Memento Mori

Dans un monde envahi par les zombies, arriverez-vous à survivre ? Choisissez votre camp, choisissez votre survie... ou votre mort.
 

Partagez | .
 

 [EVENT] Il pleut des arbres.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar

Memento Mori
Admin

Messages : 139
Date d'inscription : 04/10/2013

MessageSujet: [EVENT] Il pleut des arbres.    Sam 8 Fév - 3:04

    13 Septembre 2014

    Très chers Survivants du lycée,

    Comme vous le savez bien, depuis le début de cette semaine, le vent ne cesse d'augmenter. La pluie bat contre les vitre, les nuages gris assombrissent le ciel, et beaucoup de choses volent dans le ciel : des branches d'arbres, de vieux déchets, des feuilles mortes depuis bien longtemps, etc.

    Vous n'êtes pas idiots : vous restez tranquillement à l'intérieur. De toute manière, vous avez assez de provisions pour l'instant. Vous vous occupez donc comme vous le pouvez, où vous le voulez. Cependant, alors que vous tentez de passer le temps, vous entendez un énorme...

    BOUM

    Cela vient de la cafétéria... intrigués, vous vous y rendez et vous voyez qu'un arbre du parc, énorme, est tombé sur une des grandes baies vitrées de la cafétéria, brisée en mille morceaux. Le vent s'engouffrant par la nouvelle entrée fait voler vos cheveux dans tous les sens.

    Une question traverse l'esprit des plus intelligents -je dis bien, les plus intelligents...- : Votre refuge est-il toujours en sureté...?

    Bon courage,

    Memento...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://memento-mori-rpg.forumactif.com

avatar

Rebecca Swan
I'm Still in School

Feat : Katie Leclerc
Messages : 143
Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 88
Localisation : Atlanta's High School

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
75/100  (75/100)
Jauge de Faim:
75/100  (75/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: [EVENT] Il pleut des arbres.    Sam 8 Fév - 6:18


Il pleut des arbres

13 Septembre 2011

Tout était calme, beaucoup trop calme. Le ciel était empli de nuages sombres et gorgés d'eau, rendant le ciel noir et inquiétant. Il planait comme une menace sur le monde, si tant est qu'une menace plus dangereuse que celle des rôdeurs puisse exister. Le seul son venant troubler ce silence profond était celui du vent faisant claquer les stores aux fenêtres et virevolter des objets de tout genre à plusieurs mètres au dessus du sol. Mais qu'importe, puisque la jeune fille aux cheveux roux ne pouvait rien entendre. Le temps avait empiré depuis quelques jours, faisant s’alterner les moments de calme, de vents violents et de pluies torrentielles. Les survivants restaient bien sagement cloîtrés entre les murs du lycée, en dehors de Becca. Du moins ces derniers jours, elle avait réussi à s'échapper lors des rares moments où le temps le lui permettait, pour se rendre dans une maison bien connue du centre de la ville. Mais aujourd'hui, le vent était trop fort et il était hors de question de prendre ce risque.

Réfugiée à la bibliothèque, d'où elle pouvait voir l’entièreté de la cour du lycée, ainsi que tous les bâtiments qui l'entourait, Rebecca observait le tout par une fenêtre. Des feuilles mortes venaient régulièrement s'écraser contre les carreaux sales, lui gâchant la vue pendant quelques secondes, avant d'être emportées à nouveau. Les yeux dans le vague, elle pensait plutôt qu'observait vraiment. De toute façon, il n'y avait rien à voir, elle connaissait déjà par cœur chaque mètre carré de cet endroit. Alors elle réfléchissait, pensait aux gens à l'extérieur, qui n'avaient pas la chance comme elle d'être à l'abri de cette tempête. Elle pensait à ceux qui n'avaient pas survécu à l'épidémie, comme son père. A sa vie d'avant, une idée qui l'obsédait un peu, il faut le dire. Tout était calme et tranquille, autant que cela pouvait l'être ces derniers temps en tout cas. Jusqu'à ce que...

Rebecca fut sans doute parmi les premières à le voir, bien avant que cela n'arrive vraiment. Le vent était devenu plus fort, beaucoup plus fort. Les yeux de la jeune fille s'écarquillèrent quand elle vit l'un des plus grands arbres du parc face à elle, tanguer dangereusement. Il ne fallut pas plus de quelques secondes de plus pour que l'arbre ne tombe tout à fait, ne parvenant pas à résister plus longtemps à la poussée du vent. Il s'écrasa si rapidement sur la cafétéria que la jeune fille n'eut même pas le temps de pousser un cri.

Elle se retourna brusquement quand l'arbre fut totalement au sol. Il n'y avait pas grand monde dans la bibliothèque, à vrai dire, la plupart des gens passaient leur journée dans la cafétéria qui était un lieu un peu plus convivial. Il devait peut-être y avoir des blessés ! Même si elle ne serait pas bien utile, la jeune fille quitta la bibliothèque en courant, suivie de quelques autres, et se précipita jusque dans la cafétéria.

L'endroit était complètement chaotique. Même si elle ne pouvait pas les entendre, Rebecca sentait et imaginait les cris poussés par un peu tout le monde. Elle voyait le désordre et l'attroupement autour de l'arbre qui arrivait maintenant à l'intérieur de la pièce. Mais elle ne parvenait pas à distinguer s'il y avait des blessés ou non.

"Est-ce que tout le monde va bien ?" demanda-t-elle en sachant pourtant qu'elle n'entendrait sûrement pas la réponse.

[/quote]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Jackson Highmore
I'm Still in School

Feat : Ryan Kwanten
Messages : 175
Date d'inscription : 01/12/2013

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
90/100  (90/100)
Jauge de Faim:
90/100  (90/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: [EVENT] Il pleut des arbres.    Dim 9 Fév - 9:33




Les gens du Lycée


Il pleut des arbres.
13 Septembre


Ce jour-là, j’étais épuisé. J’avais passé la journée à l’intérieur, à patrouiller dans les couloirs à la recherche de quelque chose d’anormal. Mais il n’y avait jamais rien d’anormal dans ces couloirs à la noix. Le vent claquait avec une violence inouïe sur les fenêtres du lycée, et j’avais peur de voir à un moment ou à un autre ma voiture voler, à travers la fenêtre. Rien que de penser à ça, j’avais lancé un coup d’œil dehors. Rassuré de ne voir que des branches, et de vieux déchets s’élever parfois haut dans le ciel, j’avais continué ma route en sifflotant. Bref, le temps était vraiment pourri. En même temps, je préférais la pluie aux incendies de mon pays natal. C’était tout de même plus facile de survivre comme ça, nan ?
Enfin soit : j’avais passé une bonne partie de la journée à traîner dans les couloirs, accolé de mon Clochard. Clochard, c’était mon chien, fallait tout de même le préciser parce que c’était pas un SDF quoi. Après cette journée bien remplie, je décidai de manger un morceau, car mon corps criait famine. Et parait qu’il n’y a rien de pire qu’un homme qui a faim. C’est donc tout naturellement que je me dirigeai vers la cafétéria et y chopai une boite de conserve contenant des saucisses. Il était clair que je ne mangeais pas très sainement avant l’épidémie, mais depuis, c’était une énorme catastrophe, pour la simple et bonne raison que je trouvais les légumes en boite clairement dégueulasses.

Bref : je m’assis à une des tables et ouvris la boite que j’avais ramené de mon escapades de quelques jours. J’en retirai une première saucisse que je croquai à pleines dents. Clochard me regardait de ses petits yeux de chien battu, et je ne pus m’empêcher de partager mon repas avec lui. Déjà qu’Elizabeth l’avait trouvé à moitié mort de faim, fallait bien que cette bête reprenne des forces. Depuis qu’il avait retrouvé le contact humain, il avait pas mal grossi. J’étais assez fier de moi pour le coup : non seulement j’arrivais à me gérer moi-même, mais en plus, j’arrivais à gérer un animal. Y avait pas à dire : si ma mère me voyait, elle serait bien étonnée !

Plus que jamais dans la journée, le vent claquait sur les fenêtres. Ça en devenait presque angoissant. Plusieurs fois, Clochard et moi nous lançâmes un regard vers l’extérieur. Dehors, on pouvait voir les zombies lutter contre le vent. Il y avait fort à parier qu’ils allaient finir par s’envoler. J’aurais pas aimé être à la place du type qui allait se ramasser un rôdeur en plein dans la gueule, sérieusement !
Alors que je croquais dans ma dernière saucisse –sans jeu de mots pervers…– un énorme fracas manqua de me faire faire un arrêt cardiaque. Je sursautai tout en me tournant vers la provenance de ce heu… bruit ? Bombardement c’était quand même mieux comme mot. Soit, je me tournai, manquant par la même occasion de me casser la gueule, et faisant tomber le dernier morceau de mon repas au sol. Le vent, parsemé de gouttes de pluies et de feuilles d’arbre me gifla alors le visage. Et dans la cafétéria, il y avait…

« Oh putain… un arbre ?! Il est si fort que ça le vent ?? »

Je me relevai, toujours étonné de ce que je venais de voir. Comme un abruti –pourtant j’étais intelligent !– je restai planté là, jusqu’à ce que Clochard se mette à aboyer, et que je voie un zombie tituber et passer lentement la fenêtre. Bordel ! Il trébucha et s’étala comme une merde sur le sol maintenant mouillé de la cafétéria. Tout d’un coup, j’entendis l’appel de Reb. Je me tournai vers l’entrée de la cafét’ et découvris mes compagnons, s’aventurant dans l’endroit. Je courus vers mon amie –rien à foutre des autres, quoi– et une fois devant elle, je sortis mon couteau de son étui. Je lançai un nouveau regard vers l’arbre puis reportai mon attention à mon amie :

« Reb… faut pas que tu restes ici, les zombies vont se pointer, c’est super dangereux ! »





© Daph


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Serena Donnelly
I'm A Lonesome Wolf

Feat : Vanessa Hudgens
Messages : 618
Date d'inscription : 02/02/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Jauge de Faim:
100/100  (100/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: [EVENT] Il pleut des arbres.    Dim 9 Fév - 15:44





Serena et les autres


[Event] Il pleut des arbres, 13 septembre




J’avais passé ma journée comme un lion en cage. Je détestais rester en place, c’était… terrible. J’avais quand même trainé mes sacs avec moi, j’étais le genre de personne… préventive dirons-nous. J’avais pris plusieurs heures à aiguiser mon javelot. Le frottant contre les briques d’un coin de mur à l’abri du vent et de la pluie. Le problème… c’était que ça devenait de pire en pire. Le vent surtout! C’était horrible. J’avais essayé de rester prêt de la porte, voir si j’arriverais à partir et sérieusement… j’avais peur de m’envoler. J’avais donc pris la décision de rester à l’école jusqu’à la fin de la tempête.

