Memento Mori

Dans un monde envahi par les zombies, arriverez-vous à survivre ? Choisissez votre camp, choisissez votre survie... ou votre mort.
 

Partagez | .
 

 Encore une nuit sans dormir (PV Rebecca)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Encore une nuit sans dormir (PV Rebecca)   Jeu 13 Fév - 3:02


       

       

       
Becca & Logan


       

9 Septembre 2011

Le soleil se cache depuis quelques minutes et je sais que bientôt, elle me rejoindra.
Elle ? Oui elle. Cette gamine que j’ai rencontrée il y a peu et qui fait que j’attends chaque soirée avec impatience. Qui l’aurait cru, moi le solitaire, m’attacher à une môme qui vient me rejoindre pour tromper son ennui tout autant que nos peurs communes.

La fin du monde nous a mis en contact par pur hasard, nous a rapproché car sans doute que jamais, en temps normal, elle ne se serait pas arrêté sur moi tout comme je ne l’aurais pas regardé. La fin du monde a du bon finalement… Je me sens moins seul depuis que je nous nous sommes arrêtés l’un sur l’autre même si tout n’est pas rose entre elle et moi, entre moi et les autres… Parce que si je suis un solitaire, elle est accompagnée. Tant mieux pour elle d’ailleurs, elle ne pourrait sans doute pas vivre si elle était livrée à elle-même. Ces saletés sans âmes ne se gêneraient pas pour en faire leur repas… Que je hais ce qu’est devenu le monde. On n’a plus un moment de répit, on se méfie de tout et de tous et on ne peut plus regarder en arrière car on sait que plus rien ne sera comme avant…

J’allume un petit feu sur le toit du petit immeuble que j’ai investi depuis peu. Je sais qu’il y a encore des zombies dans certains appartements mais j’ai dégagé un passage, fermant et sécurisant chaque porte afin que si je me sens en danger pour une raison quelconque, je puisse lever le camp rapidement  sans avoir de mauvaise surprise. L’immeuble n’est pas bien grand, trois étages au maximum avec une dizaine de logements mais quand j’ai échoué ici, ça puait la mort. J’ai fais de mon mieux pour que cela devienne vivable et finalement, ceux qui veulent me voir peuvent le faire sereinement, ils savent qu’ici, il n’y a aucun soucis. Toutefois, ils ne sont pas nombreux, faut pas se leurrer. J’ai toujours été un solitaire et j’aime à le rester même si ma solitude est devenue pesante aujourd’hui. Pourtant, j’ai encore du mal à faire confiance et à accepter d’être entouré sauf quelques personnes mais elles sont rares.

Mes mains se tendent en direction le bois que j’ai ramassé récemment et qui crépite doucement tandis que les flammes grimpent en dansant sur elles-mêmes et je me réchauffe un peu. J’aime venir là pour observer en bas les morts-vivants qui marchent sans but précis, attirés seulement par l’odeur de la chair fraîche humaine… Pour un peu, on se croirait dans un mauvais conte d’ogres et d’enfants mais malheureusement, c’est loin d’être une illusion…  Mes yeux se perdent vers l’horizon et je sens mon cœur se serrer. Je me demande ce que sont devenus mes parents malgré le fait que je les ai quittés depuis longtemps. J’espère sincèrement qu’ils n’ont pas eu cette fin morbide et qu’ils ont pu s’en sortir eux aussi. Je soupire longuement. A quoi bon repenser à tout ceci. Ce ne sont que des questions qui resteront à jamais sans réponse. Je me vois mal revenir à Chicago. Comment pourrait-il en être autrement, je ne sais pas de quoi demain sera fait. Peut être que je n’aurais pas le temps de bouger d’ici, peut être que je me ferais dévorer demain, peut être que je me ferais tuer par un agité du bocal qui pensera que je ne suis qu’un mauvais gars qui lui veut du mal… tout peut arriver et franchement, je ne suis pas pressé d’en savoir plus. Je vis chaque instant comme si c’était le dernier et pour le moment, je sais qu’Elle est en retard.

