement, appuyé sur une étagère de livre prêt à faire une sieste. J’avais des livres sous moi, mais… on s’en fichait. Qui voudrait lire ses trucs. L’odeur de papier me faisait penser à mes devoirs, alors je passai mes bras derrière ma tête et fermai les yeux, tout simplement. Pourquoi ne pas somnoler un peu, plein de gens le faisait. Je n’étais pas obligé de lire non plus. Pourquoi on devrait lire dans une bibliothèque?

_________________

Emerick Black
« Toi, tu ne comprends jamais rien. Le seul plaisir qui reste. C’est les femmes et le vin» ©️ Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Rebecca Swan
I'm Still in School

Feat : Katie Leclerc
Messages : 143
Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 87
Localisation : Atlanta's High School

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
75/100  (75/100)
Jauge de Faim:
75/100  (75/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Le repos du guerrier [Rebecca]   Mer 19 Mar - 4:18


Le repos du guerrier

16 Septembre 2011
Emerick & Rebecca



Rebecca se leva assez tard, ce matin-là. Elle avait traîné dans la bibliothèque jusque tard dans la nuit. Il fallait dire qu'elle avait de plus en plus de mal à dormir depuis la mort de Greg et chaque fois qu'elle fermait les yeux, les images de l'homme sautant entre elle et un zombie la hantait inlassablement. Alors elle lisait pour se remplir l'esprit d'autre chose et ça marchait plutôt bien la plupart du temps. Les livres l'avaient toujours aidé à se sortir toutes les pires horreurs de l'esprit, à se fondre dans un monde imaginaire dont elle savait déjà que la fin, aussi horrible soit-elle, ne serait plus rien une fois le livre refermé. Alors que dans la vraie vie, les souvenirs restaient toujours, même longtemps après qu'on ait tourné la dernière page.

La jeune femme attacha ses longs cheveux en une queue de cheval assez lâche et qui ressemblait plus à un gros n'importe quoi. Elle parcourut les couloirs de long en large, s'arrêtant plusieurs fois devant la porte de la cafétéria sans oser y entrer. Elle n'y avait plus mis les pieds depuis le jour de la tempête, subsistant grâce aux minces réserves qu'elle trouvait en allant se balader dehors ou qu'elle partageait avec Logan quand elle lui rendait visite. Mais il y avait un moment où il fallait se prendre par la peau du cou et se lancer.

Becca posa donc sa main sur la poignée et prit une profonde inspiration. Elle appuya doucement et ferma les yeux. Oui, un jour ou l'autre, il fallait se lancer. Elle releva la main et se détourna de la porte, fonçant dans la direction inverse. Ce ne serait pas aujourd'hui. Elle n'était pas encore prête à voir la cafétéria et à se remémorer les horreurs qui étaient arrivées à l’intérieur. Elle arpenta le couloir un petit moment et s'arrêta devant la porte d'une salle de classe. A l'intérieur, il n'y avait personne, elle put donc s'y réfugier et retrouver son souffle. Il était grand temps qu'elle quitte ce lycée, trop de mauvais souvenirs y étaient rattachés. Elle devait partir. Aujourd'hui et maintenant.

La jeune fille retourna donc dans le gymnase où elle avait élu domicile et attrapa son sac à dos et son sac de couchage qu'elle roula minutieusement pour qu'il prenne le moins de place possible. Elle vérifia le contenue de son sac. Il restait quelques rations de nourriture, son Guide de survie, son couteau et quelques livres qu'elle n'avait pas encore eu le temps de lire. Elle ramassa son bouclier et le cala assez confortablement contre son dos avant de passer le sac par dessus pour le faire tenir. Il n'y avait plus qu'une chose qu'elle souhaitait faire et elle serait prête à partir.

Elle y pensait déjà depuis un long moment et Logan était d'accord avec elle, même s'ils avaient préféré attendre le meilleur moment pour fuir. Le moment était venu, désormais. Elle ne lui laisserait plus le choix. S'il était content, tant mieux, sinon, tant pis. Et elle savait déjà où se ferait leur premier arrêt, s'il n'était pas définitif. Ne restait plus qu'à récupérer un petit quelque chose à la bibliothèque -évidemment- et elle irait jusqu'à chez lui, le mettant devant le fait accompli. Elle était déjà certaine qu'il la suivrait car il aurait trop peur de la laisser partir seule dans la nature.

