Memento Mori

Dans un monde envahi par les zombies, arriverez-vous à survivre ? Choisissez votre camp, choisissez votre survie... ou votre mort.
 

Partagez | .
 

 Tiens, une revenante ! [Serena]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Rebecca Swan
I'm Still in School

Feat : Katie Leclerc
Messages : 143
Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 88
Localisation : Atlanta's High School

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
75/100  (75/100)
Jauge de Faim:
75/100  (75/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Tiens, une revenante ! [Serena]   Ven 7 Fév - 13:53


Tiens, une revenante !

12 Septembre 2011
Serena & Rebecca

La pluie avait cessé de tomber aux alentours de seize heures et Rebecca avait pu se rendre chez Logan après avoir dit au revoir aux deux jeunes femmes qu'elle avait rencontré dans le supermarché. Chargée de friandises et de son jeu de cartes, elle avait passé la fin de la journée avec le jeune homme. Ils s'étaient goinfrés en jouant et plaisantant, comme deux gamins, parfaitement insouciant de la menace qui courait au dehors. La jeune fille appréciait particulièrement ces moments de détente car ils étaient les seuls où elle avait l'impression que le monde était toujours le même. Auprès de Logan, les zombies ne rôdaient plus dans les rues, prêt à dévorer le premier venu et la vie reprenait son cours normal, doux et léger, comme il l'avait toujours été pour elle.

Malheureusement, ces moments n'étaient pas éternels et, bien trop tôt à son goût, la rousse devait reprendre le chemin du lycée. En général, elle rentrait seul, peu avant que la nuit ne tombe tout à fait et retournait se cacher dans la bibliothèque ou ailleurs pour terminer le roman qu'elle avait commencé le matin ou la veille. Ce chemin du retour en solitaire était le moment le plus difficile pour elle, car il lui laissait tout le temps et le vide nécessaire pour réfléchir. Et elle pensait à ce qu'était devenu son monde, ainsi que sa vie. A Logan et aux sentiments qu'elle avait vu naître pour lui, sans espoir de réciprocité. Cela la rendait profondément triste et c'était d'une humeur bien maussade qu'elle arrivait jusqu'à son camp, préférant tourner le dos à tout le monde pour s'échapper vers un monde meilleur au travers de ses livres.

Mais ce soir-là, Logan avait envi de se dégourdir les jambes et il avait proposé de la raccompagner. Plus qu'heureuse, Rebecca avait accepté et c'était donc côte à côte que les deux amis avaient pris la route. Hélas, elle était bien trop courte et il ne leur fallut pas plus de vingt minutes, en comptant les arrêts pour éviter les rôdeurs, pour arriver jusqu'à l'immense grille du lycée. Ces grilles qu'elle voyait comme celles d'une prison dans laquelle elle serait bientôt de nouveau enfermée. Ils s'arrêtèrent quelques mètres avant, afin que personne ne puisse apercevoir le jeune homme qui voulait à tout prix éviter les questions des autres survivants et l'inévitable méfiance dont ils auraient fait preuve en le voyant si proche d'une fille si jeune. Sans compter les regards désapprobateurs de ceux qui reconnaîtraient en lui l'ancien SDF du quartier.

Au moment de lui dire au revoir, le jeune homme se pencha sur Becca et la serra brièvement dans ses bras. C'était la première fois qu'il avait ce genre de geste envers elle et la jeune fille resta un moment interdite avant de parvenir à bouger de nouveau et s'éloigner à contre cœur. Elle avança pourtant sans se retourner, presque trop vite pour paraître naturelle et ne s'arrêta que quand elle fut à l'abri entre les murs du lycée. Ce geste l'avait profondément troublée, bien qu'elle ne savait pas comment l’interpréter. Elle s'adossa contre le mur d'enceinte et ferma les yeux. Serait-il possible qu'il ne soit pas si insensible qu'il le laissait paraître ? Elle n'osait y croire mais au fond, l'espoir était déjà né et il ne s'en irait pas de si tôt.

Elle rouvrit les yeux quelques secondes plus tard et les posa sur les alentours. Quelques réfugiés se promenaient dans la cours. Parmi eux, un visage familier sauta aux yeux de la jeune femme. Un peu plus loin, elle reconnut une ancienne camarade de classe qu'elle n'avait plus revu depuis des lustres : Serena Donnelly. Rebecca fronça les sourcils, surprise de voir sa camarade ici. A l'époque où le lycée n'était qu'un lieu d'étude, Serena et elle avaient l'habitude de faire équipe pour les différents projets de classe qui étaient donnés. Elles n'étaient pas tout à fait amies, mais une certaine sympathie était née entre elles et Serena était vraiment intéressante.

Rebecca hésita, elle ne l'avait pas vu depuis longtemps et pas parlé depuis plus encore. Mais en même temps, elle avait bien envi d'aller lui dire un mot, au moins pour la saluer et savoir si elle comptait rester dans le coin quelques temps. Cela aurait fait au moins une présence agréable, car depuis que Jackson était parti, il n'y avait plus vraiment de gens sympas avec elle ici. Si elle comptait s'en faire une alliée, autant se montrer amicale tout de suite. Un peu plus légère et euphorique suite au geste de Logan, la jeune fille s'avança d'un pas presque dansant vers son ancienne camarade de classe. Elle posa une main sur son épaule pour attirer son attention et s'exclama :

« Serena ! C'est bien toi ? Qu'est-ce que tu fais ici ? »

Ce n'était pas dans ses habitudes de se montrer si enjouée mais pour l'heure, elle se sentait invincible et plus vivante que jamais.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Serena Donnelly
I'm A Lonesome Wolf

Feat : Vanessa Hudgens
Messages : 618
Date d'inscription : 02/02/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Jauge de Faim:
100/100  (100/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Tiens, une revenante ! [Serena]   Ven 7 Fév - 17:21





Serena et Rebecca


Tiens, une revenante!, 12 septembre


Ma rencontre avec Daryl m’avait particulièrement ébranlé, mais sérieusement qui pouvait m’en vouloir. Je savais maintenant que j’avais un père, ensuite je savais qu’il était mort. Ensuite, j’apprenais qu’il avait un frère… donc moi j’avais un oncle? C’était vraiment bizarre. J’avais continué ma route en me disant que je retournerais le voir un jour, mais pas tout de suite. J’avais besoin de temps pour supporter le choc. Je ne savais même pas encore si j’avais envie de le revoir. Est-ce que j’avais vraiment envie de m’attacher à quelqu’un sachant qu’il allait se faire bouffer un jour ou l’autre? Est-ce que je voulais une… une… une famille?
Je voulais vraiment oublier, alors j’ai commencé à courir. Courir pour oublier. C’était mon dada. J’étais bonne dans cela. J’aimais cela. C’était un soulagement. C’est au bout de peut-être un kilomètre à faible débit que je les entendis. Des marcheurs, beaucoup de marcheurs. J’eus à peine de temps de freiner et de me cacher sur le bord de la route. Il y en avait beaucoup trop pour moi. Je n’étais pas une pro du dégommage de marcheurs. Je continuai donc sur une route secondaire. C’était fou comment c’était long maintenant se déplacer. Une histoire de 15 minutes en bus prenait maintenant près d’une journée en détour, mais bon, je devrais peut-être commencé à conduire. Ce n’était pas dans mes réflexes, je n’avais jamais eu mon permis, mais comme disait Jack… il n’y avait plus de loi non?  C’était quand même con que je sache voler des voitures, mais pas les conduire. J’avais déjà volé une voiture à New York. Je l’avais déverrouillé, démarré et j’étais partie. C’était une façon de me prouver que j’étais comme mon père, une voleuse.
Malgré tous les détours, j’avais finalement réussit à arriver dans un quartier que je reconnaissais. Le quartier de l’école. En silence, j’avais évité tous les petits groupes de marcheurs avant d’arriver à la grille qui empêchait les jeunes de s’échapper entre les cours.  Il y avait des gens, des vivants, mais j’essayais de passer inaperçu. Je n’avais jamais aimé me mêler aux autres et je ne savais pas vraiment comment les autres réagiraient. Je connaissais quelques visages, mais très peu. Je n’avais pas d’ami ou presque. Je senti finalement une main sur mon épaule. Je venais de me faire prendre? Je me retournai pour voir… Rebecca. Surement la seule fille avec qui je parlais dans cette école. Sincèrement, j’étais ravie. Je ne pus m’empêcher de sourire.

