Memento Mori

Dans un monde envahi par les zombies, arriverez-vous à survivre ? Choisissez votre camp, choisissez votre survie... ou votre mort.
 

Partagez | .
 

 Il était une fois... ah non pas ça (Jack) [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Serena Donnelly
I'm A Lonesome Wolf

Feat : Vanessa Hudgens
Messages : 618
Date d'inscription : 02/02/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Jauge de Faim:
100/100  (100/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Il était une fois... ah non pas ça (Jack) [Terminé]   Dim 2 Fév - 9:00

11 septembre

Serena avait décidé de continuer sa route vers l’aéroport, elle avait déjà eu une belle expérience de survie dans un restaurant, pourquoi ne pas continuer ainsi. L’aéroport devrait être bien aussi. Malgré qu’elle ne savait pas l’étendu des marcheurs là-bas.

Elle avait un point très positif pour elle, elle courait vite et les marcheurs non. Elle arrivait donc à en semer plusieurs, mais surtout à les éviter. Quand ils étaient seuls, elle n’hésitait pas à en tuer plusieurs, juste pour la forme. Ils étaient morts de toute façon, qui s’en plaindrait? En plus, un de moins faisait moins de victime à la fin. Elle s’en voudrait à mort si pour une raison X, elle en laissait un en vie et que plus tard, elle le recroisait et qu’il l’a tuait. Donc, elle n’avait qu’une seule chose à faire : tuer.

Elle essayait d’éviter les grandes rues et les grandes artères. Passant sur les toits s’il le fallait.  Elle était petite et mince, pourquoi ne pas en profiter. En plus, quand on y pensait, les gros et les vieux devaient déjà tous être morts. Il ne restait plus que les autres.
Il ne faisait déjà pas très beau, le vent était terrible et elle devrait s’abriter bientôt si elle ne voulait pas finir électrocuter par un éclair. Malgré que… ça serait une mort assez foudroyante, c’était à envisager. C’était toujours mieux que de se faire bouffer par un marcheur.
Elle était presque arrivée à l’aéroport quand il commença à mouiller. Elle allait être trempée la joie. Elle était habillé avec une camisole verte un peu trop grande et maintenant détrempé ce qui laissait voir trop de peau (oui, oui je me suis dit qu’il te faudrait les détails parce que t’es un pervers xD ).

Elle n’avait pas rencontré de vivant depuis la première journée de l’épidémie, donc elle ne craignait pas vraiment de rencontrer des gens, si? Elle avait une hache de toute façon. Rien de mieux, en plus, elle était menue et mignonne qui pouvait la craindre?
Elle entra donc par la porte des employés, se disant qu’elle était assez bien cachée pour éviter le gros des marcheurs. Elle dû en tuer quelques-uns dans les escaliers, mais vraiment pas trois tonnes. En plus, si elle voulait redescendre rapidement elle c’était assuré que la benne de recyclage soit à la bonne place pour la recevoir. Elle avait toujours rêvé de l’essayer, ça ressemblait trop à un gros toboggan. Bref, elle connaissait l’endroit comme sa poche ce qui aidait. Elle arriva finalement à son restaurant, un Starbucks. Elle piqua une barre tendre et la mangea tranquillement, une hache à la main. Elle était prête à toute éventualité. Elle était complètement trempé, elle se dirigea donc vers sa case. Elle s’était déjà assuré de bien fermé les portes de l’escalier, elle avait vérifié les alentours et elle avait refermé le comptoir derrière elle, évitant ainsi toute attaque de marcheurs. Elle fit un tour par mesure de sécurité pour s’assurer qu’elle ne serait pas surprise par un monstre et retourna près que la porte qu’elle ferma. Elle s’avança vers sa case et la déverrouilla. Toutes ses petites choses y étaient. Linge de rechange inclus. Vous ne pouviez même pas imaginer à quel point elle était contente d’enlever ses vêtements un peu trop grand pour mettre des vêtements à elle. D’accord ce n’était pas les vêtements du parfait petit survivant, mais elle serait confortable. Elle retira donc ses vêtements mouillés pour enfiler son jeans. SON jeans, à elle, c’était la vie. Elle était si bien maintenant. Elle vit même qu’elle avait un de ses cahiers de dessins et son ipod. Est-ce qu’il lui restait de la batterie? Elle espérait vraiment.


Dernière édition par Serena Donnelly le Dim 16 Fév - 4:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Jack Anderson
I'd Rather Have my Flight

Feat : Zachary Quinto
Messages : 614
Date d'inscription : 29/01/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
90/100  (90/100)
Jauge de Faim:
90/100  (90/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Il était une fois... ah non pas ça (Jack) [Terminé]   Dim 2 Fév - 10:13

J’étais désormais à l’aéroport depuis quelques jours. Heureusement, les survivants formaient un petit groupe et je devais maintenant y trouver ma place. Il faut que je ne faisais pas d’effort particulier pour me faire adopter comme on dirait, après tout, je pourrais partir quand bon il me semblait si jamais les Walkers trouvaient un moyen d’entrer et de se rendre jusqu’à nous. Je n’hésiterais pas un moment si ma peau se retrouvait en jeu contre celles des autres. Il ne fallait pas rêver non plus, ce n’est pas parce que maintenant j’appartenais à un petit groupe que j’allais tout faire pour qu’ils survivent même si je devais mourir pour eux. Non, je ne suis pas un héros, désolé si je l’apprends à quelqu’un, vous devez avoir manqué un bout pour croire que je suis un bon gars. J’ai fait un peu de prison et j’ai volé des voitures Et ça, ce n’était qu’avant l’épidémie. Si je dois faire la liste de ce que j’ai fait pour survivre, on va dire que je suis un sans cœur. Alors, on va mettre les choses au clair à partir de maintenant : les crimes n’existent plus, il n’y a plus de lois et il n’y a plus de force d’autorité. Donc, si j’ai envie de voler de la bouffe ou une arme à quelqu’un, je vais le faire, personne ne va m’en empêcher. Bon, maintenant que tout le monde est au courant, on peut continuer.
J’en étais où avec tout ça? Ah oui, mon séjour à l’aéroport. Depuis mon arrivée donc, je m’efforçais de connaître les lieux, savoir jusqu’où je pouvais aller sans courir trop de danger de me faire dévorer et dépecer par les Walkers. L’aéroport ne manquait pas de ressources, mais il fallait aller les chercher ces ressources, elles ne viendraient pas à nous par magie, malheureusement. Je m’étais donc porté volontaire pour aller explorer des zones jusque-là plus ou moins fouillées. Ainsi, si je tombais sur quelque chose d’intéressant, je pourrais en mettre un peu de côté et le reste, l’amener au groupe. Quoi, je vous ai déjà dit que je n’étais pas un bon! Arrêtez avec votre morale à deux balles! Donc, en cette journée pluvieuse, je me rendis dans les commerces plus éloignés avec mon arme en main. Elle serait utile sans aucun doute. Quelques Walkers morts plus tard, je me trouvais devant un Starbuck. La barrière était à moitié refermée, je pu donc me glisser dessous, l’oreille aux aguets. Des bruits me parvinrent de l’arrière-boutique. Pas de grognements par contre. Un bon signe je l’espérais. J’avançais tranquillement vers la porte battante qui donnait sur l’arrière-boutique.  Je tenais ma barre de fer à deux mains et sans un mot, je poussai la porte d’un bon coup de pied, près à dégommer du Walker.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Serena Donnelly
I'm A Lonesome Wolf

Feat : Vanessa Hudgens
Messages : 618
Date d'inscription : 02/02/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Jauge de Faim:
100/100  (100/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Il était une fois... ah non pas ça (Jack) [Terminé]   Dim 2 Fév - 10:36

Elle n’avait pas eu le temps d’enfiler son chandail quand on ouvrit la porte. Merde! Ça ouvrait des portes ces affaires-là? Elle saisissa sa hache rapidement au cas où. Elle n’avait pas peur, elle était prêtes et se battaient surement mieux ou aussi bien qu’une bonne partie des survivants restant.  Bref, sa hache en main elle était prête à recevoir… un vieu? Il était un peu sale, mais pas mort, vivant ou mort? Non, non pas mort, il avait une barre de fer en main. On allait vérifier.