Elle quitta donc le gymnase et remonta les étages jusqu'à son sanctuaire. Elle prit le temps de marcher doucement dans les allées, se rendant soudain compte que ce serait sûrement la dernière fois qu'elle viendrait ici. Il y aurait d'autres bibliothèques, d'autres livres, mais ceux-là, ils seraient sans doute perdus à jamais. Elle arriva finalement jusqu'à l'endroit qu'elle cherchait et fut surprise de trouver Emerick allongé par terre, contre l'étagère, et même sur plusieurs livres en train de dormir paisiblement.

En soit, Becca n'avait rien contre le jeune homme. Ils avaient partagés quelques cours en commun avant que le lycée ne ferme pour cause d'épidémie zombie et ils s'entendaient plutôt...bien disons, par rapport au reste des élèves. C'était un mec sympa, à la cool, du point de vue de Becca en tout cas. Mais là, quand elle le vit allonger sur le sol, l'empêchant de prendre le livre qu'elle voulait, la jeune femme eut envie de lui hurler dessus et de lui faire regretter d'être venu au monde. Pourtant, elle tenta de se contrôler et demanda plutôt gentiment :

« Emerick ? Emerick ! »


_________________


Dernière édition par Rebecca Swan le Jeu 20 Mar - 3:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Emerick Black
I'm Still in School

Feat : Ian Somerhalder
Messages : 40
Date d'inscription : 16/03/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Jauge de Faim:
100/100  (100/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Le repos du guerrier [Rebecca]   Mer 19 Mar - 15:02

Ma vie, c’était magique, c’était dans des petits moments comme ça que j’aimais être moi. Rien de plus, rien de moins. J’aimais bien pouvoir faire ce que je voulais, où je le voulais et ne pas m’en faire. J’avais presque l’impression de jouer à cache-cache avec Amélia et Ritchie. Il ne se douterait jamais que je sois dans la bibliothèque. Non mais, qui pouvait m’imaginer moi dans une bibliothèque. J’étais plus du genre… terrain de foot quoi, pas rat de bibliothèque. Pour somnoler sur des livres par contre… là j’étais excellent. Il y avait une espèce d’odeur soporifique dans la bibliothèque, comme si le papier voulait que tu dormes. Il t’obligeait. Sur un ordinateur, facebook te tenait à l’affut, mais le papier… il servait juste à t’assommer. Plus le livre était gros, plus il était assommant. Les histoires étaient souvent mornes ou répétitives. Combien de fois Roméo et Juliette allait être refait avant que quelqu’un se lève et dise « c’est assez » on en parle plus. C’était pénible à la fin. On tenta de me tirer de mon sommeil du juste de façon très peu charmante, j’ouvris un œil pour voir qui c’était, c’était Rebecca, la sourde au miroir. Elle était gentille, mais pas trop. Elle ne parlait pas vraiment et elle était du genre rat de bibliothèque à souhait. Pourquoi elle venait me réveiller moi hein? Moi je dormais.

Je lui fis donc un signe de main pour qu’elle parte. Je voulais dormir et j’étais bien. Je n’avais pas l’intention de bouger, je serais immuable comme la montagne et sans cœur comme… comme… comme Amélia tient. Je n’allais pas bouger. Elle partirait toute seule quand même. Elle comprendrait que mon repos valait bien la peine d’être prolongé un peu quand même. Je n’avais pas trop envie de me battre avec elle. Le fait qu’elle soit chargée comme un mulet, ne changerait rien à mon humeur du moment. J’allais dormir ici qu’elle le veule ou non. Si elle voulait me faire bouger, il lui faudrait une grue. Rien de moins. Je n’allais pas céder. Je n’allais rien faire de telle parce que j’étais une personne complètement immature et égoïste. Bon d’accord, ce n’était pas vrai, mais en même temps… il pouvait bien l’embêter un peu quand même. Je ne l’embêtais jamais moi, j’avais été toujours gentil et respectueux avec elle. Alors je peux bien l’embêter un peu. Ce n’était pas comme si je l’a maltraitais, je la faisais maximum patienter quelques heures pour je ne savais pas vraiment quoi. Elle avait le temps d’aller boire un thé et de revenir c’était tout ce que je demandais moi. Un peu de paix et de sérénité, rien de plus, rien de moins.

Le plus dur, c’était de garder les yeux fermés en sachant qu’elle était là à me regarder avec un regard courroucer. Parce que j’étais sûr qu’elle n’était pas contente, elle ne pouvait pas l’être. C’était quasiment impossible de ne pas l’être. Une femme, quand on obéissait pas, ça se fâchait non?

