Memento Mori

Dans un monde envahi par les zombies, arriverez-vous à survivre ? Choisissez votre camp, choisissez votre survie... ou votre mort.
 

Partagez | .
 

 Le retour du vieil homme - 16 septembre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Jack Anderson
I'd Rather Have my Flight

Feat : Zachary Quinto
Messages : 614
Date d'inscription : 29/01/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
90/100  (90/100)
Jauge de Faim:
90/100  (90/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Le retour du vieil homme - 16 septembre   Jeu 13 Mar - 8:58

Avouons-le, j’avais eu besoin de repos. Après avoir fait un tour de garde assez ennuyant merci, je n’étais pas allé me coucher comme n’importe qui aurait fait. Non, moi j’étais allé rejoindre mademoiselle S (dont je ne connaissais toujours pas le prénom complet, juste pour dire!), et ensemble, nous avions décidé de nous mettre à la tâche et de nettoyer le garage. Presque brillant comme idée quand on pense au fait que nous n’étions que deux pour nous occuper de tuer les Walkers alors que nous ne savions même pas combien ils étaient. Vraiment intelligent! Cela n’avait pas été aussi facile que je l’aurais voulu, mais S et moi ensemble, nous savions nous débrouiller et nous faisions une bonne équipe même. Bon, ce n’était pas parfait, mais si ça se trouve, nous aurions d’autres luttes à mener ensemble et nous pourrions nous perfectionner. Pour une fois que je trouvais un autre être vivant avec qui je pouvais peut-être m’entendre! Je ne la laisserais donc pas filer si facilement, surtout que maintenant elle allait s’installer dans l’avion je suppose. D’ailleurs, c’était vraiment un bon endroit et je crois bien que je pourrais m’y installer moi aussi. Ça me ferait prendre un peu d’air sans être avec le groupe de survivant dans la zone commerciale. Pas qu’ils n’étaient pas bien organisé, mais être en grand groupe n’était pas ma priorité. Surtout que grand groupe signifie souvent plus de gens, donc plus de bruits, donc plus de Walkers. CQFD. D’ailleurs, bien qu’il y ait beaucoup de ressources dans la zone commerciale, ce n’était pas la meilleure position selon moi, au vue du nombre de Walkers qui les entouraient. Tout de même, ils ne devaient pas avoir eu tellement de choix. Pour en revenir au présent et non extrapolé dans un futur incertain, après m’être reposer pendant quelques heures (évident je m’étais lavé un peu aussi!), j’avais pris mon arme et j’avais pris la direction du garage. Je marchais silencieusement et seul le faible bruit de mes pas résonnait. Seul je ne ferais pas le poids contre plusieurs Walkers. Heureusement, aucune de ses bestioles ne croisa ma route. Arrivé au garage, je montai au deuxième étage et tombai face á la porte fermée. Logique, elle ne souhaitait surement pas se faire dévorer par un ou plusieurs Walkers. Je fis la chose la plus normale qui soit donc, je cognai á la porte. Des plans que si je rentre à l’improviste, elle me défonce un genou, et je tiens á mes articulations!

_________________


Dernière édition par Jack Anderson le Mar 18 Mar - 10:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Serena Donnelly
I'm A Lonesome Wolf

Feat : Vanessa Hudgens
Messages : 618
Date d'inscription : 02/02/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Jauge de Faim:
100/100  (100/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Le retour du vieil homme - 16 septembre   Jeu 13 Mar - 9:28





Serena et Jack


Le retour du vieil homme, 16 septembre



Tendrás a tu hombre piel morena
J’étais si bien, plus rien n’avais vraiment d’importance. C’était… le paradis. Le confort absolu. Je pouvais juste… exister sans m’inquiéter.
Desde el cielo habló la Luna llena
La douce chaleur de Rex pour me tenir compagnie pendant un sommeil, léger, son poil entre mes doigts. Sa respiration lente, mais régulière.
Pero a cambio quiero
Je ne pouvais pas vraiment espérer mieux comme moment. Je n’avais jamais vraiment demandée grand-chose à la vie et elle me l’avait toujours bien rendu.
El hijo primero
Je ne demandais rien et elle m’offrait de doux instant comme celui-ci. J’avais ma bonne étoile à moi. Rien de plus, rien de moins. Une enfant paumée dans un monde de fou.
Que le engendres a él
Pour une fois, mes rêves étaient doux. Sincère, silencieux. Un héro, cape volant dans un vent frais. Le feu de ses mains éclairant la nuit. Un héro juste pour moi. Rien de plus, rien de moins.
Que quien a su hijo inmola
Les images sous mes paupières changeaient doucement. Technique de combat avec Charlie, joué à tuer des zombies avec Jack… discuté avec John, jouer avec Jackson et son assiette horrible… Becca courant loin après avoir tué ce type.
Para no estar sola
Moi sur ce stupide arbre. Une main agrippant ma botte. Tirant. J’essaie de me retirer. L’arbre disparait je tombe, tombe… j’arrive sur le plancher de l’appartement de ma mère. Elle, morte sur le plancher. Mon père nous fixant… s’évaporant tranquillement…
Poco le iba a querer
Derrière la fumée Daryl… Je le suis. Il m’amène loin de tout ça. Puis, une détonation, une autre… encore une … Rex qui grogne. Son museau humide.

Je me réveille en sursaut.

Les zombies… sa cogne pas non? Rex c’est levé, battant la queue. Il n’avait pas l’air bien nerveux. Je me lève péniblement mon nuage me manque déjà. Je traine un peu des pieds, Rex attend devant la porte. J’ouvre et voit Jack.

-Bon matin petit rayon de soleil.

Je m’étire tranquillement. Il n’avait pas l’air stressé non plus. Alors, pourquoi paniquer hein.

-Rentre, fait comme chez toi. Fait juste fermer la porte.

Bah oui, pas le temps qu’un zombie entre, j’avais fait le ménage. Une fois la porte fermé, je retourné vers mon nuage. Que j’avais fait moi-même en prime. Je me laissai tomber dedans pour le plaisir de le faire. J’étais polie quand même. Je n’allais pas me rendormir. Je tournai la tête un peu vers lui en disant simplement :

-Alors ton tour de garde petit soldat? Ça bien été? Moi, je me suis amusée toute la matinée.

La preuve… j’avais enlevé des bancs et je m’étais fait un merveilleux nuage, d’accord un matelas, mais… j’avais un matelas! Imaginez la jalousie. Un matelas juste pour moi dans un avion. J’avais surement la chambre la plus originale du moment. En prime… j’avais d’idée sur comment améliorer mon chez moi… me fallait surement une bonbonne à souder… et à dessouder en fait… j’allais bien trouver ça dans le garage quelque part là…

© Daph

_________________




On m'a offert une roses ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Jack Anderson
I'd Rather Have my Flight

Feat : Zachary Quinto
Messages : 614
Date d'inscription : 29/01/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
90/100  (90/100)
Jauge de Faim:
90/100  (90/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Le retour du vieil homme - 16 septembre   Jeu 13 Mar - 9:37

Au moins elle ne m’avait pas fait le coup de me laisser à l’extérieur de l’avion et laisser poireauter comme un con. Pas qu’il y avait des Walkers qui pourraient en vouloir en ma peau (on avait quand même bien fait le ménage après tout!), mais je n’aimais pas particulièrement attendre. Elle vint m’ouvrir la porte et en voyant son air fatigué, j’en déduisis qu’elle venait sans doute de se réveiller ou bien elle n’avait tout simplement pas dormi (un vrai Sherlock non!). Elle me salua en me qualifiant de petit rayon de soleil. Tiens, un air de déjà vu, elle me donnerait vraiment ce surnom? Parce que, honnêtement, je ne vois pas en quoi j’ai des ressemblances avec un rayon de soleil. En fait, qui, dans ce monde apocalyptique, avait une joie de vivre et illuminait le monde de par sa seule présence? Surement pas moi. En tout cas, je fis comme la dernière fois, j’embarquai dans son jeu et je lui donnai aussi le surnom que j’avais utilisé à la prison. Pourquoi changer?

- Bon après-midi petite fleur, le soleil brille déjà dehors, du moins, il essaie!

Bah c’était vrai quoi, on n’était plus le matin. Elle avait dû dormir donc! Oui oui, je jouais à l’enquêteur présentement, mais dans ma tête, donc ça ne dérange pas! Je fais ce que je veux dans ma tête, ça ne dérange personne n’est-ce pas? Bon, maintenant que cela est dit, continuons. Dans toute sa gentillesse, S m’invita à entrer, et m’invita aussi à refermer la porte derrière moi. C’était logique, elle ne voulait surement pas que des Walkers en profitent pour se faufiler par la porte et viennent nous déranger. C’était aussi mon cas, donc je fermai bien comme il le faut la porte derrière moi.

