Memento Mori

Dans un monde envahi par les zombies, arriverez-vous à survivre ? Choisissez votre camp, choisissez votre survie... ou votre mort.
 

Partagez | .
 

 J'ai rien fait! ... ou pas (Jackson)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

avatar

Jackson Highmore
I'm Still in School

Feat : Ryan Kwanten
Messages : 175
Date d'inscription : 01/12/2013

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
90/100  (90/100)
Jauge de Faim:
90/100  (90/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: J'ai rien fait! ... ou pas (Jackson)   Dim 16 Mar - 7:53




Serena & Jackson


J'ai rien fait ! ... Ou pas
12 Septembre


Le scrabble, ça me tentait vraiment pas. J’insistai sur le UNO, en espérant que je ferais pas trop gamin quoi. Mais franchement, le scrabble, c’était un coup à me tuer. Ma mère me disait parfois qu’il n’y avait que mon nom que je savais écrire sans fautes d’orthographe. Et elle avait presque pas tort en fait. Alors si en plus, on devait utiliser des mots étranger… je m’en sortirais pas indemne, vraiment. Je proposai qu’au pire, on pouvait toujours se faire une partie de petits chevaux quoi… de toute manière, tout était mieux que le scrabble, pour moi. Heureusement, Serena semblait aller dans mon sens, disant que UNO, c’était bien et que les petits chevaux aussi, c’était bien. Tant mieux ! J’aurais aimé soupirer de soulagement, mais ça m’aurait clairement trahi. Bon de toute manière, elle n’allait pas m’obliger à jouer à un jeu que je ne supportais pas. Je la voyais mal me mettre une arme sur la tempe et m’hurler dessus de balancer les dés. Bref. Je ne pus tout de même pas m’empêcher de sourire légèrement, content d’échapper au scrabble, ce jeu du diable.

Finalement, j’ouvris la porte de la bibliothèque, et l’odeur de papier arriva à mes narines. Ici, les sons étaient étouffés par les livres. C’était ce que je préférais ici. Contrairement à la cafétéria, où les bruits étaient amplifiés, ici tout était en sourdine. C’était cool. Si seulement il n’y avait pas cette odeur…
Serena se dirigea vers le coin jeu, Clochard et moi sur les talons. Elle jeta un rapide coup d’œil aux jeux et pris la boite de UNO. La brune me proposa alors de faire une partie, et puis d’aviser sur ce qu’on ferait. Je hochai la tête pour approuver.

« Ok ça marche ! »

Je m’assis alors à l’une des petites tables. Ici, il y avait de la place pour un plateau de jeu, et c’était tout, contrairement aux autres tables qui pouvaient accueillir des tas de bouquins ouverts. Je me frottai les mains, prêt à posséder mes cartes. En espérant qu’elles soient bonnes ! Boarf, j’allais gagner, j’en étais sûr. Je regardai Serena mélanger l’énorme paquet. Puis, je lançai d’un ton nonchalant :

« Sois quand même gentille hein… ça fait des années que j’ai plus joué. »

En fait, je me demandai presque si je connaissais encore bien les règles. Euh… après une rapide réflexion, nan, il y avait des trucs que j’avais oubliés. Mais bon, j’allais aviser. De toute façon, Serena devait pas non plus avoir toutes les règles en tête. Peut-être que ça faisait des années que j’avais plus joué, mais ça devait être la même chose pour elle aussi !




© Daph


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Serena Donnelly
I'm A Lonesome Wolf

Feat : Vanessa Hudgens
Messages : 618
Date d'inscription : 02/02/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Jauge de Faim:
100/100  (100/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: J'ai rien fait! ... ou pas (Jackson)   Dim 16 Mar - 16:17





Serena et Jackson


J'ai rien fait! ... ou pas, 12 septembre la nuit tombé



Jackson était d’accord pour le uno. C’était bien pour s’échauffer quand même. Une fois installée à la table, je commençai à brasser les cartes. J’étais bonne pour brasser, j’étais très habituée de le faire en fait. Il ne fallait pas oublier que je payais une partie de mes dépenses en pariant. En même temps, je n’allais pas tricher avec Jackson. Je n’allais pas compter les cartes, ni même choisir en brassant. J’allais être gentille et au pire… je perdrais. Ce n’était pas la mer à boire. J’allais bien réussir à perdre. Ce n’était pas un zombie qui allait me bouffer si je lui laissais un centimètre. C’était… un garçon. Tout simplement. En plus, il ne m’avait même pas regardé n’y complimenté, donc… j’avais de la chance. J’étais perdue dans mes pensées en brassant les cartes. Résultat, je remarquai juste après que je faisais des figures un peu trop inhabituelles pour un jeu comme uno. J’avais l’habitude de faire voler les cartes de façon stylisée, c’était une façon de faire oublier à l’autre qu’on trichait. C’était aussi ce que j’avais appris pour pouvoir faire des tours pour faire les poches aux passants. Mes anciens beaux pères avaient des bons et des mauvais côtés… Beaucoup de mauvais en fait. C’est là qu’il lâcha d’être gentille, que ça faisait des années qu’il n’avait pas joué.

-En fait… j’ai joué juste une fois et je ne suis pas sur des règles, donc … on est surement au même niveau. On n’était pas très jeu de gamin par chez moi.

Bah oui, on n’était pas très jeu du tout en fait. Si les filles en foyer jouaient, elles finissaient souvent par s’arracher les cheveux. J’avais déjà envoyé une fille à l’hôpital parce qu’elle n’avait pas aimé perdre… Je lui avais envoyé les cartes en plein visage, mais je n’avais pas pensé une seule seconde que la carte pourrait… coincé dans son œil. Elle avait eu droit à un œil de pirate pendant trois semaines. Elle était bien plus mignonne comme ça, je lui avais même dit. Elle avait essayé de me frapper, j’avais évité et je lui avais brisé une dent… Ouais, finalement… c’était bien d’interdire les jeux de société. Je distribuai les cartes avec facilité. Elles étaient vieilles, mais pas trop quand même. Donc, elle ne collait pas. Tant mieux pour moi.

-Donc, juste pour être sûr, tu me briefs sur les règles?

Bah oui, je n’y pouvais rien. Bluffé c’était dans ma nature. Rien de telle que je montrer qu’on était nulle à quelque chose pour faire descendre la garde de son adversaire. Je lui fis un beau sourire. J’étais de bonne humeur quand même et le uno était un jeu d’enfant techniquement. Bon, vite comme ça, j’avais un passe ton tour, un changement de couleur, des chiffres et un +4 cartes. J’adorais le +4 cartes. Le seul problème, c’était que je ne souvenais pas si je devais cogner avant de déposer ma dernière carte ou pas. C’était flou, mais l’idée même de mettre la même couleur ou la même forme était correcte. En bref, on allait quand même prendre une chance et se faire répéter les règles.