_________________

Emerick Black
« Toi, tu ne comprends jamais rien. Le seul plaisir qui reste. C’est les femmes et le vin» ©️ Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Rebecca Swan
I'm Still in School

Feat : Katie Leclerc
Messages : 143
Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 87
Localisation : Atlanta's High School

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
75/100  (75/100)
Jauge de Faim:
75/100  (75/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Le repos du guerrier [Rebecca]   Jeu 20 Mar - 3:03


Le repos du guerrier

16 Septembre 2011
Emerick & Rebecca



La patience était une vertu dont Becca était habituellement dotée. Il fallait dire qu'avec son handicap, elle rencontrait beaucoup d'idiots avec qui elle devait se montrer patiente de peur de devenir véritablement violente. Elle était sportive mais pas certaine d'avoir le dessus face à une bande d'abrutis l'insultant. Alors elle avait appris à tendre l'autre joue et à attendre que le temps passe. Seulement, là, maintenant, tout de suite, elle n'avait plus le temps pour la patience. Il fallait qu'Emerick se lève pour qu'elle puisse attraper ce fichu bouquin sur la chasse et les plantes sauvages comestibles et qu'elle se tire d'ici en vitesse.

La pauvre jeune femme était en pleine crise de panique et elle commençait à avoir du mal à garder son calme. Elle avait envie de hurler, de secouer Emerick dans tous les sens et surtout de pleurer. Elle savait qu'elle perdrait des gens dans cette épidémie, son père était l'un des premiers à y être passé, mais elle ne se doutait pas qu'elle y réagirait aussi mal. C'était une chose de savoir qu'un être chère pourrissait dans un coin, c'en était une autre de voir quelqu'un se faire dévorer sous vos yeux, alors qu'il venait de donner sa vie pour la votre.

Rebecca prit une profonde inspiration, chassant ces mauvaises idées de son esprit. A chaque fois, tout lui revenait en tête et pour elle, la seule solution était de s'éloigner. Elle n'était pas du genre irréfléchie pourtant mais cette fois, il y avait eu la goutte d'eau qui avait fait déborder le vase. Elle se pencha sur Emerick et posa une main sur son épaule pour le secouer un peu. Légèrement, amicalement, simplement pour l'obliger à ouvrir les yeux. Elle avait l'habitude d'être ignorée, ce n'était pas le problème, il lui fallait juste ce livre et elle le laisserait tranquille. Et puis d'abord, qui faisait la sieste dans une bibliothèque ? Ok c'était censé être un endroit calme et tout ça mais quand même... Il y avait bien plus approprié.

La jeune femme tapa du pied. Le garçon continuait de l'ignorer sans vergogne et elle commençait à en avoir plus qu'assez. Pourquoi fallait-il que les choses soient toujours contraire à ses désirs ? Elle avait toujours été bonne, gentille et sage mais visiblement, aucun Dieu là-haut n'était prêt à lui rendre. Sa bonne conduite ne servait à rien. La voix brisée, elle essaya quand même une nouvelle fois :

« Emerick, je t'en prie, j'ai besoin de ce foutu livre ! »

C'en était trop et la jeune fille fondit en larmes.

[/quote]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Emerick Black
I'm Still in School

Feat : Ian Somerhalder
Messages : 40
Date d'inscription : 16/03/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Jauge de Faim:
100/100  (100/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Le repos du guerrier [Rebecca]   Jeu 20 Mar - 6:24

D’accord je n’étais pas la personne la plus gentille non plus en ce moment. Je m’amusais un peu à l’embêter, mais rien de méchant là. Elle me connaissait depuis avant l’épidémie et je n’avais jamais été méchant avec elle. J’avais même déjà tapé un crétin de mon équipe qui cherchait à lui faire de la peine. J’étais comme ça, on n’embêtait pas les gens juste pour être méchant. Je détestais ça. C’était con et méchant. Alors je ne voulais pas ça. Pas dans mon équipe surtout. J’étais un capitaine très exigeant envers mon équipe, je n’y pouvais rien. Si je n’arrivais pas à leur faire confiance… j’allais me faire défoncer la gueule. Dire que maintenant… la plupart devaient être mort à l’heure qu’il est… c’était assez nul hein.

