Memento Mori

Dans un monde envahi par les zombies, arriverez-vous à survivre ? Choisissez votre camp, choisissez votre survie... ou votre mort.
 

Partagez | .
 

 Tact, Bolide et Innocence. [Megan Stirling ♥ ▬ 15 Septembre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Kazan MadDamon
I'm Just Living in a Hotel

Feat : Johnny Depp
Messages : 465
Date d'inscription : 04/02/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
70/100  (70/100)
Jauge de Faim:
70/100  (70/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Tact, Bolide et Innocence. [Megan Stirling ♥ ▬ 15 Septembre]   Mer 5 Mar - 2:20


 

 

 
« Tact, Bolide et Innocence  »

 

 

  Encore une aventure qui s'annonçait palpitante pour le forband !
A peine le jour s'était levée, le marin dreadeux avait hissé les voiles (pas drôle, euké é_è). C'était pas la première fois qu'il quittait le navire du groupe, et se serrait pas la dernière. Plein de joie, de grâce et de morpions, MadDamon se dirigeait ou ses jambes le menait. Plusieurs fois, il avait du dégainer son sabre pour écourter les jours de cadavres. Il faudrait qu'il nettoie sa lame d'ailleurs. Vu comment elle était rouillée, il allait bien leur refiler le tétanos.

 Alors qu'il n'avait pas croiser la route de rôdeurs depuis des lustres (peut être était-ce aussi parcequ'il sentait le rôdeurs à l'état pur ?) son regard avisé et parfaitement sobre de toute substance illicite -ne pas se fier au reste de farine sous son nez- se posa sur un objet multicolore.... Quelle trouvaille il venait de faire !!! Et justement, la chance était avec lui ! Une gigantesque terrasse d'herbe rase s'offrait à lui ! Après avoir tourné sur lui même en poussant des cris hystériques pendant 20 bonnes minutes, Kazan s'installa sur sa trouvaille. Non pas qu'il comptait le couver comme un oeuf avec son derrière, mais s'était son sien maintenant.

  Quelques secondes plus tard, la bête qu'était le pirate fonçait à travers le parc sur un tricycle arc en ciel dédié -normalement- aux enfants de 4 à 5 ans. Le vent dans les dreads, le corsaire souriait éperdument et gloussait comme une grosse poule odorante sortie d'un autre âge. Pour plus de sensations, MadDamon ferma les yeux, laissant la vitesse exceptionelle lui vriller les tympans et le vent lui glacer le torse.
Par chance, il rouvrit les yeux au bon moment. A quelques mètres, une silhouette fine et apparement gracieuse était planté comme un piquet. Pris de panique de salir sa trotinette avec du sang de rôdeur, Kazan posa une botte sur le sol, et dérapa ainsi sur plusieurs mètres.

  Les yeux fermés, il n'osait plus bouger.
Rassemblant le courage d'autiste trisomique qu'il possédait, il ouvrit faiblement les paupières.
Il était à deux mètres d'une femme bien vivante, qui semblait toute aussi surprise que lui.
Kazan resta au moins deux minutes muet et statufié. Après une légère analyse corporelle de la jolie femelle, MadDamon estima qu'il ne pouvait pas partir en quatrième vitesse sur son bolide. Peut être avait-il effrayé la belle, même s'il ne voyait pas en quoi son arrivée héroique pouvait être effrayante.

  Le survivant renifla bruyamment, esquissa un clin d'oeil crétin, et désigna de la tête la mini remorque de son engin de compétition (la trotinette hein u_u).

- J'tenmène faire un tour bébé ?


  S'en suivi un sourire niais et un petit rire de dauphin asmathique.
Quel homme.

 

 
C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P IC O D E

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Megan Stirling
I'm Still in School

Feat : Marion Cotillard
Messages : 850
Date d'inscription : 22/12/2013
Age : 23
Localisation : the-divergente.forumactif.org & winter-of-blood.forumactif.org

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
60/100  (60/100)
Jauge de Faim:
60/100  (60/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Tact, Bolide et Innocence. [Megan Stirling ♥ ▬ 15 Septembre]   Jeu 13 Mar - 7:21

L'hécatombe. L'Hécatombe, même. Avec un H majuscule, ouais. Dur de faire pire que ce week-end. J'ai pu assister à l'événement que de loin. Si je m'y étais rendue, ça leur aurait fait "un rôdeur de plus sur les bras et un être humain en moins". Alors ils m'avaient enfermée dans une salle de classe. Et je me suis rongé les ongles jusqu'au sang en essayant de discerner qui, des damnés ou des humains, avait le dessus. Et celui qui a ouvert la porte, aurait aussi bien pu être vivant qu'à moitié mort, je lui aurais sauté dans les bras quand même.