Donc, aiguiser mon javelot m’avais pris beaucoup de temps, mais j’étais très fière du résultat. C’était une idée originale et sérieusement, je ne doutais même pas de devoir m’en servir. De toute façon, quand la pluie allait cesser, je partirais et j’allais surement rencontrer encore des zombies. Je détestais en rencontrer, mais c’était ça la vie maintenant. Je rentrai donc à l’intérieur après avoir fini cette besogne. Maintenant je faisais quoi? Trouver Rebecca? Oui, c’était surement ma meilleure façon de passer le temps. En plus, j’aimais discuter. Ça faisait vraiment changement. J’étais donc dans le corridor, hypothétiquement si j’étais Rebecca je serais… à la cafétéria ou à la bibliothèque? Bibliothèque surement.

J’allais donc mit rendre quand j’entendis un énorme fracas. Merde! C’était quoi ça?

Sérieusement, fallait vraiment que je ne sois pas chanceuse là. Je commençai à marcher vers le bruit et je vis Rebecca passé devant moi. Elle me faisait dos, donc on pouvait oublier l’idée de lui demander ce qui se passait.

J’entrai dans la cafétéria peut de temps après elle. Oh mon Dieu! Il y avait un arbre en plein milieu de la cafétéria, mais une saleté de gros arbre! Je vis aussi un marcheur entrer et s’affaler sur le sol. Attendez… si un marcheur entrait, c’est que d’autres suivraient. Il y avait deux choix assez simple, entrer tuer les marcheurs et tenter de bloquer les deux côtés de l’arbre le temps de savoir quoi faire ou… abandonner la cafétéria et barrer les portes. Les barricader et vivre à coté de zombie. Un mec parla à Rebecca. Un mec assez mignon en prime, fallait l’avouer, mais bon. Ce n’était pas le temps de penser à ça. Des zombies allaient arriver. Je déposai ma main sur le bras de Rebecca pour lui parler.

« Rebecca, t’as quoi pour te défendre? »

J’avais déjà mon javelot à la main. Je n’allais surement pas tarder à le tester. Maintenant, on saurait si c’était une bonne idée. Je resserrai ma prise, m’assurant que mes protèges poignets étaient bien en place.

« Y a pas trente-six solutions là. Choix 1, on condamne la porte et la cafèt. Choix 2, on tue les zombies et on essait de boucher le trou du mieux qu’on peut. Vous préférez quoi? »

Bah oui, ce n’était pas à moi de choisir, c’était à eux. C’était leur foyer, leur domicile. C’était donc leurs choix.


© Daph

_________________




On m'a offert une roses ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: [EVENT] Il pleut des arbres.    Mer 12 Fév - 10:22

Le sombre temps empirait de jours en jours, le vent soufflait de plus en plus fort et la pluie venant des nuages masquait les rayons du soleil, n'éclairant plus le monde chaotique d'aujourd'hui. Dehors les objets en tout genre volaient dans tout les sens, certains maigres morts-vivants se faisaient emporter par les bourrasques, d'autre qui tenaient toujours debout n'avançaient qu'au ralentit. Et moi j'étais là à contempler ce terrible décors qui donnerait des frissons dans le dos aux plus fragiles d'entre nous. La salle dans laquelle je me trouvait était située juste au dessus de la cafétéria et je ne le savais pas encore mais j'allais assister à un événement qui nous mettrait tous en danger. Cependant je continuais à fixer les éclairs dans le ciel, je continuais à me plonger dans mes pensées. J'avais déjà eut quelque remarques à propos de cela. J'étais un rêveur. C'était pire que cela. Je me cloisonnais dans un cercle vicieux de pensées sanglantes et tordues de mort des temps passés. Cela me rongeait de l'intérieur, je n'avais pas la force d'y résister. Je me taisais en face des autres, je ne laissais pas sortir toute cette noirceur qui s'accumulait en moi. Pour le bien de tous. Je n'allais sûrement pas laisser le plaisir à certains individus ne voyant pas mon arrivée d'un très bon œil, trouver cette part sombre en moi. Je ne me confiais pas. À personne. Pas même à Megan. Et lorsque l'on me parlait, je souriais. J'effaçais toute part sombre afin de paraître le plus normal aux yeux de tous et de n'être ainsi qu'un simple rêveur comme un autre qui espérais vraiment que le monde redeviendrai comme avant. Ce n'était qu'un espoir utopique car il n'y avait aucun remède à l'épidémie.

J'étais toujours plongé dans mes pensées lorsque ma chienne aboyait. Elle avait sentit que quelque chose ne tournait pas rond et pour cause, j'assistais stupéfait à l'envolé d'un grand arbre qui se dirigeait vers moi. Le vent était tel qu'il avait été déraciné. J'allais courir pour me mettre à l'abri quand celui-ci chutait et explosait la baie vitrée de la cafétéria juste en dessous. Le bruit du choc avait dû résonner dans tout le lycée même avec cette tempête qui étouffait grandement les bruits. Et alors mon cœur explosait ma poitrine quand je regardais pas la fenêtre. Cinq morts-vivants. Non dix! Ils se dirigeaient tous vers la cafétéria. Il y en avait déjà un qui était rentré par l'ouverture créé par l'arbre. Je commençais à m'équiper afin d'aider le groupe à se défendre. Je jetais un dernier coup d'œil par la fenêtre. Je m'étais trompé. Il n'y en avait pas dix. Ils étaient beaucoup plus que cela. On allait être submergé si on faisait rien.

Je me précipitait alors dans les couloirs, descendait les escaliers, Tina me suivait en aboyant. Tout le monde avait l'air de se diriger vers la cafétéria pour voir ce qu'il se passait mais ils allaient nous gêner. Certains d'entre eux n'ont jamais tenu d'arme et face à l'ampleur du désastre qui tomberait sur nous, ils allaient se faire tuer en un clin d'œil. Je leurs sommait de repartir et d'aller se cacher et préparant des provisions. Certains m'écoutaient d'autre non mais je n'avait pas le temps de me préoccuper de ça.

Je venais d'arriver quelques instants plus tard dans la cafétéria à moitié trempée et dans le chaos le plus total. Les gens présents criaient tous de peur. Certains essayaient de s'organiser pour faire face à cette situation mais il ne fallait pas rester planter la longtemps. Je dégainait ma machette et mon désert et m'approchait de la baie vitrée qui n'était plus. Je réduisait en bouillie la tête du mort-vivant affalé par terre avec ma machette. Les autres allaient arriver mais la tempête les ralentissaient grandement.


Je me retournait vers la foule de gens complètement perdue. Je criait alors:

- Que ceux qui savent se battre restent, les autres partez ou faites en sorte de ne pas vous faire tuer. Il faut barricader la brèche et dans le pire des cas condamner la cafétéria mais si on ne fait rien, on va se faire envahir. Il n'y a pas seulement une dizaine de rôdeurs qui arrivent. C'est une horde à laquelle nous avons à faire!

Je sentais les regards méfiants envers moi. Je venais juste d'arriver et certains ne me faisait pas confiance alors à m'écouter? Il fallait faire vite, la survie du groupe en dépendait.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Memento Mori
Admin

Messages : 139
Date d'inscription : 04/10/2013

MessageSujet: Re: [EVENT] Il pleut des arbres.    Dim 16 Fév - 2:59

    Les zombies entrent petit à petit...

    Vous devriez commencer à sérieusement penser à quelque chose, car une des créatures tombe de son perchoir [l'arbre], se relève et avance dangereusement vers vous...

    N'oubliez pas... vos réserves de nourriture sont tout de même dans la cafétéria...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://memento-mori-rpg.forumactif.com

avatar

Marabella Pierce
I'm Still in School

Feat : Amanda Seyfried
Messages : 93
Date d'inscription : 15/02/2014
Age : 24

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
5/100  (5/100)
Jauge de Faim:
10/100  (10/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: [EVENT] Il pleut des arbres.    Lun 17 Fév - 5:39




Marabella & les survivant de Franklin


Il pleut des arbres
13 Septembre 2011


Pour la première fois depuis bien longtemps, Marabella avait enfin pu dormir sans l'ombre d'un cauchemar ou sans une agitation quelconque. Cela lui avait fait le plus grand bien, car elle était épuisé et dormir, même deux ou trois heures, c'était déjà sa de gagné et même le meilleur des remèdes pour chasser l'épuisement.
Doucement Mara se réveillait, dans un sac de couchage un peu miteux (mais il valait toujours ça plutôt que rien) au milieux d'une des innombrables salles de classes, aménagé pour la plupart d'entre elles en dortoirs. Elle constatait en ouvrant les yeux, sans trop de surprise, qu'elle n'était pas la seule à avoir traîné au lit ce matin là. Nick, son frère aîné dormait toujours juste là à quelques mètres à peine d'elle. Elle essaya de se lever sans faire trop de bruit pour ne pas le réveiller. Puis elle se faufila sur la pointe des pieds hors de la pièce. Elle referma délicatement la porte derrière elle et lâcha la poignée.