Elle commença à s’énerver après moi. Non mais, je n’avais rien fait quand même. Elle était émotive la rouquine aujourd’hui. La pauvre, ça ne devait pas être facile d’être elle, parce qu’elle allait exploser à force de vouloir un livre. Pourquoi vouloir autant un livre? Il n’allait pas se sauver quand même. Il était là, quelque part. Soit derrière moi ou sous moi. Je n’allais pas y mettre le feu, j’allais juste… la faire patienter un peu. Là elle eut une réaction typiquement féminine, elle éclata en sanglot. D’accord, elle était vraiment bizarre là. J’étais censé faire quoi moi? Elle pleurait à chaude larme pour un stupide bouquin. D’accord, moi dessus, mais je n’allais pas le faire suffoquer son bouquin quand même. En plus, c’était juste des livres complètement nuls, j’avais regardé. Vous vouliez que je fasse quoi moi? Je ne fis que ce que mon cerveau d’homme me permettait. J’ouvris les yeux, me redressai. Je fouillai dans ma poche et lui tendis un mouchoir pour sécher ses larmes. Elle avait gagné, j’étais réveillé. Elle allait l’avoir son fichu livre et le pauvre Emerick allait encore devoir passer après une femme. Parce qu’avec Amélia aucune chance d’être le premier, c’était une princesse hein. J’étais bon avec les filles… juste si j’avais envie de coucher avec ou de passer du temps avec. Les filles en pleures… ce n’étaient pas vraiment ma tasse de thé. On disait quoi à une fille qui pleurait pour avoir un livre… Elle avait une bibliothèque complète à elle. Fallait qu’elle pleure devant moi.

_________________

Emerick Black
« Toi, tu ne comprends jamais rien. Le seul plaisir qui reste. C’est les femmes et le vin» ©️ Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Memento Mori
Admin

Messages : 139
Date d'inscription : 04/10/2013

MessageSujet: Re: Le repos du guerrier [Rebecca]   Jeu 20 Mar - 9:39

Mission réussie pour Mister Black.

Sa mission était de poster trois réponses sans parler, dans un même RP. Il gagne donc 40 points RP.


Dernière édition par Memento Mori le Ven 21 Mar - 22:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://memento-mori-rpg.forumactif.com

avatar

Rebecca Swan
I'm Still in School

Feat : Katie Leclerc
Messages : 143
Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 87
Localisation : Atlanta's High School

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
75/100  (75/100)
Jauge de Faim:
75/100  (75/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Le repos du guerrier [Rebecca]   Jeu 20 Mar - 10:02


Le repos du guerrier

16 Septembre 2011
Emerick & Rebecca



La jeune femme fut stupéfaite de voir que son compagnon lui sortait un mouchoir dans un moment pareil. Pas très sûre de ce qu'elle était censée faire, elle se contenta d'attraper le bout de papier froisser et de se moucher dedans ainsi que de reprendre son calme, ce qui n'était pas chose aisée. Elle ne savait plus où elle en était ni ce qui se passait autour d'elle. Elle était venue ici pour chercher un simple livre, un livre qui pourrait lui sauver la vie si elle décidait de partir sur les routes et elle se retrouvait en pleurs devant l'ancien capitaine de l'équipe de foot du lycée. Emerick n'avait jamais été mauvais avec elle mais ce n'était pas non plus son meilleur ami, tout juste une connaissance positive. En tout cas, pas assez proche pour qu'elle puisse se permettre de se montrer ainsi devant lui.

Rebecca prit donc une profonde inspiration et essaya de se calmer un peu. Ses larmes coulaient toujours le long de ses joues parsemées de tâches de rousseurs mais elle ne sanglotait plus, c'était déjà bien. Elle lui murmura un merci pour le mouchoir et décida d'essayer de regarder si elle ne trouvait pas un livre un peu au-dessus de lui pour compenser celui qu'elle savait être sur la toute dernière étagère, touchant presque le sol. C'est-à-dire encore hors d'atteinte. Mais il n'y avait rien, le saint Graal se trouvait derrière Emerick. La rouquine se laissa donc tomber au sol face à lui et enfouie son visage entre ses mains pour se laisser aller encore un peu aux larmes.

Elle ne s'était jamais sentie aussi mal de toute sa vie. Les fantômes des morts qui avaient parcouru ces couloirs, ces allées, ces rues, la hantait subitement. Comment pouvait-on continuer de vivre dans un monde comme celui-ci ? Elle avait envie de tout envoyer balader mais n'était pas encore assez mal pour ça. Au fond d'elle, une petite touche d'espoir survivait. Trop petite pour faire se lever cet ingrat mais trop grande pour juste pousser la porte de la sortie et se laisser dévorer par les zombies. Elle voulait vivre. Plus que tout. Elle voulait retrouver Logan, retrouver un semblant de vie normale. Et pour ça, il lui fallait se foutu bouquin. Rebecca releva les yeux vers Emerick et soupira. Allait-il au moins finir par bouger ?