© Daph

_________________




On m'a offert une roses ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Jackson Highmore
I'm Still in School

Feat : Ryan Kwanten
Messages : 175
Date d'inscription : 01/12/2013

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
90/100  (90/100)
Jauge de Faim:
90/100  (90/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: J'ai rien fait! ... ou pas (Jackson)   Mar 18 Mar - 8:40




Serena & Jackson


J'ai rien fait ! ... Ou pas
12 Septembre


Bon, vu sa manière de battre les cartes, elle en était pas à son premier coup d’essai. Franchement, si elle était aussi douée qu’elle les mélangeait, j’étais clairement dans la merde. Elle allait clairement me laminer la gueule. Quoique : le UNO, c’était de la stratégie ouais, mais c’était aussi de la chance quand même. Si tu te retrouves avec un jeu de merde dès le départ, y a pas beaucoup de probabilité de battre son adversaire. Enfin, par précaution, je demandai quand même à mon amie –bah ouais on était pote maintenant !– d’être gentille, vu que ça faisait des années que je n’y avais plus joué. En plus c’était contre ma sœur, qui arrêtait pas de perdre, donc c’était trop simple quoi. Mais heureusement, Serena m’assura qu’elle avait jamais joué qu’une fois, et que donc elle connaissait pas les règles. Elle précisa même qu’ils n’étaient pas très « jeux de gamins », par chez elle. Ça me rassura un peu, fallait bien l’avouer. Je hochai la tête de haut en bas, content.

« Ok ça me va ! » Je fis une pause et repris. « On était plutôt jeu quoi, chez toi ? Scrabble ? Puissance 4 ? »

Ah le puissance 4… j’avais balancé le jeu plus d’une fois, parce que s’il y avait bien un jeu auquel j’étais pas doué –avec le scrabble quoi– c’était celui-là. Il n’y avait qu’à celui-là que ma sœur arrivait à me détrôner, pour son plus grand plaisir. Enfin soit. Au fur et à mesure que Serena distribuait les cartes –aussi comme une pro…– je les prenais et les arrangeais en main. Au départ, nous n’avions pas beaucoup de cartes en main. A peine sept. Le souci c’était après, quand on allait se retrouver avec la moitié du tas en main parce que l’autre avait tapé une carte +4 ou qu’on avait oublié de dire UNO. Alors que je tentais de me remémorer les fonctions de certaines des cartes que j’avais en main, Serena me demanda de lui faire un briefing des règles. Ah ouais quand même. Au moins moi, je m’en rappelais un peu quand même… Je me grattai cependant la tête en réfléchissant, le front plissé. Après quelques secondes de réflexion, je finis par me lancer :

« Bah… le but ultime c’est de plus avoir de cartes. Genre on retourne la première carte du paquet, et faut continuer dans cette couleur. Si tu as un même chiffre en main, mais d’une couleur différente, tu peux déposer quand même. »

Voilà pour les bases. Mais le UNO, c’était pas que ça. C’était aussi tendre des pièges à l’autre pour se débarrasser le plus possible de ses cartes. Je me raclai la gorge et repris, plus sûr de moi. Maintenant, les règles étaient bien dans ma tête. C’était fou quand même : j’avais une bonne mémoire, au final ! Enfin soit.

« Ensuite, quand un des joueurs n’a plus qu’une carte, il doit dire UNO, sinon il se prend sept cartes d’un coup. T’as les cartes bonus aussi. Genre la +2, bah l’autre joueur doit se choper deux cartes. La +4 bah… quatre cartes. Et ensuite avec cette carte-là, tu dois choisir dans quelle couleur que tu veux que ça continue. Même chose pour la carte avec les quatre couleurs. J’sais pas si tu vois laquelle c’est. ‘Fin bon. Pour finir, t’as la flèche, qui change le tour. Vu qu’on est deux, ça change pas grand-chose, y a juste l’autre qui passe son tour quoi. »

J’avais franchement l’impression de m’emmêler les pinceaux dans ces explications. J’espérai franchement qu’elle ait capté, parce que j’avais pas envie de recommencer comme un con. Merde, on était là pour jouer, par pour expliquer des règles. Bon c’était vrai aussi que ça allait de pair : si on connait pas les règles, on sait pas jouer, fatalement.




© Daph


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Serena Donnelly
I'm A Lonesome Wolf

Feat : Vanessa Hudgens
Messages : 618
Date d'inscription : 02/02/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Jauge de Faim:
100/100  (100/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: J'ai rien fait! ... ou pas (Jackson)   Jeu 20 Mar - 15:23





Serena et Jackson


J'ai rien fait! ... ou pas, 12 septembre la nuit tombé



Ouais, bon il me demanda ce à quoi je jouais avant. Bah… je lui répondais quoi? Ce n’était pas si bien vue avant, malgré que là, c’était du passé alors pourquoi pas. Fallait bien tester pour savoir ce que sa donnait maintenant qu’il y avait une épidémie qui avait rasé la plus part des habitants de la terre.

« Eum… les jeux étaient interdits en fait. On n’avait pas le droit sinon certaines filles du foyer devenaient violentes. Certaines personnes ne tolères pas de perdre… et puisque d’autres trichaient… les intervenants n’arrivaient pas à fournir.»

Ça ne sonnait pas si mal que ça finalement. Oui, j’étais en centre d’accueil, oui c’était nul, mais maintenant je survivais et c’était bien comme ça. Au final, il n’y avait que le moment présent qui comptait non? Alors je lui fis un joli sourire pour réduire la tension que sa remarque aurait peut-être pu causer. Sait-on jamais. Il commença finalement à m’expliquer les règles. Il m’expliquait quand même ce que je savais déjà, mais je l’écoutais attentivement. Il continua ensuite ses explications et confirma ce que je pensais. Il fallait dire uno avant de finir.

« Merci, je suis prêtes à te battre maintenant. »

C’était si drôle de rajouter de la compétitivité dans l’histoire. C’était amusant. Je n’étais pas du genre… mauvaise perdante, mais en même temps, c’était toujours drôle de faire rager les autres. J’étais une joueuse, j’aimais jouer. C’était dans mes veines que voulez-vous. Je plaçai le paquet et retournai la première carte. Techniquement, puisque j’avais brassé, c’était à lui de commencer, alors je rajoutai simplement :

« Les hommes d’abord. »

Sourire aux lèvres. Je n’avais pas envie de me prendre la tête, j’avais juste envie de jouer. Je m’amusais à classer mes cartes en suite logique. Quelle logique? Celle du : on ne laisse pas jouer Jackson. Du moins, le moins possible. C’était simple, on essayait de passer le plus de carte qui ne servait à rien, sans toucher les cartes importantes de notre jeu. Plus on en rajoutait, plus il y avait de chance qu’on tombe sur de bonne carte. On gardait que les passes ton tour, les flèches, les +2, +4, change de couleur et ensuite… on les classait pour toutes les mettre une à la suite de l’autre sans laisser à l’adversaire le temps de respirer. Ensuite venait la dernière carte, uno, on la déposait et on gagnait. Fallait juste avoir assez de chance pour avoir de bonne carte.