- Je n’avais pas de garde aujourd’hui, donc j’en ai profité pour faire un truc de fou : dormir! Ça paraît peut-être pas, mais ça fait du bien de temps en temps.

Je jetai un regard dans l’avion. Elle avait modifié pas mal de truc, elle savait vraiment se débrouiller! Je jetai un coup d’œil à son matelas. C’est elle qui l’avait fait? J’avoue être impressionné! Je peux en avoir un aussi? Promis je serai sage… ou du moins je vais essayer!

- C’est toi qui a fait le matelas? Tu m’en fais un ou tu me fais un coin dessus?

Après tout, je n’avais pas eu droit à du confort depuis des lustres!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Serena Donnelly
I'm A Lonesome Wolf

Feat : Vanessa Hudgens
Messages : 618
Date d'inscription : 02/02/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Jauge de Faim:
100/100  (100/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Le retour du vieil homme - 16 septembre   Jeu 13 Mar - 9:41





Serena et Jack


Le retour du vieil homme, 16 septembre



Je lui avais ouvert la porte, l’avais laissé entrer et lui avait demandé de refermer. Il m’avait encore appelé petite fleur, chose que je trouvais très drôle. C’était bien de voir un peu de gentillesse dans un homme aussi… bah… Jack. En prime il mentionnait le soleil, c’était bien de rappeler qu’il existait, parce que sérieusement, tout était de plus en plus gris dans ce monde. Je ne comprenais pas trop pourquoi en fait… parce que sans les machineries… le smug et toute cette merde, il devrait faire plus beau. Peut-être que d’ici cent ans… le soleil ressusciterait. Peut-être qu’on aurait le droit à une seconde ère glaciaire pour nettoyer les marcheurs… ça pourrait être une idée. Je dis ça comme ça Dieu, mais… pense-y hein. J’avais pris le temps de le regarder fermer la porte. Je n’étais pas parano, mais presque. Je lui avais demandé pour ses tours de garde. Je ne savais pas comment s’arrangeaient les autres survivants de l’aéroport et je m’en fichais quand même pas mal en fait. En même temps… ça faisait des trucs à dire. Je rajoutai simplement :

-Moi aussi j’ai renoué avec le sommeil… peut-être même trop.

J’avais donc marché jusqu’à mon lit pour… quasi mourir dedans. Le confort me tuait finalement. Il était bien mon nuage. Rien à redire. Je doutais même de vouloir le changer un jour pour un vrai matelas. Non mais… si j’avais le choix entre un nuage ou se blottir et un matelas avec des ressorts… le choix était facile hein. J’étais si bien. J’avais juste envie d’être… bien pour toujours. Oui, oui j’étais une grosse paresseuse parfois, mais pas souvent. Il me parla ensuite de mon matelas. J’allais répondre, mais il continua en disant qu’il en voulait un… euh… Je me soulevai simplement avec mes bras, comme si ça me demandait tout l’effort du monde (ce qui était franchement le cas) avant de me laisser choir sur mon côté favori. Je rigolais, j’étais conne là, mais mon Dieu, mon corps ne répondait juste… plus. Il avait démissionné.

-Là, là toute suite, je vais partager parce que je suis une personne merveilleuse et très gentille. Pour t’en faire un… peut-être, ça va dépendre de toi, mais c’est toi qui fais la chasse aux matériaux, parce que sérieusement… c’était chiant.

Je jetai un œil vers lui en souriant, rajoutant simplement :

-Ah et oui, c’est moi qui l’ai fait. Répondre dans le désordre c’est bizarre, mais bon.

D’accord, je m’amusais, j’étais confortable et c’était Jack, je pouvais bien faire ce que je voulais, il ne dirait pas grand-chose. Je pourrais surement danser en sous-vêtement et qu’il resterait confortablement dans mon lit à me regarder, mais sans vraiment plus. Il était… bien Jack. J’avais pas l’impression qu’il allait me sauter dessus comme certains jeunes chiens fous que j’avais rencontrés ses derniers jours. D’accord, Jack n’était pas comme Charlie, Jack regarderait… Charlie ne prendrait même pas cette peine, mais si Jack dansait en sous-vêtement… peut-être que Charlie regarderait… il n’était pas horrible Jack. Fallait aimer les mauvais garçons, mais il était bien. Juste… un peu vieux, mais je suis sûr qu’il arriverait à se taper plein de survivante avec cette gueule. Surtout maintenant. Pensez-y. Psychologiquement parlant, la plus part des femmes visaient des hommes qui avait les moyens de les faire vivre. Avant, on visait l’argent, maintenant… on retournait à l’époque des chasseurs-cueilleur et Jack était loin d’être un cueilleur hein.

-J’ai siesté hier dans le coquepit… ce qui n’était franchement pas génial et assit sur un siège était… correcte, mais pas génial. Un matelas était la meilleure idée. Ah et si tu veux un matelas… va falloir que tu te creuses un trou pour le mettre. Parce que sérieux… enlever les bancs c’est drôle pour les cinq premiers. Ensuite… c’est la mort.

Je me retournai pour le voir mieux. J’étais de meilleure humeur qu’hier, c’était parfait quand même. Je me sentais plus… normal? Vivante? Vivante c’est mieux quand même, parce que je n’étais pas normal, non. J’étais une gamine de dix-sept ans qui vivaient très bien dans un monde de violence et de destruction. Une gamine avec un cerveau capable de s’adapter à n’importe quoi, qui a appris plein de chose conne et diverse avant et qui maintenant… bah servait beaucoup trop bien.

-Alors Jack, tu as envie de faire quoi aujourd’hui?

Oui, bon je me réveillais tranquillement. Fallait que je mange et ensuite… je serais apte à faire à peut-prêt n’importe quoi. J’avais la vie devant moi. Elle serait surement très courte, mais fallait la vivre quand même. Si j’avais survécu à mon passage à l’école… je n’avais pas trop peur de mourir maintenant.


© Daph

_________________




On m'a offert une roses ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Jack Anderson
I'd Rather Have my Flight

Feat : Zachary Quinto
Messages : 614
Date d'inscription : 29/01/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
90/100  (90/100)
Jauge de Faim:
90/100  (90/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Le retour du vieil homme - 16 septembre   Jeu 13 Mar - 9:42

Vous avez vu, j’avais raison, elle avait aussi renoué avec le sommeil et avait rattrapé les heures de sommeil manquantes. C’était à se demander pourquoi je n’avais pas été enquêteur avant l’épidémie! Ah oui, le fait que je détestais les lois, que j’avais eu une famille de merde et que j’avais fait de la prison parce que j’avais volé quelques voitures n’avait pas dû m’aider. Mais bon, être mécanicien m’avait quand même plus. Disons que j’aurais pu avoir pratiqué un métier beaucoup plus éreintant et fatigant. Parlant de boulot plus ou moins agréable, à entendre S parler, elle avait justement eut un travail moins agréable cet avant-midi. Au moins les résultats semblait être des plus agréable, un beau matelas tout neuf ou presque. Moi aussi j’en voulais un, pourquoi je n’en avais pas? Ah oui, surement du à mon incompétence chronique de travaux manuels fins telle la couture ou autres trucs de fille. Mais dans sa générosité extrême, pour le moment, elle allait me faire un petit coin sur ce nuage de coussin. J’étais chanceux, n’est-il pas? Je n’avais peut-être pas droit à un calin (du moins, pour le moment!), mais j’avais une place sur le matelas. C’était quand même un bon commencement, non? Bref, le marché m’allait. Je devrais lui trouver les ressources nécessaires pour construire/coudre/tricoter/faire le matelas. Dans l’avion il y avait surement possibilité de tout trouvé ce qui était nécessaire. Maintenant, il restait à déterminer si j’allais essayer de traîner le matelas jusqu’au petit campement ou bien est que j’allais le laisser ici et m’installer avec s dans l’avion. Après tout, j’avais aussi participé au nettoyage, j’avais donc parfaitement et légitimement le droit de m’installer là.

- Alors pousse toi, parce que sinon je me couche sur toi et ce n’est pas moi que ça dérange!

Elle m’avait offert une place, donc maintenant je la réclamais, ce qui était parfaitement normal non? Une fois qu’elle se poussa un peu, ou plutôt qu’elle rampa sur le coussin pour me faire une place, je m’étendis à côté. Oh mon dieu… c’était trop bien, du confort! J’en voulais toujours! Je peux garder S pour moi? Une fois bien confortable, elle m’expliqua que la veille, elle s’était installée dans le coquepit. Elle me demanda ensuite ce que je comptais faire de ma journée.