« Serena ! C'est bien toi ? Qu'est-ce que tu fais ici ? »

« Salut, j’étais venue récupérer certains trucs. Je n’aurais pas cru qu’il y ait autant de … vivant ici. »

C’est quand même vrai, surtout que… c’était des jeunes. J’étais sûr que les jeunes et les vieux mourraient en premier. Il y avait quand même des gens. Je fis sur de la regarder avant de lui parler. J’avais pris l’habitude, elle était sourde, mais sérieusement, ça ne me dérangeait pas. Elle était vraiment géniale comme fille, elle m’avait même apprit des signes pour parler avec elle à distance et j’avais bien révisé avec le temps. D’accord, je n’étais pas génial, parfois je me trompais complètement de mots, mais on avait appris à s’entraider comme ça un peu, à distance. Comme dit plus haut, c’était dans les seules personnes que j’appréciais.

« Tu viens avec moi, je dois passer à mon casier et ensuite dans le gymnase. »

Je lui fis un petit sourire. J’étais une fille débrouillarde et complètement saine d’esprit. Si je voulais aller au gym, j’avais mes raisons.

« L’école est sécuritaire ou on risque de tomber sur un marcheur? »

C’était quand même une bone questions. J’avais failli mourir une fois aujourd’hui, pas deux.


© Daph

_________________




On m'a offert une roses ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Rebecca Swan
I'm Still in School

Feat : Katie Leclerc
Messages : 143
Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 88
Localisation : Atlanta's High School

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
75/100  (75/100)
Jauge de Faim:
75/100  (75/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Tiens, une revenante ! [Serena]   Sam 8 Fév - 5:33


Tiens, une revenante !

12 Septembre 2011
Serena & Rebecca

Ce devait être la première fois depuis des semaines que Rebecca était d'aussi bonne humeur. Pour une fois, tout semblait lui sourire. Jackson était de retour au lycée, maintenant Serena et puis Logan... Il ne manquait plus qu'elle quitte ce lycée à son tour pour trouver un endroit meilleur et tout irait bien. Mais ce n'était pas encore d'actualité et pour l'instant, elle voulait seulement profiter de ce moment d'euphorie en redevenant la jeune fille pleine de vie qu'elle était avant que l'épidémie ne s'installe dans leur existence.

« Oui, il y a pas mal de monde et surtout des anciens du lycée mais certaines personnes qui n'y étaient pas ont trouvé refuge parmi nous aussi. Cela dit, ce n'est pas très bien organisé, on survit plus qu'autre chose. »

Après quoi, la brune lui proposa de l'accompagner pour récupérer les objets qu'elle était venue chercher ici. Elle suivit donc Serena jusqu'à son ancien casier. Les deux jeunes filles marchaient l'une à côté de l'autre et Rebecca regardait régulièrement dans la direction de sa compagne pour s'assurer qu'elle ne parlait pas. Comme ce n'était pas vraiment pratique pour la rousse d'avoir une véritable conversation dans ces conditions, elle préféra garder le silence le temps qu'elles étaient en déplacement. Ce ne fut qu'une fois devant le casier qu'elle osa reprendre la parole, laissant se déverser le flot de questions qu'elle se posait depuis le début.

« Est-ce que tu comptes rester longtemps parmi nous ? Et qu'est-ce que tu es venue récupérer ? »

Très franchement, elle l'espérait. Cela aurait été une bonne nouvelle et un vrai rayon de soleil dans la triste vie qu'elle avait au lycée. Cela lui aurait fait une amie de plus, quelqu'un avec qui tuer ces heures de solitude qu'elle passait ici. Mais il était clair que la jeune femme n'allait pas rester éternellement, comme elle l'avait dit, elle venait seulement récupérer quelques affaires. Cela ne l'empêchait pas de passer quelques jours au lycée mais ça sous-entendait très clairement qu'elle ne comptait pas rester trop longtemps.

La jeune fille observa sa comparse farfouiller dans son casier, se demandant bien ce qu'elle pouvait vouloir qu'elle avait laissé au lycée en partant. Il faut dire qu'au moment où l'épidémie était devenue la plus forte, la panique avait gagné à peu près tout le monde et personne ou presque n'avait pensé à prendre tout ce qui était vraiment utile. Les choses s'étaient faites dans l'urgence, le principal étant de se débrouiller avec ce qu'on avait sous la main. Pas le temps de revenir jusqu'au lycée pour récupérer un quelconque objet dans son casier.

Quand Serena eut terminé et récupérer ce mystérieux objet, les deux jeunes filles prirent la direction du gymnase, où se tenait le camp en lui-même. C'était là que la plupart des survivants dormaient. Partout dans l'immense salle, des sacs de couchage étaient installés à même le sol. Quelques survivants traînaient encore vers leur couchage mais la plupart étaient dehors ou cachés quelque part dans le lycée en train de vaquer à leurs occupations. Autour des sacs de couchage, chacun avait installé ses objets personnels, veillant toujours à ce qu'ils n'aient tout de même pas une grande valeur pour ne pas attirer l’œil d'une personne mal intentionnée. Rebecca observa son petit espace, un peu à l'écart vers les gradins. Son lit de fortune était fait, elle y passait quelques secondes tous les matins. Et au niveau de la tête, une pile de livres attendaient bien sagement qu'elle ne prenne le temps de les lire.

Les deux jeunes filles se dirigèrent directement vers la salle arrière où étaient rangés les différents instruments autrefois utilisés pendant les cours de sport. Est-ce que Serena comptait tuer des zombies avec un ballon de basket ? Cette idée était un peu stupide mais parvint quand même à arracher un petit rire à Rebecca et elle suivit sagement son amie, de plus en plus curieuse de savoir ce qu'elle comptait prendre dans ce lieu. A ses yeux, il n'y avait rien qui soit vraiment utile en cas d'attaque et pourtant c'était toujours ainsi qu'elle regardait les objets maintenant.

« Pour ce qui est de la sécurité, aucun rôdeur à l'horizon. On a fait les choses bien ! »


_________________


Dernière édition par Rebecca Swan le Sam 8 Fév - 6:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Serena Donnelly
I'm A Lonesome Wolf

Feat : Vanessa Hudgens
Messages : 618
Date d'inscription : 02/02/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Jauge de Faim:
100/100  (100/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Tiens, une revenante ! [Serena]   Sam 8 Fév - 6:36





Serena et Rebecca


Tiens, une revenante!, 12 septembre


« Oui, il y a pas mal de monde et surtout des anciens du lycée mais certaines personnes qui n'y étaient pas ont trouvé refuge parmi nous aussi. Cela dit, ce n'est pas très bien organisé, on survit plus qu'autre chose. »

Ça me faisait bizarre de savoir que dès le début de l’épidémie, des gens avaient été ensemble. Moi, j’avais été toute seule. Ce n’était pas plus mal, mais… est-ce que la vie de groupe était plus facile? Surement. Si Daryl n’était pas arriver… je serais morte. J’avais besoin de quelqu’un avec moi. C’était nul à dire, mais… oui. Être seul dans la réalité du moment était difficile.

« Est-ce que tu comptes rester longtemps parmi nous ? Et qu'est-ce que tu es venue récupérer ? »

Je l’a regardai. J’aimais parler avec Rebecca, prendre le temps avec elle. C’était quelque chose que j’aimais. Arrêter et la regarder, m’assurer qu’elle comprenne bien les mots. Ça donnait une deuxième profondeur d’après moi, parce que quand on parlait, on parlait rarement pour rien dire et si on le faisait, on prenait le temps de le faire.

« J’en sais rien, tu me connais moi et les gens… ça fait deux. J’ai quand même trouvé des survivants à l’aéroport. Dont un vieux, pas si vieux d’après lui, vraiment con, mais amusant. »

Je pris le temps de réfléchir à sa deuxième question. Sourire aux lèvres.