Marabella s'en allait rejoindre les autres à la cafétéria pour avoir ensuite tout le temps de passer à la bibliothèque lorsque son attention fut attirait par l'extérieur.
Mara se trouvait pile poil en face d'une grande fenêtre et le spectacle qui s'offrait à présent a elle de par celle-ci lui donna immédiatement la chaire de poule ! Il pleuvait à n'en plus pouvoir, l'orage commençait à gronder et les éclairs fendaient dangereusement le ciel. Ajoutant à cela des rafales de vent à vous emportez aussi sec si vous vous trouviez dehors en cette instant.

La jeune femme resta planté là un long moment. Elle observait, en silence, les éléments se déchaîner avec force. Mara avait un peu l'impression d'être dans un typique film d'horreur, avec des rôdeurs mordu du chaire fraîche on ne peu partout dans le monde et un temps à faire froid dans le dos ! Pourquoi dieu s'acharnait il autant sur les pauvres êtres humains qu'ils étaient. Et pourquoi diable fallait il que le ciel s'abatte lui aussi sur leur, semble t-il, maudites têtes ?!

Marabella se perdu petit à petit dans le court de ses pensées, oubliant presque ce pourquoi elle c'était finalement levé à peine cinq minutes plus tôt.
Mais soudain, un bruit de fracas très inhabituel vient la ramener à la réalité. Elle sursauta tout aussi soudainement puis bondit vers la porte de la salle de classe pour voir si tout aller bien pour son frère. Mais lorsqu'elle ouvrit la porte elle tomba nez à nez avec ce dernier qui semblait tout aussi surpris qu'elle pouvait l'être !

" Je crois que sa venait de la cafétéria ! Vite ! " Dit elle en embarquant son frère dans son sillage.

Ils se mirent tous deux à courir dans les sombres couloirs du Lycée Franklin et remontèrent jusque la cafétéria. Une fois arrivé à destination, Nick et Mara ouvrirent les portes dans un même mouvement et pénétrèrent dans les lieux. C'est alors que Marabella pu constater qu'il y avait un arbre au beau milieu de la pièce et qu'il avait laissé dans son sillage un énorme trou duquel quelques rôdeurs commençaient à envahir !



" Que ceux qui savent se battre restent, les autres partez ou faites en sorte de ne pas vous faire tuer. Il faut barricader la brèche et dans le pire des cas condamner la cafétéria mais si on ne fait rien, on va se faire envahir. Il n'y a pas seulement une dizaine de rôdeurs qui arrivent. C'est une horde à laquelle nous avons à faire ! " Annonçait un homme que Mara ne connaissait pas.

" Il a raison ! " Admit elle. " Il faut agir maintenant et vite. " Poursuit elle en s'approchant on ne peu plus de la foule tout en sortant son katana (qui ne la quittait presque jamais) de son étui.

Elle jeta un rapide coup d’œil autour d'elle histoire de constater un peu les dégâts, qui à son grand regret étaient tout de même considérable. Mais ils ne pouvait se permettre de perdre la cafétéria ! Du moins pas avant d'avoir essayer de repousser ses saletés de mordeurs ! Marabella les détestait plus que tout ! Comme la plupart des gens d'ailleurs, mais elle, elle leur vouait une véritable haine sans fin !

Après avoir regardé autour d'elle, pris une nouvelle fois connaissance des lieux et après avoir constater que l'homme dont elle ignorait le nom disait vrai lorsqu'il disait qu'il ne s'agissait pas de quelques rôdeurs mais d'une véritable horde, elle revient de peu sur ses pensées. Peut être que condamner la cafétéria serait finalement une idée plus sage ? Mais comment savoir ?
Autour d'elle se trouvait un bon nombre de survivants près à ce battre pour protéger cette endroit, elle ne pouvait que faire de même sans trop y songer car l'heure n'était pas tout à fait à la réflexion mais plutôt à l'action !
© Daph



_________________
La mort n'est qu'un autre chemin qu'il nous faudra un jour tous prendre...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Rebecca Swan
I'm Still in School

Feat : Katie Leclerc
Messages : 143
Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 88
Localisation : Atlanta's High School

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
75/100  (75/100)
Jauge de Faim:
75/100  (75/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: [EVENT] Il pleut des arbres.    Lun 17 Fév - 12:17


Il pleut des arbres

13 Septembre 2011

Aussitôt que Rebecca pensait que la situation aurait pu être pire, ce qu'elle craignait se produisit et un premier rôdeur fit son apparition à l'angle de la fenêtre. La première question qu'elle se posa fut de savoir d'où il pouvait venir. Après tout, l'arbre était à 'l'intérieur du parc qui était lui-même à l'intérieur de l'enceinte du lycée... En soit, ce rôdeur aurait forcément du se trouver déjà à l'intérieur pour pouvoir entrer maintenant. Mais quand une foule d'autres zombies firent leur apparition, elle commença à se poser de véritables questions sur le niveau de sécurité du lycée. Elle dormait toutes les nuits entre ces murs et au moindre problème, une horde de rôdeur faisait son apparition au milieu de la cafétéria où elle passait la moitié de ses journées... Elle qui pensait que les survivants avaient au moins pris la peine de faire un tour dans l'ensemble du lycée pour s'assurer que tout était sauf... A moins que ce ne soit la journée portes ouvertes aux zombies et qu'on n'ait pas entendu l'annonce... (enfin, en même temps, c'était pas de sa faute) Ou alors, avec la tempête une partie de l'enceinte avait pris un coup et s'était effondrée ?

La question architecturale viendrait plus tard cependant, car déjà, les gens autour d'elle se précipitaient pour s'occuper des zombies qui approchaient. La jeune fille passa une main dans son dos et s'empara de son bouclier. Il était temps de passer aux choses sérieuses après quoi, elle aurait un argument de poids pour expliquer pourquoi elle souhaitait partir. De fait, si on laissait les zombies entrer pour faire un état des lieux, c'était un choix. Mais elle ne comptait pas servir de buffet à volonté ! Du coup, elle était autant en sécurité ici qu'ailleurs.

La jeune fille retrouva quelque peu son sérieux et releva son bras de façon à ce que le bouclier soit  horizontal et à hauteur de son visage. Si Jackson et Serena s'imaginaient qu'elle allait partir et les laisser faire la fête sans elle. Déjà qu'on ne l'invitait jamais aux fêtes du temps du lycée, c'était pas la peine de croire que maintenant que tous les gens cool étaient morts, elle continuerait de rester dans son coin. Elle s'avança vers le premier zombie qui passait par là . Elle donna un grand coup avec le bord tranchant de son bouclier afin de trancher la tête du mort-vivant. Elle y parvint dès le deuxième coup et s'arrêta une seconde pour regarder autour d'elle. Comme elle n'entendait rien, inutile de dire qu'elle n'avait aucune idée de comment les autres pouvaient s'en sortir. La seule chose dont elle était sûre, c'était que les zombies deviendraient bientôt plus nombreux que les survivants et que ça n'allait pas être une partie de plaisir. Le mieux était encore de se replier et d'abandonner la cafét aux mains des morts-vivants. Enfin, si seulement les réserves de nourritures ne s'étaient pas trouver là, ça aurait été le mieux...

Vu que battre en retraite n'était pas une situation envisageable, elle s'attaqua à un autre zombie et ainsi de suite jusqu'à ce qu'elle soit un peu trop fatiguée. Lorsque ce fut le cas, elle baissa le bras et recula de quelques pas pour se reposer deux secondes. Cela faisait bien longtemps qu'elle n'avait pas eu à se battre contre autant de rôdeurs réunis. Elle se souvint que c'était pour ça qu'elle n'avait rien contre le fait qu'on ne l'invite jamais à une soirée : trop de monde et de la mauvaise musique. Cela dit, le nombre diminuait doucement et chacun était au prise avec son propre zombie. Les choses s'annonçaient pas si mal, après tout. Elle jeta un œil vers Jackson puis vers Serena. Bien entendu, ces deux-là n'étaient pas en reste. La petite fête battait son plein et, après avoir soufflée un peu, Becca retourna sur la piste.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Jackson Highmore
I'm Still in School

Feat : Ryan Kwanten
Messages : 175
Date d'inscription : 01/12/2013

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
90/100  (90/100)
Jauge de Faim:
90/100  (90/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: [EVENT] Il pleut des arbres.    Jeu 20 Fév - 10:21




Les gens du Lycée


Il pleut des arbres.
13 Septembre


Du monde entrait dans la cafétéria, tandis que moi, je commençais à sérieusement m’inquiéter pour Becca. Les autres, j’en avais rien à foutre, ils étaient pas sourds, eux. Mais fallait tout de même avouer qu’elle se débrouillait pas mal, la petite. D’ailleurs, elle fit comme si de rien était et balança son bouclier tranchant en pleine gueule d’un zombie. Zombies qui d’ailleurs, devenaient de plus en plus nombreux. C’était dingue quand même, qu’il y en ait autant à l’extérieur ! Fallait avouer qu’on avait pas fait de ronde dans le parc depuis quelques jours, à cause de cette fichue tempête. P’t’être que les Walkers essayaient justement de se mettre à l’abri… à l’abri dans notre lycée. C’était parfait pour eux : au sec, au chaud et avec de la bouffe. Ouais sauf que c’était pas parfait du tout pour nous ça !!

Serena semblait aussi s’inquiéter pour Reb. Sans blague, tout le monde s’inquiétait pour elle ! La brune lança ensuite qu’on avait deux possibilités : soit condamner la cafétéria, soit on devait se battre. Je la dévisageai clairement : condamner la cafét’ ? Elle était malade ou quoi ? On y avait toute notre bouffe !
Un type que je ne connaissais pas, lui, proposa qu’on se batte, et Marabella acquiesça sans demander son reste. Quant à moi, mon couteau en main, je finis par le planté dans la gueule du premier zombie qui venait. Cet imbécile s’étala à mes pieds et je me tournai à nouveau vers Serena. Je lui lançai :

« Franchement, il est hors de question que j’condamne la bouffe. J’préfère encore crever ! »

Voilà, ça c’était dit. Et sans crier gare, tout le monde se jeta sur les zombies. Reb avait été la première, bien avant moi. Maintenant, c’était le chaos. Je tuais tous les zombies sur mon passage, me faufilant vers l’arbre. En fait, je savais pas trop pourquoi je voulais aller par-là, mais je trouvais l’idée plutôt bonne : autant les attaquer à la source, nan ? Franchement, personne allait y penser, à celle-là !
Je sentais le vent me gifler le visage, tandis que j’avançais vers l’arbre et ses dégâts. Des Walkers affluaient toujours, les uns après les autres. Ils n’étaient pas tellement nombreux à arriver, mais sur la durée, c’était long. Très long. Je me demandais jusque quand ils allaient arriver.