- Survivre en premier lieux. Et ensuite, rester pour toujours sur ce coussin!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Serena Donnelly
I'm A Lonesome Wolf

Feat : Vanessa Hudgens
Messages : 618
Date d'inscription : 02/02/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Jauge de Faim:
100/100  (100/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Le retour du vieil homme - 16 septembre   Jeu 13 Mar - 9:44





Serena et Jack


Le retour du vieil homme, 16 septembre



J’étais bien, confortablement installé. Il voulait une place… je pouvais bien faire ce sacrifice et me tasser. Je pouvais… est-ce que je voulais? Aucune idée. Bon d’accord, je voulais. J’aimais bien l’embêter quand même. On était un peu comme chien et chat, mais en moins bestiale… ou pas. Ça allait dépendre de chien comment, il était. Parce que oui, c’était ça l’important au final. Plus il serait chien, plus je serai chat. Plus il sera con, plus je serai violente. C’était logique non?

C’était une salope non? Je venais de lui faire une place et il n’était pas content. Non mais, qu’il se couche et se taise. Bon d’accord, j’avais pris un temps fou pour me tasser, mais c’était mon matelas à moi, je pouvais donc faire ce que je voulais avec. Rien n’y changerait bon. J’étais déjà très gentille de partager. Ok, une personne très gentille lui en aurait fait un, mais je ne savais même pas pourquoi j’aurais fournis cette effort. Il aurait pu mourir comme un con en route quand même. Non, il devait travailler pour obtenir ce qu’il voulait. J’étais loin d’être sa mère. Je lui posai finalement la question, à savoir, ce qu’il voulait faire. La réponse me fit rire. Survivre et rester sur mon nuage pour toujours, ça prouvait au moins une chose…

-Alors, c’est pas dans ma tête. Il est addictif mon nuage.

Je lui souriais. C’est vrai quand même. J’avais envie de rester sur mon matelas pour toujours, bon d’accord, rester coucher pour toujours n’aidait pas à la survie. Donc… il devrait quitter mon nuage pour survivre. Alors je lui rajoutai en rigolant.

-Mais si tu restes pour toujours… tu survivras pas longtemps sans manger… en prime… t’es amis les survivants vont se demander ce que tu fous pas dans le camp non?

Faire la discussion était toujours un bon moyen de ne pas s’endormir. Il y avait aussi un excellent moyen de ne pas dormir et sa s’appelait manger. Je tendis donc mon bras vers mon sac pour fouiller dedans. Je me retournai ensuite sur le dos pour voir le plafond. La raison était simple, j’avais mon sac de gummies bears dans la main, sens opposé à Jack. Je pris un gummy bear et le lança dans les airs pour qu’il tombe dans ma bouche. J’adorais faire ça, j’étais devenue une pro à ce jeu. Une fois le gummy bear consommé, je recommençai avec un autre. J’étais méchante, je n’en proposais pas à Jack. De toute façon… il exigeait tout le temps non? Pourquoi changer ses bonnes vieilles habitudes. En prime, il devrait me passer sur le corps pour avoir mes bonbons. Il n’était pas assez gentil pour en avoir. Il n’avait rien dit de gentil encore non? En plus, je me souviens encore d’hier, quand il m’a clairement fait remarquer que j’étais dégueu et couverte de matières X-Y-Z de zombie. Il n’était pas très gentil, alors pas de bonbons. En plus, vue la tête qu’avait fait Jackson en y goûtant, les bonbons étaient une bonne valeur d’échange.


© Daph

_________________




On m'a offert une roses ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Jack Anderson
I'd Rather Have my Flight

Feat : Zachary Quinto
Messages : 614
Date d'inscription : 29/01/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
90/100  (90/100)
Jauge de Faim:
90/100  (90/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Le retour du vieil homme - 16 septembre   Ven 14 Mar - 9:24

Elle le qualifiait aussi de nuage? Je n’étais donc pas le seul. Mais si vous ne comprenez pas la raison, c’est que vous ne vous êtes pas installé dessus vous, vous laissant bordé par ce confort tombé du ciel (ou plutôt cousu des mains de S). Le fait qu’il y semblait y avoir des morceaux d’à peu près tout ce qu’elle avait pu trouver de moelleux dans l’avion aidait à donner la sensation de nuage, avec des morceaux plus gros que d’autres et ainsi de suite. Pour rajouter à la sensation de nuage (pas que je m’étais déjà allonger dans un nuage, mais on pouvait imaginer à voir leur forme et leur consistance, non?), on était incroyablement bien sur ce coussin/nuage. D’accord avant on aurait surement trouvé mieux, mais quand on passe des nuits et des mois, et même une année complète à dormir simplement sur le sol ou bien sur des matelas tous pourris (au mieux), on ne disait pas non à ce magnifique nuage.

- Tu en as croisé beaucoup toi des nuages comme ça? Normal qu’il ait un effet d’addiction alors!

Je présumais fortement qu’elle n’avait pas croisé la route de tel nuage. En effet, cela aurait pu avoir un effet étrange. Après les Walkers, la marche des nuages. Pour avoir de telles pensées, je n’avais clairement pas pris assez de repos. Après tout ce n’était pas mon genre de penser à des conneries pareil. À moins que ce soit encore la faute de la personne qui me contrôle et qui écris ce que je dis, pense ou fait. Non mais! Hélène, lâche le mousseux! Maintenant que ça, c’est dit, continuons! S me parla du fait que si je restais sur le nuage pour toujours, je ne survivrais pas longtemps puisque je n’avais pas amener de bouffe avec moi. Qu’est-ce qu’elle en savait? J’avais quelques trucs dans mon sac. Je ne partais jamais sans truc pour survivre. Ce serait complètement con et mettrait ma survie en péril. Mais bon, je ne lui en fis pas mention, ce n’était pas de ses affaires de toute manière!

- J’ai l’impression que certains survivants aimeraient bien ne plus me voir.

C’est vrai quoi, plusieurs personnes ne me regardaient pas du bon œil depuis mon arrivée. C’est vrai je n’étais pas arrivé en offrant des gâteaux à tout le monde pour fêter mon arriver, ais c’était assez compréhensible non? Tant pis pour eux, car je pouvais être utile quand même!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Serena Donnelly
I'm A Lonesome Wolf

Feat : Vanessa Hudgens
Messages : 618
Date d'inscription : 02/02/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Jauge de Faim:
100/100  (100/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Le retour du vieil homme - 16 septembre   Ven 14 Mar - 10:09





Serena et Jack


Le retour du vieil homme, 16 septembre



Il m’avait demandé si j’avais croisé beaucoup de nuage comme ça et que c’était normal qu’il y ait de l’addiction relié. Je ne pouvais m’empêcher de rire, il était drôle quand même. Je rajoutai pour en rajouter une couche.

-Aucune chance que je connaisse un vrai nuage un jour… je suis loin d’être un ange. Alors je vais en profiter maintenant.

Et c’était clairement vrai. Je prenais plaisir à tuer des marcheurs, à blesser des garçons, à me défendre aussi… J’aimais plein de chose qui était complètement mal. J’allais finir en enfer, malgré que… on finirait tous marcheurs un jour… c’était surement ça l’enfer maintenant. Une fois un marcheur mort, est-ce qu’on revenait au choix banal du paradis ou de l’enfer. Si oui… j’irais en enfer. J’aimais bien le chaud, alors ça m’allait. En plus… la plupart de mes connaissances iraient en enfer. Alors, on irait à plusieurs. Il m’avoua avoir l’impression que les autres, les autres survivants, ne l’aimaient pas. C’était con quand même.

-Je ne comprends pas pourquoi, tu es surement dans les personnes le plus amusantes que j’ai croisé depuis les rôdeurs. En prime, tu es efficace. En même temps… je n’aime pas les gens et les gens m’aime pas… résultat, je vis dans un avion. C’est bien quand même. C’est comme sur un petit nuage.