En même temps, j’étais quand même fière de moi, je n’avais pas triché! J’aurais pu, mais je ne l’avais pas fait. J’avais un certain talent avec les cartes, mais encore là… c’était surement mes gènes de voleuse qui refaisait surface. On allait bien réussir à passer par-dessus un jour, mais peut-être pas aujourd’hui.

© Daph

_________________




On m'a offert une roses ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Jackson Highmore
I'm Still in School

Feat : Ryan Kwanten
Messages : 175
Date d'inscription : 01/12/2013

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
90/100  (90/100)
Jauge de Faim:
90/100  (90/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: J'ai rien fait! ... ou pas (Jackson)   Dim 23 Mar - 8:52




Serena & Jackson


J'ai rien fait ! ... Ou pas
12 Septembre


J’étais quand même curieux de nature, du coup, je demandai à Serena à quoi elle jouait, avant. Je m’attendais franchement à tout, sauf à ce qu’elle m’avoua là. En gros, elle m’expliqua que de là où elle venait, elle pouvait pas jouer aux jeux de société, car les filles du foyer étaient de mauvaises perdantes. Ou alors, d’autres trichaient. Je haussai les sourcils. Alors comme ça, elle venait d’un foyer ? C’était fou ça ! Mais alors, ses parents étaient morts ? Ou alors, ils étaient pas très… commodes ? J’avais envie d’en savoir plus, mais c’était pas un peu impoli ? Boarf, j’en avais un peu rien à foutre de ça. Avec Serena, le feeling passait, et ça allait surement pas la déranger de me répondre. Après tout, elle m’avait parlé de son foyer comme si de rien n’était. Donc bon ! Je commençai tout de même en douceur :

« Et euh… t’es restée longtemps là-bas ? »

Ouais, c’était une question quand même simple ça. Bon, ça changeait complètement de notre discussion de bas, mais c’était pas très grave ça. Enfin, je lui expliquai tout de même les règles du UNO. C’était quand même plus pratique pour jouer, si on était d’accord dessus. Une fois cela fait, j’étais fin prêt à lui foutre la raclée de sa vie. Elle allait pas s’en remettre ! Néanmoins, Serena pensait la même chose que moi, et n’hésita pas à me le faire savoir. Bon. Je ris doucement et lançai d’un ton nonchalant :

« Attends de voir tes cartes, avant de dire une chose pareille ! Ça porte malheur de vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué ! »

Elle n’eut pas vraiment l’air de me croire et me lança d’un ton aimable que je pouvais commencer. Je n’avais pas vraiment fait attention à mon jeu, quand je les avais pris en main. Je finis par baisser les yeux vers mes cartes et mon regard changea. Je plissai le front de plus en plus, au fur et à mesure que je détaillais mon jeu. Bordel… c’était quoi ça pour un jeu de merde ? Je n’avais quasi que des cartes normales. Seul un « changement de tour » était en ma possession. J’allais clairement en chier. Mais rien n’était perdu, loin de là ! Ma langue dépassa légèrement au coin de mes lèvres. La première carte du tas n’avait pas encore été retournée, et je pris l’honneur de la retourner. Bon, ça commençait bien : et un trois bleu. Je n’avais qu’une seule carte de la même couleur… un huit. Je le déposai et lançai à Serena :

« Allez, à toi ! Prépare-toi à perdre, belle enfant ! »

Oui, ce n’était que du bluff, mais fallait bien essayer de l’impressionner hein. C’était aussi une sorte de tactique. Bon par contre, j’étais mal barre si elle continuait dans le bleu. Limite, avec un peu de chance, je pouvais toujours tomber sur un +4 ! Et bam ! Mais ça, j’en doutais. Puis fallait quand même que Serena reste dans cette couleur. Avec mon huit, elle pouvait toujours en mettre un autre en rouge ou jaune. Ou vert. Ce serait bien aussi… toujours mieux que le bleu. Ou un +4. Ou un +n’importequoi, en fait.




© Daph




Dernière édition par Jackson Highmore le Dim 30 Mar - 5:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Serena Donnelly
I'm A Lonesome Wolf

Feat : Vanessa Hudgens
Messages : 618
Date d'inscription : 02/02/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Jauge de Faim:
100/100  (100/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: J'ai rien fait! ... ou pas (Jackson)   Mar 25 Mar - 7:49





Serena et Jackson


J'ai rien fait! ... ou pas, 12 septembre la nuit tombé



Bon, j’avais parlé de mon passé et il n’avait pas l’air complètement perturber du fait que la pauvre petite gamine sans défense devant lui avait été dans un foyer. Donc, je pouvais clairement me dire + 1 pour l’épidémie. J’adorais ça quand même. Tout un changement avec avant. C’était pour le mieux en tout cas. Il lui demanda combien de temps elle avait été là-bas. Il avait droit de poser quelques questions, c’était normal. Même logique… puisque je ne donnais pas l’impression de vouloir à tout prix changer de sujet.

« De la mort de ma mère, jusqu’à ce que j’arrive à Atlanta donc un peu plus de trois ans. Ça aurait pu être pire. Être en foyer, c’est moins pire que les familles d’accueil. »

Là, je parlais en connaissance de cause hein. Parce que, dormir dans un dortoir ou dans une chambre avec une autre fille, c’est pas si mal. Si elle dérange ou te cherche… tu l’as tape et ensuite tu appelles un intervenant. En famille d’accueil il n’y a pas d’intervenant pour t’aider en moins de cinq minutes… Il n’y a pas de sonnette d’alarme si tu cours un danger. En famille, y a que moi, contre le monde et ça… je n’aimais pas ça. Je détestais ça. Ensuite, si on voyait le tout en accéléré un peu. J’avais des cartes à la main, après les avoir brassés… je les avais distribués. J’étais bonne avec les cartes, c’était quelque chose de connu, même si c’était un jeu pour les gamins. Ça m’allait à moi. Fallait se rattraper, je n’y avais pas vraiment joué avec le temps. Il tourna la carte, un trois bleus, il mit un 8 bleu par-dessus. Donc, j’avais le choix de rester en bleu ou de changer de couleur… j’avais un huit jaune. Alors je le mis. Je n’utilisais aucune de mes cartes spéciales pour une raison super simple, j’avais très envie de toutes les utiliser à la fin. Je plaçais mes cartes dans ma main en fonction qu’elles fonctionnaient les unes après les autres. C’était facile quand même à deux. On jouait tranquillement, souriant ici et là, discutant un peu. J’étais avec un garçon, je jouais et… je m’amusais. C’était bien quand même. J’étais presque devenue une personne normale… oui bon presque, parce que… je n’allais pas changer du jour au lendemain. J’étais encore un peu trop sauvage et peut-être même un peu cruelle, mais… juste un peu là.

On continua comme ça un moment, c’était bien quand même. Pas que je pourrais mit habituer non, c’était un peu trop calme pour moi. Je pigeai finalement un +4 cartes. C’était ma chance. Je déposai toutes mes cartes une à une. Ma main était pleine, mais pas tant que ça maintenant que je l’a découvrais. J’avais collectionné les +2, les passe ton tour et les changements de sens. Je déposai un changement, de couleur…

-Changement de couleur bleu, uno.