« S'il te plait, Emerick, ça ne prendra que deux minutes » lâcha-t-elle entre deux larmes. Elle ne s'était jamais sentie aussi pathétique de toute sa vie mais pourtant, elle n'arrivait plus à arrêter de pleurer. Qu'est-ce qu'il allait s'imaginer ? Qu'elle tapait une crise pour un roman à l'eau de rose. Il ne comprenait pas que ce livre était l'une des plus grandes chances de survie qu'elle avait à l'extérieur ? Bien sûr que non et comment aurait-il pu deviner... Mais elle n'eut pas le courage de lui expliquer, attendant simplement un geste de sa part. Il finirait bien par se réveiller, il fallait seulement espérer que ce serait avant la nuit...


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Emerick Black
I'm Still in School

Feat : Ian Somerhalder
Messages : 40
Date d'inscription : 16/03/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Jauge de Faim:
100/100  (100/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Le repos du guerrier [Rebecca]   Jeu 20 Mar - 12:23

Je n’étais pas si à l’aise avec elle qui pleurait. Elle prit mon mouchoir, mais… pleura encore un petit peu. Je ne savais pas trop ce qu’elle avait, mais elle n’avait pas l’air de se sentir dans son assiette. Elle me demanda finalement de me tasser. Elle le voulait vraiment son livre. Je m’étais déjà redresser un peu, mais je ne savais pas ce qu’elle voulait au juste. Je ne savais pas où était le livre. Je ne pouvais pas vraiment me relever non plus, il y avait elle et l’étagère. J’étais coincé. On faisait quoi là? Je lui dis simplement la vérité.

« Mais oui ma belle, prend ce que tu veux. Je voulais juste t’embêter un peu… pas te faire pleurer. Je te jure. »

Je m’avançai un peu pour lui dégager l’accès aux livres un peu. Si je m’approchais plus… j’étais sur elle ce qui n’était pas une excellente idée. J’aimais bien séduire des filles, mais pas de là à tenter de flirter avec une fille en larme. Je n’étais pas comme ça. J’étais… un gentil. Même si certaine fille du lycée en doutait. J’étais volage et libre oui, mais pas méchant.

-Aller, dit moi le livre que tu veux et je te le trouve, d’accord?

Elle n’avait pas l’air bien, je n’allais pas en rajouter une couche non plus. Je me retournai pour voir les titres. Il n’y avait que des trucs… de plante, de géo, de bio… d’écologie. Rien de très intéressant. À voir la tête de Becca… sa vie en dépendait alors… je n’y comprenais rien.

-Tu veux un livre qui relate l’avancé des plaques tectonique à travers le monde, ça l’air… eum… passionnant. Je l’ai déjà lu trois fois. Tu veux un résumé.

Je lui souriais, la bibliothèque ne m’avait jamais vraiment vue durant l’année scolaire. L’idée que moi, Emerick Black ait pu lire ce livre était un gros zéro pointé. Même une personne ne m’ayant que croisé une seule fois savait que je n’ouvrais presque jamais de bouquin, sauf peut-être pour les lancer. J’étais comme ça. Pourquoi ouvrir un livre quand google et wikipédia existait hein? J’essayais juste de lui changer les idées un peu, elle voyait bien que j’allais lui donner son livre, elle n’avait plus besoin de pleuré. En plus, je faisais d’excellent résumé de livre que je n’avais pas lu. Je le faisais toujours avec Madame Stirling… avant qu’elle ne me colle une retenue. Ouais bon, mais je faisais rire les gens, ça valait le coup. J’avais même réussit à faire rire la prof plusieurs fois.

_________________

Emerick Black
« Toi, tu ne comprends jamais rien. Le seul plaisir qui reste. C’est les femmes et le vin» ©️ Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Rebecca Swan
I'm Still in School

Feat : Katie Leclerc
Messages : 143
Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 87
Localisation : Atlanta's High School

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
75/100  (75/100)
Jauge de Faim:
75/100  (75/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Le repos du guerrier [Rebecca]   Mar 25 Mar - 6:00


Le repos du guerrier

16 Septembre 2011
Emerick & Rebecca



Rebecca essuya de nouveau ses larmes et releva la tête pour voir ce qu'il en était, vers Emerick qui avait finalement décidé de se réveiller pour de bon. La rousse se sentait idiote et lui probablement un peu coupable, comme le laissait entendre la première phrase qu'il se décida enfin à lui lâcher. La jeune femme haussa les épaules et lui adressa un petit sourire triste.