Du coup, tout le monde s'est mobilisé d'un coup pour nettoyer le parc, personne n'a vraiment envie qu'une telle chose se reproduise, quoi. Ça fait déjà quelques heures qu'ils s'y sont mis. Donc ça commence à être un peu sécurisé. Et puis ça fait tellement longtemps que je n'ai pas vu le parc d'aussi près, que je ne résiste pas. J'y descends. De toutes façons, je sais qu'ils ne sont pas loin, donc je risque rien. Pas grand-chose, du moins. Je ferme les yeux. Le ciel se nettoie de jour en jour et j'ai même droit à une rare éclaircie. Ça fait tellement longtemps que je n'ai pas vu une once de soleil que je ferme les yeux, éblouie. Les rayons me réchauffent toute entière, l'espace de quelques secondes, puis l'éclaircie disparaît, aussi brève et furtive qu'un rêve.

Je rouvre les yeux juste à temps pour voir un ... drôle d'oiseau ... ou bien ... une espèce d'énergumène ... Me foncer dessus. Sur un vélo de gamin, multicolore. Que ? De ? Hein ? Quoi ? C'est quoi ça ? Ça y est, mon esprit a jeté l'éponge ? Pourquoi y'a un rasta en tricycle qui vient juste de s'arrêter devant moi ? Dit comme ça, on pourrait penser que je suis devenue folle à lier. Ou alors un rôdeur m'a eue, et comme je suis devenue l'un des leurs, j'ai des hallucinations ?

Mais non. Mes yeux s'arrondissent quand l'autre me fais un clin d’œil. Quoi, il m'a vue en plus ? Ah bah oui, je suis devant lui. Mais quand même. C'est pas une hallucination alors ?

« J't'emmène faire un tour bébé ? »

WUUUUUT ? Déjà c'est mort, personne ne m'appelle "bébé", je suis prof de français. DONC c'est que, logiquement, c'est une hallucination. Mais c'est qu'il a l'air sérieux quand il dit ça en plus. Enfin, aussi sérieux qu'un type assis sur un jouet de gamin, avec des dread locks et une chemise à jabot quoi. Je me racle la gorge et me mets la main devant la bouche, tentant, avant de dire quoi que ce soit, de réprimer la sensation familière qui remonte de mes entrailles. Vomir ? Presque. Je me force à baisser les yeux, puis quand je les relève enfin vers lui, je croise son regard, et là ... C'en est trop. J'explose littéralement de rire. Parce que c'est n'importe quoi, c'est incohérent, c'est aussi absurde qu'un corsaire en tricycle multicolore qui débarque dans un lieu peuplé de zombies. Au début, mon rire est juste nerveux, puis il se transforme en un véritable fou rire que je ne peux finalement plus arrêter, à mon grand désarrois. Je grimace aussi un peu - ce qui doit me faire une tête assez bizarre, au final -,  les muscles de mes joues n'étant plus habitués à sourire.

« Pardon, c'est, hum ... »

Je me racle la gorge et reprends mon air sérieux de professeur de français. Je dois vraiment être dans une mauvaise passe, pour que mon esprit se mette à me jouer de tels tours. Je veux dire, je sais bien que j'ai un minimum d'imagination, mais je pensais pas être capable de produire une hallucination aussi bizarre et aussi ... réelle. Seigneur, je suis vraiment en train de devenir dingue. C'est bien, t'as besoin de personne pour te dire que t'es folle, tu vois que tu peux te débrouiller toute seule des fois ... Tout à fait. Essuyant les larmes causées par un rire excessif, je décide de jouer le jeu.

« Alors, vous êtes venu en, euh ... en bateau, c'est ça ? »

Bah oui, il ressemble un peu à un marin quoi. Donc mon esprit a voulu me montrer un marin, donc ça veut dire que ... euh ... non ?

_________________
♥️ Dix Roses d'Amour ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Kazan MadDamon
I'm Just Living in a Hotel

Feat : Johnny Depp
Messages : 465
Date d'inscription : 04/02/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
70/100  (70/100)
Jauge de Faim:
70/100  (70/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Tact, Bolide et Innocence. [Megan Stirling ♥ ▬ 15 Septembre]   Sam 15 Mar - 0:04





« Tact, Bolide et Innocence »




C'est étrange. Bien étrange comment les gens réagissaient à son approche.
C'est vrai quoi. Le monde avait un peu changé. Certes. Mais l'arrivé naturelle et réaliste d'un tel beau gosse en puissance devrait succiter -chez un public féminin j'entends- un engouement sans égal. Nein ? Certes, sa phrase d'approche n'était pas des plus... Ouais si en fait. C'était carrément à tomber par terre moi je dis.
Kazan, devant l'irréaction immédiate de sa future interlocutrice, en profita pour détailler plus amplement -et sans aucune discrétion- la créature féminine.