« Si je te disais que j’avais ça dans ma case au lycée, tu ne m’aurais pas parlé. Alors surprise. »

On ne parla pas en marchant. C’était compliqué de la regarder et de marcher et je vivais bien le silence. Je me souviens encore de ses filles idiotes en cours qui se plaignaient que quand elle parlait à Rebecca, elle ne répondait pas tout le temps et moi d’avoir envie de leur taper la tête sur le bureau jusqu’à ce qu’elles comprennent les trucs de base, elle ne t’entend pas, donc regarde là. C’est pas sorcier. En même temps, ne pas entendre les idiotes, moi aussi j’aimerais bien. Les gens étaient tellement… méchant parfois. Arrivé à mon casier, je commençai à chercher se pourquoi j’étais venue. Je l’ai trouvai rapidement.  Mes protèges poignets. C’était stupide comme ça, mais je me senti déjà mieux en les enfilant. Ils protégeaient les poignets, mais aussi les paumes. C’était utile pour le skate, le snowboard, le rollers et la pratique de boxe ou combat sur les énormes sac de sable beaucoup trop gros pour moi. Si j’avais envie de me défouler et de frapper fort… je me faisais mal, maintenant non. Je l’a regardai.

« Regarde »

Je tapai sur la paume pour montrer le métal.

« C’est pratique pour éviter de se faire mordre quand on se défend et en prime…sa fait plus mal quand tu frappes quelqu’un. Vivant, comme mort. »

Je rigolai un peu, j’avais déjà dit à Rebecca que j’avais eu des cours de « combat », j’avais été vague, mais en même temps. On s’en fichait de ce que je faisais de mes temps libre, mais on m’avait toujours dit qu’entre être humain, fallait échanger des informations sur sa vie contre celle de l’autre. En plus, j’adorais ses protèges poignet, il ne brimait pas mes mouvements et si je tombais, je ne me casserais pas un poignet.

«  Je me suis ramasser sans arme tout à l’heure contre des marcheurs. J’ai eu la peur de ma vie en me défendant. J’ai croisé quelqu’un qui m’a aidé, mais… j’aurai pas cette chance à chaque fois. »

J’étais franche avec elle. Surement la seule personne avec qui je parlais un peu donc, on allait en profiter avant de retourner dans ma solitude. On marcha jusqu’au gym. C’était là que je voulais trouver ce que je cherchais. J’espérais juste que personne n’y ait pensé avant moi. J’eus un petit temps d’arrêt en voyant tous les sacs de couchage. Il y en avait des gens qui dormaient ici. On entra dans la salle de rangement. J’étais déjà venue ici une fois. Un mec de l’équipe de football (pas celui qui se joue avec le ballon rond, mais bien l’ovale) qui pensait qu’avec un peu de solitude je me laisserais toucher. Il avait tort, je m’étais reculer un max, mais il avait continué d’avancer, résultat : J’ai fait exprès d’accrocher un truc pour que ça lui tombe dessus et j’avais vu un truc complètement con et dangereux. Maintenant, ce n’était plus con, mais toujours aussi dangereux. Je l’a regardai, sourire aux lèvres.

« J’ai assommé un mec de l’équipe de foot ici, de bon souvenir. Viens, on s’en sert plus en cours, donc c’est au fond. »

Je me retournai pour avancer et chercher ce que je voulais. Un vieux sac noir en tissus, très long et peu large. Je le retirai de son coin pour l’étaler sur le sol. Je l’ouvrit pour en montrer son contenu à Rebecca, en la regardant je lui dis simplement.

« C’est des javelots pour les olympiades, mais ils ont arrêté de s’en servir après qu’un imbécile en ait mit un dans l’œil de son ami. Sauf que moi, je veux celui-là, celui pour gamine pas très forte. »

Sourire aux lèvres je tirai sur un javelot beaucoup plus petit et beaucoup plus léger. C’était avec celui-là que les filles apprenaient à lancer au départ, parce que sinon… certaines arrivaient à ce les planter dans le pied avec leur force. C’était exactement comme dans mon souvenir. C’était long d’un peu plus d’un mètre, en forme de cure-dent pointu. Manquait juste de l’aiguiser un peu et sa ferait une excellente brochette à marcheurs qui ne coincerait pas. Je lui fis un sourire.

« Ma hache elle fait peur aux vivants, maintenant je vais avoir quelque chose de pratique contre les morts. J’ai pas assez de force avec ma hache, elle coince tout le temps, c’est pas pratique. »

Ça me faisait bizarre quand même de parler de meurtre ouvertement, bon d’accord ils étaient morts, mais quand même.

© Daph

_________________




On m'a offert une roses ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Rebecca Swan
I'm Still in School

Feat : Katie Leclerc
Messages : 143
Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 88
Localisation : Atlanta's High School

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
75/100  (75/100)
Jauge de Faim:
75/100  (75/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Tiens, une revenante ! [Serena]   Dim 9 Fév - 11:23


Tiens, une revenante !

12 Septembre 2011
Serena & Rebecca

Tandis qu'elle observait distraitement Serena enfiler ses protège-poignets, la jeune fille répondit à sa remarque.

« J'ai rencontré deux jeunes femmes qui vivaient à l'aéroport, cet après-midi. Elles étaient bien plus sympas que les gens ici, en tout cas. »

Elle regarda une seconde s'il y avait une réponse de la part de sa camarade et reporta son attention sur l'objet qu'elle était venue récupérer. C'est vrai que ça devait être pratique, comme truc. Les paumes des mains étaient recouvertes et les poignets bien à l'abri, comme ça aucune chance de se blesser et comme venait de le faire remarquer Serena, ça devait faire bien mal quand on donnait un coup en plein visage. En revanche, qu'elle envisage de frapper un vivant choqua un peu Rebecca. Elle savait que la méfiance était devenu le mot d'ordre et que certains poussaient le vice jusqu'à être un peu moins sympathique qu'avant mais... Il restait si peu de vivants, était-ce vraiment une bonne idée de les agresser ? Pourtant, elle pouvait très bien imaginer Serena en train de se battre, ça n'aurait pas été la première fois.

Rebecca préféra garder son avis pour elle et se contenta d'observer tous les gestes de sa camarade avec attention, toujours plus étonnée de voir comment elle réfléchissait. Lorsqu'elles furent à l'intérieur de la réserve, la brune lui raconta une anecdote du temps du lycée qui fit sourire un peu jaune la jeune fille. Elle se dit qu'au moins, Serena avait eu la chance de plaire à un garçon au moins une fois dans sa vie. Il s'y était pris comme un goujat pour le lui montrer mais il devait réellement s'intéresser à elle. Tandis que Rebecca, elle... Personne ne tombait amoureux d'elle, personne ne voulait la toucher dans une pièce sombre et à l'écart. Elle repensa à l'accolade que lui avait donné Logan avant de la laisser devant le lycée et frissonna. C'était la première fois qu'un homme avait un geste aussi intime envers elle. Mais Serena, elle, sûr qu'elle connaissait ce genre de choses et qu'elle aurait lâcher un rire moqueur en sachant à quel point sa camarade pouvait être heureuse de ce simple geste.

Rebecca secoua légèrement la tête pour chasser cette idée de ses pensées et reporta son attention sur Serena, qui farfouillait dans le fond de la pièce jusqu'à ce qu'elle en ressorte un sac en toile noire. La rousse n'avait jamais vu ce sac et n'avait donc aucune idée de ce qu'il pouvait contenir mais il fut très bientôt ouvert et les explication suivirent. Des javelots ? Il était vrai que c'était un objet assez dangereux mais probablement pas assez pour transpercer le crâne d'un zombie. Quoique... Vu l'état de décomposition dans lesquels les morts-vivants se trouvaient...

Le javelot que Serena avait sélectionné était plus petit que la moyenne et elle informa Rebecca qu'il était utilisé par les filles pas très fortes. Elle imaginait mal Serena n'étant pas très forte mais bon... Il était vrai que comparé à une hache, c'était beaucoup plus léger et facile à manipuler. Il suffisait de l'aiguiser un peu pour en faire une arme originale mais redoutable.