« T’es vivant? Parce que si oui, sa peut s'arranger. »

Bah quoi, elle n’avait pas revue d’être vivant depuis mille ans et elle rencontrait un vieux en premier. Elle en était presque déçue. Elle rajouta simplement.

« C’est le vestiaire des employés, tu n’es pas employé, donc sort. J’ai besoin de finir de me changer. »

Elle gardait sa hache en main, mais voulait vraiment finir de s’habiller. Elle n’allait quand même pas déposer sa hache et risquer de se faire attaquer par le premier crétin venu, non mais. Elle était jolie, mais pas idiote. Donc, elle allait le mettre à la porte gentiment et finir de se changer. Qu’est-ce qu’elle ferait s’il ne voulait pas? Bah, elle avait une hache, faut pas poser mille questions non plus. Une hache, sa rentrait très bien dans le mou et dans les genoux au pire… Malgré qu’elle ne devrait pas faire trop de bruit, sinon ça allait attirer les marcheurs… Ah et le sang aussi devrait les attirer, finalement faudrait trouver une autre solution. Peut-être qu’il n’était pas un con non plus… peut-être qu’il était gay. Un gay la laisserait s’habiller sans problème. Donc, fiche le camp et laisse-la s’habiller bon. Même pas droit d’avoir un peu d’intimité dans ce monde rempli de marcheurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Jack Anderson
I'd Rather Have my Flight

Feat : Zachary Quinto
Messages : 614
Date d'inscription : 29/01/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
90/100  (90/100)
Jauge de Faim:
90/100  (90/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Il était une fois... ah non pas ça (Jack) [Terminé]   Lun 3 Fév - 5:55

Si je m’attendais à ça? Non pas du tout. Est-ce que ça me dérangeais? Encore une fois la réponse n’était pas du tout! Mettez-vous à ma place pendant un instant : vous ouvrez une porte d’un coup de pied en croyant trouver derrière un ou plusieurs Walkers qui ne demandaient pas mieux que de vous dévorer et à la place, vous tombez sur un jeune fille en train de se changer. Oui oui, une jeune femme en chair et en formes! Je restai quelques instants sans dire un mot, vraiment étonné de ce que je voyais à l’instant. Je n’avais pas fini de l’être non plus. Parce que, en plus d’être à moitié habillée, la jeune femme avait une hache dans les mains, un argument convaincant pour ne pas trop l’approcher! Je restais donc sur place et j’eu la surprise de l’entendre dire que cet endroit était réservé aux employés. Non mais elle sortait d’où celle-là? Elle était au courant pour l’épidémie ou pas? Il n’y avait plus de commerces, plus d’employés, plus rien! Elle devait vraiment se mettre à jour! Elle voulait que je parte, mais je n’étais pas très chaud à l’idée. De un, elle offrait une magnifique vue et de deux, bah je ne souhaitais pas qu’elle parte comme ça. Si elle avait réussi à entrer dans l’aéroport sans que l’on s’en rende compte, il faudrait qu’elle nous fournisse des explications. Après tout, les Walkers pouvaient eux aussi rentrer par-là, qui sait! J’allais donc la faire parler, pas question que je meure ici! Par contre, pour le moment, je ne savais pas trop quoi faire. Est-ce qu’elle me lancerait sa hache dans le front si jamais je décidais de ne pas partir? Elle n’allait quand même pas tuer un être vivant! Les bons sentiments et la compassion chez les humains n’avaient surement pas disparu chez tout le monde. Pour ma part, je n’en avais jamais vraiment eut beaucoup, ça réglait pas mal de truc!

- Euh…. T’es au courant qu’il n‘y a plus d’employé?

Tant qu’à y être, au moins la mettre au courant. Qui sait, elle se trouvait peut-être dans un coma depuis plus d’un an… dans un Starbucks… Non, ça ne faisait pas de sens. Elle était peut-être juste un peu imbécile. La beauté avait un prix, l’intelligence! Ok, il ne fallait pas que je laisse paraître cette pensée qui m’avait effleurée, surtout paraitre impassible et menaçant, comme d’habitude quoi!

- Pour information, pas question que je te quitte du regard. Je veux savoir par où t’as passé.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Serena Donnelly
I'm A Lonesome Wolf

Feat : Vanessa Hudgens
Messages : 618
Date d'inscription : 02/02/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Jauge de Faim:
100/100  (100/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Il était une fois... ah non pas ça (Jack) [Terminé]   Lun 3 Fév - 7:18

Il avait défoncé la porte comme un con, heureusement pour elle, elle ne l’avait pas verrouillé et la porte n’était pas des plus solides, donc il n’avait rien arraché, mais sérieusement, si y a des marcheurs faut être con pour briser des portes. Des portes fermés, c’était pratique.

- Euh…. T’es au courant qu’il n‘y a plus d’employé?

-Oui je sais, j’espérais que tu sois assez con pour pas y penser et t’en aller.


Elle serrait et desserrait les doigts sur sa hache. Il n’y avait plus de loi, elle pouvait juste le… Non, elle ne pouvait pas faire ça. Pas sans raison. Elle était une fille intelligente, pas une de ses bêtes qui tuent. Elle commencerait à tuer pour le plaisir quand elle deviendrait une marcheuse, d’ici-là, elle devrait adopter un code de conduite simple, mais efficace. S’il est dangereux pour elle, elle le tue, mais pour le moment, autre que d’être con… il ne faisait rien de mal.

- Pour information, pas question que je te quitte du regard. Je veux savoir par où t’as passé.

-Tu crois que je suis passée par où? Me suis téléporté? Bah non, je suis passé par la porte.
Elle ne le laissa même pas répondre avant d’ajouter simplement. Fixant son regard de marbre dans le sien.


-La, je vais terminer de m’habiller. Petite clarification, je n’ai pas besoin de cette hache pour te faire du mal. Tu m’approches et je te pète le nez, ensuite pour faire sur que tu comprennes bien, je vais t’explose le genou. Pour finir, si t’as toujours pas compris, tu pourras oublier l’idée de repeupler la terre un jour. Compris?

Elle mit la tête de sa hache par terre près de son pied, retenant le manche de sa hanche le long de sa jambe et entre ses cuisses. Elle enfila son chandail, blanc maintenant. Un chandail pour aller danser, un peu transparent et moulant, mais elle s’en fichait, c’était à elle. C’était elle qui l’avait acheté, elle aimait la sensation. Elle étira le bras pour ramasser son sac d’élastique au fond de son casier et le mit dans son sac. Elle s’attacha finalement ses cheveux, délivrant son cou de ses cheveux. Mon Dieu, elle se sentait presque elle.

-Alors, c’est quoi ton nom?

Si elle était bipolaire? Non, non. Folle? Peut-être juste un peu. Elle commença finalement à déverrouiller le cadenas de la voisine. Il était écrit Annabelle sur la case, avec des cœurs. Complètement ridicule, mais Serena savait que dans le casier de la salope de service, elle pourrait trouver des trucs intéressants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Jack Anderson
I'd Rather Have my Flight

Feat : Zachary Quinto
Messages : 614
Date d'inscription : 29/01/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
90/100  (90/100)
Jauge de Faim:
90/100  (90/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Il était une fois... ah non pas ça (Jack) [Terminé]   Lun 3 Fév - 8:16