C’est vrai, je l’aimais bien mon avion. D’accord c’était un peu grand, mais j’allais m’en sortir sans problème. Peut-être retirer plus de banc dans la zone du milieu pour simplement créer un espace cuisine et salon. Pourquoi pas? J’allais devoir commencer à me trouver un réchaud et plein de petite chose bien comme ça. Une source de chauffage pour cette hiver aussi et du propane pour tout faire fonctionner. Je ne savais pas trop ce que je voulais au juste, mais pour le moment, je voulais embellir l’intérieur et défendre l’extérieur. J’avais une idée conne en plus. J’avais commencé à lancer des gummies bears pour les faire tomber dans ma bouche lentement. J’adorais faire ça. Mon idée était d’utiliser le fil de fer que j’avais trouvé, de mettre des anneaux bien fixés aux murs d’un corridor et d’attacher le fil. Sa donnait une trancheuse à marcheur non? Sa ferait de belle tranche… fallait vraiment que j’essaie. J’avais tout pour le faire. Bon d’accord, faudrait écrire une note quand même… Du genre « attention piège à zombie meurtrier par-là ». C’était une idée comme une autre. J’attrapai un autre gummy bear avec mes dents. C’était bien. J’adorais cette vie. J’étais tranquille.

-Je me vois bien rester à l’aéroport un bon moment, c’est bien ici. Bon, j’ai des connaissances partout en ville maintenant, mais… l’aéroport c’est surement le plus drôle.

Je lançai un autre gummy bear, le rattrapai dans ma bouche. Un rouge, j’adorais les rouges. C’était si bien. Je les mangeais quand même lentement, fallait pas abuser des bonnes choses… ou pas.

© Daph

_________________




On m'a offert une roses ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Jack Anderson
I'd Rather Have my Flight

Feat : Zachary Quinto
Messages : 614
Date d'inscription : 29/01/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
90/100  (90/100)
Jauge de Faim:
90/100  (90/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Le retour du vieil homme - 16 septembre   Sam 15 Mar - 6:16

S n’était pas un ange? Quelle surprise! J’étais du genre à penser que la grosse majorité des gens qui avaient survécu à l’épidémie jusqu’ici n’était un ange. Ce n’était pas en distribuant des cadeaux aux autres survivants qu’on croisait, en aidant son prochain ou bien à ne tuant personne qu’on survivait pendant plus d’un an dans ce monde. On penchait plutôt du côté des démons que des anges, quoique, si vous voulez mon avis (et même si vous ne le voulez pas, je vous le donne, c’est gratuit!), je pense que ces histoires de Bible, d’Apocalypse, d’ange et de démon, c’était des conneries. Dieu était la plus grande invention des humains selon moi. Et si, par hasard, c’était vrai, c’était loin d’être un dieu bienveillant. Juste à regarder l’épidémie. Qui permettrait une telle chose? Pas quelqu’un de gentil, loin de là. Ou bien c’était quelqu’un avec des idées radicales. Du genre seuls les plus forts vont survivre et ainsi la race humaine sera meilleure et plus forte. Si c’était le cas, c’était vraiment un idiot parce que beaucoup de gens qui avaient survécu étaient loin d’avoir les qualités pour faire des humains qui feraient un meilleur monde. Prenez-moi par exemple. J’étais un homme qui n’était pas un bon élément en groupe, je pouvais tuer ou voler sans même que ça me fasse un pli. Ce devait aussi être le cas de plusieurs autres survivants. Pitié, dites-moi que je ne suis pas le seul! S aussi. Bon ok, il y en avait d’autres. Suffisait de les trouver, ou pas. Parce qu’on s’entend, les mauvais garçons et les filles délinquantes n’étaient pas le genre de personne à côtoyer en général. Je n’aimerais pas tombe sur un autre moi ou quelqu’un dans mon genre. Ce serait vraiment étrange. Comme une guerre froide à savoir qui volerait l’autre en premier. Vraiment, ce serait étrange. BREF! Revenons à S. Elle me dit que j’étais une des personnes les plus amusantes qu’elle avait croisées. Pauvre elle, elle n’était vraiment pas tombé sur des bonnes personnes pour que je passe pour une bonne personne. Entre ses paroles et ses pensées, elle mangeait des bonbons. Je la voyais faire depuis tantôt, et moi aussi j’en voulais! Elle en lançait dans les aires et je guettais le bon moment pour lui en voler un. Non, pas encore. Elle venait de manger un rouge. Elle en lança un nouveau. LÀ, maintenant, c’était le moment. Je tendis ma main, mais je ne réussis pas à l’attraper. Le bonbon rebondit sur ma main et se retrouva sur le sol. Oups, désolée, je n’avais pas de bons réflexes.

- Oups… tu m’en donnes un?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Serena Donnelly
I'm A Lonesome Wolf

Feat : Vanessa Hudgens
Messages : 618
Date d'inscription : 02/02/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Jauge de Faim:
100/100  (100/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Le retour du vieil homme - 16 septembre   Sam 15 Mar - 7:43





Serena et Jack


Le retour du vieil homme, 16 septembre



On était tous les deux sur mon nuage et on était bien.  Du moins, moi j’étais bien. Je n’avais rien de mieux à faire qu’être bien. Je pense que c’était la première fois que je prenais le temps « d’être » à côté de Jack, non mais… sans marcheurs à tuer je veux dire. On avait jamais été vraiment… arrêté un en présence de l’autre sauf peut-être pour dormir et même là, c’était un peu la peur au ventre qu’on l’avait fait. J’avais toujours peur de me réveiller dans la cellule … et qu’autour il y ait des centaines de zombies, ici c’était vraiment plus sûr. Je lançais mes bonbons et les rattrapais avec la bouche. C’était bien. Il essaya de m’en voler un au vol… et rata son coup. Du coup, (à la française juste pour t’embêter) Rex se jeta dessus pour le manger. C’était mal de donner des bonbons au chien, non mais! Il en voulait un. Il m’en demandait un. Est-ce que je lui en donnais un, là était la question.

-Eum… non, parce que je ne suis absolument pas une bonne personne.

Je pris un nouveau bonbon et le mangeai, sourire aux lèvres, oui, oui j’étais le mal. Je savais. Rien de mieux que d’embêter Jack pour me remettre de bonne humeur. C’était magique. Du confort, des bonbons et un souffre-douleur. J’étais aux paradis.

-Je suis prêtes à défendre mes bonbons bec et ongles. Va falloir me tuer pour me les prendre.

J’avais un grand sourire aux lèvres et je mangeai un autre bonbon. J’adorais ce jeu. Celui d’embêter le plus possible Jack pour voir où étaient ses limites. S’il était du genre à devenir violent, agressif ou plutôt joueur. S’il était du genre à blesser, se battre ou dominer. C’était plein de question que je voulais savoir à son propos. Lui tendre un piège sous le thème d’un jeu bénin était surement le mieux. Comme ça je décidais si oui ou non il était dans les gens que j’avais envie de revoir. Que j’avais envie de connaitre plus. Pas que lui me connaisse, mais bien le contraire, C’était important quand même de connaitre ses partenaires de jeu. Surtout si ça mettait notre vie en jeu. Du genre, tuer des zombies. Je savais que je ne pouvais pas lui faire confiance, mais à quel point… ça j’en savais rien. Fallait que je le sache, déjà que le lendemain j’avais rendez-vous avec Charlie… je ne pouvais pas laisser des choses ici et me dire que Jack allait surement finir par simplement tout emballer et partir. Donc, je devais savoir à quelle point je pouvais ou non lui faire confiance. Les bonbons, c’était un excellent test pour ça.

© Daph

_________________




On m'a offert une roses ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Jack Anderson
I'd Rather Have my Flight

Feat : Zachary Quinto
Messages : 614
Date d'inscription : 29/01/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
90/100  (90/100)
Jauge de Faim:
90/100  (90/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Le retour du vieil homme - 16 septembre   Dim 16 Mar - 1:17

Non mais ce n’était pas grand-chose de me donner un bonbon! J’avais été sage en plus! Bon, elle me disait qu’elle n’était pas une bonne question et donc, que ça lui donnait le droit de ne pas me donner de sucrerie. Je peux lui rappeler qu’elle m’avait fait une place sur son nuage? Une mauvaise personne n’aurait pas fait cela. Par contre, ce n’était pas la meilleure idée de le lui rappeler, car j’avais l’impression que si je lui disais maintenant, elle tenterait de me pousser hors du lit. Je ne voulais pas ça quand même! J’étais trop bien étendu dans ce nuage. Me manquait que quelque chose à grignoter et peut-être même un peu d’alcool et là je serais au paradis (parlant de nuage…)! Elle me mit ensuite en garde sur le fait qu’elle allait défendre ses précieux bonbons bec et ongles, tant que ce n’était pas à coup de dents comme une certaine autre dame que j’avais rencontré… mais bref, passons! Restons dans le présent, c’est beaucoup plus amusant! S me dit aussi qu’elle allait défendre ses bonbons à la vie à la mort, et que je ne pourrais prendre ses bonbons que sur son cadavre. Mais je n’allais tout de même pas la tuer, elle était quand même utile et assez sympathique comme humaine! Sans oublié son côté très agréable à regarder, mais bon, je vais garder ça pour moi, encore une fois, pour ne pas me faire détruire un coude ou une rotule.