« J'imagine que tu vas l'aiguiser un peu, histoire de le rendre encore plus dangereux ? »

C'était plus une question rhétorique car elle se doutait bien que son amie avait déjà pensé à cela. Elle était tout de même loin d'être stupide. Maintenant qu'elles semblaient avoir récupéré tout ce qu'il manquait, Rebecca se tourna vers sa camarade et lui demanda :

« Bien, si on allait prendre un thé à la cafétéria et que tu me racontais tout ce que tu as vu pendant ta vadrouille ? »



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Serena Donnelly
I'm A Lonesome Wolf

Feat : Vanessa Hudgens
Messages : 618
Date d'inscription : 02/02/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Jauge de Faim:
100/100  (100/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Tiens, une revenante ! [Serena]   Dim 9 Fév - 13:37





Serena et Rebecca


Tiens, une revenante!, 12 septembre


J’avais pris en main le javelot. Son poids était excellent. J’arriverais à l’utiliser sans trop de mal et sans trop se fatiguer. Si j’avais envie de nettoyer un nouvel endroit ou vivre, j’y arriverais vraiment mieux qu’avant. Je pouvais presque rivaliser avec la barre de fer de Jack. Il serait peut-être jaloux.

« J'imagine que tu vas l'aiguiser un peu, histoire de le rendre encore plus dangereux ? »

« Ouais, je sais pas encore exactement comment je vais faire par contre. Peut-être en la frottant longtemps sur de la brique. Je verrai bien.»

Je lui fis un sourire. Ça me faisait du bien de voir quelqu’un de mon âge, quelqu’un que je connaissais, mais surtout quelqu’un en qui j’avais assez confiance pour me détendre. Je n’avais pas vraiment peur de Jack, du moins, plus vraiment. C’était clair que si ma vie était en danger, il sauverait la sienne. En même temps, si j’étais avec lui… je sauverais ma peau surement plus que la sienne. Donc… on était quitte. Ce n’était pas la même histoire avec Becca. Je n’étais pas du genre à abandonner quelqu’un que j’appréciais.

« Bien, si on allait prendre un thé à la cafétéria et que tu me racontais tout ce que tu as vu pendant ta vadrouille ? »

Je lui fis un sourire. Discuter avec quelqu’un de mon âge? Devant un thé? J’adorais le thé et sérieusement, ça faisait un bout que je n’avais pas pris le temps de manger ou de boire chaud.

« D’accord, ce n’est pas comme si j’avais l’intention de partir cette nuit. Il fait trop mauvais dehors. »

J’avais vue par la fenêtre qu’il avait commencé à mouiller. Il faisait déjà mauvais dehors, maintenant c’était pire. On marcha tranquillement jusqu’à la cafétéria. Ça faisait mille ans que je n’avais pas été ici, à déambuler tranquillement dans les corridors. C’était… étrange quand même. On arriva rapidement à la cafétéria. J’avais mes deux sacs, ma hache et maintenant mon javelot. Je la regardai donc simplement pour lui dire :

« Je choisis la place tu amènes le thé? Je bois n’importe quoi de toute façon. »

C’est vrai, jamais de tout. Je n’avais jamais fait ma fine bouche sur rien. C’était dans mon assiette ou dans mon verre, je le consommais. Jamais je ne faisais ma fine bouche, mais ça c’était peut-être à cause du milieu d’où je venais. Je pris une table dans le milieu. Pas trop proche des fenêtres et pas trop loin de la porte, mais pas à côté non plus. Je n’aimais pas être surprise. J’étais juste aux anges de déposer mes choses un peu. En fait… de me poser aussi.


© Daph

_________________




On m'a offert une roses ♥️


Dernière édition par Serena Donnelly le Mar 11 Fév - 7:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Rebecca Swan
I'm Still in School

Feat : Katie Leclerc
Messages : 143
Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 88
Localisation : Atlanta's High School

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
75/100  (75/100)
Jauge de Faim:
75/100  (75/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Tiens, une revenante ! [Serena]   Mar 11 Fév - 4:11


Tiens, une revenante !

12 Septembre 2011
Serena & Rebecca

Comme le lui avait demandé Serena, la jeune fille se dirigea vers la réserve de nourriture et attrapa deux sachets de thé au citron. Le thé faisait parti des rares choses que l'on trouvait encore en assez grande quantité, comme si personne n'avait trouvé ça utile pour survivre. C'était le seul petit plaisir des survivants du lycée. Rebecca n'en prenait pas tous les jours, de peur d'épuiser les réserves mais une fois de temps en temps, pourquoi pas. Elle déposa les sachets au fond de deux gobelets et versa l'eau contenue dans une bouilloire en fer qui reposait sur un petit feu dans les gobelets. Vivre sans l'électricité, ce n'était pas facile mais chacun parvenait à se débrouiller plus ou moins.

Elle rejoignit la table choisie par son amie et déposa les deux gobelets brûlants devant elles. La jeune femme avait hâte de savoir ce qu'avait fait Serena pendant tout ce temps. Elle pourrait même apprendre des choses intéressante sur les autres camps de survivants, qui l'aideraient à savoir où aller quand elle pourrait enfin prendre la route. Elle remua son thé avec un bâtonnet en plastique et souffla un peu dessus. Puis elle releva les yeux vers la brune qui lui faisait face et demanda :

« Alors, où as-tu été, tout ce temps ? Tu as rencontré d'autres survivants ? »

Serena avait toujours semblé un peu rebelle à Becca. Ce n'était pas le genre de fille à rester en place et ça se voyait. Elle avait du voyager pas mal et rencontrer des tonnes de gens. Enfin, des tonnes... Ce qu'il en restait quoi. Avec un peu de chance, elle avait peut-être mis les pieds à Woodbury et elle pourrait en parler à la rousse qui rêvait de s'y rendre depuis des mois. Il y avait tellement de questions sur le monde extérieur que la jeune fille se posait. Tellement de choses qu'elle voulait savoir avant de pouvoir partir.

Becca avala une gorgée de sa boisson et reporta son attention sur Serena. Oui, si quelqu'un pouvait lui apporter de bonnes informations, c'était bien elle. Ça se voyait qu'elle avait beaucoup bougé et qu'elle en avait vu, des choses. Rebecca n'osait pas imaginer dans quel état se trouvait le monde extérieur. Elle avait vu des tas de films, avant que l'électricité ne disparaisse. Elle avait lu des livres.  Ils se finissaient rarement bien mais quand c'était le cas, le héros trouvait un endroit sûr. Le rêve de Becca était que son histoire se termine bien. Peut-être que l'armée finirait par venir les sauver. Ce n'était pas impossible. Tout le monde ne pouvait pas être mort. La bonne humeur de la jeune fille commençait à s'envoler et elle commença à craindre ce que pourrait lui apprendre Serena. Et si, comme Jackson, elle n'avait rien vu ?


[/quote]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Serena Donnelly
I'm A Lonesome Wolf

Feat : Vanessa Hudgens
Messages : 618
Date d'inscription : 02/02/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Jauge de Faim:
100/100  (100/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Tiens, une revenante ! [Serena]   Mar 11 Fév - 8:24





Serena et Rebecca


Tiens, une revenante!, 12 septembre



Quand elle déposa la tasse devant moi, je me rappelai d’un truc bien avec le thé. Je farfouillai un peu dans mon sac à la recherche de deux paquets de sablé aux amandes que j’aimais tant. J’en déposai un devant Rebecca avant d’ouvrir mon paquet. C’était bien ces biscuits, parce qu’il ne durcissait pas vraiment avec le temps. Toujours aussi bon. Des biscuits, du thé, un endroit confortable et posé. J’adorais déjà l’école.

« Alors, où as-tu été, tout ce temps ? Tu as rencontré d'autres survivants ? »

« J’ai vue plusieurs vivants, mais pas parlé à plusieurs. J’étais en route pour le travail quand des gens ont commencé à en manger d’autre dans le bus. Ça a créé un bouchon monstre et d’autre gens ont commencé à se… transformer dans la rue. Quand les cadavres ont commencé à devenir nombreux, j’ai fait le truc le plus logique sur le moment, j’ai trouvé un endroit sécuritaire."


J’avais le sourire aux lèvres en disant ça. Pourquoi? Parce que dire la suite était drôle.

« J’ai escaladé un échafaud de construction et je suis rentré dans un restaurant en rénovation. »

Il n’y avait que moi pour être assez folle à se risquer sur un échafaud. La preuve, j’étais la seule à l’avoir fait cette journée-là.