Cette fille était étrange. Plus que moi encore et ce n’est pas peu dire. Il faut dire qu’avec les morts qui essayaient de vous bouffer, pas mal tous les gens qui avaient réussis à survivre avaient dû changer. Ou du moins, ça avait amplifié certains de nos traits de caractère. Il ne fallait pas se voiler les yeux non plus, je savais bien que je n’étais pas le mécanicien d’auparavant, et dieu merci! Non mais être le pauvre gars pris dans sa vie de routine, ça m’avait saoulé. Bon ok je n’avais pas eu mille et un choix non plus. Ce n’était pas ma faute si je m’étais fait prendre à voler une voiture alors que j’étais plus jeunes. Un autre gars était censé m’avertir à l’arrivée des bœufs et il n’en avait rien fait. Donc non, ce n’était pas ma faute. En sortant de tôle j’avais dû me trouver un boulot et ça n’avait pas été facile de se faire engager alors qu’on a un casier et surtout sans diplôme. Mais j’avais côtoyé l’école de la vie comme certains le disaient. J’aurais plutôt tendance à dire que j’avais appris sur le terrain, ce qui était parfois mieux que des diplômes selon moi. Bref, j’avais été engagé mais cette vie, c’était vraiment de la merde. Désolée, mais devoir se lever chaque matin pour réparer des voitures… on repassera pour le plaisir du travail! Maintenant, j’avais tellement plus de libertés qu’auparavant. Sans loi et sans contrainte, c’était vraiment génial. Sauf que les gens diraient que ça avait exacerbé mon côté sauvage et criminel, bien que la notion de crime n’existait plus désormais. Je dois l’avouer, je n’avais pas de remords à tuer les Walkers pour sauver ma peau et je n’hésitais pas non plus à laisser des gens derrière moi. Ma propre vie, voilà tout ce qui comptais à mes yeux. Donc le fait que la jeune fille face à moi soit étrange n’était pas quelqu’un d’anormal dans ce nouvel univers post apocalyptique. Elle me menaça et cela me fit presque sourire. Je ne la connaissais pas, mais elle n’avait pas l’air bien dangereuse non plus. Je baissai ma barre de fer lorsqu’elle déposa sa hache. Je n’avais pas l’intention de la tuer de toute façon. Elle s’habilla complètement et une fois cela fait, elle prit des trucs dans une case et ensuite ouvrit une autre pour fouiller à l’intérieur. Je la regardais faire, un peu étonnée. Elle avait fait le code. Elle était donc déjà venue ici? Peut-être même y avait-elle travaillé. En tout cas, pendant qu’elle ouvrait la case, elle me demanda mon nom. Je lui répondit donc, simplement :

- Je m’appelle Jack et je suppose que toi aussi tu as un nom?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Serena Donnelly
I'm A Lonesome Wolf

Feat : Vanessa Hudgens
Messages : 618
Date d'inscription : 02/02/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Jauge de Faim:
100/100  (100/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Il était une fois... ah non pas ça (Jack) [Terminé]   Lun 3 Fév - 8:38

Il avait déposé sa barre de fer, bon garçon. Il avait compris qu’elle n’était pas menaçante, mais qu'elle ne se laisserait pas faire quand même. Elle n’était pas fragile, elle était juste… une fille de la rue, qui avait apprit ce qu'elle avait à savoir à la dur, pas à l'école.

- Je m’appelle Jack et je suppose que toi aussi tu as un nom?

-Bravo, un morceau de robot. J’ai bien un nom.


Elle continua de fouiller dans le casier, trouvant une boite de… de préservatif? Ridicule. Elle tourna les yeux au ciel avec un « erf » avant te jeter la boite vers Jack sans le regarder. Ils atterrirent directement dans la poubelle à la gauche de la porte. Pourquoi s’encombrer de truc aussi inutile.  Elle ramassa quand même crayon, maquillage, crème à main et vêtement de rechange. Elle serait habiller comme une garce, mais au moins elle serait habiller à sa taille.

-Non, mais plus sérieusement Jack. J’ai pas trop envie de me traîner un vieu boulet, tu vas simplement me ralentir ou me faire tuer et je ne me ferai pas tuer pour quelqu’un comme toi. Donc, je sais pas ce que tu venais faire, mais fait le et part s’il-te-plait.

Elle referma la case d’Annabelle pour passer à celle de Terrence. Les noms étaient écrient partout, même sur la sienne à la seule différence c’est que sur la sienne on pouvait lire « Lolita » avec des têtes de morts dessinés à la main par les autres employés. Super sympathique l’accueil, bon d’accord elle n’avait pas cherché les sympathies des gens non plus. Donc, elle regarda le cadenas de Terrence, un fichu cadenas à clé. Elle déposa donc sa hache sur le casier d’Annabelle tout en s’accroupissant pour voir l’intérieur de la serrure. Elle glissa son kit de crochetage hors de son sac avant de choisir ses outils avec soin pour déverrouiller le cadenas. Elle ne craignait pas Jack, même s’il voudrait lui taper sur la tête à coup de barre de fer, elle serait à porter de pied de son genou. Donc, pas vraiment de risque. Il avait l’air costaud, mais pas entraîner. Elle n’avait pas l’air musclé, mais elle était entraînée. Elle gagnerait c’était assez assurée. Elle entendit finalement le petit cliquetis habituel et vit le cadenas se déverrouiller. Elle commença donc à fouiller dans ce dernier sans vraiment porter attention à Jack. Elle n’aimait vraiment pas les vivants notre petite Serena.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Jack Anderson
I'd Rather Have my Flight

Feat : Zachary Quinto
Messages : 614
Date d'inscription : 29/01/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
90/100  (90/100)
Jauge de Faim:
90/100  (90/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Il était une fois... ah non pas ça (Jack) [Terminé]   Lun 3 Fév - 11:11

Yeah j’avais eu droit à un morceau de robot, comme si cela pouvait m’être utile dans ce monde de fou! Je n’en voulais pas de ce morceau de robot, ce que je voulais savoir, c’était qui elle était et comment elle était entrée dans la place. Comme elle l’avait dit plutôt, elle ne s’était surement pas téléporté, mais bon, reste que je voulais savoir par quelle porte afin que ce ne soit pas une entrée pour les Walkers. Comme je l’ai déjà dit si souvent, je ne veux pas mourir, je suis assez bien en vie, merci! Après lui avoir décerné ce morceau de robot à la noix, elle continua sa fouille et lança sans vraiment le regarder une boîte, mais avant qu’elle ne l’ait lancé, quand elle l’avait analysé, j’y avais aussi jeté un œil. Des condoms? Toujours utiles, même en cas de presque extinction de la race humaine. Donc, il ne fallait pas jeter ça inconsciemment sans y penser! J’allais donc me pencher sur la poubelle pour prendre la boîte et la glisser dans une poche de ma veste. Je me foutais un peu de ce qu’elle allait dire, mais sa réaction pourrait être bonne, on ne sait jamais. Quoi que c’était elle qui avait jeté la boîte, elle ne comptait surement pas utiliser les condoms! Finalement, la demoiselle sans nom me dit finalement quelque chose mais je n’entendis qu’un truc, quand elle me traita de vieux et que je la ralentirais. Non mais, pour qui elle se prenait elle, elle ne me connaissait même pas! Elle avait oublié un calcul dans sa tête : j’avais survécu jusqu’ici. Si j’avais survécu, c’était parce que justement je ne ralentissais personne et parce que j’avais laissé derrière ceux qui me ralentissait justement.

- Hey Annabelle, prends note que non, je ne suis pas vieux. Et puis c’est surement toi qui me ralentirais plus qu’autre chose.

Non mais il y avait quand même des limites à se faire traiter de vieux! Parlant de ralentir, un grognement se fit entendre dans mon dos. Ni une ni deux, je me retournai en levant ma barre de fer et lorsque je vis le Walker, je n’hésitai pas un instant et défonçai la tête de l’ancien être humain. J’avais désormais un peu de sang sur les mains, je devrais expliquer ça au groupe à mon retour d’ailleurs. Maintenant que ça était fait, je me retournai de nouveau vers la jeune femme :

- Bon, qu’est-ce que tu disais?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Serena Donnelly
I'm A Lonesome Wolf

Feat : Vanessa Hudgens
Messages : 618
Date d'inscription : 02/02/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Jauge de Faim:
100/100  (100/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Il était une fois... ah non pas ça (Jack) [Terminé]   Lun 3 Fév - 12:07

Je savais que je n’étais pas très gentille avec lui. J’aurais peut-être dû… je ne sais pas trop, être gentille? Amicale? Bon d’accord, en même temps, je n’étais pas gentille et amicale du temps des vivants, donc… Impossible de l’être maintenant que tout le monde était devenu fou. Je n’y pouvais rien-moi si ce mec pouvait me tuer simplement pour me voler mon sac. Je ne le connaissais pas, il ne me connaissait pas. Personne ne devait rien à personne. Je me sentais très bien dans mon rôle de fille solitaire. Je n’avais pas vraiment envie que ça change. Surtout pas avec un vieux qui ne me laissait pas m’habiller en paix.

- Hey Annabelle, prends note que non, je ne suis pas vieux. Et puis c’est surement toi qui me ralentirais plus qu’autre chose.

Annabelle? Il aurait pu choisir mieux non? J’avais une tête d’Annabelle? J’avais l’air d’une salope? Bah… peut-être un peu, mais j’étais une salope mignonne alors ça m’allait. Je n’avais pas l’intelligence et le caractère d’une salope, donc je n’allais pas le prendre comme une insulte.