- J’ai été sage non? Et je n’ai même pas droit à un bonbon?

En disant cela, je tendis la main en direction du paquet. Ce n’était pas évident de l’atteindre parce que mademoiselle préférait l’éloigner de moi quand je tendais la main. En étant allongé, ce n’était pas facile non plus. Je posai alors un doigt sur ses côtes (bref, poke!), en espérant qu’elle soit chatouilleuse et qu’elle échappe peut-être le paquet de bonbon. S’il fallait que je lui passe sur le corps, je le ferais avec grand plaisir! C’est presque ce qu’elle avait dit après tout? Lui passer sur le corps ou la tuer pour atteindre les bonbons, ça revenait pratiquement au même, du moins, ça sonnait pareil dans ma tête. Tant pis pour elle si ce n’était pas ce qu’elle avait voulu dire, j’avais compris ce que j’avais voulu comprendre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Serena Donnelly
I'm A Lonesome Wolf

Feat : Vanessa Hudgens
Messages : 618
Date d'inscription : 02/02/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Jauge de Faim:
100/100  (100/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Le retour du vieil homme - 16 septembre   Dim 16 Mar - 9:15





Serena et Jack


Le retour du vieil homme, 16 septembre



Bon, mon plan embêtons Jack était en cours. J’adorais ça. Il était un peu vieux, mais il était amusant. C’était bien quand même. Il ne passait pas son temps à baver devant mon physique alors ça allait. Ce n’était pas ses petits regards de haut en bas qui allait me tuer. Il n’avait jamais essayé de me toucher et après m’avoir vue me débarrasser des zombies… je ne pensais pas qu’il allait s’essayer. Il avait compris que je n’étais pas le genre de fille sympathique. J’étais même du genre cruel et un peu sadique, la preuve… je lui mangeais des bonbons au visage. Ensuite, il me parla qu’il avait été sage et qu’il méritait un bonbon. Je lui fis un sourire avant d’en mettre un autre dans ma bouche. Un orange cette fois.

-Qui a dit que je récompensais les gamins qui étaient sage hein?

Je lui lançais un sourire joueur. Quoi? Je n’avais jamais dit ça. Si je l’avais dit… bah non. C’était complètement faux, parce que ça voudrait que je ne me récompense jamais, parce que je n’étais jamais sage. Alors au diable les convenances, moi j’étais vraiment plus du genre à faire ce que je voulais et faire tout pour l’obtenir, en même temps… je voulais voir les limites de Jack alors… fallait le tester pendant qu’on était bien. Je mangeai un autre bonbon, étirant un plus grand sourire. Ça se voyait que je le narguais et solidement en prime. S’il approchait sa main, je tendais le bras. C’était la technique infaillible, parce que j’étais toujours plus loin que lui. Je n’allais pas lâcher mes bonbons pour si peu non plus. Il poussa doucement son doigt dans mes côtes, ce qui me fis rire, mais pas trop fort. J'avais eu un mouvement de recul. Vous savez, comme si j'étais chatouilleuse, mais en fait... Je l'étais peut-être un peu quoi, mais... personne n'avait osé essayé. Il ne pouvait humainement pas prendre les bonbons dans cette position. J’adorais avoir du pouvoir, même si c’était aussi ridicule que des bonbons après la fin du monde.

-C’est pas comme si un homme grand et fort comme toi aimait les bonbons. Les bonbons c’est pour les gamins quand même. Moi je suis une gamine, mais pas toi.

J’avais remis un bonbon dans ma bouche pour souligner le fait que moi, j’y avais droit et pas lui. Un vert. J’aimais beaucoup moins les verts, mais les jaunes c’étaient horrible. Tout simplement. Bon, d’accord avec le goût de chimique des bonbons ça ne paraissait pas trop, mais quand même. Je n’aimais pas trop. J’étais une fille! Il ne fallait pas se poser de question, je sélectionnais les couleurs. J’étais comme ça. Un gummy bear mauve, ça serait tellement la vie. Tellement merveilleux. Pourquoi personne n’en avait fait hein?

© Daph

_________________




On m'a offert une roses ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Jack Anderson
I'd Rather Have my Flight

Feat : Zachary Quinto
Messages : 614
Date d'inscription : 29/01/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
90/100  (90/100)
Jauge de Faim:
90/100  (90/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Le retour du vieil homme - 16 septembre   Mar 18 Mar - 9:04

Je devrais revoir mes techniques pour avoir des bonbons, parce que présentement, j’échouais assez lamentablement, je vais l’avouer, mais seulement dans ma tête, jamais à voix haute. Non mais j’ai ce que chaque homme possède : un gros orgueil. Et à cause de cet orgueil, je n’allais pas abandonner aussi facilement. J’avais tenté de jouer l’homme sage, et ça n’avait pas fonctionné puisqu’elle disait que de toute façon, elle ne récompensait pas les garçons sages. C’est moi ou c’était une invitation pour ne pas être sage? Si oui, ça m’allait totalement, je n’aimais pas être sage de toute façon, c’était beaucoup trop lassant! Je n’avais jamais été vraiment sage avant, je n’allais pas commencer maintenant donc. C’est logique. CQFD. Donc, puisqu’elle ne récompensait pas les hommes sages, je ne serais pas sage. Est-ce qu’elle me récompenserait pour cela, j’en doutais, mais bon, j’avais bien droit de rêver. Parce que, de toute façon, ce n’est pas comme si elle avait accès à mes rêves et donc, qu’elle pourrait me punir pour ce que je pensais, ce ne faisait pas de logique. Pour avoir les bonbons, j’avais aussi essayer de la poker dans les côtes, pour un succès assez absent je dirais. Elle avait eu une toute petite réaction, mais rien de bien concluant. Bordel, qu’est-ce que je devais faire pour la faire réagir sans mettre en péril la santé de mes articulations? Bah, tant que je ne la violais pas ou que je ne faisais pas d’avance, j’étais correct, non? Donc juste la retenir un peu, ça pouvait fonctionner? Je crois que j’allais le découvrir assez vite.

- Les bonbons c’est pour tout le monde, ça n’a pas d’âge tu sais! Et c’est une denrée rare, comme l’alcool. Et comme l’alcool, ça a l’avantage de ne pas périr rapidement comme certains trucs qu’on n’a plus. Tu sais, genre du pain frais ou du lait.

Oui, j’avais droit d’aimer ça bon! De toute façon, ce n’était pas important présentement. Je devais bouger pour avoir droit peut-être à un bonbon. Je me redressai et me tournai vers S, lui tenant un bras et de mon bras libre, je tentais d’atteindre les précieuses sucreries. Je n’étais pas méchant présentement, j’avais même un mini sourire, chose à noter. Je tentais aussi de ne pas serrer son bras trop fort, je ne voulais pas lui faire mal non plus!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Serena Donnelly
I'm A Lonesome Wolf

Feat : Vanessa Hudgens
Messages : 618
Date d'inscription : 02/02/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Jauge de Faim:
100/100  (100/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Le retour du vieil homme - 16 septembre   Mar 18 Mar - 12:48





Serena et Jack


Le retour du vieil homme, 16 septembre



Oui oui, je le provoquais. Oui, oui c’était surement très mal et bla bla bla, mais en même temps… Qui m’en empêcherait hein? Je voulais savoir il était capable de quoi. Comme ça, je serais fixé une bonne fois pour toute. Si je voulais continuer de vivre ici, à l’aéroport en côtoyant Jack, fallait que je sache si je lui faisais un peu confiance ou pas. Pas beaucoup là, juste assez pour dormir dans la même pièce que lui sans arme à la main. Pas comme avec mon frère d’accueil si on veut. Ensuite, il m’expliqua que les bonbons c’était pour tout le monde. Il avait raison! Mais ceux-là était pour moi. En plus, c’était comme l’alcool hein, bah il avait de l’alcool qu’il me laisse mes bonbons. Rha, des gummies bears mariné dans de l’alcool… c’était surement la chose alcoolisé que j’aimais le plus au monde. Après avoir dit ça, il se souleva. D’accord, il allait attaquer, il avait un petit sourire. Moi aussi. Quand il attrapa mon bras, surement pour que je ne le frappe pas, j’éloignai simplement le paquet de bonbons de l’autre main. Je rigolais tout simplement.

-Oubli ça, tu n’y arriveras pas. Je suis trop forte pour toi.