Un joli minois. Des cheveux bruns / noirs, 'sait pas trop. Ouais pas chiante à regarder. Une silhouette, fine, élégante, haute et bien portée. En plus, elle avait l'air vivante. C'était parfait ça.
Les yeux sombres du pirate s'arrêtèrent un peu plus longtemps sur le regard de la femme. Elle avait un air... Profondément perdu et innocent. Sur le coup, MadDamon ne perçoit même pas le rire nerveux de la brune devant lui. Son tricycle le maintiens bien assis, et c'est déjà ça.

Finalement, la survivante part en éclat de rire. Un rire léger et frais qui s'envole au ciel comme une envolée de cigognes. Ouais. C'est classieux les cigognes.

« Pardon, c'est, hum ... »

Le corsaire affiche alors le sourire le plus naïf du monde, trop captivé par le rire de la femme devant lui. C'est tout juste s'il ne lâche pas un "hihi" de drogué. Ouais. En fait il fait bien "hihi" comme un con, avec le petit mouvement de tête horizontal.
La jolie demoiselle se racle la gorge, de façon très élégante, avant de répondre d'une voix innocente et toute adorable :

« Alors, vous êtes venu en, euh ... en bateau, c'est ça ? »

MadDamon se dresse comme un coq sur son automobile de compétition. Comme cette petite maline a-t-elle pu en deviner autant sur son identité ? Rien que d'un aperçu, elle sait déjà tout de la nature aventurière et kazanovière de notre cher pirate ? Bon sang, c'est une évidence. Elle est complètement sous le charme, et fait ce qu'elle peut pour le cacher !!!
Quelle attention délicate, quelle brillance d'esprit, quelle mignonitude excessive !
Ne laissant rien paraitre -ou, faut pas qu'il montre qu'il a compris !-, le corsaire tente de passer une jambe par dessus le guidon du bolide afin d'en descendre.

Opération excessivement périlleuse, qui causa un étalement parfait de crêpe de Kazan sur le sol. Oui. Un viandage merveilleusement exécuté. Le bras le long du corps, la tête droite, MadDamon peut percevoir une fourmi qui se dirige dangereusement vers son nez.
Bien. Cette deuxième entrée en scène est donc un peu amoindrie par la chute. Quelle importance quand on possède un charme aussi fou ?
Le survivant se relève donc de façon... Peu gracieuse pour un regard extérieur, et s'avance donc vers la jolie demoiselle.
A moins d'un mètre, il se stoppe. Il est plus grand qu'elle. Que c'est mignon °°
Oui, il ne veut pas la brusquer, ni l'effrayer.

Le pirate adopte une pose parfaitement naturelle, c'est a dire les mains sur les hanches.

- En effet. Pour une relation de conséquence à caramel, j'ai du laisser mon navire a quelques lieux.


Kazan se baisse alors, pour faire une révérence exagérée, et saisit au passage la main droite de la demoiselle, pour effectuer un baisemain dans les règles de l'art. Gardant la petite main a proximité de son visage, il lève un regard brillant de malice et continue :

- Capitaine MadDamon. Mais pour vous.. Ce sera Kazan. A qui ai-je l'honneur ?

Toujours avec un regard prédateur intense, le pirate ne lâche pas la menotte de la mignonne créature, et l'admire comme une canne à sucre...
Décidement... Sa nature de Dom Juan lui jouera des tours~



C O D A G E P A R @G A K I. S U R E P IC O D E

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Megan Stirling
I'm Still in School

Feat : Marion Cotillard
Messages : 850
Date d'inscription : 22/12/2013
Age : 23
Localisation : the-divergente.forumactif.org & winter-of-blood.forumactif.org

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
60/100  (60/100)
Jauge de Faim:
60/100  (60/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Tact, Bolide et Innocence. [Megan Stirling ♥ ▬ 15 Septembre]   Sam 29 Mar - 4:36

« En effet. Pour une relation de conséquence à caramel, j'ai du laisser mon navire a quelques lieux. »

C'est bien ce que je dis... J'ai complètement craqué. Le rasta-marin se baisse pour faire une courbette maladroite. Mon sourire revient. Jusqu'à ce qu'il se saisisse de ma main. Je sursaute, comme électrifiée. Je reste tout d'abord figée.

« Capitaine MadDamon. Mais pour vous.. Ce sera Kazan. A qui ai-je l'honneur ? »

C'est pas une hallucination. Je ne suis pas folle. Par contre, lui... Un fou furieux. Ou au moins un comédien extravagant. Mais voilà, le fait est là. Ce type, si je l'ai pris pour une hallucination, c'est bien qu'il y a quelque chose qui tourne pas rond. Alors je fais un bond en arrière et vais me cacher derrière l'arbre le plus proche. Puéril, oui, mais justifié : cette situation est juste ... incompréhensible.
D'un autre côté, on ne peut pas dire qu'il ait l'air d'avoir de mauvaises intentions - malgré son regard légèrement insistant. Toujours dissimulée derrière mon arbre salvateur, je fais :

« Vous ... Vous êtes réel ? Réellement réel ? »

Je passe la tête derrière le tronc pour vérifier qu'il a pas changé de place. Sinon c'est un rasta junky qui en a trop pris. C'est d'ailleurs l'hypothèse la plus plausible, il a l'air complètement perché. C'est qu'il nous ferait presque penser à Bob Marley, l'oiseau ..