Et je déposai ma dernière carte pour annoncer la couleur, un joli petit 1 bleu. Ouais bon, moi et les cartes aussi… C’était à prévoir. C’était surement la seule chose qui m’appréciait dans la vie… et qui me donnait ce que je voulais. Donc… on allait quand même en profiter un minimum. Sourire aux lèvres je lui rajoutai simplement :

-Je me souviens maintenant pourquoi jouer à deux c’était plus facile. Tu veux une revanche à uno ou à autre chose?

Parce que oui, il devait y avoir une revanche, sinon son orgueil mâle en serait atteint non?

© Daph

_________________




On m'a offert une roses ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Jackson Highmore
I'm Still in School

Feat : Ryan Kwanten
Messages : 175
Date d'inscription : 01/12/2013

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
90/100  (90/100)
Jauge de Faim:
90/100  (90/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: J'ai rien fait! ... ou pas (Jackson)   Dim 30 Mar - 5:09




Serena & Jackson


J'ai rien fait ! ... Ou pas
12 Septembre


Serena m’avoua donc –j’savais pas trop si elle l’avait fait exprès ou pas mais bon– qu’elle avait été en foyer. En soi, même si elle était sympa, ça m’étonnait qu’à moitié. Après tout, elle avait l’air euh… comment dire… assez dure. Ouais, elle était une dure à cuire ! Elle me faisait presque penser au connard que j’avais rencontré en face du supermarché. Sauf qu’elle, elle m’aurait pas pris pour un détraqué à faire des grimaces aux zombies à travers la vitre. Nan, elle, elle m’aurait rejoint et on aurait bien ri à deux. Finalement, piqué par la curiosité, je demandai à la brune combien de temps elle était restée là-bas. Si elle avait été en foyer, ça voulait dire que ses parents étaient morts. Ou alors, ils étaient pas des gens très commodes. Bref, pas sympa, quelle que soit la raison.
D’un ton détaché, Serena m’apprit qu’elle y était restée à peu près trois ans : de la mort de sa mère jusqu’à ce qu’elle arrive à Atlanta. Elle ajouta aussi que le foyer, c’était quand même mieux que les familles d’accueil. Etonné, je ne faisais même plus attention aux cartes, et déposai un peu n’importe quoi. Alors comme ça, sa mère était morte ?! Putain la pauvre quoi ! Et en plus, elle avait eu l’occasion d’aller aussi en famille d’accueil. Je lançai un regard sur mes cartes, mais je ne les regardais pas vraiment. Je piochai une carte dans le tas, et me rendis compte par après que j’avais encore largement de quoi déposer. Bravo !

D’une voix triste, je repris la parole :

« Tain… j’suis désolé. C’est pas le genre de truc qu’on souhaite à n’importe qui. T’as pas dû avoir une vie facile quoi. J’peux pas vraiment te comprendre : j’ai vécu une vie paisible avec ma mère et ma sœur. Enfin, si t’as besoin d’en parler, tu sais que j’suis là hein ! »

Bon, je disais ça mais en même temps, Serena n’avait pas l’air d’être le genre de personne qui aimait se confier au premier imbécile venu. Bon, j’étais pas con nan, mais je restais quand même un peu un inconnu. Et puis, avec l’eau qui avait coulé sous les ponts, elle n’en voyait peut-être même juste plus la nécessité, de me parler. Bref, elle me répondrait si elle en avait envie. Enfin, elle me parlerait. Ou les deux, tout simplement.

Oui désolé, mes idées n’étaient plus vraiment en place. en fait, je ne savais même pas vraiment à quoi penser : à Serena ou à mon jeu ? Mon jeu… c’était jamais que de la connerie. Mais j’étais en train de perdre, putain ! Je voyais ma compatriote déposer ses cartes une à une, et les miennes arrêtaient pas d’augmenter, dans mes mains. Je fronçai les sourcils : c’était dingue quand même !! Et puis d’un coup, comme si ça suffisait pas, Serena se mit à déposer des tas de cartes : des +2, des +4, des changements de tours… me laissant bouche bée comme un ahuri. Puis, quand elle arriva à sa dernière carte, je voulus hurler qu’elle n’avait pas dit « UNO » mais elle le fit avant même que je me redresse. Les yeux écarquillés, je déposai toutes mes cartes sur la table et m’exclamai :

« Putain mais !!! T’es… !! Comment t’as fait au juste ?? »

Un sourire légèrement dessiné sur ses lèvres, elle me lança qu’elle se rappelait maintenant pourquoi elle trouvait que jouer à deux aux cartes était une chose facile. Elle me proposa une nouvelle part. Ou alors, je pouvais aussi choisir un autre jeu. Franchement, j’avais pas vraiment d’idée pour un nouveau jeu… je haussai les épaules :

« Bah… on peut s’en refaire une… ou alors, y a les petits chevaux… »

Ouais, j’étais pas vraiment convaincu, nan nan nan.




© Daph


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Serena Donnelly
I'm A Lonesome Wolf

Feat : Vanessa Hudgens
Messages : 618
Date d'inscription : 02/02/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Jauge de Faim:
100/100  (100/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: J'ai rien fait! ... ou pas (Jackson)   Ven 4 Avr - 13:33





Serena et Jackson


J'ai rien fait! ... ou pas, 12 septembre la nuit tombé



Je lui avais parlé de mon petit séjour en foyer et en centre, c’était bien. Maintenant, on allait savoir si la réaction des gens était toujours aussi… remplie de pitié ou pas. Parce que de toute façon, maintenant, tout le monde était orphelin, je ne faisais pas tache avec tout ça. J’étais comme tout le monde, juste que moi… je l’étais depuis plus longtemps, donc je n’avais plus rien qui minait mon moral. Tandis que les autres… bah ils souffraient dès qu’ils pensaient à leur famille. J’étais chanceuse finalement.

« Bah… ça me fait des trucs à raconter. C’est pas si mal. En prime… moi j’avais déjà perdu tout le monde avant, donc je ne risque pas de croisé un marcheur avec la tête de quelqu’un que j’aime. Il y a des bons points. Je suis juste… surement un peu trop habitué de compter que sur moi, c’est positif, comme négatif. »

J’avais dédramatisé le tout et sa avait bien passé quand même. C’était un excellent début. Je ne ressentais plus cette espèce de gêne environnante, parce que… bah sa sœur et sa mère était surement morte de toute façon. Donc, ils étaient quittes. Les cartes passaient tranquillement entre mes mains et je classais mon jeu tranquillement. Il n’y avait rien à dire vraiment, j’étais douée avec les cartes. Encore meilleure quand il y avait quelque chose en jeu, mais la fierté fonctionnait aussi. Finalement, je vidai ma main comme si de rien n’était, disant uno juste avant de déposé ma dernière carte. C’était important quand même. J’avais gagné avec une douce tranquillité. J’étais de bonne humeur. C’était bien de se détendre. Je n’avais pas l’impression de devoir être sur mes gardes, alors… autant en profiter. Il s’exclama finalement, se demanda comment j’avais fait… Bah c’était simple.