Il ne me faisais pas mal, vraiment pas en fait… Je l’aurais cru tellement plus… brutale. Ensuite, il me disait que c’était lui le méchant et que c’était lui que personne n’aimait, bah s’il se comportait comme ça avec tout le monde… je ne comprenais pas pourquoi. Même moi j’étais plus méchante que lui… ah oui, moi je n’étais pas une référence côté gentillesse.

-T’inquiète pas, je te cherche un peu, alors je ne te casserai rien, mais… je vais défendre la vertu de mes bonbons hein.

Il fallait mettre les choses au clair quand même. J’avais envie de jouer et quand je jouais… je n’étais pas douce, mais… je n’allais rien lui casser quand même. C’était ma meilleure chance de pouvoir jouer quand même. Avec Charlie… j’allais le briser, Jackson… les jeux de société c’était bien, mais… il y avait des limites quand même. Finalement, j’avais trouvé personne d’autre que Jack pour jouer, mais en même temps… j’avais l’impression qu’il…

-Si ça continue je vais croire que tu te bats comme un calinours.

Rha, je n’avais pas pu résister à en rajouter une couche. Je n’y pouvais rien, c’était dans ma nature. J’étais foncièrement chaotique et changeante. En ce moment, je me sentais plus comme un mixte entre une gamine qui veut jouer et une horrible gamine qui n’attend qu’à pouvoir le taper.


© Daph

_________________




On m'a offert une roses ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Jack Anderson
I'd Rather Have my Flight

Feat : Zachary Quinto
Messages : 614
Date d'inscription : 29/01/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
90/100  (90/100)
Jauge de Faim:
90/100  (90/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Le retour du vieil homme - 16 septembre   Mer 19 Mar - 6:19

Elle trop forte par rapport à moi? Non mais?! Elle était toute petite, plus petite que moi, et avait des muscles, certes, mais pas autant que moi. Qu’on le veuille ou non, les hommes sont plus musclé que les femmes en règle général, et donc, nous sommes plus fort nous les hommes. À moi que ce soit des femmes qui avaient fait du bodybuilding… mais alors là on perdait en beauté, et pas qu’un peu! Étant donné que S était très jolie à regarder et qu’elle n’avait pas l’air de Hulk sur stéroïdes, je crois bien que j’étais vraiment plus fort qu’elle. Si elle pensait que j’avais utilisé toute ma force à ma première tentative, elle se trompait, mais alors là vraiment. J’avais fait un premier essai avec prudence, voir quelle serait ses réactions, mais maintenant, je me rendais compte que je pouvais y aller avec un peu plus de force et de rudesse, elle ne m’en tiendrait surement pas rigueur par la suite. Il faut dire qu’elle m’invitait presque à y aller de toutes mes forces. Si elle insistait… elle me fit même la promesse (en était-ce une?) qu’elle ne me casserait rien, mais qu’elle défendrait la vertu de ses bonbons. Comme si des sucreries, ça avait des sentiments ou une vertu à protéger! M’enfin! Ça s’annonçait de plus en plus amusant! Puis vint le moment où elle m’insulta. Elle osa me traiter de calinours. Eh non mais! Il y a des limites à m’insulter quand même! Je n’avais aucune ressemblance avec ces oursons trop gentils et trop aimables avec tout le monde. Ce n’était vraiment pas mon genre d’accord! Elle m’insultait, alors j’avais le droit d’être un peu plus méchant non?

Je devais mettre un plan en marche justement et même si je ne savais tous les rouages du plan maintenant, au mieux je commencerais une «attaque». Je lui lâchai le bras et passai une jambe par-dessus elle, j’évitai de me frotter le bassin dessus (malgré l’envie…) et je tentai de lui tenir les bras. Pourquoi tant faire pour de simples bonbons? Because of reasons!


- Je ne suis pas un calinours! J’ai vraiment l’air d’une peluche?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Serena Donnelly
I'm A Lonesome Wolf

Feat : Vanessa Hudgens
Messages : 618
Date d'inscription : 02/02/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Jauge de Faim:
100/100  (100/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Le retour du vieil homme - 16 septembre   Mer 19 Mar - 10:25





Serena et Jack


Le retour du vieil homme, 16 septembre



Je n’étais pas très gentille avec lui et surement un peu contradictoire, mais juste un peu. Pas parce que j’aimais me battre, qu’il avait le droit me violer. Il y avait plein de nuance de gris à comprendre avec moi. Donc, il avait peut-être compris que j’avais envie de jouer, mais juste un peu… ok non, j’avais salement envie de jouer avec un humain, pas un zombie. Il n’y avait pas de défi avec un zombie. Il ne se défendait pas, il ne souffrait pas. Il voulait juste… mordre. Jack lui, voulait des bonbons et peut-être jouer. Je lui apprendrais à jouer dans le pire des cas. C’était si bien, moi, je ne pouvais pas m’en passer. Il comprit finalement qu’il était temps de bouger, parce qu’il… le fit. Il lâcha mon poignet, mais passa par-dessus moi. Pour saisir mes bonbons surement. Il embarqua sur moi, ça… ce n’était pas tout à fait prévue. En fait…je n’aurais pas cru qu’il oserait. Il était sur moi et il était lourd quand même. Il arriva à lui saisir un poignet, mais pas celui avec des bonbons en même temps… il n’avait qu’à s’allonger sur moi pour les atteindre. Je ne pouvais quand même pas lui laisser aussi rapidement… En prime, il me demandait s'il ressemblait à une peluche... Bah...

-Eum… parfois.

Je lui fis un sourire même si j’étais sous lui. J’avais plus l’impression qu’il jouait alors… pourquoi pas. D’accord, il était plus fort que moi, plus lourd que moi aussi… Je ne pouvais pas lui donner un coup de tête, je ne pouvais pas le mordre, je ne pouvais pas… ok ne pas lui faire mal était quasiment impossible. Alors sourire joueur aux lèvres je rajoutai simplement :

-Oups, j’ai menti.

Au même moment, je soulevai un peu les genoux, pas très fort. Juste assez pour… créer une certaine douleur à l’entre-jambe. Il s’effondra sur moi, mais le mouvement était déjà commencé alors c’était vraiment simple. J’étais petite et flexible. Je n’avais qu’à continuer de remonter mes jambes pour les sortir de sous lui, ensuite mes bras étaient libres. Alors je lâchai les bonbons pour faire un balan avec mon bassin et mes mains. Résultat j’étais sur lui. J’agrippai ses mains pour les plaquer sur sa tête. J’adorais jouer. D’accord, j’avais usé de rapidité et de tricherie, mais… j’avais le droit quand même. Je lui fis un sourire d’amusement, je me sentais vraiment bien.

-J’ai gagné, mais... tu auras droit à des bonbons pour la peine. Tu me pardonnes?

La différence entre moi et lui… c’était que moi je n’étais pas assez grande pour de pas le toucher, mais… je m’en fichais. Il n’avait pas fait un seul mouvement à caractère sexuel, donc… on pouvait bien être dessus. C’était pas grave. Non?


© Daph

_________________




On m'a offert une roses ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Jack Anderson
I'd Rather Have my Flight

Feat : Zachary Quinto
Messages : 614
Date d'inscription : 29/01/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
90/100  (90/100)
Jauge de Faim:
90/100  (90/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Le retour du vieil homme - 16 septembre   Jeu 27 Mar - 4:19

Elle n’était pas très gentille la mademoiselle S! Elle me disait un truc pour ensuite ne pas tenir sa parole. Ce n’était pas du jeu ça! Bon c’est vrai, c’était un peu ma faute, je ne devais pas faire confiance à personne, même lorsque cela ne semblait que pour jouer ou pour avoir des bonbons. Je m’étais fait avoir cette fois après tout, pas question de me faire avoir une autre fois par la suite. J’aurais de la difficulté à expliquer clairement comment elle avait fait, mais en gros, je m’étais fait avoir et je n’avais pas réussi à attraper les bonbons. Elle m’avait donné un coup à l’entre-jambe (même si ce n’était pas si fort que cela, ça faisait mal, je tiens à le dire!) et alors que je tombais sous l’effet de la douleur, elle bougea pour se retrouver, comme par magie, au-dessus de moi. Vraiment, je ne savais pas comment elle avait fait son coup, mais elle gagnait, je devais bien l’avouer (au moins dans mes pensées, pas à voix haute tout de même!). J’avais toujours mal, surtout à l’orgueil en fait, et S se trouvait au-dessus de moi, victorieuse. Si seulement elle avait voulu célébrer sa victoire d’une autre manière, mais bon, elle m’avait déjà fait comprendre que ce n’était pas possible (pour le moment!), donc je ne devais pas trop me faire d’idée. Et puis, si je ne pensais qu’à cela, elle le saurait bien assez vite, parce que mon corps me trahirait. Si même mon corps se liguait contre moi, je n’allais pas survivre à tout cela! Et comme je l’ai déjà dit encore et encore, ma survie valait beaucoup à mes yeux. Donc, je pris soin de ne pas trop penser à S qui était assise sur moi. Difficile, je dois l’avouer, surtout que nous avions un contact physique, mais le fait de penser à ce qui m’était arrivé la veille aidait. Dire que j’avais failli terminer dans une casserole… Bref, ne prenons pas de chance avec S. Le souvenir de Amy, encore frais dans ma mémoire, aidait à briser toute idée de désir quelconque de chair présentement. On pouvait presque dire qu’Amy m’avait été utile. Mais bref!