Je me met de nouveau dos à l'arbre en fermant les yeux. Je respire. Y'a autre chose. Autre chose de pas normal. Je tend l'oreille, et rouvre les yeux juste à temps. Je tombe nez à nez avec un rôdeur. Enfin, c'est plutôt lui qui m'est tombé dessus. Entre un mort-vivant qui en veut à ma cervelle et un déglingué/drogué (qui en veut aussi sûrement à ma cervelle °°), le choix est vite fait. Tandis que le monstre m'empoigne par les épaules pour racler la peau de mon cou avec ses chicots moisis, je pousse un petit "wouah!", et me dégage par en-dessous. Je cours me cacher derrière le dénommé Kazan, tandis que le damné viens sur nous. Suivi aussitôt de trois autres. Quoi ? Ils sont où, tous les autres ? Les vivants, je veux dire ?

« On traîne pas. Sauf si tu peux t'en occuper. »  

Je jette un regard par dessus son épaule. Ouais non, faut pas rester là. Ils sont presque sur nous.

_________________
♥️ Dix Roses d'Amour ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Kazan MadDamon
I'm Just Living in a Hotel

Feat : Johnny Depp
Messages : 465
Date d'inscription : 04/02/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
70/100  (70/100)
Jauge de Faim:
70/100  (70/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Tact, Bolide et Innocence. [Megan Stirling ♥ ▬ 15 Septembre]   Lun 21 Avr - 9:15





« Tact, Bolide et Innocence »




Gai comme un pinson, ou du moins, a un chouilla près, Kazan se léchait limite les babines devant la mignonitude de sa nouvelle interlocutrice. L'homme venait de se présenter, après avoir bisouter la menotte de sa belle comme il se devait. Bah quoi ? Faut faire les choses comme il faut des fois non ? Il en avait pas vraiment l'habitude mais... //coupage neuronal : Error 404 //
Mais ... Que se passait-il donc ?! Le foudre divine s’abattit brutalement sur le corsaire : la brunette avait rompu le contact.
Statufié, MadDamon releva les yeux pour observer la silhouette fine et délicate de sa belle se camoufler derrière un arbre.
Mon Dieu. Lui faisait-il autant d'effet que ça pour qu'elle désire se mettre à l'abri ? Elle confirma cette idée en prononçant, de sa voix mélodieuse et agréablement trainante :

« Vous ... Vous êtes réel ? Réellement réel ? »

Elle n'y croyait pas. Kazan MadDamon en personne venait de se présenter. Il y avait de quoi en tourner de l'oeil pas vrai ?
La survivante aux formes divines accorda un regard furtif au pirate.
Décidement. Qu'elle était jolie. Même furtivement, et cachée par un tronc noueux. Pendant un instant, Kazan plongea dans un rêve -ou bien était-ce une remontée de cannabis ?-
Il était paisiblement assis, sur une île. Alors qu'un vent frais venait faire frétiller ses dreads, Kazan poursuivait sa tâche. Voilà ! Il venait d'achever de façonner un magnifique chateau de sable !!! Heureux comme une chèvre albinos, MadDamon se releva, et accouru prévenir l'Amour de sa vie. Mais... Une fois arrivée vers la brune... Que voyait-il ? Un autre... Un autre homme !? Ce dernier montrait lui aussi un chateau de sable !!! Mais le sien semblait... Sompteux. Idéal. Kazan était bien inférieur, et d'un coup, son être entier semblait le haïr.

Un clignement d'oeil le ramena a la réalité.

« On traîne pas. Sauf si tu peux t'en occuper. »

Gnéééh ? Double clignement d'oeil et reniflage cervidien. Que ? Le temps de revenir sur Mars, le pirate réalisa que la mignonne était derrière lui et... Mon Dieu ! Des ennemis ! Des poursuivants ! Elle ....! Elle l'avait choisit ! LUI ! Et pas eux ! Pourtant, ils avaient l'air bien motivés ! Gonflé d'une fierté de coq , MadDamon dégaina -son épée hein é_è- et dans un cri qu'il croyait viril, écervela les gentlemen qui en voulait après la jolie brune.
Nan mais.
Satisfait, il revint galonfant aux côté de la donzelle.
Accroupi, il s'accrocha simplement a sa jambe, comme un patch anti-envie de fumer un peu parfumé au rhum.