« Bah… c’est juste une histoire de classement de carte. »

Bon! Ce n’était pas tout, mais… on faisait quoi là? Je n’avais pas envie d’aller me coucher maintenant. Je n’avais aucune idée de leur qu’il était… mais je n’avais pas envie de dormir. En fait… je n’avais pas envie de fixer un plafond pendant trois heures pour ensuite… bah ne pas dormir vraiment parce que je ne me sentais pas à l’aise tout simplement. Il proposa finalement une autre partie ou les petits cheveux… bah on pouvait bien choisir quelque chose de nouveau.

« Allons-y pour les petits chevaux alors. J’aime bien la nouveauté. Tu vas me remplir ma jauge de sociabilité pour des semaines à ce rythme-là.

Oh oui, je n’aimais pas vraiment être avec des gens, mais je n’aimais pas non plus être complètement seul. J’aimais être invisible dans une foule. J’aimais sentir la vie autour de moi, maintenant… je ne savais plus trop ce que je voulais. Si je voulais voir des gens, ou pas. Alors, sourire aux lèvres. Je mis le jeu sur la table. Les petits chevaux hein? J’avais jamais joué à ça…


© Daph

_________________




On m'a offert une roses ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Jackson Highmore
I'm Still in School

Feat : Ryan Kwanten
Messages : 175
Date d'inscription : 01/12/2013

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
90/100  (90/100)
Jauge de Faim:
90/100  (90/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: J'ai rien fait! ... ou pas (Jackson)   Lun 7 Avr - 1:08




Serena & Jackson


J'ai rien fait ! ... Ou pas
12 Septembre


Alors comme ça, Serena avait été en foyer ? Ça devait pas être facile tous les jours, sa vie. Franchement, je m’en voulais un peu parce que bon, j’avais –du moins jusqu’à ce que l’épidémie se déclare– eu une bonne vie, en Australie. Je vivais dans une petite ville avec ma mère et ma sœur, c’était cool. J’allais jouer dehors quand j’étais petit, tentant d’attraper les insectes et les lézards roupillant au soleil. Le soir, ma mère venait me dire bonne nuit et m’embrassait le front. Et le matin, elle m’attendait –j’tais toujours à la bourre– avec une petit déjeuner digne de ce nom. Ma mère, c’était la mère parfaite.
Bref, la brune me lança qu’au moins, elle avait des choses à raconter et que le gros avantage d’avoir perdu ses proches il y avait bien longtemps, c’était qu’elle ne risquait pas de les retrouver transformés en zombies. Je ne pus m’empêcher de pouffer légèrement.

« Ouais enfin… moi aussi je risque pas de les retrouver transformés en zombies ! Sauf s’ils apprennent à naviguer ou à prendre l’avion ! »

M’enfin, déjà ma mère et ma sœur étaient complètement larguées quand il s’agissait de sens de l’orientation de leur vivant, je n’imaginais même pas maintenant. Cela dit, rien était sûr : je ne savais pas si elles étaient mortes ou vivantes, donc les deux étaient tout simplement possible. C’était comme cette expérience à la con avec un type qui avait foutu un chat dans une boite, ou je ne savais pas vraiment quoi. Donc, tout était encore possible. Malheureusement, même si elles étaient encore vivantes, je doutais de les revoir un jour… comme je l’avais si bien fait remarquer, l’Australie n’était pas vraiment à côté de la porte et à moins qu’on ne trouve un avion et un pilote ou bien un bateau et son capitaine, les chances de retourner au pays étaient clairement minces. Je soupirai tandis que Serena elle, posait sa dernière carte. Rah ! Elle était douée la gamine : j’avais même pas vu venir ma défaite !! Je déposai mes cartes sur la table en poussant un juron et en lui demandant comment elle avait fait. D’un ton et d’un air modestes, la jeune fille me répondit que c’était simplement une histoire de classement de cartes. N’importe quoi ! Le classement de ses cartes ne changeait rien du tout !

Bref, elle me proposa une nouvelle partie. Non merci quoi. Enfin, j’acceptai mais proposai aussi les petits chevaux. C’était que de la chance, et j’étais doué en chance ! Tandis qu’elle me donnait le feu vert, je me tournai vers l’étagère collée au mur derrière moi et chopai la boite de jeu. Bon, c’était un jeu qui durait SUPER longtemps, mais au moins, on allait s’occuper comme ça. Je dépliai le set de jeu et pris les quatre pions rouges, ainsi que l’unique dé.

« Tu prends quoi comme couleur ? »

Je déposai mes pions dans « l’écurie » rouge, attendant qu’elle-même installe ses propres pions. Une fois que cela fut fait, je lui demandai d’une voix intéressée :

« Ouais je sais bien… c’est un peu pareil pour moi ! On aura qu’à se faire une soirée jeux de société par semaine si tu veux. Par contre, tu connais les règles ? Ou bien j’dois encore t’expliquer ? »

L’idée de nous faire une soirée jeu par semaine me semblait bonne ! Surement qu’en plus, Becca serait contente de se joindre à nous : elle avait beau être sourde, elle était pas débile. J’étais même certain qu’elle ferait une adversaire encore plus redoutable que Serena.




© Daph


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Serena Donnelly
I'm A Lonesome Wolf

Feat : Vanessa Hudgens
Messages : 618
Date d'inscription : 02/02/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Jauge de Faim:
100/100  (100/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: J'ai rien fait! ... ou pas (Jackson)   Jeu 10 Avr - 15:55





Serena et Jackson


J'ai rien fait! ... ou pas, 12 septembre la nuit tombé



On parlait de moi et je m’en fichais presque! J’étais quand même soulagé quand le sujet tomba sur lui. C’était toujours mieux comme ça en fait. Je n’aimais pas être le centre de l’attention. C’était mauvais pour la santé. J’avais peut-être même un papier du médecin pour le justifier. Bon, de nos jours n’importe qui pouvait s’improviser médecin, mais chut!

« C’est bien, mais… nul en même temps pour toi »

Ouais bon je me comprenais. C’était bien de ne pas pouvoir les revoir, mais c’était nulle de ne pas savoir. De ne pas savoir si sa famille allait bien, ou pas. Pour moi c’était facile, ils étaient morts. Tout le monde. Sans exception, sauf peut-être un oncle que je ne connaissais pas ou presque pas. Lui était en vie, mais… je ne le connaissais pas alors… on ne pouvait pas vraiment dire que c’était de la famille… oui?

BREF! J’avais gagné, lui perdu. Je lui avais expliqué brièvement ma technique et ne m’avait pas cru. Pour une fois que je n’avais pas triché… fallait être gentil avec moi quand même. On parla de rejouer, j’avais choisis les petits chevaux, j’avais aucune idée de comment ça se jouait. On improviserait, ça ne devait pas être super compliqué non plus. Il prit la boite et se jeta violement sur les rouges. Bon d’accord, j’exagérais, mais… il avait pris les rouges… les rouges! Il ne savait pas encore qu’on laissait toujours choisir les couleurs au dame d’abord… Elle avait de ses lubies parfois… elles pouvaient vous arracher les yeux pour moins que ça… Heureusement… moi je n’étais pas une dame hein, alors… Lorsqu’il me demanda la couleur que j’allais prendre… je pris les bleus.