Puis, je me retrouvai bien con, avec la pluie se fracassant sur mes joues, à chercher à tuer les zombies qui arrivaient… : j’avais rien pour bloquer la brèche. Ah ouais, j’allais pas aller bien loin comme ça en fait. Soudain, je vis les crocs d’un zombie se jeter sur moi. J’eus à peine le temps d’éviter et de faire demi-tour en courant, vers mon groupe, toujours occupé à combattre.

« Putain putain putain !! »

J’étais pas stupide nan plus : j’avais certes envie de protéger ma bouffe, mais pas au péril de devenir celle des autres ! J’en profitai pour tuer encore un ou deux zombies et m’installai près de Rebecca, qui semblait bien se défendre avec son bouclier original. Je me tournai vers elle, sentant une légère goutte de sueur –ou de pluie– dégouliner le long de ma tempe :

« Ça va, tu t’en sors bien avec ton truc… »





© Daph


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Serena Donnelly
I'm A Lonesome Wolf

Feat : Vanessa Hudgens
Messages : 618
Date d'inscription : 02/02/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Jauge de Faim:
100/100  (100/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: [EVENT] Il pleut des arbres.    Jeu 20 Fév - 14:59





Serena et les autres


[Event] Il pleut des arbres, 13 septembre



Je m’étais mis non loin de Becca, juste au cas. Jackson était… lui, mais il était surement capable de se défendre tout seul. John aussi. Je n’avais pas vraiment vue Mara arriver derrière moi. Du coin de l’œil pas plus. J’étais assez concentré sur ce qui se passait devant moi. Des rôdeurs arrivaient pour nous bouffer, fallait s’activer bientôt. Il fallait prendre une décision et c’est Jackson qui l’a pris.

« Franchement, il est hors de question que j’condamne la bouffe. J’préfère encore crever ! »

« Moi j’énonçais que les faits. C’est tout. »


En même temps, les zombies n’allaient pas manger la bouffe, rien n’empêchait de bloquer l’accès et d’attendre la fin de la tempête pour bouche de l’extérieur. Une fois ça fait… tu brises une fenêtre et tue les zombies un à un jusqu’à ce qu’il n’y en ait plus. Tuer les zombies au fur et à mesure était une excellente idée aussi. C’était en disant ça que je commençai à tuer des rôdeurs. Les premiers coups n’étaient pas si sûrs, c’était la première fois que j’utilisais mon javelot. Fallait un peu de pratique quand même. C’était mal si j’étais contente de m’entrainer maintenant? Comme ça je serai bonne avec mon javelot quand je serai de retour et je battrai les records de Jack sans problème. Je vis Jackson s’approcher de l’arbre dangereusement, il foutait quoi? C’était glissant là-bas. Je le vis revenir en courant vers les autres, ils étaient drôles quand même. Bref, tuer des zombies. Tuer c’était bien. En prime, l’arbre était difficile à passer, donc… les zombies arrivaient lentement, c’était facile à tuer.

« Putain putain putain !! »

En le voyant resserrer les rangs, je jetai un œil sur Reb, elle tuait des zombies avec une espèce de bouclier tranchant. C’était bien quand même comme idée. En même temps… les katanas ou les arbalètes c’étaient bien. Mon javelot était très bien aussi. J’étais satisfaite de mon choix. Je lançai un regard à Jackson et John.

« Les gars, on pourrait pas bloquer le trou avec des tables? Beaucoup de table? C’est pas mal tout ce que je vois qui pourrait les empêcher d’entrer le plus. »


Pourquoi je demandais aux mecs de le faire? Simplement parce que j’étais meilleures à tuer qu’à déplacer des trucs lourds, sur roulette ok, mais faudrait les soulever ensuite et ça… ce n’était pas dans mon rayon. Je m’avançai lentement pour tuer le plus de zombie possible. S’ils avançaient des tables, ils ne pourraient pas tuer des rôdeurs en même temps. Ça tombait bien, j’étais assez bonne pour ce job.


© Daph

_________________




On m'a offert une roses ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Memento Mori
Admin

Messages : 139
Date d'inscription : 04/10/2013

MessageSujet: Re: [EVENT] Il pleut des arbres.    Dim 2 Mar - 9:39

    Alors que vous cherchez une idée pour empêcher les zombies d'arriver en surnombre, l'un d'eux se jette sur la pauvre Rebecca.

    Une seule personne a le temps d'agir. Une personne que vous n'aviez pas spécialement vu dans la cohue... cette personne, c'est Greg Cooper. Le jeune homme saute sur l'adolescente pour la protéger et se fait mordre en pleine épaule. C'est une catastrophe : le sang s'écoule de la plaie et le Walker quant à lui, n'attend que de continuer son festin.

    Les autres créatures, attirées par l'odeur, se dirigent plus rapidement vers votre petit groupe. Greg quant à lui, tient toujours fermement Rebecca dans ses bras, pour la protéger.

    Bon courage pour la suite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://memento-mori-rpg.forumactif.com

avatar

Rebecca Swan
I'm Still in School

Feat : Katie Leclerc
Messages : 143
Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 88
Localisation : Atlanta's High School

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
75/100  (75/100)
Jauge de Faim:
75/100  (75/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: [EVENT] Il pleut des arbres.    Lun 10 Mar - 7:45


Il pleut des arbres

13 Septembre 2011

Il commençait à y avoir beaucoup de zombies autour de la jeune fille. Beaucoup trop, même. En général, elle s'en sortait plutôt bien mais là... Elle avait pris une pause qu'elle considérait comme méritée et maintenant, elle se retrouvait dans de sales draps. Avant que Rebecca n'ait le temps de s’apercevoir de quoi que ce soit un rôdeur s'approchait d'elle. Elle eut à peine le temps de soulever son bouclier qu'un homme accourut devant elle et s'interposa entre elle et la créature. La jeune femme poussa un cri d'horreur quand le rôdeur arracha de ses dents presque complètement pourries le cou de l'homme qui venait de se poster devant elle. Elle n'en croyait pas ses yeux et mis un petit moment à se rendre compte de qui il s'agissait, alors que l'homme mourant l'entourait de ses bras pour la protéger des autres rôdeurs qui approchaient et continuait de se faire déchiqueter vaillamment.

Greg... Becca repensa aux derniers jours, alors qu'elle pestait contre l'homme qui l'empêchait de passer ses nuits dehors. Elle savait qu'il faisait ça pour son bien mais elle n'imaginait pas qu'il aurait été prêt à tout pour la protéger. Personne n'avait jamais fait de geste plus incroyable pour elle. C'était complètement fou. Que quelqu'un se jette ainsi pour sauver la vie d'un autre. Elle ne pensait pas que les habitants du lycée auraient pu être si altruiste et pourtant, elle venait de le découvrir au péril de la vie d'un autre. La jeune fille ferma les yeux une seconde pour retenir les larmes qui menaçaient de couler à tout moment. Il n'était pas encore temps de pleurer, pas tant qu'elle pouvait se battre encore, même un peu et surtout pas tant qu'elle était aux prises avec une dizaine de walkeurs et un cadavre qui ne tarderait pas à se réveiller.

Elle se dégagea un peu de l'emprise de Greg et croisa son regard qui s’éteignait peu à peu. L'un comme l'autre savaient ce qu'il devait arriver maintenant mais Becca n'était pas certaine d'être prête à ça.  C'était un peu comme si elle croisait son père sous la forme d'un mort vivant et se devait de le tuer d'un coup sec et précis, sans sentiments. Il fallait le faire. Il le fallait vraiment. Pour Greg, comme pour elle. Elle leva donc son bouclier et trancha la tête de Greg d'un coup sec puis se retourna et s'enfuit en courant, laissant derrière elle les autres marcheurs. Eux, elle ne les connaissait pas mais elle venait de faire sa part et elle n'avait pas envie d'en faire plus. Pas pour le moment, il lui fallait un peu de temps pour se remettre du geste horrible qu'elle venait de faire.

Elle poussa la porte de la cafétéria et la referma tout de suite derrière elle, se laissant glisser contre pour atterrir au sol, épuisée. C'était bon, elle pouvait tout lâcher et laissa ses larmes tomber d'un seul coup, relâchant toute la pression de ce qu'elle venait de faire.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Jackson Highmore
I'm Still in School

Feat : Ryan Kwanten
Messages : 175
Date d'inscription : 01/12/2013

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
90/100  (90/100)
Jauge de Faim:
90/100  (90/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: [EVENT] Il pleut des arbres.    Lun 10 Mar - 9:18




Les gens du Lycée


Il pleut des arbres.
13 Septembre


C’était un peu complètement la cata. Les zombies entraient comme s’ils étaient chez eux, prêts à se bouffer un bon petit casse-croûte, et nous on restait comme des cons à se décider à propos de ce que nous pouvions bien faire. Accessoirement, j’avais tout de même cherché à en buter quelques-uns. Mais franchement, je voulais pas me faire croquer, à ce tarif-là. Du coup, j’étais revenu auprès de mes collègues. Serena eut alors l’idée lumineuse de boucher le trou avec des tables. En soi, c’était pas con. Mais avec les Walkers qui nous barraient le passage, c’était un peu pas possible, en fait. Sauf si quelqu’un voulait se porter volontaire comme appât. Très franchement, j’en avais pas beaucoup la volonté. Je voulais faire beaucoup pour mon groupe, mais il fallait pas déconner non plus !
En tous cas, j’étais content de voir que Rebecca se débrouillait bien avec son arme bizarre –oui parce qu’elle était quand même bizarre, fallait bien l’avouer !– et lui fis même remarquer. Mais parfois, je suis quand même con, quand même. Alors que je tapais la discussion avec ma pote la sourde, je ne vis pas un zombie s’approcher d’elle. Je ne le vis que quand il s’apprêta à planter ses crocs dégueulasses dans sa chair si fine et douce. Ma tête n’eut même pas le temps de changer, en fait. Peut-être mon regard, je savais pas trop : j’avais pas de miroir devant moi. Mais une personne fut plus rapide que quiconque. Et ce fut Greg. Il s’interposa entre le zombie et ma petite Becca et prit même la morsure à sa place, en plein cou. Le walker arracha littéralement un morceau de peau de l’homme. Je m’entendais pas des masses avec lui, mais ça faisait tout de même un choc. Le sang giclait dans tous les sens, coulant même sur Rebecca.