- Merci ! Merci de m'avoir choisi Milady !




C O D A G E P A R @G A K I. S U R E P IC O D E

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Megan Stirling
I'm Still in School

Feat : Marion Cotillard
Messages : 850
Date d'inscription : 22/12/2013
Age : 23
Localisation : the-divergente.forumactif.org & winter-of-blood.forumactif.org

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
60/100  (60/100)
Jauge de Faim:
60/100  (60/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Tact, Bolide et Innocence. [Megan Stirling ♥ ▬ 15 Septembre]   Sam 7 Juin - 2:19

Accroché à ma jambe comme un enfant en bas âge, le type me dit, exalté :

« Merci ! Merci de m'avoir choisi Milady ! »

"Milady" ? De quel siècle date cette expression, déjà ? Mon regard se détache du type au comportement étrange - mais cocasse, il faut l'avouer -, pour se poser sur les quatre cadavres décomposés gisant à un ou deux mètres. Ma bouche se tord dans une grimace de dégoût. Bon, faut avouer qu'ils sont mieux par terre, hors d'état de nuire, que en train de coller leurs gueules puantes sur ma peau. Rien qu'en pensant au contact de leurs dents pourries, mon cou me picote. Je passe la main dessus, et me rends soudain compte que je suis maculée de sang - et de morceaux blancs rosés, gélatineux, que je ne cherche pas à identifier. Je réprime une brusque remontée d'acide avec un haut-le-cœur, et reporte mon attention sur Kazan. Mine de rien, il a été rapide. Et ça pas semblé le déranger plus que ça, de planter son épée dans des crânes pour en faire gicler la cervelle. Enfin, j'veux dire, il avait l'air ... Ailleurs.

Je baisse mon regard vers lui et observe ses yeux. Pupilles dilatées, yeux rouges, humides. Il a l'air ou sous l'emprise de substances illicites, ou malade. Et délirant. Le truc, c'est qu'il est pas du lycée. Je peux pas lui dire de partir, mais d'un autre côté, je sais pas comment les autres réagiront quand ils verront que je donne un ou deux de nos précieux médicaments à un inconnu. Mais bon. Essayant de me dégager de son étreinte sans toutefois y parvenir, et manquant d'y perdre l'équilibre, je fais :

« Mmmh ... Kazan, c'est ça ? Tu vas, euh ... Te relever, et me suivre. »

J'ai peur que le garçon ne soit devenu fou, avec la folie dans laquelle est plongé ce monde. Qui ne le deviendrait pas, réellement ? Le plus difficile, dans l'histoire, en fait, c'est de garder le contrôle de soi. Parce qu'on rêve tous de craquer, au fond de nous, de tout extérioriser - pas forcément à la manière de Kazan non plus.

Essayant de ne pas penser à la substance collante et fétide qui enduit mon cou, je conduis le dreadeux vers l'infirmerie. Soudain, on est doublés par ceux qui étaient venus nettoyer le parc. Ils nous vocifèrent des trucs dont je prends même pas la peine d'essayer de comprendre. Et je bouge pas d'un pouce. Ca fait comme dans les cauchemars, vous savez. Qu'on voit une horde de mort-vivants foncer sur nous, mais qu'on est incapable de rien faire. Que nos jambes se remplissent de plomb, et que l'air se transforme en eau. Si bien qu'on n'arrive ni à bouger, ni à respirer.

Les cadavres ne sont plus qu'à quelques mètres, quand je me décide enfin à hurler ... Et à tomber par terre.

_________________
♥️ Dix Roses d'Amour ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Kazan MadDamon
I'm Just Living in a Hotel

Feat : Johnny Depp
Messages : 465
Date d'inscription : 04/02/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
70/100  (70/100)
Jauge de Faim:
70/100  (70/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Tact, Bolide et Innocence. [Megan Stirling ♥ ▬ 15 Septembre]   Mar 10 Juin - 21:22





« Tact, Bolide et Innocence  »




 Vraiment c'était la teuf.
Ouais la teuf. Mot non-utilisé depuis 1857, mais la teuf. Pourquoi la teuf ? Dans son cerveau, c'était souvent ça en vrai, ses deux fidèles neurones valsaient tant qu'ils pouvaient. C'est peut être pour ça que, la plupart du temps, les cervelles pourries ne le remarquaient qu'après. Ou a cause de l'odeur, certes... Il n'avait que deux fidèles neurones.
Alors les personnes intelligentes avaient un gout savoureux pour les rôdeurs ? Einstein aurait pris cher.
Bref. La teufinette côté palpitant je veux dire.
Cette splendide créature brune l'avait choisit.
Ouais vraiment. Il allait pas faire sa demande en mariage (il savait qu'elle aurait accepté) parce qu'elle serait tombée dans les poires, mais elle l'avait choisit.