J’enfile mes mains dans les poches de mon jeans, je tire un peu dessus, mes épaules se redressent et mon regard se tourne en arrière, rivé vers la porte qui mène sur le toit. Elle devrait être là depuis un moment, elle devrait m’avoir rejoins. C’est comme un rituel, chaque soir, elle me rejoint et nous refaisons le monde ensemble même si du monde, elle ne connait pas grand-chose du haut de sa jeunesse mais elle rêve… comme moi… notre liberté c’est notre capacité à encore rêver, rêver d’un endroit qui sera meilleur et où l’on pourra vivre en toute sécurité et tranquillité.

       

       
Codage fait par .Jenaa


Dernière édition par Logan Carter le Ven 14 Fév - 10:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Rebecca Swan
I'm Still in School

Feat : Katie Leclerc
Messages : 143
Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 88
Localisation : Atlanta's High School

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
75/100  (75/100)
Jauge de Faim:
75/100  (75/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Encore une nuit sans dormir (PV Rebecca)   Jeu 13 Fév - 5:38


Encore une nuit sans dormir

9 Septembre 2011
Logan & Rebecca

Le Soleil n'allait plus tarder à se coucher quand Rebecca regroupa ses affaires. Greg, dans un coin du gymnase, l'observait d'un mauvais œil, se doutant sans doute de ce qu'elle s'apprêtait à faire. Mais il ne l'en empêcherait pas ce soir, elle y tenait. Il lui prenait suffisamment la tête comme ça depuis une semaine à la surveiller sans cesse. Mais elle avait fini par trouver une marche à suivre : elle feignait l'innocence jusqu'à ce que l'homme lui lâche un peu la grappe et dès qu'il était occupé à autre chose, elle s'enfuyait discrétement. Il devait bien se rendre compte à un moment ou à un autre de son absence mais il n'en laissait rien paraître. En tout cas, il ne l'avait pas encore suivi depuis qu'elle lui avait montré l'endroit où vivait Logan. Il avait du comprendre qu'il ne pourrait pas l'empêcher de s'y rendre, à moins de ne plus vouloir la voir revenir.

Il fallut quelques heures avant que l'homme ne trouve une occupation. Becca était plongée dans un livre et elle l'avait presque terminé quand elle remarqua que Greg n'était plus dans le gymnase. Elle jeta un coup d’œil à sa montre, il était déjà tard. Logan devait l'attendre depuis un moment, elle espérait juste qu'il ne s'était pas inquiété. La jeune femme enfila ses appareils auditifs et s'empara de son bouclier et de son sac à dos, sans lesquels elle ne sortait jamais. On ne savait pas ce qui pouvait nous tomber dessus au coin de la rue et ainsi, elle était toujours préparée à la moindre situation. Elle lança un dernier regard aux alentours, pour s'assurer de sa tranquillité, et s'engouffra par la porte de derrière. Personne ne s'interposa  et elle parvint à quitter la cour sans embûche.

Dans la rue, tout semblait calme mais cela ne signifiait pas grand chose puisque de toute façon, elle n'aurait pas entendu un rôdeur s'il s'était trouvé derrière elle. Elle releva son bouclier et observa à l'aide du miroir collé à l'intérieur. Il n'y avait rien dans son dos, elle continua donc sa route jusqu'au petit immeuble qui servait de refuge à son ami. Elle parvint à parcourir les 700 mètres qui le séparai t du lycée en une vingtaine de minutes seulement et sans avoir à se servir une seule fois de son arme pour se défendre. Elle était devenue douée dans l'art de se masquer aux yeux des morts-vivants. Devant la porte de l'immeuble, elle hésita cependant. Retrouver Logan était toujours un plaisir seulement... Ses sentiments à l'égard du jeune homme était en train de changer, elle en était bien consciente. Et cela s'avérait quelque peu... douloureux. Il faut dire qu'elle n'avait pas une très haute opinion d'elle-même, surtout quand il s'agissait d'imaginer ce qu'un garçon pouvait en penser. Jamais personne ne s'était intéressé à elle, peut-être à cause de sa surdité, peut-être tout simplement parce qu'elle n'avait rien à offrir. Elle ne voyait pas en quoi cela serait différent maintenant.