« Triste qu’il n’y ait pas de mauve. »

Je déposai mes pièces dans ma section comme lui. Si je faisais pareil… je n’aurais pas l’air trop idiote. À l’époque… j’aurais googler les règles d’accord! Sauf que là… l’internet ne fonctionnait plus, alors on n’allait pas se plaindre qu’elle ne sache pas. Finalement… il me proposa une soirée jeu de société de façon… hebdomadaire. Attend, ça me demandait de me pointer à l’école régulièrement ça? Pour jouer avec lui et ensuite repartir? Sérieusement? … bah ça pouvait se faire.


Je déposai mes pions dans « l’écurie » rouge, attendant qu’elle-même installe ses propres pions. Une fois que cela fut fait, je lui demandai d’une voix intéressée :

« J’allais improviser mes propres règles aux fur et à mesure, mais si tu proposes de m’expliquer… on peut aussi. »

Je lui souriais gentiment avant de rajoutai :

« et pour les séances hebdomadaire… je peux pas parier d’arriver à revenir à chaque semaine, mais je peux essayer très fort. Comme ça on pourrait jouer ensemble.»

Parce que oui, je n’avais pas l’intention de rester ici pour toujours. Je n’avais pas l’intention de m’installer et de vivre à l’école pour toujours. J’étais libre, personne ne pouvait m’attacher, me posséder. Je faisais ce que je voulais, quand je me voulais pour les raisons que je le voulais et j’étais bien ainsi. J’explorais pour la première fois l’idée d’avoir des… connaissances et peut-être même des amis, mais… pas de la à poser pied à terre, il y avait des limites quand même.

© Daph

_________________




On m'a offert une roses ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Jackson Highmore
I'm Still in School

Feat : Ryan Kwanten
Messages : 175
Date d'inscription : 01/12/2013

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
90/100  (90/100)
Jauge de Faim:
90/100  (90/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: J'ai rien fait! ... ou pas (Jackson)   Ven 11 Avr - 3:17




Serena & Jackson


J'ai rien fait ! ... Ou pas
12 Septembre


Ma touche d’humour tomba un peu à la trappe, en fait. Je pensais que Serena se mettrait à en rire et à rebondir là-dessus, mais il n’en fut rien. Au contraire, elle assura que c’était bien mais qu’en même temps, c’était nul pour moi. Je haussai un sourcil, pas certain d’avoir tout compris. C’était bien mais c’était pas bien en même temps ? C’était surtout vachement compliqué, ce qu’elle me disait là. Je lui répondis un truc un peu flou genre « j’ai bien compris ce que tu m’as dit mais je ne m’attarde pas », alors qu’en réalité, je n’avais pas vraiment bien compris. Enfin, surement voulait-elle dire quelque chose genre comme quoi c’était bien et pas bien que je ne sois pas au courant pour ma mère et ma sœur. Mais bref, je me contentai donc de répondre, histoire d’être certain de pas me planter en beauté :

« Ouais… c’est clair. »

Dans ces cas-là, il valait parfois mieux ne rien dire en fait. Je venais de louper une occasion de me taire. Mais au moins, c’était quand même plus poli quoi ! Enfin bon, je ne m’attardai par là-dessus et préférai continuer ma partie de UNO qui s’annonçait quand même clairement mal. Et avec raison, car finalement, Serena me battit à plate couture. A croire qu’elle avait joué toute sa vie, en fait. Abattu –bah oui !– je finis par proposer une nouvelle partie de petits chevaux et la brune accepta sans demander son reste. Du coup, je chopai le plateau des petits chevaux et le plaçai face à nous. Dans le petit sachet contenant pions et dé, je pris les jetons rouges, ainsi que l’unique dé de la partie. J’arrangeai mes jetons en les mettant dans mon écurie tandis que Serena, elle, prenait les pions bleus en râlant qu’il n’y avait pas de mauves. Je pouffai.

« On s’en fout nan ? Ce sont que des pions après tout. C’pas leur couleur qui va nous faire gagner ou perdre. »

Je la regardais ranger ses pions dans son écurie, quand tout d’un coup, l’idée de se réunir une fois par semaine me traversa l’esprit. C’était une bonne idée ça, que de se réunir ensemble et de faire une soirée jeux de société, nan ? Je lui lançai alors l’idée, tout en lui proposant de lui rappeler les règles des petits chevaux. Elle les connaissait peut-être pas nan plus après tout ! Sur ce, elle m’avoua qu’elle voulait improviser ses propres règles au fur et à mesure, mais que si je voulais, je pouvais toujours lui expliquer les vraies règles. Eh oh ! C’était quand même mieux que j’lui explique ! Sinon, elle pouvait toujours en profiter pour tricher. D’un ton solennel, je me mis donc à lui expliquer les règles –simples– des petits chevaux :

« C’pas compliqué. En gros, quand tu fais un six, tu peux sortir un pion. Tu dois faire un tour entier du plateau pour ramener tes pions au centre. Et euh… si lors d’un tour, tu tombes sur la case où se trouve un pion adverse, il doit retourner à l’écurie. Autant te dire que c’est long. Très long. »

Ouais un fois, j’étais resté une heure avec ma sœur, sans rien sortir. C’était super chiant, cette fois-là ! En plus, ma sœur avait réussi à sortir deux de ses pions, du coup elle pouvait jouer et moi tout ce que je pouvais faire, c’était attendre comme un imbécile de tomber sur un six. Et évidemment, je tombais à chaque fois sur des uns… des deux, parfois. Bref, ce jour-là, j’avais été maudit ! Normalement, j’étais doué, c’était pas ça hein. Mais bon, y a des jours où on a plus de chance que d’autres.

Par contre, elle avait aussi mentionné un truc, vite fait… genre, Serena allait essayer de rentrer une fois par semaine ? Une fois de plus, je ne comprenais pas. Je haussai un sourcil et lançai :

« De quoi ? Pourquoi rentrer une fois par semaine ? J’veux dire… tu… c’est… »

Et là, mon franc tomba. En fait, elle comptait pas rester pour toujours ici ! Les yeux écarquillés, je poussai un cri d’exclamation, venant vraiment du fond du cœur. Ah nan ! Pour une fois que je m’entendais bien avec quelqu’un d’autre que Rebecca ici, elle allait pas se barrer tout de même ?! J’allais faire quoi moi, comme un con tout seul ? Avec Becca certes, mais elle me tirait la gueule en ce moment ! Tain, ça c’était ce que j’appelais de la poisse quoi.