 Bon, il avait dû éliminer pas mal de prétendants, c'était pas très fair-playboy mais bon... Elle avait pas l'air trop choquée. Plutôt éclaboussée en fait. On aurait dit une jolie glace avec du coulis et des morceaux de fruits.

« Mmmh ... Kazan, c'est ça ? Tu vas, euh ... Te relever, et me suivre. »

  Kazan... Comme son nom sonnait doux dans la fine bouche de la belle ! Le corsaire réalisa qu'il ne connaissait toujours pas sa délicate appellation.
Tant pis. Il la suivrait comme un lapin amoureux, jusqu'à ce qu'il connaisse son nom.
Quoi qu'il en soit, elle avait formulé une demande. Aussi, la pirate, les yeux ronds en mode cocker aveugle, se redressa doucement.
Évidement qu'il allait la suivre.

  La mignonne entama le trajet, et Kazan suivait docilement, un peu à distance. Au moment ou il songeait a son véhicule multicolore -Il aurait pu servir pour plus tard !- des cris diffus lui parvinrent aux écoutilles. Hm ? Des jaloux sans aucun doute. Quelques personnes, l'air paniquées, lé dépassèrent en un rien de temps. Voilà. S'il avait eu son vélo tout terrain, ils ne se seraient pas fait dépasser. Kazan reposa les yeux sur sa petite nymphe, qui semblait... Livide ? Certes, il était pas doué pour différencier les couleurs, mais là, il pouvait pas en placer une sur le teint de la brunette.
Elle fixait quelque chose... Mais quoi ?
Kazan n'allait bien sûr pas se retourner pour voir de lui-même. Cependant il entendait des grognements lugubres... L'homme renifla, sortit à nouveau son sabre rouillé, et fit volte face.

  Ah. Au moins une cinquantaine de cadavres se précipitaient vers eux.

- Et aller... Quelques uns d'éliminés, ils reviennent au galop !



 Un petit cri le ramena à la "réalité". Sa belle avait été... Effrayée. Et pour couronner le tout, venait de s'écrouler au sol. C'était plus grave qu'il ne le pensait. Ces abrutis en décomposition ne souhaitait pas ses faveurs de façon docile. Ils voulaient lui faire du mal. A elle. Alors qu'il commençait juste à la connaitre.
A court de temps, Kazan se pencha vers la demoiselle en détresse.

- Je laisserais personne vous faire du mal, jolie dame ! Excusez moi pour ces manières cavalières...

  Alors que les rôdeurs approchaient, MadDamon agrippa la brune par la taille, et la pris dans ses bras, comme dans les films à l'eau de rose qui sont pas mouillés et sentent même pas la rose.
Dans une course aussi classe qu'éffarée, Kazan distingua le petit groupe de gens humains qui les avaient dépassés quelques secondes plus tôt. Ces derniers lui faisait de grand signes et semblaient maintenir une porte ouverte. Et si ils voulaient du mal à sa jolie mignonne en sucre ? Ben il les tuerait un par un et pi c'est tout.
Le dread à lock (xD) rejoint le petit groupe -quelque peu... En état de choc ?- et déposa avec milles précautions la rescapée...






C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P IC O D E

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Megan Stirling
I'm Still in School

Feat : Marion Cotillard
Messages : 850
Date d'inscription : 22/12/2013
Age : 23
Localisation : the-divergente.forumactif.org & winter-of-blood.forumactif.org

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
60/100  (60/100)
Jauge de Faim:
60/100  (60/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Tact, Bolide et Innocence. [Megan Stirling ♥ ▬ 15 Septembre]   Dim 15 Juin - 4:21

Alors que les cadavres se ruent sur moi, je ferme les yeux, très fort. Je me sens portée, puis un peu chamboulée, et enfin, mes pieds touchent le sol. Je rouvre les yeux. Je n’ai eu strictement rien à faire, c’est comme si j’avais été téléportée avant que les morts-vivants n’aient pu toucher ne serait-ce qu’un seul de mes cheveux. J’ai toujours eu de la chance, je sais, mais alors là. Je pourrais me laisser vivre et les autres s’occuperaient de tout à ma place, limite.

Mais je déteste cette sensation. J’aimerais tellement faire quelque chose pour être maîtresse de ma vie. J’aimerais faire comme d’autres, comme Nokomis, et aller vivre dehors, me débrouiller toute seule. Être quelqu’un d’autre, n’importe qui, et ne plus me sentir aussi faible. Si tu étais aussi faible que tu le dis, tu serais peut-être plus autant vivante. Tiens, cette fichue voix qui me dit quelque chose de réconfortant, pour une fois.