« Je me suis fait un lit dans un des congélateurs industrielles débranchés et j’ai utilisé les matériaux du jour. La hache était partie les outils de démolition qui trainait. J’ai dû quitter il y a peu parce qu’un imbécile avec une voiture à déraper et est entré dans le mur… Résultat : un énorme trou dans le mur du restaurant. »

C’est vrai quand même, sans se crétin je serais encore en sécurité… mais je n’aurais pas rencontré Daryl, Jack et Rebecca… et je n’étais toujours pas morte. Donc, il y avait du positif dans tout ça.

« J’ai ensuite commencé à vagabonder. J’étai près de l’hôtel Hilton quand tout a commencé et des gens se sont barricadés, je ne sais pas s’il y a encore des vivants là-bas. Je suis passé à mon travail avant-hier, j’ai rencontré un survivant, Jack, à l’aéroport qui m’a dit qu’il y avait plusieurs survivants qui formait un groupe, mais je n’ai rencontré personne d’autres du groupe. Ensuite en venant ici j’ai rencontré un homme, Daryl, qui m’a dit venir de la prison… il y aurait des gens aussi là-bas. J’ai pas osé m’approché de la prison, c’est entouré de forêt et de marcheurs. Mon prochain arrêt risque d’être l’hôtel quand le temps va se calmer, j’aimerais bien savoir si la barricade à tenue. »

J’avais le sourire en rajoutant :

« En plus, j’ai toujours voulu dormir dans une des chambres de cette hôtel. »

Ce n’était pas une surprise, je n’avais jamais eu d’argent vraiment. Donc, dormir à l’hôtel Hilton était complètement hors de question. Une chambre là-bas était surement plus chère que mon loyer pour un mois.

« Je crois que c’est lorsqu’on aime pas les gens, qu’on en rencontre le plus. Alors et toi? Tu as passé tout ce temps ici? »

Pas que je n’aimais pas l’école, mais… quand même! Passer nuit et jour ici… ça devait être dans le très pénible sur le moral ou c’était juste parce que j’étais moi…


© Daph

_________________




On m'a offert une roses ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Rebecca Swan
I'm Still in School

Feat : Katie Leclerc
Messages : 143
Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 88
Localisation : Atlanta's High School

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
75/100  (75/100)
Jauge de Faim:
75/100  (75/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Tiens, une revenante ! [Serena]   Mar 11 Fév - 11:18


Tiens, une revenante !

12 Septembre 2011
Serena & Rebecca

Rebecca remercia son amie pour le gâteau et le dégusta en silence tandis qu'elle lui parlait de ses aventures. Au final, elle lui apprit qu'elle était restée un bon moment dans un restaurant en construction dans Atlanta même. La rousse soupira doucement, un peu déçue. Elle s'était attendue à ce que Serena ait fait le tour du monde et elle espérait vraiment apprendre des choses sur la situation extérieure mais visiblement, elle n'en savait pas plus qu'elle. Oh bien sûr, elle avait fait le tour de la ville et découvert plusieurs autres camp de survivants, dans un hôtel, à l'aéroport. Elle parla même de la prison qui était en dehors de la ville, à plusieurs kilomètres de là.

Rebecca imaginait mal qu'on puisse vouloir vivre dans une prison mais après tout, cela représentait un assez bon endroit. Pas besoin de barricader particulièrement les lieux puisque c'était déjà fait pour empêcher les prisonniers de sortir. Dans ces conditions, on imaginait aisément que tout était fait pour empêcher aussi quelqu'un d'entrer, même quelqu'un de déjà mort. Mais, comme Jackson quelques jours plus tôt, il ne fut nullement mention du fameux Woodbury, le village qui résistait. N'était-ce donc qu'une légende ou se trouvait-il trop loin pour que Serena ait pu le voir ? Il ne coûtait rien de poser la question mais la jeune fille attendit tout de même que sa camarade ait terminé de parler.

Elle lui apprit ainsi qu'elle avait vu plusieurs survivants. La ville n'était donc pas totalement aux mains des zombies. C'était une bonne chose et peut-être que si tous ces survivants faisaient équipe, une nouvelle vie serait possible. Enfin, encore fallait-il que les habitants du lycée acceptent de sortir un peu et de découvrir le nouveau monde qui les entouraient et ça... ce n'était pas vraiment gagné. Ils semblaient tous tellement à l'aise dans leur petit monde fermé. Rebecca, elle, aurait aimé qu'ils soient les premiers à reconstruire le monde mais bon... Si ce n'était pas ici, ce serait ailleurs. Elle termina son thé alors que Serena lui faisait part de son désir de retourner à l'hôtel pour voir comment s'en sortaient les survivants. Elle au mois n'avait pas froid aux yeux et n'avait pas l'intention de faire de vieux os ici.

Elle lui demanda ensuite si elle-même avait passé tout son temps ici. La rousse baissa les yeux, un peu gênée. C'était sûr qu'elle n'aurait pas autant d'histoires à raconter que sa camarade mais ce ne serait que partie remise. Elle reposa son gobelet vide sur la table avant de reporter son attention sur Serena. Elle savait qu'elle pouvait lui dire la vérité, ce ne serait certainement pas elle qui comptait l'empêcher de partir.

« Eh bien, oui... »Dit-elle. « Je suis venue ici le premier jour, je pensais trouver la radio qu'on utilisait avant pour capter des messages d'autres survivants. Je peux parfois capter des ondes radios, avec mes appareils, c'est un peu bizarre mais je me suis dit que ça pourrait me sauver la vie. Il y avait déjà un bon groupe ici et ils m'ont plus ou moins convaincu de rester avec eux. »

A vrai dire, elle n'avait pas d'autres endroits où aller à l'époque. Elle venait seulement de faire la connaissance de Logan et il était donc un peu trop tôt pour envisager de rester vivre avec lui. Maintenant, c'était différent, ils n'étaient pas ensemble parce que le jeune homme la croyait plus en sécurité au lycée. Mais ça ne durerait pas.

« Je vais bientôt partir, cependant. Je vais me lancer à la recherche d'un village dont un visiteur passager m'a parlé une fois. Woodbury, tu en as peut-être entendu parler, toi aussi ? »

Jackson ne savait rien à ce sujet quand Rebecca lui avait posé des questions. Mais cela ne voulait pas forcément dire que ce lieu magique n'existait pas. Elle, en tout cas, ne cessait pas d'y croire.

« J'ai un ami, là dehors. Il ne veut pas vivre au lycée mais on a décidé de partir ensemble. J'espère qu'on trouvera ce village. Celui-là ou un autre. »

[/quote]
[/quote]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Serena Donnelly
I'm A Lonesome Wolf

Feat : Vanessa Hudgens
Messages : 618
Date d'inscription : 02/02/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Jauge de Faim:
100/100  (100/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Tiens, une revenante ! [Serena]   Mar 11 Fév - 12:31





Serena et Rebecca


Tiens, une revenante!, 12 septembre




Je buvais tranquillement mon thé, mais déjà il commençait à réduire. J’en étais presque triste. En prime, je venais de finir mon gâteau. C’était si bon. Si je vivais juste pour ses petits moments de plaisir, moi ça m’allait très bien.

« Eh bien, oui... Je suis venue ici le premier jour, je pensais trouver la radio qu'on utilisait avant pour capter des messages d'autres survivants. Je peux parfois capter des ondes radios, avec mes appareils, c'est un peu bizarre mais je me suis dit que ça pourrait me sauver la vie. Il y avait déjà un bon groupe ici et ils m'ont plus ou moins convaincu de rester avec eux. »

C’était souvent ça les gens en fait.  Il essayait toujours de vous garder. Regardez Jack, c’était loin d’être une personne de groupe et pourtant… il aurait bien aimé que Serena reste à l’aéroport. Pour le moment, c’était quand même l’endroit qui lui manquait le plus. C’était un point de plus pour Jack, même absent il gagnait des points, ce n’était vraiment pas juste hein. On n’allait pas lui dire non plus.

« Je vais bientôt partir, cependant. Je vais me lancer à la recherche d'un village dont un visiteur passager m'a parlé une fois. Woodbury, tu en as peut-être entendu parler, toi aussi ? »

« Non, ça ne me dit rien, mais en même temps… je commence à peine mes petites visites. »


C’est vrai quand même. J’avais toute la vie devant moi, aussi courte soit-elle.