Le pire dans tout ça, c’était que le zombie continuait à le bouffer. Et que lui, il ne lâchait pas Becca. Mais alors que Greg commençait à s’affaisser, à perdre vie, la rousse l’acheva d’un coup de bouclier en plein crâne. Et il tomba. Rebecca quant à elle, se dégagea de son emprise et s’enfuit. Les Walkers, idiots, s’abaissèrent sur la dépouille de Greg. Seuls quelques-uns marchaient encore vers nous. Tenant fermement mon couteau, je me remis en marche, vers la horde. Le premier qui fut sur mon chemin se prit un coup en pleine tête. Et bam, un en moins !

Je n’avais rien à dire. Plus rien à dire. J’étais hors de moi, en fait. Rebecca avait failli y passer, et je si Greg ne s’était pas sacrifié pour elle, je n’aurais rien pu faire. J’avais été con, et ça ne me ressemblait pas. Il fallait qu’on en finisse : j’allais pas laisser notre cafétéria se faire envahir par les zombies, ça non, c’était hors de question !





© Daph




Dernière édition par Jackson Highmore le Ven 14 Mar - 10:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Serena Donnelly
I'm A Lonesome Wolf

Feat : Vanessa Hudgens
Messages : 618
Date d'inscription : 02/02/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Jauge de Faim:
100/100  (100/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: [EVENT] Il pleut des arbres.    Lun 10 Mar - 14:19





Serena et les autres


[Event] Il pleut des arbres, 13 septembre



J’avançais lentement vers les zombies et j’en tuais le plus possible. Je me rapprochais du trou, mais pas trop. Les garçons n’avaient pas encore bougé. Ils étaient un peu cons quand même. J’entendis de l’agitation dans mon dos. Je ne vis pas grand-chose, juste un mec se faire bouffer… Becca qui se sauve. Pitié, elle était sauve hein? Pas partie se cacher avec une morsure quelque part, mourir dans le fond de l’école et remonter tranquillement en tuant tout le monde. Ma pensé fut interrompu par un zombie s’approchant trop près. Je tentai la technique « club de golf » l’entaillant profondément de la taille à la tête. Il tomba raide. J’avais coincé dans sa bouche et arraché une partie du crâne. D’accord, la technique « club de golf » était drôle, mais salissante. Ouaip, parce que j’avais eu droit à une belle éclaboussure de sang. Venez me demander si ça me dérangeait maintenant? Je recommençai la technique « club de golf » trois fois. D’accord, j’adorais ça. Je continuai à me rapprocher de l’arbre, mais pas à la façon Jackson. Je savais à peut-être ce que j’avais à faire. La technique « sucette glacé » fonctionnait très bien aussi. On plante le javelot sous le menton jusqu’à toucher le cerveau, c’était moins salissant, mais… plus difficile à retirer ensuite.

-Jackson, déplace les tables et coince les solidement dans les trous. Moi je m’occupe des zombies du mieux que je peux. Si je meurs… t’es le premier que je bouffe.

Je lui fis un grand sourire, je m’approchai des feuilles, je tuai deux zombies coincées, avant de m’aventurai sur le tronc principal. Le tronc était haut, donc une fois en haut… J’étais presque à porter de bras, mais c’était le presque qui était important.  La plus rendait le tout glissant, mais pas trop. J’avais les cheveux attachés, merci mon Dieu parce que sérieusement… j’étais déjà trempée de la tête au pied. Je montai un peu plus haut sur une haute branche et me mit à cheval pour éviter de me faire bouffer par le vent. Je commençai à piquer mon javelot en pleine tête des zombies à proximité. En bref, ceux qui essayait très fort de me bouffer, mais qui était trop petit. Oui, oui j’étais suicidaire, je le savais. En même temps… j’allais mourir un jour de toute façon, alors pourquoi avoir peur. Je plantais mon javelot dans une tête d’un côté, puis de l’autre. Comme si je pagayais. Le côté positif, c’était parce que les zombies n’entraient plus, il restait autour de moi et s’accumulait. C’est là que je vis un éclair fendre la noirceur de la nuit et une masse sombre de marcheurs avancer, mais ils venaient d’où?  

-Jackson… y en a d’autres qui arrivent. Alors bloc cette saleté de trou avec des tables ou on barre les portes de la cafet. et tu peux dire adieu à tes précieuses conserves. On va tous crevés si ça continue.

Je continuais la technique « pagayons joyeusement » pour tuer des marcheurs de chaque côté. Vite comme ça, je crois vraiment qu’il n’y avait que moi pour être assez suicidaire pour faire ça, en plus… je devais être la plus courte sur patte donc… parfois leurs ongles horribles roulaient et se décrochaient de leur main sur le cuir de mes longues bottes, mais il n’arrivait pas à me bouffer. Jackson aurait déjà eu une partie de la jambe bouffée. L’attroupement  se faisait de plus en plus dense… genre moins d’une dizaine. Au moins, il arrêtait d’essayer d’entrer. Il restait tout simplement coincé juste avant le trou. Donc, si Jackson bougeait son cul, on pourrait peut-être survivre. Pourquoi je faisais ça pour l’école déjà? Ah oui… parce que j’étais suicidaire et que sincèrement… j’avais envie de me défouler. J’étais une fille dangereuse et suicidaire. Je n’y pouvais rien, j’étais brisée.

© Daph

_________________




On m'a offert une roses ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Jackson Highmore
I'm Still in School

Feat : Ryan Kwanten
Messages : 175
Date d'inscription : 01/12/2013

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
90/100  (90/100)
Jauge de Faim:
90/100  (90/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: [EVENT] Il pleut des arbres.    Sam 15 Mar - 0:05




Les gens du Lycée


Il pleut des arbres.
13 Septembre


Reb était partie. Et moi, je tuais le plus de zombies possibles. Je n’avais plus que ça à faire. Non vraiment, j’étais hors de moi. Heureusement que mon amie allait bien, du moins physiquement, sinon je ne sais pas dans quel état je serais pour le moment. Enfin soit, je fus sorti de ma rage par la voix de Serena. Elle m’ordonnait de bouger les tables et de boucher le trou avec. Quant à elle, elle allait s’occuper des zombies. Elle fit un peu d’humour en lançant que si elle mourrait, j’étais le premier qu’elle bouffait. Ça ne me fit pas rire et je lui répondis d’un ton sec en m’avançant vers les tables de la cafétéria –et en continuant à butter quelques Walkers au passage :

« T’en as d’autres des comme ça ? T’as plutôt pas intérêt à crever, ok ? »

Je rangeai mon couteau et pris la première table qui me venait sous la main. Elles étaient lourdes, les tables de la cafet’. C’était pas vraiment pratique. Je m’avançai vers le trou, poursuivi par un zombie affamé et réussi à caler la table contre l’arbre : première étape. Je me retournai vivement et jetai un coup de pied dans la créature qui continuait à me suivre. Il s’étala sur le dos et je repris rapidement mon couteau pour le planter dans le crâne du mort-vivant. Derrière moi, un autre zombie venait de trébucher sur la table que je venais de placer. Il s’était cassé la gueule et se relevait avec une gaucherie digne d’un enfant. Quant à Serena, elle était à califourchon sur ce putain d’arbre, et s’amusait à tuer les zombies à l’aide de son javelot. Je plantai une nouvelle fois mon couteau dans la tronche de quelques Walkers –dont celui qui s’était relevé là– et soudain, la brune continua ses ordres, soulignant bien que s’ils continuaient à arriver, je pouvais dire adieu à mes conserves. Je rangeai une nouvelle fois mon arme et repris une deuxième table en hurlant :

« VOUS N’AUREZ PAAAAS LA CAFETERIAAAA ! »

Ouais, j’étais motivé. Je tentais de me réconforter en me disant que Rebecca n’était pas morte, qu’elle allait bien, et tout le tralala. Mais après cela, comment faire en sorte qu’elle reste ? Elle allait encore plus vouloir partir, c’était sûr. Et moi, je ne voulais pas qu’elle s’en aille…
Je déplaçais les tables une à une, tandis que Serena s’occupait de tuer les ennemis prêts à me bouffer. Nous formions une bonne équipe, quand même.