Je regarde sans les voir les rôdeurs marteler les vitres de la porte d’entrée du lycée, et les élèves tenter de la barricader du mieux qu’ils peuvent, tandis que d’autres, postés aux fenêtres, essayent d’en mettre un maximum à terre, à l’aide d’arcs et de flèches de fortune. Je voudrais avoir ne serait-ce qu’un dixième de leur courage. Mais au lieu de ça, c’est juste des larmes d’impuissance que je récolte.

Cinq bonnes minutes ont dû s’écouler depuis qu’on est entrés en panique. Cinq bonnes minutes durant lesquelles tout le monde s’est affairé, et moi, je suis restée là, au milieu de toute cette cohue, sans bouger. Comme à chaque fois. Je me tourne vers Kazan, qui lui non plus, visiblement, n’a pas semblé bouger d’un poil (ou d’une dread lock 8D), et me fixe avec les pupilles dilatées d’un chaton fou. (Matte moi cte comparaison Surprised). Je lui serre maladroitement la main :

« Je suppose que je devrais te remercier, alors, merci. »

Je lui lâche assez rapidement la main. Je voudrais pas qu’il prenne ça pour une demande en mariage non plus, lui qui a l’air d’interpréter tous mes gestes de façon plus ou moins … Exacerbée. M’éloignant discrètement de ce lieu de panique, je fais signe au hippie de me suivre. Une fois à l’abri de toute agitation, je me retourne vers lui. Je sais pas trop comment le remercier, alors je lui dis :

« Si tu manques de nourriture ou quoi que ce soit, ce serait un plaisir de te dépanner. »

_________________
♥️ Dix Roses d'Amour ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Kazan MadDamon
I'm Just Living in a Hotel

Feat : Johnny Depp
Messages : 465
Date d'inscription : 04/02/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
70/100  (70/100)
Jauge de Faim:
70/100  (70/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Tact, Bolide et Innocence. [Megan Stirling ♥ ▬ 15 Septembre]   Dim 15 Juin - 21:28





« Tact, Bolide et Innocence »




Hm. Bien étrange endroit. Bien d'étranges personnes aussi ! Franchement, Kazan avait un groupe lui aussi, et il les jugeaient moins étranges. Enfin, il ne fallait pas juger les gens comme ça voyons. Méchant Kazan.
Le pirate renifla. Tout le monde avait l'air en pleine crise d'adrénaline. Lui, il se serait bien fumé un p'ti truc sympatoche. Maybon. En se détournant un de Meg, qu'il enveloppait sans que ce soit visible dans une aura protectrice, Kazan pu voir que les gens abattaient ses copains avec des flèches itou.
Il le comprenait. Lui même, après avoir joué, devait souvent tuer ses copains, parceque sinon ils devenaient trop démonstratifs.

Après un petit temps de relâchement ou le survivant commence à se sentir vraiment mal à l'aise parmi autant de gens, la douce brunette se détourne finalement vers lui, le visage encore blême.

« Je suppose que je devrais te remercier, alors, merci. »

Malgré ses pupilles dilatées -non non, rien d'inquiétant, mais il avait déjà les yeux bien noirs à la base...- Kazan effectua un large sourire, comme un gamin tout heureux qu'on le félicite. S'il était un chien et qu'il avait eu une queue, il la remuerait (xD). Plongé dans les grands yeux clairs de sa belle, le corsaire ne réalisa qu'elle lui tenait faiblement la main que quand elle relâcha cette brève étreinte. Un peu déçu, il ne s'en formalisa pas. Sa simple présence était merveille pour lui.

Le mal être de Kazan monte d'un cran quand sa protégée s'éloigne comme une sirène. Les portes sont fermées. Ces gens là ne le laisserait pas sortir, et de toute manière, les copains sont trop agités, il s'en sortirait pas vivant. Et... Elle, elle le laisse tout seul parmi cette foule hostile et aux jugements primaires ?
Finalement, l'horizon s'éclaire quand elle se détourne légèrement pour lui faire signe de venir. Content comme un tapir amoureux, Kazan s'avance doucement vers sa belle.

« Si tu manques de nourriture ou quoi que ce soit, ce serait un plaisir de te dépanner. »

La connexion entre ses deux neurones avait du mal à se faire.
Dans un lieu aussi reculé, calme et presque intime, Kazan avait du mal. Il fixait les yeux de son interlocutrice en affichant un petit sourire béat. Son état de contemplation ne l'empêchait pas (trop) de réfléchir.
Nourriture ? Hm. Il mangeait pas très souvent en vrai. Donc il trouverait bien ce qu'il fallait.
Elle en aurait plus besoin que lui. Quoi d'autre à part nourriture ? Le Rhum, Kazan avait fait une réserve. Le reste, pas de soucis non plus.

- La seule chose que je vous demande, c'est la promesse d'une autre entre-vue~


Tout content de lui, Kazan se tortillait sur ses jambes comme un grand enfant.