« J'ai un ami, là dehors. Il ne veut pas vivre au lycée mais on a décidé de partir ensemble. J'espère qu'on trouvera ce village. Celui-là ou un autre. »

« J’en sais rien, je t’avoue avoir un faible pour l’aéroport. De l’espace, des magasins, un endroit tout de même fermé et clôturer pour une grande partie. Ça demanderait beaucoup de travail et de temps, mais j’aime les défis. En plus, c’est un peu éloigné de la ville. »


Je pris une petite respiration avant de rajouter tout simplement :

« En plus… ça va faire bizarre, mais je pense que je me suis trouvé de la famille pas trop loin. Je n’en suis pas sûr. »

Ce n’était vraiment  pas sur en fait, c’était plus une hypothèse qu’autre chose. On ne saurait jamais non plus. Je devrai attendre de le revoir pour savoir ce que j’en pensais réellement. Je devrais donc le revoir un jour… ouais, un jour, mais pas tout de suite.

« Bon, on va pas parler de mes bêtises. Parle-moi plutôt de cet ami. Il est mignon? Jeune, vieux, grand, petit? »

J’avais un beau sourire, j’avais envie de me sentir normal pour une fois. De me sentir… vivante, simplement bien. C’était mal?




© Daph

_________________




On m'a offert une roses ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Rebecca Swan
I'm Still in School

Feat : Katie Leclerc
Messages : 143
Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 88
Localisation : Atlanta's High School

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
75/100  (75/100)
Jauge de Faim:
75/100  (75/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Tiens, une revenante ! [Serena]   Mar 11 Fév - 13:28


Tiens, une revenante !

12 Septembre 2011
Serena & Rebecca

La discussion suivait son cours, doucement mais sûrement. Les gobelets de thé étaient déjà vide mais les deux jeunes filles ne s'en préoccupaient guère, trop occupées à parler de leur parcours respectif. Rebecca n'avait pas grand chose à raconter si ce n'était ses rêves et ses espoirs. Mais une fois encore, elle fut déçue d'apprendre que Serena ne connaissait pas Woodbury. A croire que personne d'autre que cet homme s'étant présenté une seule fois au lycée n'en avait jamais entendu parler. Elle cacha sa déception et adressa un petit sourire à son amie lorsque celle-ci déclara n'en être qu'au début de ses aventures. Il était certain qu'elle allait continuer de voyager et peut-être trouverait-elle ce village béni avant la rousse. Dommage que les téléphones portables et Internet ne soient plus d'actualité, Rebecca aurait bien voulu que la jeune femme lui fasse part de ses découvertes au jour le jour. Au moins, elle ne serait pas partie totalement à l'aveugle.

Pour Serena, l'aéroport restait le meilleur endroit qu'elle avait visité pour le moment. Rebecca était assez sceptique. Il était vrai que les deux jeunes femmes qu'elle avait rencontré dans l'après-midi étaient bien plus sympathique que la plupart des survivants du lycée. Mais comment une vie normale aurait pu s'organiser dans un aéroport ? Peut-être la rousse voyait-elle les choses d'un œil trop naïf et que rien de ce qu'elle espérait n'était réellement possible. Elle ne le saurait qu'en tentant sa chance, hélas.

Serena sembla changer de sujet après avoir fait mention d'une famille. Rebecca n'avait pas très bien compris et elle fronça les sourcils. Elle voulait lui demander de répéter mais la jeune fille avait déjà changé de sujet et lui posait maintenant des questions sur Logan. Les joues de la rousse s'empourprèrent automatiquement, ce qui était un aveu bien plus clair que des mots. Elle baissa de nouveau les yeux et croisa les doigts, intensifiant les preuves de son malaise. Et puis après tout...

Elle n'avait jamais vraiment eu l'occasion de parler de Logan. A part à Jackson mais c'était un homme dans la vingtaine, il avait d'autres préoccupations que les amours impossibles d'une adolescente. Serena, elle, n'avait que dix-sept ans, c'était une ado, elle aussi. Et elle était mieux placée pour comprendre ce que pouvait ressentir la rousse. Et puis, il n'y avait pas de honte à ressentir des sentiments positifs en cette période de grand trouble. Et puis, cela permettait à Rebecca de se sentir normale pour la première fois de sa vie même si, contrairement aux autres adolescentes, elle découvrait l'amour déçue pour la première fois dans un monde apocalyptique. Elle repensa à l'accolade qu'il lui avait donné un peu plus tôt et un grand sourire vint s'épanouir sur ses lèvres. D'une toute petite voix, elle répondit aux questions pressantes de Serena.

« Il s'appelle Logan, il a vingt-cinq ans et c'est l'homme le plus beau que je n'ai jamais vu... »

Elle se concentra un instant pour choisir au mieux ses mots. Décrire cet homme n'était pas chose aisée, il était assez atypique et pour cause... Tout cela n'allait pas forcément plaire à Serena, comme ça ne plaisait pas aux autres mais Rebecca n'avait jamais jugé personne et pour connaître Logan mieux que n'importe quel autre vivant, elle savait qu'il était un homme bien.

« Il est grand, immense même, carré, musclé. Il laisse toujours une barbe de quelques jours trainer sur son menton. C'est tellement... » Ce mot-là, elle pouvait bien le penser, elle n'était pas encore prête à le prononcer. C'est qu'elle était prude, la petite Becca. « Il a les cheveux très long, aussi. Il vivait dans la rue avant l'épidémie, pas très loin du lycée. Je le croisais parfois en venant en cours. Tu l'as peut-être vu aussi. Je sais que ce n'est pas fameux mais il est tellement gentil et intéressant. Intelligent. Et... beau ! Malheureusement, je ne pense pas que notre relation dépassera l'amitié un jour. Je suis tellement jeune et... Enfin il est si beau, si... parfait. Alors que moi... »

Elle rougit de plus belle et décida d'équilibrer les choses -et surtout changer de sujet- en posant une question à son amie.

« Et toi, tu as rencontré quelqu'un pendant ton périple ? »

Après tout, si Rebecca avait trouvé l'amour parmi les survivants, pourquoi pas Serena ?

[/quote]
[/quote][/quote]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Serena Donnelly
I'm A Lonesome Wolf

Feat : Vanessa Hudgens
Messages : 618
Date d'inscription : 02/02/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Jauge de Faim:
100/100  (100/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Tiens, une revenante ! [Serena]   Mar 11 Fév - 14:40





Serena et Rebecca


Tiens, une revenante!, 12 septembre




J’étais tellement, tellement heureuse d’être simplement moi, ici et maintenant. Je voulais être normal, avoir une discussion sur un garçon. Rigoler, rougir, me sentir… en vie. Je n’avais pas envie de me sentir contrainte par le monde.

« Il s'appelle Logan, il a vingt-cinq ans et c'est l'homme le plus beau que je n'ai jamais vu... »

Je ne pus m’empêcher de sourire, c’était mignon quand même. Elle avait rougit. Elle devait vraiment l’apprécier son Logan. C’était vraiment mignon.

« Il est grand, immense même, carré, musclé. Il laisse toujours une barbe de quelques jours trainer sur son menton. C'est tellement... »

Moi de rajouter «Sexy? » tout sourire. La laissant continuer.

« Il a les cheveux très long, aussi. Il vivait dans la rue avant l'épidémie, pas très loin du lycée. Je le croisais parfois en venant en cours. Tu l'as peut-être vu aussi. Je sais que ce n'est pas fameux mais il est tellement gentil et intéressant. Intelligent. Et... beau ! Malheureusement, je ne pense pas que notre relation dépassera l'amitié un jour. Je suis tellement jeune et... Enfin il est si beau, si... parfait. Alors que moi... »

Je ne pouvais pas m’empêcher de sourire, elle était tellement mignonne et sérieusement, je ne pouvais pas m’empêcher de lui souhaiter que sa marche.

« Tu es magnifique, intelligente et gentille, ne dit pas de bêtise. »

« Et toi, tu as rencontré quelqu'un pendant ton périple ? »


Je l’a regardai dans les yeux, un peu. J’avais oublié de respirer une fois ou deux, mais j’avais repris le fil.

«Pour rencontrer quelqu’un, faudrait que je sois sympathique avec le sexe opposé tu vois et mon problème… c’est que je ne les aide pas. »

J’avais le sourire aux lèvres, mais je disais quand même la vérité. J’étais vraiment méchante avec les hommes. Méchante dans le genre… ne m’approche pas sinon je te tue. C’était surement mal, mais en même temps… j’y pouvais rien.