« C'est pas de ta faute » dit-elle tristement. « C'est juste que... » Elle ne savait même pas si elle pouvait oser lui parler de ce qu'elle ressentait au sujet de ce lycée, de son besoin soudain de s'enfuir. Il y avait un risque certains qu'il essaye de la convaincre de rester et ça, c'était hors de question. Pourtant, elle osa lui faire confiance et continua sur sa lancée, tant bien que mal. « Je ne me sens plus très bien ici... Avec ce qui est arrivé à Greg et tout ça, je suis un peu à cran. »

Et ça, c'était un euphémisme. Elle était totalement bouleversée et elle n'était pas prête à s'en remettre de si tôt, surtout si elle restait là plus longtemps. Pourtant, elle avait envie de prendre le temps de parler avec Emerick. Après tout, il y avait des chances que ce soit la dernière fois qu'elle le voyait et elle ne le connaissait même pas vraiment. Que savait-ils l'un de l'autre ? Somme toute pas grand chose et pourtant, ils étaient dans les mêmes classes depuis des années... Depuis que Rebecca était arrivée à Atlanta, en fait. Ils avaient fréquenté le même collège et le même lycée et même s'ils n'étaient pas vraiment amis, ils n'avaient rien l'un contre l'autre. Mais voilà, ils ne se connaissaient pas. C'était la première fois que la jeune fille se confiait à lui et elle se sentait un peu mieux. Suffisamment en tout cas pour rire quand il lui demanda si elle voulait un livre sur la tectonique des plaques, assurant qu'il l'avait déjà lu trois fois.

Elle ne savait peut-être pas grand chose du jeune homme mais une chose était sûre, elle ne le croisait quasiment jamais dans la bibliothèque et qu'il n'était pas le genre à s'intéresser à la tectonique des plaques ou à quoi que ce soit d'autre se trouvant dans un livre. Elle riait pourtant franchement pour la première fois depuis des mois avec quelqu'un d'autre que Logan. C'était un grand pas. Restait maintenant à savoir si Emerick respecterait son désir de partir et qu'il n'agirait pas comme Jackson en grand frère sur-protecteur.

« Non, je veux un livre qui parle de chasse et de plantes comestibles aux États-Unis. Je vais partir et je pense que ce bouquin me sera bien utile quand je serais sur les routes. »

Elle fit un geste vers son sac à dos et son sac de couchage accroché au dessus. Elle avait vraiment pensé à tout, elle voulait surtout lui montrer qu'elle ne partait pas totalement sur un coup de tête. Ce départ était préparé depuis des semaines, elle avait juste précipité la date par besoin vital. Et puis de toute façon, elle n'avait besoin de l'autorisation de personne, elle avait dix-huit ans et si elle n'avait pas encore droit de boire de l'alcool, elle pouvait au moins prendre ses propres décisions. Mais elle se sentait obligée de se justifier et elle ajouta :

« Tu comprends, c'est pas facile de rester ici. Je suis certaine que quelque part dehors, il y a un endroit meilleur. Je vais juste aller le chercher. Mais il me faut être un peu préparée. »


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Emerick Black
I'm Still in School

Feat : Ian Somerhalder
Messages : 40
Date d'inscription : 16/03/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Jauge de Faim:
100/100  (100/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Le repos du guerrier [Rebecca]   Sam 29 Mar - 14:35

Elle pleurait, mais essayait de se calmer quand même, ce qui était bien. Je n’aimais pas voir une fille pleuré, encore moins quand c’était de ma faute et encore encore moins quand je n’avais rien fait pour le mérité. À ce que je sache, je ne l’avais pas bouffé son livre… j’étais juste couché dessus. En prime… elle aurait pu faire plein de mouvement intelligent pour l’obtenir par la force, ce qu’elle n’avait pas, fait… elle le voulait juste assez pour pleurer. Ouais, bon. Elle me fit un petit sourire triste, rajoutant qu’elle était à cran, avec Greg et tout. Ouais pour ça, je l’a comprenais. Moi au moins je ne l’avais pas vue se faire bouffé. Moi, il était déjà mort quand j’étais arrivé… Tout était presque fini en fait.