C O D A G E P A R @G A K I. S U R E P IC O D E

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Megan Stirling
I'm Still in School

Feat : Marion Cotillard
Messages : 850
Date d'inscription : 22/12/2013
Age : 23
Localisation : the-divergente.forumactif.org & winter-of-blood.forumactif.org

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
60/100  (60/100)
Jauge de Faim:
60/100  (60/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Tact, Bolide et Innocence. [Megan Stirling ♥ ▬ 15 Septembre]   Ven 27 Juin - 9:37

Kazan me fait face, un sourire des plus … ininterprétables aux lèvres, l’air de réfléchir (enfin pas forcément de réfléchir, peut-être qu’il est en train de rêver, ou alors que c’est le néant complet, qui pourrait bien dire avec exactitude ce qui se passe sous cette avalanche de dread locks ? (la parenthèse la plus longue du monde (une parenthèse dans une parenthèse dans une parenthèse ))), avant de me répondre :

« La seule chose que je vous demande, c’est la promesse d’une autre entrevue~ »

Quelque peu interloquée par le ton léger sur lequel il me l’a dit, je mets quelques secondes à réagir. Une entrevue ? Comment ça, une entrevue ? Autrefois, j’aurais mal pris ou ignoré la tentative de … drague ?, et j’aurais juste montré mon alliance avec l’expression désolée de la femme qui brise les espoirs d’un homme, qui sait qu’elle lui brise ses espoirs, et qui n’aime pas ça. Enfin, à quelque chose près. Aujourd’hui, je suis mariée avec … un cadavre. Ca me fait toujours un pincement au cœur dès que j’y pense, et je n’ai jamais retiré mon alliance, même si elle n’a plus trop lieu d’être. L’homme que j’aimais n’est plus, et le vide qu’il a laissé mettra des années à se combler.

Quitte à souffrir moi-même, autant ne pas faire souffrir les autres. Et à partir du moment où je peux ne pas faire de mal, je m’y efforce. Du mieux que je peux. Et puis, je doute qu’il apprécierait franchement de se faire envoyer promener. Enfin, j’en sais rien. J’ai l’impression d’être juste incapable de cerner ce garçon bizarre, de prévoir ses réactions ou quoi que ce soit d’autre. Peut-être est-il vraiment drogué, et ça lui fera ni chaud ni froid ? Ou alors il tombera en dépression et se jettera de la fenêtre du rez-de-chaussée pour mettre fin à ses souffrances ? Ou alors, contrarié, il deviendra violent et irréfléchi et serait capable de m’assassiner ? Il a pas l’air de ce genre-là non plus, mais vaut mieux ne pas prendre de risques. Et puis, si ça se trouve je me fais des films. Non, même pas de "si ça se trouve". Je me fais vraiment des films. Comme toujours. Tentant un sourire maladroit, je dis :

« Oui, ce sera avec grand plaisir, que je vous accorderais une autre ... entrevue. »

Ne sachant que dire ou faire d’autre, je tourne les talons et m’engage dans un couloir. Ce type m’a sauvé la mise, quand même. Non sans prendre de risques, d’ailleurs. Je ralentis le pas, hésite quelques secondes, puis, me ravisant, je retourne vers lui et le serre dans mes bras, brièvement, fronçant le nez à cause de l’odeur de Rhum, de crasse, et de … je ne sais quoi d’autre exactement (et je n’ai pas vraiment envie de le savoir). Puis je recule avec un immense sourire et les joues cramoisies.

« En vrai, je suis plus qu’heureuse d’être en vie. Vraiment, merci de ne pas m’avoir abandonnée aux griffes de ces monstres ... A bientôt, Kazan. Tu peux rester quelques jours au lycée, si tu en as envie. »

Je repars dans le couloir, plutôt contente de moi cette fois, et au moins certaine de n’avoir blessé personne.

_________________
♥️ Dix Roses d'Amour ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Kazan MadDamon
I'm Just Living in a Hotel

Feat : Johnny Depp
Messages : 465
Date d'inscription : 04/02/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
70/100  (70/100)
Jauge de Faim:
70/100  (70/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Tact, Bolide et Innocence. [Megan Stirling ♥ ▬ 15 Septembre]   Mer 16 Juil - 7:03


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Tact, Bolide et Innocence. [Megan Stirling ♥ ▬ 15 Septembre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tact, Bolide et Innocence. [Megan Stirling ♥ ▬ 15 Septembre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Megan Fox vs Lita
» Megan Jones (Poufsouffle)
» i'm a wonder woman ft. Megan Fox
» L'oiseau solitaire ~Feat. Megan Fox
» Megan of Scotland - Puisqu'il faut le dire, sans contrefaçon....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Memento Mori :: Franklin High School :: Cour et Parc-