- J’espère avoir droit à des bonbons, c’est la moindre des choses après que tu m’aie presque émasculé!

Bon j’exagérais un bon, mais j’avais le droit si ça me tentait bon!

- Et tu as mentis, pas très sympa ça!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Serena Donnelly
I'm A Lonesome Wolf

Feat : Vanessa Hudgens
Messages : 618
Date d'inscription : 02/02/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Jauge de Faim:
100/100  (100/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Le retour du vieil homme - 16 septembre   Jeu 27 Mar - 14:36





Serena et Jack


Le retour du vieil homme, 16 septembre



J’étais sur lui et je m’en fichais. Il était sage en prime! J’avais complètement tout faux avec Jack en fait. Au début, j’avais cru qu’il serait du genre… à devoir être repoussé je l’avoue, mais finalement… il était vraiment bien. Surement mieux que la plupart en fait. Je m’amusais bien, mais… il n’était pas très fort notre petit Jack, s’en était presque triste. Bon d’accord, j’étais sur lui et ça n’avait pas été très difficile d’y arriver… il était nul à ce jeu. J’avais vraiment besoin de me trouver un partenaire de jeu, sinon j’allais devenir folle. Maintenant, il voulait avoir le droit au bonbon, en prime… il se plaignait. Rha les hommes.

-Rha, je t’ai à peine frôlé petite nature! T’es un peu trop douillet quand même.

Je lui souriais vraiment là. J’étais même joueuse et… toujours sur lui, j’assumais mon rôle de dominante que voulez-vous. Il rajouta que je mentais et que je n’étais pas sympa en prime. Ce n’était pas bien gentil quand même venant de notre monsieur michant. J’étais résolu à tester ses limites. Encore et toujours, oui, oui je sais.

-Premièrement, je n’ai jamais dit que j’étais sympa et deuxièmement… je n’ai jamais dit que je n’étais pas une menteuse non plus. Donc, techniquement… j’ai rien fait de mal.

Toujours sourire aux lèvres, je m’étirai vers mon côté du nuage pour attraper mes bonbons et me redressai sur lui, mais oui, j’étais toujours assis sur lui pour votre information. Juste que je ne le tenais plus. Je n’allais pas fuir un contact qui n’était pas menaçant. Jack… C’était un peu comme un meuble, un vieux meuble... mais… en plus vivant. Ouais bon, moi je me comprenais. J’avais autant l’impression d’être sur une chaise.

-Aller, ouvre la bouche et dit merci.

Je pris un pour moi. Oui, c’était toujours moi d’abord. J’étais comme ça. Ensuite, je lui laissai tombé un jaune dans la bouche, sourire joueur aux lèvres. Oui, oui il était tout à moi le Jack. Je gagnais. Le pauvre, il n’aurait surement jamais cru que j’oserais faire ça hein. Bah oui, je le testais. Il fallait qu’il réagisse quand même. Je poussais les bornes des limites quand même! Non? Je pouvais faire pire? Surement. J’allais y arriver. En même temps… il était soit très résistant… soit il n’appréciait pas les brunettes. Ça se pouvait, il y avait des déviances partout et des gens brisés encore plus. Pourquoi il serait brisé de pas aimé les brunettes? Parce que sérieusement… aimer les blondasse ce n’était pas logique, alors si en prime on aimait pas les brunettes… ne restait plus grand-chose. En prime, j’étais du genre à croire qu’un homme après l’apocalypse n’était pas aussi endurant… Il me cachait quoi le Jack? Est-ce qu’il comptait me piquer mon nuage pour y amener une copine? Parce que si oui… j’avais encore mon X-acto dans ma poche arrière… il allait en baver…

© Daph

_________________




On m'a offert une roses ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Jack Anderson
I'd Rather Have my Flight

Feat : Zachary Quinto
Messages : 614
Date d'inscription : 29/01/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
90/100  (90/100)
Jauge de Faim:
90/100  (90/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Le retour du vieil homme - 16 septembre   Ven 28 Mar - 9:36

Finalement, on pouvait presque dire que j’étais une «drama queen». Jamais je n’émettrais cette théorie à voix haute, puisque je tenais à mon image de macho et aussi à mon orgueil, mais je devais bien me l’avouer, c’était le minimum! J’aimais en mettre plus que c’était réellement, en rajoutant encore et encore pour m’attirer les sympathies des gens. C’est ce que j’avais fait avec S, lui disait qu’elle m’avait presque émasculé. Ce n’était pas vraiment la réalité, mais j’avais un petit creux et les bonbons étaient une denrée rare assez bonne sous la dent. Donc si je pouvais en avoir, j’en voulais. Ce n’était pas très nourrissant, mais tant pis. Je mangerais un morceau plus tard, peut-être qu’un autre survivant aurait réussi à concocter une recette qui serait bonne. Ça ferait changement des habitudes des derniers jours. Mais il ne fallait pas en demander trop non plus. Sans électricité, sans eau courante et sans cultures ou élevage à proximité, il fallait se contenter de ce qu’on trouvait, ce qui veut dire les conserves généralement. C’était bon, mais pas autant que des bonbons, bon! Elle me demanda de lui dire merci et d’ouvrir la bouche. Je ne pris en compte qu’une seule partie de ce qu’elle venait de me dire, soit le «ouvre-la bouche». Je n’allais tout de même pas la remercier d’avoir menti et de m’avoir donné un coup dans les parties! Il y a des limites à mon contrôle et à ma gentillesse. Elle ne pouvait pas tout avoir non plus. Il faudrait qu’elle s’habitue à cela! J’étais comme ça un point c’est tout. Maintenant que moi j’avais eu ce que je voulais, je pouvais bien agir comme il me plaisait et être un peu moins gentil? Après tout, elle avait dit qu’elle ne me ferait pas mal et elle l’avait fait. J’étais donc dans mon droit d’outrepasser mes paroles et de la violer, mais seulement un peu, si on peut dire ça comme ça. J’avalai le bonbon, question de ne pas m’étouffer avec si je recevais un coup dans les côtes et une fois cela fait, je la poussai avec mon bassin en même temps que je me donnais une poussée pour basculer par-dessus-elle. J’espérais surtout la surprendre par ce geste pour réussir mon coup. Tant que cela ne provoquait pas une réaction trop violente de son côté. En main tant, j’aidai à la faire basculer grâce à une main habilement posée sur sa hanche. Mon contrôle, je le perdrai bientôt par contre. J’espérais que cela ne paraîtrait pas trop!

