Memento Mori

Dans un monde envahi par les zombies, arriverez-vous à survivre ? Choisissez votre camp, choisissez votre survie... ou votre mort.
 

Partagez | .
 

 12 septembre - J'ai découché et alors? (Nao)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Jack Anderson
I'd Rather Have my Flight

Feat : Zachary Quinto
Messages : 614
Date d'inscription : 29/01/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
90/100  (90/100)
Jauge de Faim:
90/100  (90/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: 12 septembre - J'ai découché et alors? (Nao)   Mer 12 Fév - 9:53

Ça faisait quoi? À peu près 3 jours que j’étais ici, ou peut-être même quatre, je n’ai pas vraiment tenu le compte. L’aéroport s’était révélé un endroit dangereux, mais moins que je ne l’avais cru. C’est vrai, il y avait des Walkers un peu partout, mais il y avait aussi un campement de survivants, et ça, c’était vraiment bien! Les gens ne me connaissaient pas non plus, et ça aussi c’était bien. Cette catastrophe épidémique m’avait permise de repartir à zéro et c’était la même chose pour tout le monde. Le fait que j’aie déjà fait de la prison ne comptait plus. Ce pouvait même être un avantage. J’avais déjà vécu dans des situations difficiles et c’était un avantage face à n’importe qui qui avait vécu sa vie dans le confort de papa et de maman, sans voir la cruauté du monde. Moi je l’avais déjà vu et j’avais même était un des agents de cette cruauté, mais ça me servait, donc je n’avais aucun regret. Comme je l’ai déjà dit dans le passé, je ne suis pas un bon gars et je tiens à mettre cela au clair. En fait, quel survivant est un bon gars en fin de compte? N’importe qui a dû tuer pour survivre, tuer des Walkers, mais bien souvent des humains. Les bonnes âmes vont mettre ça sur le coup de la légitime défense, moi j’appelle cela la survie. Chacun ses appellations on dirait bien. Dans tous les cas, que personne ne vienne me faire la morale à propos de la morale justement! Ça ne faisait pas partie de mon être avant l’épidémie, ça n’en fera pas partie maintenant. Pour en revenir au présent justement, je me trouvais au campement. Je ne me tenais pas trop avec les autres. Il faut dire que je n’étais pas le genre très sociable non plus. Depuis que j’étais arrivé ici, j’aidais un peu en «nettoyant» (autre terme pour dire : tuer des Walkers). D’ailleurs, la veille j’étais parti de seul simplement avec un sac vide et ma barre de fer dans le but de ramener quelques trucs utiles (que ce soit pour moi ou pour le groupe). J’avais rencontré une jeune fille sans nom (donc Natacha!) et j’avais passé la nuit avec elle. Elle n’avait pas voulu voir les autres survivants donc on avait trouvé un endroit pour passer la nuit. Aucun contact, je tenais à mes os sans fracture. Bref, j’étais revenu dans le groupe un peu avant midi. Je n’avais rien dit à personne, mais surement que plusieurs se demandaient où j’étais passé. Si ça les intéressait, ils n’avaient qu’à demander, ce n’est pas moi qui irait m’expliquer. Donc, dans le moment, je m’étais assis sur un banc, les jambes étendues dessus et je m’amusais à lancer une balle que j’avais trouvée dans les airs pour ensuite la rattraper. Il faut dire que je n’avais rien de mieux à faire…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: 12 septembre - J'ai découché et alors? (Nao)   Mer 12 Fév - 22:22

J'ai découché, et alors ?


Jack Anderson | Nao Suzuki




-----------------------------------------------




Le campement s'organisait tout doucement. Chaque jour était une nouvelle aube, un nouveau paradis dans ce monde où la mort nous attendait à chaque pas. Plutôt qu'un paradis, je trouvais qu'il avait plutôt l'air de l'enfer sur terre, mais chacun sa vision. Discrète, je me levais avant les autres, et allais préparer à manger pour tout le monde. Heureusement pour nous, nous avions élu domicile près des magasins, et il était simple de prendre des vivres en conserves. Les produits frais, consommables rapidement, avaient soit pourri, soit finis dans nos estomac très vite. Il ne restait que de la nourriture lyophilisée, ou des conserves, ou des produits chimiques pleins de conservateurs. Quand on vivait dans un monde tel que celui-ci, le goût des conservateurs vous semblait aussi bon que du pain frais. Ce matin, se serait raviolis en boîte, réchauffés au petit réchaud. Chacun se servit, puis je disparus pour aller près des hangars pour m'entraîner à l'arc. Je faisais ça silencieusement, sans que personne ne soit au courant : Logan et Michael me prenant pour une petite fille à protéger, tout le monde me prenait de haut, ou presque - même si les deux hommes ne le faisaient pas. Je savais qu'ils faisaient cela pour mon bien, et que je ne serais sûrement jamais capable de tuer autant de Walkers qu'eux. Mais je voulais être utile, et capable. Je voulais savoir manier une arme à distance - je portais un sabre, et comme j'avais appris à manier ce genre d'armes au Japon, étant plus petite et ayant eu une période Kendô. J'aiguisais ma concentration, et m'entraînais à viser juste, avec les flèches que je faisais moi-même. Le bois était malléable, un peu tordu, et c'était difficile. J'aurais donné n'importe quoi pour avoir de véritables flèches. Dans un soupir, les bras fourbus, je retournais au campement. Je devais faire à manger pour le midi.