« J’ai rencontré deux personnes, l’un s’annonce peut-être être… » J’avalai difficilement. « … un oncle et l’autre c’est Jack. Jack qui doit se rapprocher de la quarantaine quand même. Dans le genre pas super jeune. Avant les marcheurs il devait être… cambrioleur ou tueur ou quelque chose du genre. Il est drôle, mais en même temps… c’est pas quelqu’un pour moi. Y’a personne pour moi. Je n’ai pas envie de connaitre l’amour et tout ça, c’est trop compliqué pour rien. »

Bah oui, je faisais un blocage que voulez-vous. C’était la vie. J’avais vue des hommes pires que les autres défiler dans la vie de ma mère, dans son lit. Alors le mien, il était bien propre. Du genre… entouré de barbeler et de piège à ours. J’avais jamais apprécié les garçons, n’y même les filles. Je n’aimais pas les gens bon. Les gens c’était le mal. Sauf Rebecca, non elle ça ne comptait pas, mais les autres… tous les mêmes.

« Oui, bon je sais, je suis pas normal, j’allais voir un psy… mais il doit être mort maintenant. »

Je souriais, mais ça devait être vrai quand même. En même temps… est-ce que je venais de dire à quelqu’un qu’à 17 ans, j’avais jamais fréquenté personne… j’étais un cas sérieux là. J’étais peut-être une sociopathe ou quelque chose du genre finalement.


© Daph

_________________




On m'a offert une roses ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Rebecca Swan
I'm Still in School

Feat : Katie Leclerc
Messages : 143
Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 88
Localisation : Atlanta's High School

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
75/100  (75/100)
Jauge de Faim:
75/100  (75/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Tiens, une revenante ! [Serena]   Mer 12 Fév - 11:36


Tiens, une revenante !

12 Septembre 2011
Serena & Rebecca

La jeune fille se sentit gênée des compliments de sa camarade. Si seulement ce qu'elle disait était vrai, quelqu'un d'autre s'en serait rendu compte un jour ou l'autre. Hors, elle avait maintenant dix-huit ans et ce n'était jamais arrivé. Personne, du moins, aucun homme ne semblait du même avis que Serena. Pour la rousse, c'était une preuve suffisante qu'elle avait raison. Et même si ce n'était pas le cas, il y avait une chance sur un milliard que Logan s'intéresse à elle comme à une vraie femme un jour. Mais la jeune fille ne voulait pas y penser pour l'instant. Elle était heureuse et elle avait foi en l'avenir, pour l'instant. Tout ça à cause d'un petit câlin qui n'en était même pas un. Pathétique.

« M'est avis que tu te trompes... Et même si tu avais raison, comment lui dire ce que je ressens, comment être sûre qu'il ne va pas me fuir ? »

C'était tellement de question qu'elle n'avait aucune envie de se poser. Trop compliqué... Elle renvoya donc la question à Serena qui l'observa un instant sans rien dire. Elle lui répondit finalement, quelque chose qui était en fait assez loin de surprendre Rebecca. Évidement, elle ne voulait pas vivre de relation amoureuse, il y avait bien eu un homme -et un oncle?!- mais les relations amoureuses, très peu pour elle. Ça c'était bien la réponse de quelqu'un qui avait le choix. Quand on était comme Rebecca laissé pour compte depuis toujours par le sexe opposé, on ne voulait qu'une chose : se faire remarquer. Mais certainement que quand c'était le cas, on rêvait d'un peu de tranquillité. Et puis, il était vrai que Serena n'était pas du genre sympa avec tout le monde et en particulier avec les hommes. La rousse s'était toujours demandée pourquoi elle agissait ainsi mais n'avait jamais osé poser la question. Ce n'était pas ses oignons et si la jeune fille avait voulu en parler avec elle, elle l'aurait déjà fait.

Ce n'était pas pour autant que sa curiosité était morte et Rebecca s'interrogea au sujet de cet oncle dont elle n'avait jamais entendu parler. Cependant, Serena continuait la conversation et affirmait ne pas être normale sous prétexte qu'elle refusait l'amour. Rebecca prit le temps d'y réfléchir. Ce n'était peut-être pas si faux que ça. Qui au monde ne voulait pas connaître les plaisirs de l'amour ? Il n'y avait rien de mieux que ça, après tout. Ne faire qu'un avec l'autre, tout partager,... Le bonheur, pur et simple. Il n'y avait rien de plus beau aux yeux de la rousse. Cependant, elle n'allait pas non plus dire à Serena qu'elle avait raison de suivre une thérapie à cause de ça. Il devait bien y avoir une explication à tout ça, quelque chose qui justifiait qu'elle soit si réticente. Déjà, elle n'avait pas encore rencontré l'amour de sa vie.

« Tu n'es pas dérangée ! » s'exclama la rousse. « Je crois juste que tu changeras d'avis quand tu auras rencontré l'homme de ta vie. Celui qui te fera de nouveau croire à l'existance de l'amour. » Elle poussa un soupir et croisa les mains sous son menton, pensive. Se pourrait-il que cet homme soit tout simplement mort ? N'avait-on qu'une chance dans toute sa vie, une seule et unique personne dédiée et que se passait-il quand cette personne devenait un zombie assoiffé de chair fraîche ? Ces pensées étaient déprimantes et la jeune femme voulu se changer les idées. Elle lança alors :

« Et alors, un oncle, tu dis ? D'où il sort ? »

En dehors du fait qu'elle vivait en famille d'accueil, Rebecca ne savait pas grand chose de sa camarade. Avait-elle retrouvé ses parents biologiques, ou au moins la famille qu'il lui restait ? C'était quand même formidable, alors que la moitié ou plus de la population était transformé en mort-vivant, de parvenir à remettre par hasard la main sur un membre oublié de sa famille. Rebecca était admirative d'une telle chance, ce n'était certainement pas à elle qu'un truc pareil arriverait.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Serena Donnelly
I'm A Lonesome Wolf

Feat : Vanessa Hudgens
Messages : 618
Date d'inscription : 02/02/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Jauge de Faim:
100/100  (100/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Tiens, une revenante ! [Serena]   Mer 12 Fév - 12:30





Serena et Rebecca


Tiens, une revenante!, 12 septembre




J’aimais discuter avec Becca, faudrait trouver un  moyen de garder contact, élevé des pigeons ou des écureuils voyageur qui nous amèneraient des messages. Ça serait bien non? On révolutionnerait le monde comme ça. C’était une excellente idée, maintenant va savoir si on peut encore trouver des pigeons et des écureuils. Bref.

« Tu n'es pas dérangée ! Je crois juste que tu changeras d'avis quand tu auras rencontré l'homme de ta vie. Celui qui te fera de nouveau croire à l'existence de l'amour. »

« Aucune chance. Même si je le trouverais, je ne serais pas capable de l’accepter dans ma vie, mais c’est correcte comme ça, je m’assume. »


Donc, maintenant que le sujet était clos, passons à autre chose maintenant. Ça tombait bien, elle était déjà partie sur un autre sujet.

« Et alors, un oncle, tu dis ? D'où il sort ? »

« De la forêt. »


D’accord, là je souriais beaucoup. Oui, oui même moi je pouvais faire une blague une fois de temps en temps. En plus c’était la vérité.

« Plus sérieusement, j’en sais rien. J’allais me faire bouffer par un marcheur, mais genre vraiment là, il était sur moi avec ses dents trop près de mon visage et puis plop. Une flèche lui passait au travers de la tête. Pendant que je me faisais presque massacré, mon sac c’est éventrer et le peu de souvenirs que j’avais était parterre. Il a reconnu mon père. Bah, la seule photo que j’avais de lui. Il l’a reconnu et d’après lui, c’était son frère. Son frère, maintenant mort. Donc si mon père est vraiment son frère… ça ferait de lui mon oncle, mais… je ne veux rien lui demander. Il est tellement… froid et distant comme personne. En même temps, c’est peut-être de famille hein? »

Je souriais vraiment là. Becca savait très bien que j’étais une fille distante et froide. Il y avait surement qu’elle qui avait passé la barrière des 100 mots avec moi. En plus, j’avais commencé à apprendre le langage des signes avec elle. C’était vraiment bien avoir du temps libre. Je m’étais même pratiqué pendant les « vacances ». Bon d’accord la zombification du monde entier ne devait pas être considéré comme des vacances, mais quand même. Elle avait été toute seule avec pas grand-chose à faire. Son seul bouquin était un livre sur le langage des signes empruntés à la bibliothèque de l’école.