© Daph


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Emerick Black
I'm Still in School

Feat : Ian Somerhalder
Messages : 40
Date d'inscription : 16/03/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Jauge de Faim:
100/100  (100/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: [EVENT] Il pleut des arbres.    Dim 16 Mar - 10:11

1 Wink

J’étais sortie le matin, même s’il faisait mauvais. Oui, j’avais fait le con, je sais. En même temps, je n’allais pas rester assis sur mes fesses à attendre que dame nature sorte de ses règles hein. J’avais des choses à faire. Comme… on m’avait dit qu’il y avait des survivants à l’extérieur, alors pourquoi ne pas en chercher. J’étais en manque de… nouvelle connaissance voyez-vous. Je m’ennuyais un peu à l’école. En fait, j’avais parfois l’impression de toujours voir les mêmes gens, ce qui était vrai quand même. Alors, je m’étais promené, j’avais ramassé de la nourriture et même trouvé des bandages et autres, mais… aucune fille. J’étais presque déçu là. En plus, à chaque fois que j’essayais d’avoir un peu d’intimité… c’était difficile puisque j’étais dans la même classe qu’Amélia et Ritchie. C’était chiant la vie, mais pas trop. Je les aimais trop pour leur en vouloir. J’avais fait très peu de route, mais avec la pluie et le vent, j’avais du mal à avancer à 15km/h, au moins… j’étais au sec. C’était surement la meilleure nouvelle de la journée. C’était quand même mieux ce matin. D’accord, il faisait dégeulasse et moi je me suis dit : « pourquoi pas ». Là, je regrettais, mais ce n’était pas si grave. La bêtise était fait… fallait assumer et revenir en vie. Le point positif était que la bagnole n’allait pas s’envoler. Moi oui, si j’en sortais. Je roulais tranquillement et je n’aurais surement rien remarqué si un rôdeur n’aurait pas passé directement devant moi, à la vitesse où j’allais, je ne pouvais pas vraiment lui passer sur le corps hein. Le rôdeur traversa comme si de rien était pour se rendre… pour passer au travers d’une clôture. Sérieusement, il y aurait des gens mal barré bientôt…

Attendez, c’était la clôture de l’école ça? En fait… c’était la clôture qui passait proche de la cafétéria. Qu’est-ce qu’un arbre faisait dessus? Merde, merde, merde. Je voyais des zombies passer par le trou, c’était mal ça. J’essayais de voir, mais rien à faire. Je me penchai derrière la banquette pour prendre du fil de fer et une corde de chanvre assez épaisse. J’étais con, vraiment. Au moins je le savais. J’attachai la corde de chanvre à ma taille, ajustai mon pistolet et prit mon bâton de baseball. J’étais prêt ou pas… Surement pas en fait. Je survis de la voiture et frappai dans la tête d’un rôdeur qui était trop près. J’attachai ensuite la corde de chanvre à ma voiture. Heureusement pour moi, j’avais encore sur le toit de ma voiture mon support à ski et planche de snowboard. J’étais déjà complètement mouillé. De la tête au pied. Rha, j’allais mourir d’une pneumonie, mais il y avait une putain de trou dans la clôture. Une fois le nœud fait. J’explosai un autre rôdeur. Il avait dû mal à avancer et moi aussi. C’était chiant les rôdeurs. Heureusement pour moi, Ritchie et Amélia n’était pas là. J’étais sauf pour le moment. Je m’approchais lentement de la clôture. J’entendis un bruit sur ma droite, le vent soufflait fort. Trop fort. J’eux juste assez le temps de me laisser tomber au sol qu’un rôdeur me passait par-dessus. Une femme, jeune, trop mince. Elle c’était envolée, une poubelle la suivant dans sa volée. Je voulais sérieusement mon lit là. Je me relevai lentement. C’était chiant. Vraiment chiant. J’allais finir par m’envoler aussi et finir en cerveau-lent. Au moins… j’étais attaché à ma bagnole. C’était rassurant. La clôture était près… mais pas assez à mon goût. Je devais mis rendre pour boucher se saleté de trou.

_________________

Emerick Black
« Toi, tu ne comprends jamais rien. Le seul plaisir qui reste. C’est les femmes et le vin» ©️ Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Serena Donnelly
I'm A Lonesome Wolf

Feat : Vanessa Hudgens
Messages : 618
Date d'inscription : 02/02/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Jauge de Faim:
100/100  (100/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: [EVENT] Il pleut des arbres.    Mer 19 Mar - 12:27





Serena et les autres


[Event] Il pleut des arbres, 13 septembre



D’accord, j’étais littéralement en train de faire du kayak parmi les marcheurs. Non, à ce point si, c’étaient des croqueurs. Ils voulaient vraiment me bouffer. Ce n’était pas très gentil. J’avais mon javelot et j’en tuais le plus possible dès que je le pouvais. J’étais complètement trempé et je continuais de me battre. J’avais sorti une blague à Jackson et il en rajouta, ce qui me fit sourire.

« Ok. Je vais essayer. »

Je massacrais des zombies et vue du coin de l’œil qu’il plaçait des tables. Je me sentais déjà mieux. J’allais peut-être m’en sortir. Je sentais des ongles griffer mes bottes. C’était très, mais très désagréable. Je détestais ça, mais même si j’essayais de remonter mes jambes, j’avais peur de perdre l’équilibre et de tomber parmi les zombies. Alors je commençai à presser Jackson. Sa réaction me fit rire avant de planter mon javelot dans l’œil d’une femme morte. Il y tenait à sa cafétéria quand même. C’était bien la vie, j’aimais la tournure que prenait les choses. Je plantai encore quelques zombies. Mon plan, c’était de tuer ceux qui étaient sur le point de passer pour ne pas submerger les survivants. C’est là que je vis un truc bizarre. J’étais de haut, donc je voyais bien quand même. Alors je vis un truc bizarre. Il y avait un mec dans la tempête qui jouait après la clôture. Fallait être fou pour être dehors avec les zombies et la tempête. Il allait peut-être même s’envoler. Qui était assez fou…

« Jackson… y a un mec sous la pluie qui joue après la clôture… C’est un survivant d’ici tu penses? »

Oui, bon fallait quand même se concentrer hein. Parce qu’un croqueur venait de me saisir à la cheville. Ce n’était pas bon du tout ça. Il tira….

« Eh merde »

Je glissai un peu avant de me retenir avec ma main de libre. J’avais mon javelot à une main. La gravité serait de mon côté non? Alors, je plantai mon javelot dans l’œil du zombie un peu trop grand à mon goût. Le javelot ne planta pas si bien, mais quand même. Juste à le bouger un peu, faire un mouvement rotatif et j’entendis un craquement sonore. Heureusement, parce que mon pied était dans sa bouche. Je lui donnai un coup de pied bien mérité et je relevai la jambe. Me remontant un peu sur ma branche. Pourquoi ils devenaient plus grands? Eh merde… ils pilaient sur les cadavres les uns des autres. Joie. La pluie commençait vraiment à tout rendre glissant, j’allais avoir des bleus sur les cuisses à force de me tenir à cet arbre. Au moins, je n’étais pas encore morte! Un exploit.

© Daph

_________________




On m'a offert une roses ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Marabella Pierce
I'm Still in School

Feat : Amanda Seyfried
Messages : 93
Date d'inscription : 15/02/2014
Age : 24

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
5/100  (5/100)
Jauge de Faim:
10/100  (10/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: [EVENT] Il pleut des arbres.    Ven 21 Mar - 7:36




Marabella & les survivant de Franklin


Il pleut des arbres
13 Septembre 2011


Marabella se trouvait toujours là, au beau milieu de la cafétéria du Lycée Franklin, le même Lycée ou elle, Nick et son fiancé avait tous les trois étudié il y a deux ou trois de cela, elle ne savait même plus. Le même Lycée ou elle, son jumeau et son amoureux avait trouvé refuge depuis le début de cette foutu épidémie ! Ce même Lycée ou tous les survivants c'étaient donné corps et âmes pour le nettoyer, le rendre à la fois potable et vivable pour chacun d'entre eux. Et ce même Lycée qui abritait une "charmante" cafétéria ou était stocké tout le nourriture récolté durant les raides en villes par chaque survivant. Et là, par un orage un peu trop capricieux ils risquait tout perdre ! Et cela pour Marabella, tout comme pour les autres c'était inconcevable ! Ils ne pouvaient se permettre de perdre cet endroit et toute la nourriture qu'il abritait !

* Eh merde ! Pensais vulgairement la blondinette qu'elle était.

Elle regarda un bref instant autour d'elle, essayant de trouver une solution tout en se débarrassant du rôdeur qui foncé droit sur elle. Elle lui planta son katana en plein dans le crâne juste avant qu'il n'arrive on peu trop dangereusement de sa personne. Puis couru en direction du trou béant qu'avant fait l'arbre en se crachant dessus. En arrivant elle entendit le jeune et belle Serena hurler à Jackson de déplacer les tables vers le trou pour faire barrage. Elle trouva que l'idée était plutôt bonne, même si se futile barrage ne tiendrait pas très longtemps avec tous les rôdeurs qui se trouvait là. Mais il fallait tout de même essayer, car pour Mara, c'était toujours mieux que rien. Sans qu'en faisait cela, une idée plus viendrais peut être.

Elle entreprit donc de déplacer ses fichus tables pour bouffer se p***** de trou dans le mur qui avait fait une brèche suffisamment grande pour laisser entrer plusieurs rôdeur à la fois. C'était vraiment n'importe quoi, Marabella avait l'impression de nager en plein cauchemar ! Mais tout à coup, en arrivant près de la brèche, son regard fut attiré par un jeune homme qui se trouvait à l'extérieur de l'école, non loin de la clôture de la cafétéria. Elle plissa une seconde les yeux et reconnue aussitôt Emerick ! Emerick et Mara, se connaissait depuis un moment déjà, avant même Zombiland et elle le considérait un peu comme son petit frère. Elle devait l'aider à entrer, il ne devait pas rester à l'extérieur ou il aller se faire emporter par le vent qui souffler bien trop fort ou alors il allait finir par se faire bouffer ! Et aucune des deux options n'étaient envisageable pour la blondinette !

Elle lâcha dont la table qu'elle était entrain de poussa jusque la brèche et se mit à courir en direction du dehors. Elle ne manqua pas de décapiter un zombie au passage et d'en éventrer un second. Puis, juste avant de se retrouver dehors, elle donna un violant coup de pied dans le ventre d'un mordeur qui se trouvait la et asséna un violent coup de poing à celui qui arrivé derrière.

"Aieeeeeuuhh !!" S'écria soudainement une voix familière.

Mince elle venait de mettre, par erreur, un poing à la tendre Serena ! Oup's sa allé barber une fois tout cela terminer ! Mais elle n'avait pas vraiment le temps d'y songer, elle s'excusa rapidement de sa maladresse et fila au plus vite aider son petit frère de cœur, Emerick.
© Daph



_________________
La mort n'est qu'un autre chemin qu'il nous faudra un jour tous prendre...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Memento Mori
Admin

Messages : 139
Date d'inscription : 04/10/2013

MessageSujet: Re: [EVENT] Il pleut des arbres.    Ven 21 Mar - 22:43

Mission réussie pour Miss Pierce.