-Mais je ne peux…

Je fus interrompu par Annabelle se jetant sur Jack pour le dévorer. Elle était loin d’être sexy dans son uniforme du starbucks, mais en même temps, j’avais souhaité qu’elle le bouffe. J’aurais été débarrassé. En même temps… c’était bien de parler avec quelqu’un. Ça faisait longtemps là quand même. Ma nouvelle prof n’arrêtait pas de me pousser vers les autres en me disant de m’extériorisé, j’aurais peut-être dû à l’époque. J’avais saisit ma hache, mais quand il l’avait si bien tué, je l’a redéposé pour fouiller dans le casier. Il n’y avait rien d’intense,  des batteries, un cellulaire mort. Je ramassai tout quand même. Je pouvais toujours essayer de patenter quelque chose avec ses cours d’option en technologie.

- Bon, qu’est-ce que tu disais?

-Je disais simplement que je ne pouvais pas être Annabelle, parce qu’elle arrivait dans ton dos, mais maintenant,  tu l’as tué, le vieux. Meilleur chance la prochaine fois pour mon nom.


Elle avait mis beaucoup d’intonation sur « le vieux », juste pour l’embêter. C’est sûr qu’il se débrouillait bien, mais je refusais de me mettre en duo ou quoique ce soit avec quelqu’un d’autre. Les autres c’étaient la mort assurée. Je fouillai rapidement les autres casiers, mais il n’y avait rien de palpitant et d’intéressant. Mes vêtements en avaient valu la peine, totalement.

-Donc, j’ai fini ma fouille des casiers de mes ex-collègues, je te ferais bien un petit café, mais je ne pense pas y arriver. Donc, tu me laisses partir? Promis, je ne reviens pas après.

Je retournai finalement à mon casier, pour retirer mon nom et ainsi « vider » mes effets personnels. Je glissai mon nom dans mon sac, c’était un job de merde de toute façon. Je m’appuyai le dos sur le casier le plus près de l’homme qui barrait toujours la porte de son corps. C’était embêtant de devoir demander son avis à quelqu’un.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Jack Anderson
I'd Rather Have my Flight

Feat : Zachary Quinto
Messages : 614
Date d'inscription : 29/01/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
90/100  (90/100)
Jauge de Faim:
90/100  (90/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Il était une fois... ah non pas ça (Jack) [Terminé]   Mar 4 Fév - 7:02

Elle avait vaguement essayé de dire quelque chose juste avant que je ne mette au sol la créature qui était arrivée dans mon dos. Je ne sus donc pas ce qu’elle voulait me dire et je m’en foutais même un peu, faut bien l’avouer. Pour l’instant, ma priorité n’était pas d’entendre des insultes. En fait, ce l’était rarement. J’étais plutôt le genre à insulter les gens, pas à être la cible des insultes. Pourquoi le serai-je de toute façon? Depuis que j’avais commencé l’école (donc ça fait un sacré bout quand même!) j’avais appartenu à des groupes de petits délinquants qui intimidaient les autres ou bien qui les insultaient parce qu’ils avaient un jean trop grand ou une tâche de naissance sur la joue. Bref, tous les détails pouvaient être utilisés contre les personnes que nous intimidions. Donc, avec cette jeune fille qui ne m’avait toujours pas dit son nom, je n’aimais vraiment pas le fait qu’elle m’appelle de nouveau le vieux. Je n’étais pas vieux! J’étais dans la fleur de l’âge. À moins que désormais, je fasse réellement partie des plus vieux? Je n’y avais pas pensé à ça, mais il vrai que les vieux avaient dû être des cibles vraiment facile pour les Walkers. Elle m’apprit en même temps que son nom n’était pas Annabelle puisque je venais de tuer cette fille. En fait, je ne l’avais tué non plus! Elle était déjà morte, les Walkers n’étaient pas des humains, ils ne l’étaient plus. C’est pourquoi je ressentais encore moins de compassion pour ces créatures. Elles étaient très loin d’être humaines! Elle continuait à fouiller sans m’accorder trop d’attention, ce que je trouvais presque vexant. Non mais tout de même, j’étais vivant, elle n’avait pas envie de le remarquer de faire preuve d’un minimum d’une conversation et de civisme? D’accord je n’étais pas le plus gentil des gars, mais je souhaitais tout de même lui proposer de venir voir le groupe des survivants. Ils n’étaient pas tous très intéressant j’en conviens, mais ils avaient des ressources et ça, ça valait la peine. Je la garderais à l’œil par contre, pas question qu’elle prenne notre bouffe et qu’elle se tire! On se méfie de ce qu’on ferait si on était à sa place… oui totalement, j’aurais pu faire ce coup là à Logan et tous les autres, mais ils étaient quand même sympa, sans parler du fait qu’il m’avait accueilli avec une bière. Juste pour ça, ça avait valu la peine de rester!

- Non tu ne pars pas comme ça. Il y a un groupe de survivants plus loin qui aimerait bien savoir comment t’es rentré sans te téléporter et surtout qui ne souhaitent pas que les Walkers passent par le même chemin. J’avoue vouloir le savoir aussi, Natacha.

Je venais de lui donner un autre nom oui, parce que je ne croyais tout simplement pas qu’elle puisse s’appeler Lolita. De toute façon, elle ne m’avait toujours pas dit son nom! Et puis, elle avait une tête de Natacha…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Serena Donnelly
I'm A Lonesome Wolf

Feat : Vanessa Hudgens
Messages : 618
Date d'inscription : 02/02/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Jauge de Faim:
100/100  (100/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Il était une fois... ah non pas ça (Jack) [Terminé]   Mar 4 Fév - 7:16

J’étais presque sage là, je faisais des efforts pour rester en place comme une gentille fille et à m’intéresser à ce qu’il me disait, mais c’était si difficile. J’avais juste en tête le prochain endroit où je me rendrais et sérieusement… je n’en avais aucune idée, mais rester en place n’était pas ce que j’avais envie de faire. En fait, oui, mais pas avec d’autre gens. J’étais très bien toute seule à m’occuper de moi-même.

- Non tu ne pars pas comme ça. Il y a un groupe de survivants plus loin qui aimerait bien savoir comment t’es rentré sans te téléporter et surtout qui ne souhaitent pas que les Walkers passent par le même chemin. J’avoue vouloir le savoir aussi, Natacha.

Je ne pus m’empêcher de soupirer en levant les yeux au ciel, mais il m’exaspérait à la fin. J’allais donc continuer de l’embêter un peu juste parce qu’il m’embêtait aussi bon.

-Natacha? Même avec les prénoms t’a des goûts de vieux, mais bon vue ton âge t’es pardonné. T’as quoi? 50 ans? Allons-y pour Natacha. C’était déjà mieux que le mien de toute façon.

J’étais gentille quand même, sans même lui donner le temps de répondre, j’ai simplement ajouté.

-Et comme je t’ai dit, je suis employé ici, donc j’ai pris la porte des employés tout simplement. Je peux partir maintenant?

Si je m’intéressais à un groupe de survivant? Non. Je ne leur faisais pas confiance. Aux yeux du monde j’étais une adolescente naïve à qui on pouvait en imposer et ça, je refusais. J’étais une grande fille et je m’occuperais de ma peau toute seule. En plus, je connaissais cet aéroport comme ma poche, donc je pouvais facilement dire qu’il devait y avoir des marcheurs à grandeur. Rien de super sécuritaire malgré les tonnes de ressources qu’on pouvait trouver dans les magasins.

_________________




On m'a offert une roses ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Jack Anderson
I'd Rather Have my Flight

Feat : Zachary Quinto
Messages : 614
Date d'inscription : 29/01/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
90/100  (90/100)
Jauge de Faim:
90/100  (90/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Il était une fois... ah non pas ça (Jack) [Terminé]   Mer 5 Fév - 6:44

Euh… elle pouvait m’expliquer celle-là pourquoi elle trouvait que «Natacha» était un nom de vieux? Non mais, c’était plus un prénom utiliser dans certains films peu recommandés pour les enfants (s’il y avait encore des enfants de ce monde d’ailleurs… je n’en avais pas encore rencontré!). Vous voyez le genre? Avouez que tous les noms qui finissent en «A» sonnent beaucoup agréables à l’oreille des hommes. Je ne tomberai pas dans la vulgarité, mais je préfère personnellement avoir une relation avec une Natacha qu’avec un Gertrude! Et c’est tout à fait normal! Bon ça y est, vous m’avez donné des images peu agréables, merci bien… Revenons donc à la pas-Natacha et la pas-Annabelle. Elle parlait encore du fait qu’elle était employée ici. Non mais quand allait-elle réaliser qu’il n’y avait plus d’employé dans ce monde! Franchement, ça pouvait devenir agaçant à la longue! Il fallait arrêter de vivre dans le passé, c’était une chose révolue. Il ne fallait pas vivre dans l’avenir non plus puisque nous n’étions pas encore assurés d’en avoir un.