« C’est pas grave ma mignonne, ça arrive à tout le monde. »

Je lui fis un beau sourire pour lui remonter un peu plus le moral. C’était la moindre des choses. Fallait juste la faire rire un peu, et habituellement j’étais bon dans le domaine. Il lui fit une blague sur le premier lire qu’il prit et elle rigola un peu, c’était mieux que tout à l’heure. Elle continua les explications en disant qu’elle voulait un livre sur la chasse et les plantes comestibles. Elle voulait partir en camping? C’était une idée comme une autre, mais… en même temps, avec les zombies, c’était une moins bonne idée maintenant… non? Je rajoutai donc simplement :

« Tu pars en camping? »

Je lui souriais, elle avait l’intention de partir, en même temps, je comprenais. Avec ce qu’elle avait vu et vécu… je n’avais pas envie de lui imposer quoi que ce soit. Elle continua de s’expliquer, elle était sûre qu’il y avait un endroit meilleur quelque part et c’était surement vrai. En même temps… l’endroit parfait n’existait pas. Je farfouillai donc derrière moi et trouva le livre en question. Une fois que je savais le titre… ça avait été facile de trouver le livre. J’étais peut-être sportif, mais j’étais loin d’être con, demandez à mes profs.

« Tiens, je comprends et dans le pire des cas… si tu ne trouves pas cette endroit, tu peux toujours revenir ici. On sera là pour t’accueillir. »

Je lui fis un beau sourire encourageant, je n’y pouvais rien j’étais bien obligé de dire quelque chose et je n’étais pas du genre à laisser les gens tomber. Si elle voulait partir, qu’elle le fasse. Si elle voulait rester, tant mieux. C’était laid dehors, mais elle n’était pas stupide, elle le savait. Alors à quoi non l’empêcher de vivre. Si elle était mieux ailleurs, moi je ne l’empêcherais pas et je ne lui ferais pas la moral. Alors je lui rajoutai simplement :

« Et si tu trouves un endroit génial… oubli pas ne nous faire signe hein. On va venir te rejoindre. »

Et oui, aucune parole défétiste ne sortiront de ma bouche. De toute façon, à quoi bon? Elle était grande, elle faisait bien ce qu’elle voulait.

_________________

Emerick Black
« Toi, tu ne comprends jamais rien. Le seul plaisir qui reste. C’est les femmes et le vin» ©️ Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Rebecca Swan
I'm Still in School

Feat : Katie Leclerc
Messages : 143
Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 87
Localisation : Atlanta's High School

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
75/100  (75/100)
Jauge de Faim:
75/100  (75/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Le repos du guerrier [Rebecca]   Lun 31 Mar - 1:10


Le repos du guerrier

16 Septembre 2011
Emerick & Rebecca



Rebecca se sentait un peu mieux et elle arrivait à sourire un peu plus. Emerick était un mec sympa et elle avait tendance à l'oublier facilement. Comme la plupart des gens, elle préférait rester dans son coin que de traîner avec quelqu'un, surtout vu les efforts que cela lui fournissait de suivre une conversation. Elle se prit à regretter un peu de ne pas l'avoir mieux connu avant de partir, sans tous les élèves qui l’embêtait autour, elle aurait eu tout le temps mais bon... Maintenant c'était l'heure des adieux et il lui tendit son livre après avoir demandé si elle partait en camping. Elle lâcha un petit rire et répondit de sa voix déformée par la surdité :

« En quelques sortes oui... Jusqu'à ce que je trouve mon Eldorado. »

C'était un peu ça, après tout. Et elle partait avec un pro, un homme qui avait voyagé et vécu dans la rue, qui avait fait plus de camping en quelques années qu'elle en toute sa vie. Mais elle ne comptait pas être un poids pour Logan et c'était pourquoi elle avait tant besoin de ce livre. Pour l'aider, pour apprendre des choses et pouvoir se débrouiller par elle-même. Au moins, elle ne serait pas dérangée par les bruits extérieurs pour chasser.

La jeune fille pensa tout de même qu'elle allait laisser derrière elle des gens à qui elle tenait. En particulier Jackson et Serena. Mais elle n'avait pas le temps de trouver le premier et la seconde devait déjà être loin. Elle regarda Emerick et une idée lui vint. Elle l'avait déjà pas mal embêté depuis tout à l'heure alors un peu plus ou un peu moins, ça ne changerait rien. Elle fouilla donc dans son sac et y trouva un stylo qui marchait encore puis, elle ouvrit le livre à la première page, celle qui était toujours blanche et griffonna quelques mots avant de l'arracher et de la plier en deux. Puis, elle la tendit à Emerick en lui demandant :

« Tu pourrais donner ça à Jackson si tu le croise ? Je ne suis pas sûre de pouvoir le trouver en partant mais je ne veux pas non plus partir sans le prévenir. »

Sur la page, elle avait inscrit de son écriture claire et ronde :

    « Jackson,

    Logan et moi partons aujourd'hui. Nous resterons quelques temps au Hilton Hotel avant de partir pour de bon, à la recherche de Woodbury tout d'abord puis d'ailleurs selon ce que nous trouverons là-bas. J'aurais aimé te prévenir en personne mais le temps me manque. Je penserais à toi chaque jour et j'espère qu'un jour le lycée saura te rendre ce que tu lui as apporté.