Rebecca soupira mais entra tout de même dans l'immeuble. Ce n'était plus l'heure d'avoir des doutes et puis elle savait déjà qu'elle passerait un bon moment, alors... Elle monta les escaliers et se rendit directement à l'appartement que le jeune homme avait investi. L'endroit plongé dans le noir semblait totalement désert. Elle appela tout de même son nom, en vain. Est-ce qu'il serait sorti pour se mettre à sa recherche en voyant qu'elle n'arrivait pas ? Non, sans doute pas. Elle était souvent en retard ces jours-ci, à cause de Greg, et il l'attendait toujours patiemment. Elle sortit donc de l'appartement et monta les marches menant au toit, où ils leur arrivaient de se réfugier parfois. Quand le temps le permettait en tout cas.

La jeune fille se sentit étrangement plus sereine en apercevant les flammes d'un feu de camp qui brûlait, quelques pas devant elle et, derrière, la silhouette bien connue de Logan se penchant légèrement au-dessus. Elle lui adressa un immense sourire lorsque leurs regards se croisèrent et s'approcha du petit feu. Elle prit place à côté du jeune homme, abandonnant son bouclier fait maison et son sac à dos entre eux.

« Coucou, comment ça va ? »

Elle posait toujours cette question, invariablement soir après soir. Qu'aurait-il pu lui répondre de différent, pourtant ? Déjà qu'elle ne s'amusait guère alors qu'elle vivait en communauté mais lui ici tout seul... Ses journées n'étaient certainement pas passionnante pour la plupart. Heureusement qu'il y avait ces nuits, pour les occuper et surtout leur changer les idées. La jeune fille attendit la réponse du jeune homme avant de pouvoir se pencher au dessus du sac, d'où elle tira un immense paquet de marshmallows et deux piques en bois. Elle en tendit une à Logan et ouvrit le paquet de friandises. C'était un petit luxe qu'ils s'offraient parfois. Plus personne ne mangeait de bonbons, de toute façon et même si la date de péremption menaçait d'être dépassée d'un jour à l'autre, on ne pouvait plus trop faire les difficiles. Quand ils furent chacun servis et que les marshmallows grillaient tranquillement dans les flammes, Becca reporta son attention sur Logan. Dans le noir, même à la lueur des flammes, elle avait un peu plus de mal à lire sur les lèvres, il lui fallait se concentrer d'autant plus. Ce qui n'était pas toujours évident, il fallait bien l'admettre. Ne sachant pas trop par où commencer mais désirant ardemment parler, elle commença par les nouvelles générales.

« Je m'attends à voir Greg débarquer à chaque seconde. Je pense qu'il serait plus simple que je passe dans l'après-midi, maintenant. A moins que tu ne me laisse rester avec toi... »

Cette discussion, ils l'avaient déjà eu et pourtant, Becca était toujours au lycée. Trop dangereux de rester là, d'après lui. La jeune fille se sentit un peu coupable de remettre ça sur le tapis mais elle avait toujours l'espoir qu'il changerait d'avis ou qu'il consentirait à la suivre jusqu'au lycée. Ou peut-être même qu'elle arriverait un soir et qu'il lui annoncerait que c'était aujourd'hui qu'ils partaient à la recherche d'un endroit meilleur. On a bien le droit de rêver, non ?  


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Encore une nuit sans dormir (PV Rebecca)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quel triste paysage pour une nuit sans étoiles ...
» Sans rêve ni cauchemar [ PV : Petra Traümer ]
» Quand l'alcool coule a flot par une nuit sans Lune
» Une nuit sans étoile... [PV Silje]
» Par une nuit sans cibles ... [ Deadshot + Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Memento Mori :: La Détente des Héros :: Les Vieilles Histoires :: Les Vieilles Aventures-