- T’es pas employée, il n’y a plus d’employé, nulle part. Réveille la petite!

Bon on va arrêter avec les noms pris au hasard, elle m’appelait vieux, j’allais l’appeler petite. De toute façon, elle était plus petite et plus jeune que moi, j’étais donc parfaitement en droit de l’appeler ainsi! Si elle n’était pas contente, c’était son problème, elle n’avait qu’à ne pas m’appeler le vieux parce que non, à la fin, je n’étais pas vieux! Les vieux ont des passe-temps de vieux, des cheveux blancs et pas mon charisme. Donc non, je ne suis pas vieux, point barre! Maintenant que ça aussi c’est clair, on peut continuer la discussion. Avant qu’elle ne s’outrage pour le fait que je l’aie appeler petite, j’enchainai :

- Alors cette porte est désormais condamnée, même si c’est pour sortir. Et si tu veux sortir d’ici, c’est pas avant demain matin. S’il le faut, je t’attache et tu vas rester toute la nuit comme un saucisson, mais je te le jure, tu vas rester ici.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Serena Donnelly
I'm A Lonesome Wolf

Feat : Vanessa Hudgens
Messages : 618
Date d'inscription : 02/02/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Jauge de Faim:
100/100  (100/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Il était une fois... ah non pas ça (Jack) [Terminé]   Mer 5 Fév - 7:22

Je n’avais pas trop envie de dire mon nom, c’était si mal? Mon nom, c’était pour ma famille et mes amis. Le seul problème, c’est que je n’avais ni un, ni l’autre. Donc, je pourrais reléguer mon vrai nom aux oubliettes, ça ne me ferait même pas un pli. De toute façon, qui pouvait aimer un nom comme Serena? Surtout que… bah j’étais pas sereine pour deux sous.

- T’es pas employée, il n’y a plus d’employé, nulle part. Réveille la petite!

Je me surpris à rigoler, mais c’est qu’il était susceptible sur son âge le vieux. Comment je savais que c’était son âge? Son « la petite » à la fin. C’était trop… provoquer pour ne pas être une réplique à ma remarque sur son âge. J’avais peut-être rigolé un peu, esquisser un sourire même, mais je l’étouffai assez vite. Fallait pas qu’il se fasse des idées du genre, « je suis peut-être un con, mais la gamine m’apprécie » non, non. On ne lui laissait pas se faire des idées.

- Alors cette porte est désormais condamnée, même si c’est pour sortir. Et si tu veux sortir d’ici, c’est pas avant demain matin. S’il le faut, je t’attache et tu vas rester toute la nuit comme un saucisson, mais je te le jure, tu vas rester ici.

-M’attacher hein?

Je relevai un sourcil, c’était une menace que les hommes adoraient faire. En plus, vue la vitesse ou il c’était jeter sur les condoms. Il espérait surement s’en servir. N’importe quoi. Même une gamine innocente comprendrait comment fonctionne cet homme. Je croisai les bras pour signaler mon désaccord quand même. Je n’étais pas si facile à intimider non plus.

-Techniquement, la porte n’est pas encore condamnée. Donc je pourrais toujours sortir et que tu l’as barricade après et en tant que non-employé ici, je n’ai pas appris toutes les façons de sortir et d’entré, promit. En prime, tu veux dormir où? Y a des marcheurs ou des vivants partout et je n’aime ni un, ni l’autre.

Pas de vieux, j’étais gentille là. J’allais essayer de faire la paix avec le con de service pour pouvoir partir. Je n’aimais pas beaucoup me sentir… confiné. C’était assez nul en fait. S’il se sentait seul et voulait de la compagnie, de un fallait demander gentiment, de deux… il y avait d’autre survivants non? Qu’il se serve de ceux-là. S’il faisait la chasse au vagin, qui s’en trouve un usagé quelque part, mais loin de moi.

_________________




On m'a offert une roses ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Jack Anderson
I'd Rather Have my Flight

Feat : Zachary Quinto
Messages : 614
Date d'inscription : 29/01/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
90/100  (90/100)
Jauge de Faim:
90/100  (90/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Il était une fois... ah non pas ça (Jack) [Terminé]   Lun 10 Fév - 21:11

Qu’elle soit d’accord ou non, ce n‘était pas mon problème. Un autre être vivant pouvait toujours être utile au petit groupe qui se trouvait dans l’aéroport. De plus, la jeune femme avait montré certaines capacités qui pourraient se démontrer fort utiles au groupe. Vous avez vu comment elle avait débarré les casiers de ses anciens collègues, sans aucun problème. Ce serait une bonne chose donc de l’avoir avec le groupe pour ouvrir les portes verrouillées. Il ne fallait pas omettre aussi le fait que je la trouvais plutôt jolie. Soyons honnête. Malgré son air bête, elle avait un certain charme. un peu jeune par contre, mais ça rajouterait de la jeunesse et de la beauté dans le groupe. Il ne fallait pas compter sur Logan pour avoir de la beauté de toute façon! Non, effectivement, je n’aimais pas trop les hommes, les femmes recèlent de tellement plus de beauté! Pour en revenir à nos moutons ou plutôt à la jeune Natacha (je ne savais toujours pas son vrai nom, donc je vais continuer à l’appeler Natacha, c’est mieux que !). Elle me mentionna le fait que la porte n’était toujours pas verrouillée et que donc, elle pouvait sortir si cela lui chantait. De plus, elle disait ne pas aimer les morts (dah, qui aimait vraiment les walkers?!) mais aussi qu’elle n’aimait pas les vivants. Si je résume, elle n’aimait donc personne. Génial, une antisociale! Tout le monde l’était un peu devenu non? Mais elle, se semblait être réellement le cas. Je n’aurais pas pu tomber si une jolie blonde qui aimait les gens? Cela aurait tellement mieux et plus facile. Mais non, faut croire que je n’ai jamais de chance.

- Je commence aussi à connaitre l’aéroport… enfin un peu. Si tu ne veux voir personne, je peux trouver un coin, promis je te viole pas.

J’avais peut-être bien des defaults, mais non, je n’étais pas un violeur. J’en avais peut-être l’apparence aussi, mais non bon! Avec une fille consentante, c’était tellement mieux de toute façon, beaucoup plus de plaisirs partage. Mais je m’égare! Si je me laisse aller à ses penser, nous n’avancerons pas avec la jeune Natacha.

- De toute façon, si tu sors maintenant, tu te fais bouffer par les Walkers. Ils sont beaucoup trop nombreux sur les pistes et dans les alentours. Parfois j’ai l’impression qu’ils ne font qu’attendre qu’on sorte.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Serena Donnelly
I'm A Lonesome Wolf

Feat : Vanessa Hudgens
Messages : 618
Date d'inscription : 02/02/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Jauge de Faim:
100/100  (100/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Il était une fois... ah non pas ça (Jack) [Terminé]   Mar 11 Fév - 7:23





Serena et Jack


Il était une fois... ah non pas ça, 11 septembre


Sérieusement, je pouvais faire quoi de lui? Bon il était… pas sympathique, pas vraiment gentil non plus… il n’avait pas l’air d’avoir super gros d’humour, n’y même une personnalité pétillante… il était plutôt… divertissant? Ouais, bon. C’est mieux que rien.

- Je commence aussi à connaitre l’aéroport… enfin un peu. Si tu ne veux voir personne, je peux trouver un coin, promis je te viole pas.