Sa mission était de frapper quelqu'un accidentellement. Elle gagne donc 40 points RP.

Attention jeunes gens... vous savez ce qu'il y a à l'intérieur et surtout, ce qui rentre, mais vous ne savez pas ce qu'il y a à l'extérieur... d'ailleurs Miss Pierce, vous vous faites poursuivre par certains zombies qui étaient bloqués par votre barrage de fortune. Quant aux autres... bien que les zombies présents dans la cafétéria sont encore nombreux, seulement quelques-uns réussissent encore à passer. Point positif, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://memento-mori-rpg.forumactif.com

avatar

Jackson Highmore
I'm Still in School

Feat : Ryan Kwanten
Messages : 175
Date d'inscription : 01/12/2013

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
90/100  (90/100)
Jauge de Faim:
90/100  (90/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: [EVENT] Il pleut des arbres.    Sam 22 Mar - 6:17




Les gens du Lycée


Il pleut des arbres.
13 Septembre


Je continuais à déplacer les tables, unes à unes. Au moins l’avantage, c’était que les zombies s’entassaient à l’entrée et arrivaient de moins en moins à passer dans la cafétéria. Fallait dire que Serena était douée pour les tuer, avec son javelot. Rien qu’à nous deux, on faisait une équipe de malade, du coup ! Puis, Marabella commença à s’exciter un peu et à m’imiter. En même temps, elle avait l’excuse de la mort de Greg : ce n’était pas tous les jours qu’on voyait un de ses coéquipiers se faire tuer –surtout de cette manière– et c’était donc… très choquant. Ouais, même énormément choquant. Et on avait tous réagi d’une manière différente : Rebecca était partie, je m’étais emporté, Mara était statufiée et… bah Serena était fidèle à elle-même, en fait. C’était peut-être la seule qui avait été le moins choquée par la situation.
Bref, je continuais mon boulot. Marabella elle, avait du mal à porter une seule table. Elle était bien plus fine et moins musclée que moi, aussi. La pauvre. Soudain, Serena me héla : elle avait vu un type dehors, près de la clôture et me demandait si je pensais s’il s’agissait d’un survivant. Déposant une nouvelle table –et plantant mon couteau dans deux zombies– je me redressai totalement pour regarder au loin, dehors. La pluie giflait mon visage carré, mais avec la pénombre, j’avais du mal à vérifier. Je plissai les yeux pour mieux voir. Cette silhouette me disait bien quelque chose… genre… roh. Dans un soupire, je jurai :

« Putain, c’est Emerick. Il est con ou quoi ?! »

Il avait beau me traiter d’imbécile tout le temps, il n’en était pas moins un aussi. Même un véritable con. Moi, j’étais drôle, intelligent, et pour amuser la galerie, je faisais semblant d’être idiot. Mais lui, il l’était vraiment !! Maintenant, j’étais tiraillé : soit je continuais à reboucher ce trou à la con, soit j’allais l’aider. Malheureusement, on ne voyait pas grand-chose dehors. Juste des ombres. Du coup, il pouvait encore y avoir blindé de zombies à l’extérieur, qu’on ne le savait même pas ! Et puis, l’idée que s’il se faisait bouffer, j’aurais la paix, me traversa l’esprit. C’était méchant. Même Emerick ne méritait pas une chose pareille. Je m’en voulus et décidai d’y aller. Ouais, j’allais sauver l’abruti. P’t’être qu’il allait enfin mieux me considérer, du coup. Cependant, alors que j’allais faire le premier pas vers notre barrage de fortune, je relevai brusquement la tête vers Serena, qui venait de pousser un hurlement. Je fus soulagé de voir qu’il ne s’agissait que de Mara qui l’avait heurtée sans le faire exprès. Ou un truc dans le style. Et contre toute attente, elle se jeta vers notre barrage de merde, l’enjamba et partit dans l’obscurité de la tempête. J’écarquillai les yeux, ébahi.

« Mais… mais en fait ils ont perdus des neurones dans ce groupe, pendant mon absence ? »

Je parlais évidemment à Serena –qui en plus avait manqué de se casser la gueule. Et j’étais totalement sérieux ! Ils avaient fait quoi de leurs neurones, pendant les quelques jours que j’étais parti ? Je ne savais pas trop s’il fallait que je coure après Marabella. En même temps, elle s’était surement fait pourchasser par quelques zombies. Quant à moi, j’en tuai encore quelques-uns, qui s’entassaient devant notre barrage. Bon ok, il n’y en avait plus tellement. Mais peut-être que dehors… nan, je ne sortais pas sans lampe de poche. J’étais pas suicidaire, fallait pas déconner !





© Daph


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Emerick Black
I'm Still in School

Feat : Ian Somerhalder
Messages : 40
Date d'inscription : 16/03/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Jauge de Faim:
100/100  (100/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: [EVENT] Il pleut des arbres.    Mar 25 Mar - 6:03

Je n’y pouvais rien, j’étais une tête de mule. Je voulais boucher ce putain de trou, j’allais le faire. Je ne voulais rien d’autre que de boucher ce trou. La survie de tellement de gens en dépendait. Je ne pouvais pas laisser sa comme ça. J’espérais juste qu’il n’y avait pas de blessé à l’intérieur, je ne savais pas qui était où, qui était bien ou pas. Ça me tuait. J’espérais juste que tout le monde soit bien et que personne ne se soit fait écrasé par se stupide arbre. C’est là que je vis Mara tenter de sortir de l’école. Je ne savais pas si elle m’avait parlé. Le vent avait bouffé ses paroles, mais… je ne voulais pas qu’elle sorte. Elle allait se faire tuer ou se faire enfermer dans la cours Je ne savais pas combien de zombie se trouvait à l’intérieur alors… juste non.

« Reste à l’intérieur Mara, ça va te tuer. »

Je n’allais quand même pas l’enfermer de l’autre côté de la clôture avec les rôdeurs. Moi, je n’avais pas l’intention d’entrer, de fermer la clôture et de laisser ma voiture de l’autre côté. Mon but était de descendre de la voiture, de fermer le trou avec le fil de fer et de retourner dans ma voiture. Faire le tour pour passer par la porte d’entrée et de me stationner à ma place. Rien de moins. Si je devais sauver Mara en prime, on allait se faire tuer tous les deux. D’ici, je voyais les rôdeurs qui c’étaient déjà aventurer dans l’intérieur de la cours. L’arbre en tombant avait surement fait pas mal de bruit, parce que plusieurs étaient entrée. Maintenant, c’était plus calme, mais… on n’allait pas prendre la chance de laisser un trou dans un stupide mur. J’étais trempé, mais j’étais en vie. J’étais arrivé enfin à la clôture et je commençais à faire passer le fil de fer entre les mailles de  la clôture et l’arbre. Quand je le fis, je sursautai comme un con parce qu’une morte avait passé la tête pour me bouffer. J’avais planté mon couteau dans sa tête, par réflexe. C’était des réflexes assez mal quand même. Ça aurait pu être un vivant qui fait coucou que je lui aurais planté quand même. Je devrais quand même vérifier avant de frapper. Un jour-là. Je réussis à refermer un peu le premier côté avec mon fil de fer, j’envoyai à Mara :

« Ça va bien aller Mara, je m’en sors bien. Je vais faire le tour ensuite. »

Je commençai à fermer l’autre côté de l’arbre quand un zombie m’agrippa, le coup de coude partit tout seul, je plantai ensuite mon couteau dans la tête d’un homme avant de percuter l’arbre sous le souffle du vent. Ça m’avait littéralement coupé le souffle. J’allais le sentir demain. Je continuai de regarder les filles. Celle sur le tronc et Mara. J’enfilai le fil de fer le plus solidement possible dans le cas présent avant de l’attacher. C’était un peu… temporaire, mais les zombies ne rentreraient pas.

« Mara je fais le tour, attend moi à l’intérieur. »

Vrai, c’était le mieux à faire. J’allais faire le tour, je retournai vers la voiture. En m’approchant j’évitai de justesse un… débris non-identifiés qu’il avait presque percuté moi, mais aussi ma voiture. Dès que j’entrai, le calme de la voiture… c’était magique. Il avait arrêté de me mouiller dessus et j’entendais la tempête, mais de l’autre côté de la vitre. Je soufflai un peu, juste un peu. J’avais fermé les yeux pour calmer mes tremblements, quand une morte plaqua son visage dans la fenêtre côté conducteur. Mon cœur avait arrêté de battre. Je démarrai ma voiture pour quitter cet enfer. La route se fit lentement, mais surement. Je du ressortir de ma voiture pour ouvrir et fermer la grille, mais… c’était viable. Le bruit avait surement attiré les zombies plus loin ou… ils s’étaient envolés… les deux étaient plausibles. Une fois rentré dans l’école, j’étais trempé, mais en vie. J’avançais d’un pas déterminé vers la cafétéria. Je voulais savoir ce qui c’était passé, c’était une priorité maintenant.

_________________

Emerick Black
« Toi, tu ne comprends jamais rien. Le seul plaisir qui reste. C’est les femmes et le vin» ©️ Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Serena Donnelly
I'm A Lonesome Wolf

Feat : Vanessa Hudgens
Messages : 618
Date d'inscription : 02/02/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Jauge de Faim:
100/100  (100/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: [EVENT] Il pleut des arbres.    Mar 25 Mar - 6:31





Serena et les autres


[Event] Il pleut des arbres, 13 septembre



Sérieusement, je me fichais royalement des autres, mais s’ils voulaient se tuer pour des conneries… je n’allais pas faire pareil. Il y avait un mec au fond de la cours qui bouchait le trou, ce qui était une bonne chose. Ensuite, Mara tenta d’aller le rejoindre, ça c’était con et elle avait failli me tuer en me frappant. J’allais me venger pour ça. Comment… aucune idée, mais j’allais le faire. Ça serait surement plus facile que je le pensais… on n’avait qu’à l’enfermé de l’autre côté avec les marcheurs. Je continuais de frapper mes marcheurs, mais pas ceux du côté de Mara. Elle s’arrangeait la blondinette, non mais. Emerick lui lança des trucs du genre de rentrer. Parce que oui, j’avais appris que c’était Emerick.