Conserves réchauffées, j'agrémentais même le plat de morceaux de pommes que javais trouvé près des hangars : il restait peu de morceaux non pourris, mais ce serait déjà ça, non ? La plupart des membres prirent leur part, et du regard je parcourus les environs. Mes prunelles sombres se posèrent sur un homme que je ne connaissais pas. Je fronçais les sourcils, puis, après avoir préparé une assiette, m'approchais de lui silencieusement, sabre à la hanche. Je ne devais pas sembler bien dangereuse, petite et fine comme une souris, et je tendais devant moi l'assiette ébréchée comme gage de paix. L'homme jouait avec une balle, et je remarquais qu'il avait de bons réflexes. De quoi était-il capable, au juste ? La politesse me poussa à poser une toute autre question :

Avez-vous faim ? fis-je d'une voix basse, calme et posée.

Sans ma voix un peu féminine, ou mon visage aux traits doux, je savais qu'on pouvait me prendre pour un garçon. Vêtements confortables et forcément pas vraiment féminins, j'avais également coupé mes cheveux en un carré embrouillé pour éviter de me faire attraper par les cheveux. Je clignais des yeux, très doucement.

Je ne vous ai jamais vu. Je suis Nao me présentais-je, toujours de manière très polie.

Après tout, cette politesse mâtinée de gentillesse était un trait de caractère que j'avais appris étant toute jeune. Et même si, avec les temps qui courraient, on m'avait bien souvent dit de ne pas faire confiance à quiconque, je continuais de voir du bon en chacun. Idiote? Peut-être. Mais je voulais continuer de croire que chaque personne avait du bon en soi. Et puis, cette épidémie faussait les cartes ; on recommençait de zéro, et puis voilà. Je continuais d'observer l'homme, et je remarquais que, assis, il faisait presque la même taille que moi. Cet homme était-il un géant ? Je continuais de l'observer, avec une lueur de curiosité dans les yeux.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Jack Anderson
I'd Rather Have my Flight

Feat : Zachary Quinto
Messages : 614
Date d'inscription : 29/01/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
90/100  (90/100)
Jauge de Faim:
90/100  (90/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: 12 septembre - J'ai découché et alors? (Nao)   Jeu 13 Fév - 9:27

Tout le monde avait son petit quotidien d’installer et savait quoi faire. Moi je ne sais pas trop ou me situé encore. Malgré tout cela, je n’étais pas inutile. J’étais grand, bâtit et je savais me servir de ma barre de fer. Ce n’était peut-être pas un l’arme idéale, mais au moins elle ne faisait pas de bruit quand je tuais un Walker, donc c’était parfaitement efficace pour moi. Je devrais éventuellement me trouve une ou deux armes de plus sur moi, si j’échappais mon arme principale, je ne souhaitais pas me retrouver complètement désarmé. Trouver quelque chose aussi pour me protéger un peu les bras et le torse contre les Walkers. Quelque chose en plastique, ça protégerait et ça ne ferait pas trop de bruit lorsque je me déplacerais. Je pensais un peu à tout cela lorsque la jeune femme s’approcha de moi avec une assiette dans les mains. Je l’avais déjà aperçu dans le camp, mais je n’étais pas allé lui parler. Qu’est-ce que je lui aurais dit de toute façon? Donc, quand elle vint m’adresser la parole, je ne pus cacher totalement mon étonnement. Après tant de temps à l’extérieur, je gardais plusieurs réflexes et ce n’est pas en quelques jours seulement que j’allais les perdre. Je ne faisais pas confiance à quiconque ici, seulement à moi. Je pris l’assiette qu’elle me tendait et me rappelant les bonnes manières, je lui dis :

- Oui merci.

J’avais effectivement un petit creux et même si je n’avais pas trop faim, je devais manger. On ne sait jamais ce qui pouvait arriver. Demain on pouvait être submergé par les Walkers et je me retrouvais de nouveau sur les routes, sans rien avoir emporté avec moi, pas de nourriture. Je ne pouvais pas me permettre de sauter un repas alors que je pouvais en avoir un. Je pris une bouchée de la nourriture qu’elle m’avait emmené, de la nourriture en canne quelconque, mais qui était la bienvenue. Elle se présenta en me disant qu’elle ne m’avait pas encore vu. Elle souhaitait donc en savoir plus sur moi de toute évidence et c’était même normal. Je n’allais pas me faire prier non plus. Je n’avais rien à cacher de toute façon… si?

- Moi c’est Jack. Je suis arrivé v’là trois ou quatre jours. J’ai dû me faire un chemin pour tomber sur une porte. C’est Logan qui m’a accueilli.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: 12 septembre - J'ai découché et alors? (Nao)   

Revenir en haut Aller en bas
 

12 septembre - J'ai découché et alors? (Nao)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Memento Mori :: Atlanta's Airport :: Centre Commercial-