J’eus un petit sourire au début de sa phrase. Bah oui toi, connaitre un peu. Il y était depuis combien de temps? Quelques semaines? Jours? Mois? Sa faisait presque 1 an que j’y travaillais à l’aéroport. Je passais la plupart de mes pauses à déambuler dans les corridors de cet aéroport. Parlant ici et là avec les autres employés. Pourquoi les gens avaient envie de me parler? Aucune idée, mais c’était plus fort qu’eux. Surtout lorsqu’on était du sexe opposer. Bref.

- De toute façon, si tu sors maintenant, tu te fais bouffer par les Walkers. Ils sont beaucoup trop nombreux sur les pistes et dans les alentours. Parfois j’ai l’impression qu’ils ne font qu’attendre qu’on sorte.

Je regardai rapidement ma montre… il avait un point-là. Il commençait à être tard et il n’y avait pas vraiment de chance d’être en lui sur avant la nuit.

-C’est exactement ça qu’ils font en fait. Ils attendent qu’on se pointe pour se faire bouffer.

Bah oui, nous on était la bouffe et les routes étaient le plateau d’argent. Les marcheurs étaient les gamins pourrit gâté incapable d’attendre avant de se gaver de bonbons. Belle image hein? Je hais les gamins. Les gamins c’étaient le mal.

-Bon d’accord, je dors ici et si tu me touches, ce qui m’étonnerait, je te brise quelque chose d’essentiel à ta survie. J’ai une préférence pour les genoux, les bras, les épaules et les nez. Tu seras prévenu.

Je lui avais dit cela sur un ton presque gentil et tout sourire. Le pauvre, j’allais le perturber.

-Donc, monsieur le guide qui connait si bien l’aéroport. Vous voulez dormir où? Centre commercial, un resto, un avion, un terminal, un bureau des officiels, les bureaux des agents de la douane, ils ont même une cellule et des menottes tu sais.

D’accord, je commençais à blaguer sourire aux lèvres. Je n’avais plus peur de lui et en prime, ça faisait mille ans que je n’avais pas discuté avec un être vivant.

-Ya aussi le garage, l’entrepôt des objets trouvés et/ou confisqué. Le débarcadère de valise… Tu m’amènes où?

Est-ce qu’il connaissait tous ses endroits? J’en doutais sérieusement, mais moi oui. Il était le guide après tout. On allait suivre le monsieur gentiment. La question était surtout… où y avait-il le moins de marcheurs possibles… les zones « publiques » étaient à éviter quand même. Donc… nous allions bien voir son choix.


© Daph

_________________




On m'a offert une roses ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Jack Anderson
I'd Rather Have my Flight

Feat : Zachary Quinto
Messages : 614
Date d'inscription : 29/01/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
90/100  (90/100)
Jauge de Faim:
90/100  (90/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Il était une fois... ah non pas ça (Jack) [Terminé]   Mer 12 Fév - 6:08

De toute évidence, elle connaissait les lieux plus que moi, mais je n’allais pas l’admettre devant elle, là tout de suite comme ça. J’ai ce qu’on pourrait appeler un égo de mal dominant. Mais bon, ce n’est pas vraiment secret pour ceux qui me connaissent. Ou plutôt, ceux qui me connaissaient. Ils sont sans doute morts en ce moment. Sans doute, parce que je n’irai pas vérifier. Je ne traverserais pas le pays pour eux alors qu’eux ne l’auraient pas fait pour moi. Je suis capable de me débrouiller parfaitement sans eux, donc tant pis pour eux! Bref, pour en revenir à notre jolie demoiselle, elle me donna enfin raison sur le fait qu’il n’était pas prudent pour elle de sortir maintenant. Elle dit quelque chose sur le fait que oui, les Walkers n’étaient fait que pour nous bouffer. Bon, ce n’était pas vraiment ce que j’avais voulu dire, mais ça ne me tentait pas vraiment de m’expliquer. Je ne suis pas responsable de ce que les gens comprennent de ce que je dis après tout. Elle prit soin de m’avertir que si je tentais quoi que ce soit à son égard, elle se ferait plaisir de me casser quelque chose. Joie… mais ce n’était pas dans mes intentions. Je lui avais dit après tout que je ne la violerais pas! Non mais pourquoi personne ne m’écoute jamais! Ah oui… je mens bien souvent… Mais bon, ça elle ne le savait pas, pas encore. J’allais tout de même prendre en note son avertissement. Me retrouver avec une rotule brisée ne m’aiderait certainement pas à survivre. Heureusement j’avais un petit groupe de survivants qui pourrait m’aider, mais je n’aimais pas compter sur les autres. Autre chose à noter, lorsqu’elle m’énuméra tous les endroits où nous pourrions nous terrer pendant la nuit, je pris connaissance du fait qu’elle connaissait vraiment BEAUCOUP l’aéroport. C’était à croire qu’elle avait fait une carte. Autre point pour le fait que je voulais qu’elle reste ici. Une carte sur patte, c’est toujours utile non? En plus, elle avait mentionné un lieu que j’aimerais bien allé visiter, les objets perdus ou confisqués. Là je pourrais trouver beaucoup de trucs intéressants et utiles, en espérant que les autres n’y étaient pas encore allés.

- Le bureau des agents de la douane est un endroit tout trouvé. Il y a des Walkers partout et je ne veux pas dormir en plein milieu de nulle part comme un buffet à volonté. On peut s’enfermer dans la cellule, plus prudent.

Sans oublier les menottes, toujours utiles…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Serena Donnelly
I'm A Lonesome Wolf

Feat : Vanessa Hudgens
Messages : 618
Date d'inscription : 02/02/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Jauge de Faim:
100/100  (100/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Il était une fois... ah non pas ça (Jack) [Terminé]   Mer 12 Fév - 14:55





Serena et Jack


Il était une fois... ah non pas ça, 11 septembre




Je lui avais donné du choix tout plein à ce Jack. Fallait juste qu’il choisisse maintenant. J’espérais qu’il connaisse assez  l’aéroport après infestation pour éviter le gros des zombies.

- Le bureau des agents de la douane est un endroit tout trouvé. Il y a des Walkers partout et je ne veux pas dormir en plein milieu de nulle part comme un buffet à volonté. On peut s’enfermer dans la cellule, plus prudent.

-D’accord, tu joues les guides ou c’est moi? Je parie sur moi. Tu le seras au retour.


Je lui fis un petit sourire. J’étais mignonne quand j’étais sur de moi, c’était surement un de mes plus grand malus. Vous savez, le malus d’être mignonne là, bah moi je l’avais, beaucoup même. Lui c’était un vieux, alors c’était correcte. Les jeunes chiots sa perdaient la tête, les vieux chiens sa faisait pas grand-chose, même pour le plus bel os du monde. Bref!

On partit vers les terminaux assez silencieusement. Je voulais traverser les terminaux pour… et je m’arrêtai. Je vis les masses de zombies qui se mouvaient lentement et même péniblement. Aucun ne s’était retourné, une chance. J’avais fait signe à Jack de s’arrêter. S’il nous voyait, on allait se faire suivre et on les amènerait où… aucune idée.

Je chuchotai : « On va faire un détour. »

Je m’éloignai un peu du terminal vers les douanes, ramassant des crayons aux passages. Je me glissai sur un comptoir, vous savez là où les airs bêtes vous estampent vos passeports. Bref, après un coup d’œil en dessous pour faire sur qu’il n’y avait personne je descendis de leur côté. Il y avait une porte dans le font du petit bureau qui donnait sur un corridor. J’y cognai trois petits coups…. Je n’attendis… rien. J’ouvris donc la porte et fit signe à Jack d’avancer. J’entrai en premier pour montrer la voie, c’était quand même moi qui connaissait le chemin. Comment je le savais? Parce que j’allais porter des cafés à même les bureaux à certains agents, ceux que j’aimais le plus et qui donnaient des bons pourboires quoi. En plus, certains étaient mignons. Pas parce que je n’aimais pas être avec un homme, que je n’aimais pas les regarder.

En avançant dans le corridor lentement, je passai devant une porte fermé. Je fis le saut en entendant un zombie foncé dans la porte. Je détestais les zombies. La porte était fermée, mais il y avait toujours un espace sous la porte. Pourquoi? Parce que dans les années 2010, il y avait de un tapis, maintenant il y avait du planché normal, mais le nouveau planché prenait moins d’espace... et changer les portes n’étaient pas dans l’idée des ingénieurs. Bref, maintenant c’était pratique. Je chuchotai :

« Surveille le corridor. »

Je pris un petit objet dans mon sac, un miroir à vélo en fait. Je me couchai au sol lentement, glissai le miroir sous la porte pour voir le nombre de zombies. Trois au total. C’était viable et il risquait de défoncer la porte en cherchant en nous suivant.