- Oups... j'ai menti! Ça se joue à deux ça aussi!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Serena Donnelly
I'm A Lonesome Wolf

Feat : Vanessa Hudgens
Messages : 618
Date d'inscription : 02/02/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Jauge de Faim:
100/100  (100/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Le retour du vieil homme - 16 septembre   Ven 28 Mar - 16:45





Serena et Jack


Le retour du vieil homme, 16 septembre



Il ouvrit la bouche, mais sans me dire merci. Ça ne me dérangeait pas plus qu’il faut. Au moins il avait ouvert la bouche, il était quand même très bien dressé. Je lui laissai tomber un bonbon dans la bouche qu’il mangea. J’étais d’excellente humeur en fait. Il n’était pas un excellent partenaire de jeu… mais… merde! Il me donna un coup de bassin absolument pas prévue dans mon moment de gloire. J’ai eu le réflexe de serrai le point sur mes bonbons… mais pas d’éviter. J’avais fait plein de chose dans ma vie… mais jamais de rodéo, non ça… jamais. C’était pas si mal quand même. Je n’avais pas tué les bonbons. J’avais senti sa main sur ma hanche et senti la poussée. J’avais compris le mouvement, je lui avais fait à peut-près le même… la seule différence… c’est qu’il eum… me chatouilla en fait. Ouais, bon j’étais sensible au niveau des côtes et des hanches. Alors j’éclatai de rire. Ce n’était pas voulu! Ça ne voulait pas dire oui! C’était juste… rha j’étais de bonne humeur, alors on s’en fichait un peu. Il n’avait rien essayé de compliqué, rien de mal en tant que telle… Rien que je n’aurais pas fait, c’était le plus important. Le seul… eum… hic? Problème? C’est qu’il était maintenant entre mes jambes. Non, mais… vous savez à peu près comme quand… ouais bon. Je rigolais quand même, mais j’étais un peu sur mes gardes. En même temps… on avait des vêtements alors ce n’était pas la mer à boire non plus. Il était complètement par-dessus elle lorsqu’il lui fit le coup du menteur. En disant que ça se jouait à deux. Ouais bon, je l’avais mérité, je comprends le principe. Là, vint un problème un peu con… je ne savais pas trop où mettre mes jambes dans tout ça. Si je les gardais plier comme ce l’étais en ce moment… ça me donnait vraiment l’impression de… eum… jouer à la maman et au papa. Si elle l’entourait de ses jambes… il allait finir par croire qu’elle avait envie de jouer au papa et à a maman, ce qui n’était pas le cas. Elle ne pouvait pas les étendre… il était plus large qu’elle, donc ça lui faisait un mal de chiant dans les hanches. Elle gigota donc un peu pour se replacer et garderait les jambes plié, genou vers le haut, tant pis.

- Je commençais à croire que tu étais vraiment plus calinours que je l’avais pensé au départ, mais… tu te rattrapes. J’aime bien me battre un peu… ça me détend. Surtout sur mon nuage.

Oui, oui je lui parlais comme ça, tout bonnement. Dans cette position. On allait savoir quand même ou se situait ses limites… s’il en avait. S’il n’en avait pas… tant mieux, je pourrai me battre avec lui un peu tous les jours à mon plus grand plaisir. Sinon… bah je saurai jusqu’où je peux jouer avec lui sans qu’il ne pète un câble et tante de coucher avec moi. En même temps… pour un homme d’après fin du monde… il était vachement résistant quand même. Il allait peut-être redoré ma foi en la gente masculine… ou pas.

© Daph

_________________




On m'a offert une roses ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Jack Anderson
I'd Rather Have my Flight

Feat : Zachary Quinto
Messages : 614
Date d'inscription : 29/01/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
90/100  (90/100)
Jauge de Faim:
90/100  (90/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Le retour du vieil homme - 16 septembre   Lun 31 Mar - 8:44

J’avais gagné. Du moins, cette manche. C’était toujours ça de pris. Ce n’était peut-être pas la guerre que j’avais gagné, mais une bonne bataille. J’avais gagné grâce à la surprise, peut-être pas très légal comme technique, mais en même temps, elle aussi n’avait pas parfaitement joué selon les règles, donc j’étais parfaitement dans mes droits. La situation était à mon avantage présentement, j’étais sur le dessus. Pas que je n’aimais pas être en dessous, mais le changement c’était bien aussi. Être sur le dessus faisait aussi ressortir mon côté dominant, vous savez, ce côté où se trouve aussi mon ego? Bref, ce côté-là. Sauf que je savais bien que je ne coucherais pas avec S présentement, elle me trancherait mes bijoux de famille avant. Et j’y tenais à ces bijoux moi! Peut-être pas l’organe le plus utile du monde en tant d’épidémie, mais je vais les garder quand même, merci! Le plaisir n’était pas à négliger même si on côtoyait la mort à chaque jour… Mais bon, on va y revenir surement plus tard à ça, pour le moment, restons dans la situation présente. S me traitait de calinours, encore une fois, mais quand même, elle me disait que j’étais moins calinours que je ne l’étais auparavant. Je le prenais comme un compliment ou pas, ça restait à voir. On va dire que je ne réagirai pas trop à cela. Il fallait que je me sorte de la situation présente. J’étais près, trop près de S. Pas désagréable comme présence, et c’était ça le problème en fait. Je choppai un bonbon avant de me redresser. Bah quoi, c’était bon les sucreries et un dernier pour la route, ça serait bien. Surtout que je l’avais mérité! J’avais gagné après tout.

- Après cette victoire, faudrait aller sortir les cadavres. À moins que tu aimes l’odeur qu’ils dégagent déjà? Perso, c’est loin d’être mon parfum préféré!

Donc si je voulais rester ici, je ne voulais pas de cette odeur. Il faudrait trouver un moyen de s’organiser pour ouvrir les portes, sortir les cadavres et faire en sorte de ne pas attirer de nouveaux Walkers. Ça ne serait pas productif!

- Donc tu joues encore l’appât? Tu joues ce rôle si bien…!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Serena Donnelly
I'm A Lonesome Wolf

Feat : Vanessa Hudgens
Messages : 618
Date d'inscription : 02/02/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Jauge de Faim:
100/100  (100/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Le retour du vieil homme - 16 septembre   Lun 31 Mar - 13:43





Serena et Jack


Le retour du vieil homme, 16 septembre



Aucune réaction, rien. C’était… bizarre. J’aurais pu penser qu’il était gay ou que je lui plaisais pas, c’était une éventualité quand même. Je n’étais pas assez imbue de ma petite personne pour croire que personne ne pouvait résister à mon charme, non, loin de là, parce que du charme… je n’en n’avais pas. Point barre. Ce que je trouvais bizarre, c’était que la première fois qu’on c’était vue, ses yeux me violais presque si place, il avait eu du mal à se tourner pour me laisser me changer. J’avais bien vue qu’il me regardait et que… ce qu’il voyait lui plaisait quoi. Je ne suis pas conne non plus, mais là… rien. Il était sur moi, dominant, il pourrait juste se pencher et me cueillir et pourtant… rien. Je l’avais… est-ce que je l’avais dressé? Sérieusement? Deux trois menaces biens placé et hop, un homme obéissant? D’accord j’étais aux anges là, c’était le premier homme que j’avais finalement dressé. En même temps… je n’allais pas contredire quoi que ce soit. Il faisait bien de ne pas me faire confiance. Vite comme ça… je pouvais sa problème lui cassé le nez, mais un nez… ce n’était pas si important non plus. Il me vola des bonbons avant de se redresser. Il en avait fini avec moi. Bon chien Jack, très bon chien. Il y avait bien droit à sa friandise. Maintenant, il me parlait d’aller nettoyer les cadavres. Il avait raison, faudrait vraiment le faire… donc on devait se lever

- T’a raison, va vraiment falloir le faire avant ils soient trop… eum… moue.

Je lui fis un sourire avant de manger un bonbon. La gamine froide et tranchante du début était loin quand même maintenant. Je n’avais plus vraiment peur de rester dans la même pièce que Jack. Il était méchant, mais… moi aussi. Alors, on était deux. C’était un peu comme… comme ça que j’imaginais mon père en fait, mais j’étais sûr que Jack aurait voulu coucher avec moi… En même temps, plus j’y pensais et ne pas avoir eu de photo de mon vrai père… lui aussi aurait pu vouloir coucher avec moi vu sa réputation, ouais bon. Au moins je savais qu’il était mort. Plus besoin d’y penser. Ensuite, il me proposa de rejouer les appâts… eum… aucune chance.

-Je peux passer en premier si tu as peur, mais je pensais simplement les sortir par la porte en bas… tu sais celle qui donne sous l’avion, sur la piste quoi… Y a pas beaucoup de passage de marcheur là. Viens, je vais te montrer.

Bah oui, moi j’avais exploré et pas lui. Alors on descendit, je lui montrai la porte du fond, celle qui donnait sur la piste, on arriva à sortir les cadavres loin sans problème… On fit un simple charnier au milieu de nul par… on aurait pu y mettre le feu, mais… la fumée aurait put arriver des gens, donc… on évita. On faisait une excellente équipe quand même. J’avais un espèce de sentiment de sécurité ici, d’espace surtout et j’adorais ça. J’avais l’impression de pouvoir conquérir le monde.

© Daph

_________________




On m'a offert une roses ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Le retour du vieil homme - 16 septembre   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le retour du vieil homme - 16 septembre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (disparu) samuel h. adams - civilian - vieil homme prêtre
» Clos | Bol d'air frais pour vieil homme préoccupé
» Un lac, un étalon, un vieil homme et une jument
» Un vieil homme-poisson trop solitaire
» La Fontaine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Memento Mori :: Atlanta's Airport :: Avions :: Avion de Serena Donnelly-