© Daph




Dernière édition par Jackson Highmore le Mer 16 Avr - 9:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Serena Donnelly
I'm A Lonesome Wolf

Feat : Vanessa Hudgens
Messages : 618
Date d'inscription : 02/02/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Jauge de Faim:
100/100  (100/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: J'ai rien fait! ... ou pas (Jackson)   Mar 15 Avr - 14:21





Serena et Jackson


J'ai rien fait! ... ou pas, 12 septembre la nuit tombé



Spoiler:
 

Il lui expliqua finalement les règles pour faire sur qu’elle le sache. Il ne voulait pas qu’elle invente des règles? C’était triste quand même. En prime, il confirma que le jeu était long, mais très long. Elle l’accusait silencieusement de vouloir l’épuiser quand même. Ensuite, ils parlèrent de refaire ça, elle lui expliqua donc qu’elle pouvait bien tenter de revenir à chaque semaine, mais que ça risquait d’être compliqué. Elle était à pied quand même notre Serena. Il eut une réaction… assez forte quand même quand il comprit qu’elle ne restait pas. Il était drôle Jackson quand même.

« C’est pas contre toi Jackson, je suis… un électron libre. Rester en place me tuerais. Si je manque d’action ou que je me sens enfermé… je deviens méchante. Je te le jure. »

« Aller faut commencé pour finir! »

On commença finalement à jouer. On roulait le dé, chacun notre tour… personne n’avait de la chance. On voyait de tout! Vraiment. Sauf des 6. S’en était ridicule. Comment on pouvait jouer si on n’arrivait même pas à commencer à jouer hein?

« Tu es sur qu’on va arriver à commencer avant demain… »

Elle lui souriait, elle n’avait aucune foi dans ce dé. Il était peut-être piper. Ça serait drôle de faire ça quand même. Piper le dé pour qu’il ne tombe jamais sur le 6. Dans le… jamais là! Il faudrait qu’elle l’essai un jour. Ça pourrait être drôle. Trouver des dés pipés après l’apocalypse ne devait pas être très difficile, les gens avec du temps à perdre ne devaient pas courir les rues. Elle oui par contre. Ils continuaient à échanger le dé un par un. Personne n’avait de chance, elle brassa un 2, lui un 3, elle un autre 2, lui un2, lui un 1 et elle un… 2… pour faire changement. Quand elle brassa de nouveau elle eut enfin un 6. Oui! Un 6! Enfin. Elle s’exclama donc enfin!

-Mon dieu, il était temps!

Elle sortit enfin sa pièce de l’écurie. Elle souriait, elle était de bonne humeur, épuisée, mais de bonne humeur. Comme ça au moins, elle avait une chance de faire avancer la partie. Avec encore plus de chance… elle gagnerait sans qu’il ait le temps de sortir une seule pièce. En même temps… ça serait nul pour lui quand même.

Spoiler:
 


© Daph

_________________




On m'a offert une roses ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Jackson Highmore
I'm Still in School

Feat : Ryan Kwanten
Messages : 175
Date d'inscription : 01/12/2013

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
90/100  (90/100)
Jauge de Faim:
90/100  (90/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: J'ai rien fait! ... ou pas (Jackson)   Mer 16 Avr - 9:12




Serena & Jackson


J'ai rien fait ! ... Ou pas
12 Septembre


Bon, je m’étais pas planté totalement : Serena voulait pas rester pour toujours ici ! Bon, elle avait l’air désolée, quand même. Au moins ça signifiait que ce que je ressentais pour elle était réciproque : on s’entendait bien, c’était cool, d’ailleurs. Mais elle disait elle-même qu’elle pouvait pas rester toujours à la même place, sinon, elle le supporterait pas. C’était, d’après ce que j’avais capté, une source d’énervement pour elle… elle pouvait même en devenir méchante. Ah ouais, quand même ! Bon, j’étais pas con : je comprenais bien ce qu’elle me disait là. C’était une sorte de question de vie ou de mort pour elle… en quelques sortes quoi. Bref, j’étais pas le salaud qui empêchait les gens de se barrer non plus. Suffisait de voir ma réaction avec Rebecca. BON, j’avouai quand même que j’étais plus… bourru du fait que Reb veuille se barrer pour de bon du lycée. Fallait me comprendre aussi… elle était jeune et fragile de par son handicap ! Mais ça, personne semblait s’en soucier !
Bref, je baissai un peu le visage et reniflai bruyamment. Puis, je haussai les épaules et finis par dire :

« Bah… si c’est mieux pour toi… »

Puis, Serena me proposa de commencer, sinon on finirait jamais. Je souris légèrement : elle avait raison, la crapule ! Je pris donc le dé et le lançai avec puissance. Il manqua même de tomber de la table. Et… bam ! Un trois. Super. Je grimaçai et puis ce fut au tour de Serena de lancer le dé. Pendant… presque vingt minutes, nous restâmes comme deux cons à tenter de faire un six. Pas possible ! On était tous les deux complètement maudits ou quoi ?! D’ailleurs, Serena me demanda si j’étais certain qu’on arriverait à jouer avant demain. Je me grattai la tête en lançant pour l’énième fois le dé.

« Je me le demande… p’t’être d’ici deux ou trois jours, qu’on y arrivera… »

Et puis, ce fut à nouveau son tour. Et là, miracle ! Elle fit un six ! Franchement, ça commençait à tellement me faire chier que j’en étais réellement content pour elle. D’ailleurs, je ne me gênai pas pour la féliciter. Elle s’exclama qu’il était temps. Sans déconner !? J’avais hâte de pouvoir sortir un joli six moi aussi… mais il me fallut encore quelques tours avant d’arriver à en faire un. Quand ce fut le cas, je ne pus m’empêcher de me lever de ma chaise en hurlant ma joie, faisant même une danse stupide pour célébrer le coup, me déhanchant d’avant en arrière. Bref, j’étais content et je le faisais savoir. Je sortis alors mon petit pion, et nous nous mîmes vraiment à jouer. Nous avancions lentement –en même temps c’était vraiment le but de ce jeu… aller lentement– et arrivions de temps en temps à sortir un nouveau pion de notre écurie. Serena réussit même à en sortir presque deux d’affilée. Malheureusement, je passai par-là et l’obligeai à remettre un de ses petits chevaux aux écuries, en tombant sur la même case.