    Bon courage pour la suite.

    Becca. »


C'était court tout en donnant le bon nombre d'information. Elle ne savait de toute façon pas quoi lui dire de plus et ce n'était pas comme si elle pouvait lui laisser une adresse mail ou postale pour qu'ils puissent se contacter. Peut-être que le hasard les mettrait sur la même route un jour prochain. Peut-être pas... Ce serait à voir. En attendant, elle remit la lettre à Emerick et se leva, reposant son lourd sac sur son dos et s'armant de son bouclier arrangé. Elle sourit au jeune homme et lui dit simplement :

« Bonne chance, Emerick, en espérant que tout ce bordel s'arrange bientôt. »

Puis elle tourna les talons et quitta l'allée puis la bibliothèque, abandonnant derrière elle tout ce qu'elle connaissait depuis des mois. L'endroit, même, qu'elle avait le plus visité dans Atlanta. Toute sa vie depuis que son père avait été tué par des Zombies et qu'elle avait fui ici. Le lycée était vraiment terminé pour elle, cette fois.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Emerick Black
I'm Still in School

Feat : Ian Somerhalder
Messages : 40
Date d'inscription : 16/03/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Jauge de Faim:
100/100  (100/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Le repos du guerrier [Rebecca]   Lun 31 Mar - 15:10

Au moins, j’arrivais à la faire sourire, c’était déjà ça quand même. Sinon je me serais senti mal de la faire pleurer juste avant son départ de l’école. J’étais un bon gars, pas un salaud, c’était important de le mentionner. Je n’aimais pas trop qu’on l’oublie, ce n’était pas génial quand même. La réputation était vite ternis ici et avec le directeur qui ne foutait rien pour la cohésion des gens dans son établissement, ça n’irait pas mieux… on devrait peut-être faire un vote pour voir si on voulait un nouveau chef, mais genre… un vrai. Pas juste des petites clics un peu conne ici et là. Piger dans les provisions ramenées par les autres, c’est bien, mais en aidant c’est mieux. Elle mentionna qu’elle était à la recherche de son eldorado. Donc, elle comptait bien s’arrêter quelque part. Juste que le quelque part était ailleurs. Je rajoutai donc simplement :

-Je suis sûr que tu trouveras.

Ensuite, elle fouilla dans son sac et prit un stylo. Elle écrivit quelque chose dans son livre et me tendis la page déchiré ensuite. Détérioration de bien publique ma jolie! La bibliothécaire allait se retourner dans sa tombe… si tombe elle avait. Rha, maintenant j’imaginais un zombie qui flippait sur le sol… Ce n’était pas très poli Emerick, change de façon de penser. Je pris quand même le papier quand elle me le tendit en l’écoutant bien quand elle me demanda de le remettre à… Jackson. Joie… il me détestait et moi… je ne l’aimais pas à cause qu’il ne m’aimait pas. Pas de ma faute à moi s’il ne réfléchissait pas vraiment avant d’agir la plupart du temps, mais j’étais sûr qu’il était capable d’avoir d’excellente idée… juste que… bah… il avait dû être cogné à répétition à la naissance, pas de sa faute non plus.

-Bien sur ma jolie.

Je ne pris même pas la peine de lire le message, ce n’était pas pour moi. Elle ajouta finalement un joli bonne chance, elle partait donc…

-C’est toi qui en aura le plus de besoin ma jolie. Donne des nouvelles.

Elle me laissa finalement seul, j’avais le papier en main… Aussi bien lui donner une heure ou deux d’avances quand même… sinon Jackson pourrait essayer de la pourchasser pour la ramener. Donc… je me recouchai pour piquer un somme. Rien d’énorme, juste un sommeil bien mérité.


FIN

_________________

Emerick Black
« Toi, tu ne comprends jamais rien. Le seul plaisir qui reste. C’est les femmes et le vin» ©️ Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Le repos du guerrier [Rebecca]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le repos du guerrier [Rebecca]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le repos du guerrier [PV Draomea Volensergh]
» Le repos du guerrier
» Le repos du guerrier [PV Warren]
» Repos après un long voyage
» Thornac, le Nain guerrier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Memento Mori :: Franklin High School :: Bibliothèque-