Sérieusement là Dieu, fallait avoir une discussion toi et moi parce que quand tu devais sauver les gens et leur offrir pitié et miséricorde… on avait droit à des guerres mondiales… maintenant que Dieu c’était mis en mode nettoyage du disque dur… il laissait des trucs comme Emerick vivre… C’était comme acheter un nouvel ordinateur et demander au magasin d’installer un virus d’avance… ce n’était pas effectif, alors maintenant Dieu… on va te laisser une chance de te rattraper… bouffe-le non mais! Aller, je te regarde.

Elle envoya un regard vers Emerick et… il avait terminé de refermer la clôture… Dieu… t’es un con, sérieusement là. Faut être con. D’accord, on allait devoir se fier à quelqu’un d’autre pour faire le travail. Ah, vous vous demandiez si je lui en voulais encore… eum… OUI. C’est un con, il n’y peut surement rien, mais je n’allais pas le dorloter non plus.

-Mara, tu choisis, tu rentres ou on t’enferme dehors. On en fini maintenant avec ce stupide trou!

Oui j’en avait marre. J’étais trempé, j’avais froid et un stupide marcheur allait abimer ma botte avec ses ongles! Non mais, je l’aimais ma botte moi. Je lui plantai mon javelot dans l’œil. J’aurais pu faire un meurtre, mais… il y avait des zombies à taper. C’était génial pour faire de la projection. C’était magnifique. Il avait tous plus ou moins la tête d’Emerick avec un peu d’effort.

-Jackson fait rentrer Mara et bouche le trou, moi je démissionne si ça continue.

J’avais mal partout, surtout aux bras et au coccyx, essayez d’être à cheval sur un arbre aussi longtemps que moi pour le plaisir hein. Juste voir si je me plaignais pour rien. Je pouvais très bien me lever et partir, pas mon problème, j’étais déjà tremper jusqu’aux os.

© Daph

_________________




On m'a offert une roses ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Jackson Highmore
I'm Still in School

Feat : Ryan Kwanten
Messages : 175
Date d'inscription : 01/12/2013

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
90/100  (90/100)
Jauge de Faim:
90/100  (90/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: [EVENT] Il pleut des arbres.    Ven 28 Mar - 10:43




Les gens du Lycée


Il pleut des arbres.
13 Septembre


Bon, y avait un autre problème : Mara s’était barrée dehors. M’enfin, ils avaient perdus leurs neurones ou quoi dans ce groupe ?! J’étais complètement blasé. Soudain, la voix d’Emerick se fit entendre de dehors : il ordonnait à Marabella de rentrer, et vite. Ouais, sauf que les zombies s’entassaient sur le trou et que donc, il était quasi impossible de s’y engouffrer à nouveau. Ça révélait d’ailleurs presque du miracle qu’elle ait réussi à sortir sans se faire bouffer par un zombie. La voix d’Emerick continuait à se faire entendre à travers le vent. Mais moi, j’étais plus occupé avec ce qu’il se passait dans la cafétéria.
Je repris une nouvelle table, que je posai contre les autres. Bientôt, ce fichu trou serait complètement bouché. Soudain, Serena se mit à gueuler, posant un ultimatum à notre compagne : soit elle rentrait et on bouchait le trou, soit elle restait dehors et on bouchait le trou. Mais elle avait intérêt à se grouiller. Ouais ça c’était bien dit !! Je lançai un regard à Mara tout en tuant quelques zombies, toujours agglutinés devant la nouvelle entrée de fortune de la cafétéria. L’avantage, c’était que rien que Serena et moi, on arrivait à se débarrasser d’eux. De plus, avec Emerick qui avait rebouché le trou dans la clôture –pour une fois qu’il faisait quelque chose de bien !– beh il y en avait de moins en moins. Bon, ça puait la mort, mais ça, c’était toujours réparable.

Alors que je continuais mon petit biseness, Serena me demanda de faire rentrer Mara car si ça continuait comme ça, elle demandait à démissionner. Je me tournai vers elle tandis que je plantais mon couteau dans un nouveau zombie :

« Moi aussi j’veux démissionner, tu crois quoi ?! J’vais finir par donner ma lettre de démission si ça continue ! »

Et j’étais sérieux ! Bon j’en avais marre, c’était vrai, mais je m’étais déjà barré une fois du lycée, et l’expérience que j’avais vécue à l’extérieur m’avait suffi. Donc, j’étais pas prêt à repartir de sitôt. Bref, je regardai dehors, l’ai dépité. J’allais vraiment devoir faire rentrer Mara, sinon Serena allait tout lâcher. Je la connaissais pas depuis bien longtemps, mais j’avais bien capté que quand les choses allaient pas dans le sens qu’elle voulait, elle s’énervait rapidement. Puis j’avais pas envie d’avoir encore un peu plus Emerick sur le dos. Il était déjà assez lourd comme ça pour en rajouter une couche. Je soupirai et pris d’un élan de rapidité, me mis à tuer d’autres créatures. Quand il en resta… euh bah moins, je me mis à héler à mon tour Marabella :

« Mara ! Bouge ton cul et ramène-toi ! Tu peux passer sans danger ! »

Avec les nuages, je pouvais à peine la voir. Mais je la voyais déjà mieux qu’Emerick. Tain celui-là… s’il se faisait bouffer, je pourrais même pas intervenir. En fait, s’il ne criait même pas, on saurait même pas. On retrouverait juste sa carcasse le lendemain. Pas drôle comme mort : même lui ne méritait pas ça. Quoique. Naaan.





© Daph


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Serena Donnelly
I'm A Lonesome Wolf

Feat : Vanessa Hudgens
Messages : 618
Date d'inscription : 02/02/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Jauge de Faim:
100/100  (100/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: [EVENT] Il pleut des arbres.    Ven 4 Avr - 17:33





Serena et les autres


[Event] Il pleut des arbres, 13 septembre



Bon je lui avais dit que je voulais démissionner et surprise… il voulait lui aussi démissionné.

« Je te rappelle que c’est TA cafétéria et TA bouffe hein. Moi je serai plus la demain. C’est par pur bonté d’âme que je t’aime.»

Je plantai mon javelot directement dans l’œil d’un des marcheurs pour bien souligner mon point. La pluie était toujours aussi torrentielle et j’avais tellement froid, c’était horrible. Je fermais mes mains tellement fort sur mon javelot pour ne pas l’échapper que je voyais mes jointures complètement blanches. Je remontai un peu sur ma stupide branche pour replantai mon javelot encore et encore dans des yeux déférents. Parfois je visais à coté, mais rien de bien mal. Je manquais quand même de précision à cause du froid. J’ai vu la silhouette… d’Emerick partir. Tant mieux. Plus il était loin, mieux je me sentais. Mara rentra finalement parce que Jackson la forçait pas mal. Une bonne chose. Il était près de l’arbre et ils refermèrent le trou. Je continuai de tuer le peu de zombie restant. Jackson en avait tué pas mal pour faire rentrer Mara. Une fois que les zombies c’étaient éloignés je tentai de me lever sur ma branche pour descendre… mauvaise idée. Mes jambes avaient décidé de ne pas supporter mon poids adéquatement et je chutai. Je senti la branche arrêtai ma chute, aidé de mon estomac. J’eus le souffle complètement coupé. Je me rattrapai et atterrit sur mes pieds devant Jackson… je pris une grande bouffé d’air, trop grande et j’eus un réflexe de régurgitation. La bile de mon estomac quasi vide et le sang se mêlait dans ma bouche, c’était horrible. Heureusement pour Jackson, je n’avais presque rien à expulser, mais je tachai quand même ses souliers. Un peu. Sang et bile, merveilleux mélange. Je me redressai lentement. Passant une main sur ma lèvre inférieure fendue et ensuite, je passai les deux mains sur mes côtes, m’étirant pour m’assurer de n’avoir rien brisé ou fêler. Je détestais être blessé, encore plus aux côtes. C’était chiant et sa perçait des poumons.

Je m’essuyai un peu la lèvre. Le sang ne coulait plus beaucoup, j’utilisai ma manche pour arrêter le sang pour de bon. Je resserrai mon bras sous ma poitrine pour… arrêter mes tremblements. J’étais à l’intérieur, il ne me pleuvait pas dessus, mais… j’étais gelé.

« On s’en est bien tiré non? »

Je souriais à Jackson, je n’avais pas vraiment le choix… il était droit devant moi. En prime, ils s’en étaient tiré tous les deux, les autres aussi en fait… elle se retourna vers les autres. Il y avait Mara, John aussi. Il y avait un mec mort que je ne connaissais pas et Becca qui était partie. Maintenant… fallait se réchauffer, fallait manger aussi… parce que j’allais m’auto-digérer. Je marchai vers mes sacs que j’avais largués pas très loin de l’arbre pour me prendre une gorgée d’eau. Je n’aimais pas tant le goût métallique persistant. Le point positif… je ne m’étais pas cassée une dent.

© Daph

_________________




On m'a offert une roses ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Memento Mori
Admin

Messages : 139
Date d'inscription : 04/10/2013

MessageSujet: Re: [EVENT] Il pleut des arbres.    Dim 6 Avr - 1:03

Mission réussie pour Miss Donnelly. Elle devait... vomir aux pieds de quelqu'un et gagne donc 40 points RP.

C'est à vous euh... N'importe qui, en fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://memento-mori-rpg.forumactif.com



Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [EVENT] Il pleut des arbres.    

Revenir en haut Aller en bas
 

[EVENT] Il pleut des arbres.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Faire des arbres?
» event coupe du monde la semaine prochaine
» Arbres GW
» [TUTO] Comment faire des arbres
» [Tori] - Event - A l'Abri des Masques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Memento Mori :: Franklin High School :: Cafétéria-