C’était long. Très long. Clochard roupillait comme un bienheureux à mes pieds, et le temps passait. Il devait être tard dans la soirée, car à la fin, j’avais dû allumer ma lampe de poche : il faisait nuit noire dehors. En tous cas, j’étais en train de gagner : il ne me restait plus qu’un simple petit pion et c’était fini. Et j’étais à peu près à la mi plateau. Je pris un air légèrement supérieur et lançai, d’un ton nonchalant :

« Prête à perdre, Miss ? »





© Daph


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Serena Donnelly
I'm A Lonesome Wolf

Feat : Vanessa Hudgens
Messages : 618
Date d'inscription : 02/02/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Jauge de Faim:
100/100  (100/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: J'ai rien fait! ... ou pas (Jackson)   Jeu 8 Mai - 14:30





Serena et Jackson


J'ai rien fait! ... ou pas, 12 septembre la nuit tombé



On décida finalement de commencer à jouer, parce que s’il disait que ça serait long… on en aurait pour une éternité et demi et même si moi et le sommeil on n’était pas trop ami… je ne pouvais pas me permettre d’être trop crevé non plus. Commencer était long, trop long. On avait choisi nos pions, mais le dé ne voulais rien savoir de nous offrir un 6 tant désiré. On rigola même sur le fait que d’ici quelques jours… avec de la chance… on y arriverait. J’étais trop en manque de caféine pour pouvoir jouer aussi longtemps. C’était surement ce qui me manquait le plus en ce moment, j’allais devoir chasser les grains de café… enrobé de chocolat si possible. J’allais survivre comme ça. C’était sûr. Qui pouvait mourir complètement shooté au café? Personne, alors j’allais en trouver et les chérir. Un peu comme les gummy bears. J’eus finalement droit à mon premier six! Oh oui, merci mon Dieu… on aurait une chance d’avancer cette satanée partie. Je sortie enfin cette saleté de pion avec une nouvelle énergie renouvelé. Oui, bon j’allais peut-être survivre avant de fêter mes quarante ans… Peut-être… Il m’avait félicité, il était bon joueur, c’était bien quand même. Après quelques tours, miracle! Il eut un six aussi. Il était content, vraiment… il en dansa même. Habituellement, j’arrivais à garder contenance, mais… je ne pus m’empêcher de rire… et de garder mon sourire. Ce que je ne faisais pas si souvent. Sourire… ce n’était pas nécessaire à la survie de toute façon. La partie pouvait véritablement commencer. On commença vraiment à jouer et une fois de temps en temps… un six pointait son nez… pour lui plus que pour moi. En prime… il me bouffa une pièce… vous imaginez… c’était chiant ça. J’allais me faire massacrer là non? Surement… C’était de bonne guerre… je l’avais laminé au uno. Il avait allumé sa lampe de poche, il faisait noir, mais… on y était presque. J’allais perdre, mais… on allait finir cette partie de l’enfer… Il me lança finalement une question toute simple, si j’étais prête à perdre. Sérieusement? Oui, n’importe quand si ça signifiait arrêter de jouer à ce jeu maudit. Donc.. c’est sourire aux lèvres que je lui lançai :

« Habituellement non, mais avec toi je vais m’habituer. »

Bah quoi? C’est vrai quand même. On avait parlé de faire des parties de façon plus régulière alors… je devais assumer de perdre parfois. Je n’allais pas le tuer parce qu’il avait renvoyé mon pion à l’écurie non plus. J’étais un peu sauvage d’accord, mais je n’étais pas totalement folle non plus. J’avais mes limites moi aussi, elle était juste… légèrement plus violente que la majorité, malgré que maintenant… j’étais surement la normalité tandis que les autres… certains étaient devenus complètement fou quand même. Pas moi. J’étais restée la même, donc… maintenant que je ne suis plus marginale… je suis normale. C’est bien fait la vie.

© Daph

_________________




On m'a offert une roses ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Jackson Highmore
I'm Still in School

Feat : Ryan Kwanten
Messages : 175
Date d'inscription : 01/12/2013

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
90/100  (90/100)
Jauge de Faim:
90/100  (90/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: J'ai rien fait! ... ou pas (Jackson)   Dim 8 Juin - 3:14




Serena & Jackson


J'ai rien fait ! ... Ou pas
12 Septembre


En tous cas, on se marrait bien, avec Serena. C’était le moins qu’on pouvait dire ! Elle était cool comme fille. Un peu spéciale, fallait bien l’avouer, mais cool. Puis elle rigolait pleinement de mes vannes et à mon humour stupide, et ça, c’était juste génial ! Il n’y avait qu’elle et Rebecca qui en riaient. Ça faisait peu quand même, pour le coup. Il fallait que ça change et que les gens commencent à s’entendre avec moi quoi ! Mais comment pouvait-on bien changer les mentalités comme ça ? Pas possible : ils étaient trop coincés dans ce fichu lycée. Honnêtement, j’aurais pas aimé y avoir cours, si l’ambiance était pareille à l’époque que maintenant… ! Soit, elle avait réussi enfin à sortir un pion. Moi aussi, quelques tours après. Ça me valut une petite danse qui fit bien rire la brune.
Au fur et à mesure que le jeu avançait, l’écart entre nous se creusa et quand je dus allumer ma lampe de poche dans le but d’éclairer le plateau, on pouvait presque le jurer : j’étais en train de gagner. Il ne me restait plus qu’un simple pion, et il était déjà à mi-parcours. J’arrivai même à prendre le pion de la pauvre Serena, pour le ramener aux écuries. D’un ton nonchalant, l’air légèrement supérieur, je demandais à mon adversaire si elle était prête à perdre. Ce fut avec un sourire aux lèvres qu’elle accepta ma question, et me répondit que non, mais qu’elle allait s’y habituer, avec moi. Je ne pus m’empêcher de rire doucement, tandis qu’elle jouait à nouveau.

Et pendant encore longtemps –au moins une demi-heure– nous lançâmes comme deux abrutis les dés. Si quelqu’un qui ne connaissait pas le jeu nous voyait faire, il nous prendrait vraiment pour des attardés, c’était sûr ! Et finalement, ce fut la délivrance : je réussis à faire un quatre et donc placer mon dernier pion au centre du plateau. Ce fut avec délicatesse que j’avançai le petit pion : « Un… deux… trois… QUATRE ! ». Une fois au centre, je me levai d’un bond, les points brandis vers le plafond de la bibliothèque et hurlai un merveilleux :

« WOUHOUUUUU ! »

Et je me remis à danser. C’eut le mérite de réveiller Clochard, qui me regardait comme si j’étais le dernier des fous, tout en battant légèrement de la queue. Après avoir bougé les fesses quelques fois de droite à gauche, je finis par m’arrêter et à sourire à Serena, tout en remballant le jeu :

« Bon j’suis désolé mais par contre, j’commence à sérieusement fatiguer. Donc j’te propose de rejouer demain. Ou après-demain. Ou quand tu veux en fait, mais pas aujourd’hui. On a besoin de repos. »

C’était rare de me voir aussi sage, mais c’était vrai aussi. J’tenais pas à me faire bouffer par un putain de Walker, tout ça parce que j’avais pas assez dormi la veille. Enfin, c’était supposer aussi que cette tempête pourrie allait se calmer. J’espérais sincèrement, parce que rester enfermé comme ça, c’était vraiment pas marrant.






© Daph


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: J'ai rien fait! ... ou pas (Jackson)   

Revenir en haut Aller en bas
 

J'ai rien fait! ... ou pas (Jackson)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» J'ai rien fait moi! ft Luka
» Pédophilie: pourquoi la justice ne fait rien ?
» Si T'as Pas D'amis Prend Un Curly, Si t'en a Trop Prend un Fusil et Si T'as Rien de Tout ça... Fais Comme moi et Suicide Toi ! 8D
» agir comme si on ne ressentait rien.
» QUE FAIT L'ETAT?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Memento Mori :: Franklin High School :: Salles de Classes-