« Ils sont trois. »

Ils répondirent à ma phrase par de nouveau coup dans la porte. Porte qui commençait à chambranler. C’était dans le sympathique. Je me relevai, rangeai mon miroir, nettoyai mes mains sur mes pantalons et reprit ma hache à deux mains.

« J’ouvre la porte et celui qui les éclates le plus vite gagne. »

Je lui fis un sourire en ouvrant la porte. Les trois zombies se jetèrent sur nous, il abattit le premier, moi le deuxième et on frappa le troisième en même temps. Ce n’était pas juste bon.

« D’accord, d’accord… c’est un 2 de 3. »

On rencontra plusieurs petits groupes de zombie, mais pour la plupart enfermé dans des bureaux. On recommença notre manège ainsi et on avança. C’était amusant de le faire à deux. Au final… il était meilleur que moi à ce jeu. Pour ma défense, ma hache était salement lourde. Nous avons finalement réussit à se rendre au bureau des agents. Je cognai à la porte… rien. Logique en même temps tout le monde devaient être dans le terminal… mort.  Je rentrai et laissa la porte ouverte pour Jack. D’un coup d’œil  je me dirigeai vers le bureau de Mike, le chef de l’endroit. Sac, kit de crochetage, tiroir du haut, clé de la cellule. C’était efficace à la longue. J’ouvrai la cellule et prit la « couchette » quoi j’étais la fille après tout.

« Tu veux discuter encore un peu ou tu veux dormir? Les vieux… ça se couche tôt non? »

J’avais le sourire, j’étais de bonne humeur. Tuer des zombies me rendait peut-être un peu trop de bonne humeur. Je sortie un coussin d’un de mes sacs et une veste très chaude. J’aimais être enrobé pour dormir. Je m’installai confortablement en attendant sa réponse. Je l’aimais bien finalement ce survivant-là.


© Daph

_________________




On m'a offert une roses ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Jack Anderson
I'd Rather Have my Flight

Feat : Zachary Quinto
Messages : 614
Date d'inscription : 29/01/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
90/100  (90/100)
Jauge de Faim:
90/100  (90/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Il était une fois... ah non pas ça (Jack) [Terminé]   Jeu 13 Fév - 7:49

Au moins je n’avais pas trop à lui tordre le bras pour la forcer à prendre les devants, elle le prit d’elle-même lorsque je lui indiquais d’un signe de tête que j’allais la suivre. Elle prit la direction des terminaux. Vraiment? Elle n’y avait pas pensé très longtemps sans doute. Tout le monde s’était bousculé là quand tout avait commencé sans doute, donc c’est là que les Walkers avaient fait le plus de victimes, pour ne pas dire à peu près tout le monde. Je la suivis quand même sans rien dire, avec une espèce de demi-sourire. Elle réalisa bien vite que passer par les terminaux n’était pas une option. Elle m’indiqua que nous allions passer par un autre chemin, choix tout à fait logique. On n’entendait que nos pas résonnés doucement et pratiquement sans bruit. Quand on sait que les Walkers se précipitent vers les sources de bruit, il valait mieux pour nous de ne pas faire trop de bruit. Nous sommes finalement arrivés à proximité des douanes et finalement nous sommes arrivés près des portes. Il y aurait des Walkers derrière ces portes, j’y mettrai ma main au feu (bien que ce n’est qu’une expression, je ne le ferais pas réellement!). Je la laissais faire, elle avait l’air de bien s’amuser à dominer, ou du moins, à mener le jeu. Ce ne sont pas des expressions appropriées n’est-ce pas? Bref, c’est dans ma tête, je peux utiliser les mots que je veux, personne ne va me censurer ici. Elle se pencha afin de regarder en dessous d’une porte et elle utilisa même un petit miroir par la suite afin de voir à l’intérieur de la pièce. En se relevant, elle me donna le compte, trois. C’est bon, il y en avait assez pour deux et elle me lança même un défi. J’aimais bien les défis, ça tombait bien!

- Combien que j’en mets plus à terre?

Et là-dessus, elle ouvrit la porte, laissant sortir les trois Walkers. On en mit chacun un hors d’état de nuire et ensemble, on détruisit le dernier ensemble. Bon ok, partie nulle. Le prochain coup, je remporterais le défi d’accord! D’ailleurs, des défis il y en avait encore. Pour continuer notre chemin, il fallait traverser un lieu où beaucoup trop de Walkers se trouvaient. Cette fois, je fus plus rapide qu’elle et j’ai tué plus de Walkers que la fillette. Je n’avais pas fait le compte. Bref, je pourrais la narguer plus tard. On arriva finalement au bureau de la douane, sale de sang et de sueur. Elle me tint la porte et je la suivis à l’intérieur. Elle alla tout de suite monopoliser le lit en me demandant si je souhaitais parler avant de me coucher ou pas.

- Si je suis vieux, j’ai besoin de confort, donc c’est moi qui a le lit!

En disant cela, je tournai la tête vers le côté droit. J’avais cru entendre un petit jappement. Ça se pouvait ou pas? Et juste pour me donner la confirmation que je n’étais pas fou, un deuxième jappement se fit entendre.

- Tu as entendu ça?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Serena Donnelly
I'm A Lonesome Wolf

Feat : Vanessa Hudgens
Messages : 618
Date d'inscription : 02/02/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Jauge de Faim:
100/100  (100/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Il était une fois... ah non pas ça (Jack) [Terminé]   Jeu 13 Fév - 9:00





Serena et Jack


Il était une fois... ah non pas ça, 11 septembre



Oui bon, je n’étais pas très gentille avec le monsieur, mais moi j’avais besoin de me lever tôt le lendemain et être sur un lit, c’était une hauteur parfaite pour lui en sacrée une s’il m’approchait. En même temps… c’est moi qui avait trouvé la cellule hein, fallait pas me chercher.

- Si je suis vieux, j’ai besoin de confort, donc c’est moi qui a le lit!

-D’accord.

Là, j’avais un sourire aux lèvres, rien de moins. Si j’avais quelque chose en tête? Non, non… Fallait comprendre la suite de la phrase.

-Ça me va, tu prends le lit, je garde les clés. C’est un excellent compromis.

Oui, le lit était dans le fond de la cellule, tout au fond en fait et je tenais les clés à la main pour bien lui faire comprendre l’enjeu. Il prenait le lit? D’accord, mais si je me levais plutôt je l’embarrais et jetais la clé. Si elle prenait le lit, il pouvait garder les clés et ne pas finir embarré. Pourquoi je me fichais de finir embarré? Parce que je savais comment la déverrouillé… c’était pas une serrure si complexe au final. Juste que d’habitude… on ne laisse pas les gens dedans avec un bout de métal, encore moins avec de quoi crocheté. Bref! Le vieux exigeait, il aurait.

C’est à ce moment qu’il entendit un truc. Bah oui, sa tête de tourna. Ensuite, j’entendis le deuxième son. Un… jappement. C’est là que je compris. C’était assez évidement maintenant que j’y pensais.

- Tu as entendu ça?

Je remis mes choses dans mon sac rapidement avant de me lever. Hache à la main.

-Ça je sais qui c’est.

Là j’avais un vrai sourire. Un qui me rendait mignonne, mais surtout… qui expliquait mes 17 ans. J’étais une gamine quand il s’agissait des animaux, je les adorais. Il n’y avait surement que ça qui arrivait à venir dans mon lit. Si t’as pensé croche, t’es juste dégueu. Je sortie en vérifiant le couloir. J’entrai ensuite dans le local d’à côté. Le chenil pour la brigade canine. Personne en vue, sauf Rex. Rex qui me reconnut toute suite. Sautillant ici et là dans sa cage. Sa cage était horrible et l’odeur encore pire. Ça expliquait la survie de Rex, l’odeur d’excrément avait camouflé son odeur de vivant. Il était tout content. J’adorais les chiens. Oui, oui j’étais humaine après tout.

-Salut Rex, ça fait longtemps mon beau. Tu t’ennuyais hein.