« Ah! J’ai oublié de te dire, j’ai révisé pendant que je n’avais rien à faire. »

Je mis mes mains devant moi, signant le mot « bibliothèque ». Surement dans les mots préférés de Becca. Je pris trois secondes de réflexion avant de signé la phrase : « Je te retrouve à la bibliothèque plus tard ». Oui, oui j’étais devenue plus potable qu’avant. Maintenant, je n’ai plus aucune chance ou presque d’envoyer balader quelqu’un par mégarde.

© Daph

_________________




On m'a offert une roses ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Rebecca Swan
I'm Still in School

Feat : Katie Leclerc
Messages : 143
Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 88
Localisation : Atlanta's High School

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
75/100  (75/100)
Jauge de Faim:
75/100  (75/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Tiens, une revenante ! [Serena]   Ven 14 Fév - 2:36


Tiens, une revenante !

12 Septembre 2011
Serena & Rebecca

Tout d'abord, Rebecca cru avoir mal compris la réponse de son amie. Elle fronça les sourcils et baissa un peu le visage, comme si elle voulait mieux voir les lèvres de Serena. De la forêt ? Qu'est-ce que c'était censé vouloir dire, au juste ? Elle pensa naturellement à une blague, ce qui n'était pas impossible vu le sourire qui s'étalait sur les lèvres de la brune. Elle avait l'air de bien s'amuser et Rebecca pensait avoir raté quelque chose. Pourtant, elle n'osait pas demander à Serena de répéter, se doutant qu'elle n'avait probablement pas mal compris. Il arrivait parfois à la jeune fille de lâcher des trucs comme ça, dont Rebecca n'entendait rien (dans le sens, comprenait, car bien sûr, elle n'entendait jamais rien). Ça pouvait être dérangeant mais elle ne faisait pas ça pour se moquer de la rousse donc, elle lui pardonnait.

Et puis, avant que la jeune fille n'ait pu dire un mot, Serena donnait déjà plus de précision sur cet oncle et sur la manière dont ils s'étaient rencontrés. Cette histoire était totalement dingue pour Becca. Sérieusement, quelles chances y avait-il pour que la brune tombe très précisément sur son oncle inconnu à un moment comme celui-ci ? C'était tellement énorme. Elle se demanda une seconde si cet homme n'avait pas menti pour profiter de la jeune fille. Ce n'était franchement pas impossible vu comment les gens étaient devenus. Un homme seul depuis plusieurs mois, qui n'a pas touché une femme depuis le début de l'épidémie. Il trouve une gamine paumée à la recherche de son père et hop, il invente une histoire invraisemblable pour gagner sa confiance et se rapprocher d'elle jusqu'au jour où...

Ce n'était pas très correct de penser comme ça de cet homme qu'elle ne connaissait pas et encore moins de Serena. Elle avait peut-être une très forte envie de connaître mieux ses parents mais elle était loin d'être idiote ou naïve. Jamais elle ne se serait laissée avoir par un pauvre type rencontré au milieu de nul part. Elle avait même du être plus méfiante que Rebecca ne l'était à cet instant. La rouquine fronça les sourcils et murmura seulement, quand même un peu perplexe :

« Je vois... »

Et déjà Serena avait changé de sujet de conversation. Parfois, elle était un peu difficile à suivre, sans doute même pour un entendant. Mais Becca l'aimait bien, parce qu'elle était assez drôle et qu'elle la traitait normalement. Elle lui parlait jamais avec condescendance, elle restait toujours polie (enfin, envers elle). Et puis, c'était ce qu'on appelait une fille 'cool'. Rebecca ne comprenait même pas pourquoi elle s'intéressait à elle mais visiblement, elle ne comprenait pas comment quiconque pouvait le faire. Enfin bref... La jeune femme fut étonnée d'entendre le mot révisé et ouvrit de grands yeux en regardant Serena. Elle l'imaginait assez mal ouvrir des bouquins et revoir ses cours pendant que les zombies défilaient tranquillement à côté. Déjà qu'avant, c'était le genre à sécher les cours et tout. Non pas qu'elle bossait pas mais...elle avait pas l'air d'une bosseuse, c'est tout. En tout cas, pas le genre qui traînait des livres de classe avec elle pendant une pandémie. Cela devint plus clair quand la brune leva les mains de son visage et commença a signer. Ah, elle avait révisé le langage des signes, alors... Il était vrai qu'elle avait fait des progrès. Et Rebecca compris parfaitement toute la phrase qu'elle venait de signer. Bientôt, elle pourrait parler couramment le langage des signes ! Rebecca releva les mains à son tour et positionna ses doigts de façon à lui dire « génial ! ». Elle n'était pas certaine de l'étendu des progrès de son amie, elle n'allait donc pas prendre le risque de l'embrouiller. Mais ce petit mot était simple et facile à comprendre. Cependant, la jeune fille décida de repasser très vite à l'oral.

« Est-ce que ça veut dire que tu me quittes ? »

Cela faisait un petit moment déjà qu'elles étaient assises là à discuter. Serena avait sans doute d'autres choses à faire, ou tout simplement envie de se dégourdir un peu les jambes avant de s'enfermer ici, comme chacun le faisait chaque nuit.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Serena Donnelly
I'm A Lonesome Wolf

Feat : Vanessa Hudgens
Messages : 618
Date d'inscription : 02/02/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Jauge de Faim:
100/100  (100/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Tiens, une revenante ! [Serena]   Ven 14 Fév - 8:39





Serena et Rebecca


Tiens, une revenante!, 12 septembre



J’étais contente de signé avec Becca. C’était quand même mon but quand j’ai commencé à apprendre ce langage, ça et insulter des gens dans leur dos et échanger des réponses d’examens. Bref.

« Je vois... »

Oui, bon j’étais un peu un moulin à parole. Juste un peu. Un jour, j’essayerai d’avoir une conversation vocale et une signée en même temps. Juste pour rire un peu. Les gens avec moi serait complètement perdu, mais! C’était un défi à relever un jour. C’est là que Becca signa après ma phrase… une seconde peut-être deux plus tard j’avais compris le mot « génial ». J’étais fière de moi, c’était con, mais j’étais fière bon. Je signai tout en parlant :

« Un jour, je serai meilleure que toi. »

Sourire aux lèvres, j’aimais bien dire n’importe quoi. Signer et parler en même temps étaient vraiment bien en prime. J’aimais ça, mais pour le faire plus souvent, faudrait que je parle plus souvent avec Becca.

« Est-ce que ça veut dire que tu me quittes ? »

Toujours en signant en même temps pour se pratiquer, sourire aux lèvres.

« Faudrait bien. J’ai deux trois trucs à faire, mais je te rejoins à la bibliothèque après, tu me trouveras un coin pour dormir. »

Bah oui, c’était Becca l’hôtesse non? Bon d’accord, c’était la seule que je connaissais vraiment et je comptais bien que ça reste comme ça. Moi et les gens… c’était un monde à part. Je ramassai mes trucs, prêtes à partir. Toujours souriante.

« En prime, si tu pars avec ton copain, faut qu’on trouve une façon de dire à l’autre elle se rend où. Moi c’est facile, je serai surement à l’aéroport. J’ai un chien qui m’y attend. Aller je te rejoins, je veux faire ça avant la nuit.»

Oui, oui, un vrai chien. Pas Jack… malgré que…

Bref! Je devais aller faire un tour dans certaines classes. J’avais quelque matériaux à trouver ici et là. Du genre un kit de couture et plein de petites choses comme ça. Rien de si difficile à trouver dans un école, mais quand même.

© Daph

_________________




On m'a offert une roses ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Tiens, une revenante ! [Serena]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tiens, une revenante ! [Serena]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Tiens ça m'aurait étonnée !
» Chrétiens évangéliques atake vodouizant ak kout roch nan Cite Soley
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» Serena Van der Woodsen
» Serena Van Der Woodsen

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Memento Mori :: Franklin High School :: Cour et Parc-