Il avait maigrit le pauvre. Un berger allemand amaigrit sa me rendait triste un peu quand même. Heureusement pour lui, les agents étaient paresseux. Il mettait d’énorme sac de bouffe dans un truc pour qu’il s’écoule lentement, même chose pour l’eau. Rex avait donc eu assez pour survivre, mais plus maintenant hein. Il lui manquait de la nourriture, mais lui restait un peu d’eau encore. Heureusement.

-Ferme la porte Jack s’il te plait.

Oui, oui il existait lui aussi. Quand il le fit, j’ouvris la porte de Rex, sautillant courant ici et là autour de moi. Donnant des coups de nez dans mon sac et mes poches. J’adorais se chien. Je ne pus m’empêcher de rire. Il s’en souvenait. Je me mis à genou devant le chien, le flattant. O.k. il aurait sincèrement besoin d’un bain. Je le regardai dans les yeux pour le cajoler un peu le pauvre.

-Rex, je te présente Jack, c’est un ami. Il est gentil. Ne le mange pas.

Ouais, bon. Fallait quand même expliquer un peu. Rex était du genre… bouffons les criminels pour avoir une gâterie. Je fouillai dans mon sac à la recherche du truc que Rex voulait. Depuis l’épidémie, j’en avais toujours. C’était efficace à transporter et surtout ça ne demandait pas de frigo. Oui, oui je parle bien de viande sécher. J’en apportais souvent en cachette à Rex. Si j’apportais des cafés, j’avais le droit de m’occuper des chiens pendant leurs pauses. J’adorais ça. Je lui en donnai un gros morceau. Il le méritait le pauvre. Il prit son morceau et partie le mâcher pas trop loin. Je fouillai dans un casier pour envoyer un sac de « minouche » à Jack.

-Si tu as ça, il va t’aimer. Tu connais l’allemand? Parce qu’il connait juste les ordres dans cette langue. Je vais nettoyer sa cage pour qu’il soit bien. Je vais revenir le chercher dès que je pourrai. Entre-temps, tu peux faire sur qu’il ne meurt pas s’il te plait?

Je lui demandais des trucs? Oui. M’en fichait. J’allais revenir pour le chien. Si le chien était mort, j’allais le tuer lui pour ne pas avoir veillé sur Rex. Je fouillai dans les casiers, sortie tout pour récurer la cage de fond en comble. Ce n’était pas difficile, mais horrible juste à cause de l’odeur. Personnellement, je m’en fichais, mais je doutais que Jack aime faire ça. Donc je le regardai simplement en disant.

-Deuxième casier, il y a un sac de nourriture. Peut-être en mettre un peu s’il te plait, mais pas trop j’ai pas envie de devoir les récupérer une à une quand je vais revenir le chercher et je l’amène pas avec moi sur les routes. C’est trop dangereux pour lui. En plus… je pense que le sac est plus lourd que moi.

Je lui fis un sourire, un joli sourire. Je n’étais plus froide avec lui. Je n’avais pas envie d’être chiante. C’était la première personne que je rencontrais depuis mille ans, j’allais profiter un peu, même s’il est con. J’avais tout retiré dans le fond de la cage avec une pelle. Les agents étaient dans le paresseux un peu. Je mis tout ensuite dans une poubelle que je mis dans le corridor. Ça allait sentir plus loin, se propager, donc tuer tout sens olfactif quelconque aux autres marcheurs. Je voulais Rex avec moi, mais si j’avais l’intention de partir sur les routes, il allait se faire tuer pour rien. Je n’allais pas laisser Rex mourir. Rex allait faire dodo avec moi s’il le fallait, en plus… il allait faire plus chaud avec Rex. Il n’y avait que des points forts à le garder.


© Daph

_________________




On m'a offert une roses ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Jack Anderson
I'd Rather Have my Flight

Feat : Zachary Quinto
Messages : 614
Date d'inscription : 29/01/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
90/100  (90/100)
Jauge de Faim:
90/100  (90/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Il était une fois... ah non pas ça (Jack) [Terminé]   Sam 15 Fév - 9:26

Attends un peu toi là… Elle garde les clés mais j’ai le lit? Euh… pas d’accord, mais alors là, pas d’accord du tout. Je m’étais déjà ramassé au trou avant l’épidémie, recommencer maintenant, ça ne me tenait pas plus qu’il ne le faut, soyons honnête. Et puis, elle avait beau être très jolie, je n’allais pas faire confiance à la première adolescente venue. J’avais mes principes, bon. Et puis, si je dormais dans le lit, mais qu’au matin elle décidait de mettre les voiles avant moi, je me retrouvais enfermé OU à la merci des Walkers. Non merci.

- D’accord, tu prends le lit, mais j’ai les clés. Ne crie pas trop fort demain pour me réveiller, ça ameuterait les Walkers au lieu de me réveiller. Ou peut-être les deux, mais dans ce cas-là, je meurs et tu meurs de faim après de longs jours d’agonie. Ça te va?

Ce n’était donc pas dans son avantage (et encore moins dans le mien) qu’elle crie pour me réveiller. De toute façon, je n’avais pas l’intention de dormir à cent mètres d’elle. Après tout, si quelque chose arrivait, j’étais mieux d’avoir une alliée à proximité et non à l’autre bout du monde. La survie, il n’y avait que ça qui comptait vraiment. L’amour, les amis, la famille, tout ça, c’était du passé. Et vivre dans le passé, ce n’était pas mon genre. Il fallait avancer et survire. Rien d’autre.
Mais quand même, là n’était pas le sujet. J’avais entendu un petit bruit, et tout d’abord, je n’avais pas été certain de sa provenance. Lorsque je l’entendis une seconde fois, je fis part de mon interrogation à Natacha (ne sachant toujours pas son nom réel, c’est comme ça que je vais l’appeler, bon! Vous êtes mieux de vous y faire!). Elle me dit qu’elle savait qui c’était. Non mais, ce n’était pas un qui, c’était un chien, donc un quoi, ou un qu’est-ce que. Mais bon, on ne va pas parler de règles de français maintenant, d’accord? Ceci étant dit, je la suivis. Elle savait où elle se rendait et moi non. Bref, on déboucha sur un petit chenil. Logique, les douaniers avaient eu des chiens pour débusquer la drogue. J’étais tout de même surpris qu’il y ait encore un chien en vie. Surtout en cage. Bref, je ne fis pas de commentaire. Mais Natacha semblait bien connaître le chien. Elle me lança un sac de gâteries pour chien en me disant qu’avec ça, il m’aimerait. Non mais pourquoi je devrais m’embêter d’un chien?


- Ok…

Elle m’indiqua ensuite que le dénommé Rex ne répondait qu’aux ordres en allemand.

- Est-ce que j’ai l’air d’un gars qui parle allemand? Je suis pas nazi quand même!

Tout le monde savait que l’allemand c’était pour les nazis. Et puis, avec l’anglais, je me débrouillais très bien merci. Mais pourquoi je devais garder le chien? Elle semblait tenir à Rex et elle voulait que je le nourrisse de temps en temps. Ok, mais pour l’engraisser quoi? Ok les âmes sensibles, arrêter de crier au meurtre! Nous sommes en pleine Apocalypse maintenant et le chien représentait une source de nourriture, que vous le vouliez ou non. Mais elle ne semblait pas le voir du même œil.

- Donc… je dois le maintenir en vie? Pourquoi?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Serena Donnelly
I'm A Lonesome Wolf

Feat : Vanessa Hudgens
Messages : 618
Date d'inscription : 02/02/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Jauge de Faim:
100/100  (100/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Il était une fois... ah non pas ça (Jack) [Terminé]   Sam 15 Fév - 10:35





Serena et Jack


Il était une fois... ah non pas ça, 11 septembre



Je me fichais un peu de Jack, je n’aurais pas dû. J’aurais dû l’impliquer d’avantage pour qu’il tisse un lien avec Rex, mais… Jack n’avait pas l’air du genre à aimer les animaux.

- Ok…

Je continuais de rendre le tout propre et sanitaire pour mon chien. Ça se faisait vite et j’allais revenir avant que Jack n’ait quoique ce soit à faire.

- Est-ce que j’ai l’air d’un gars qui parle allemand? Je suis pas nazi quand même!

Après ça phrase, je rajoutai simplement au tac-o-tac avec un regard malicieux.

-C’est aussi la langue de l’obéissance. On obéit beaucoup plus en Allemand. Tu aurais peut-être eu une femme obéissante si tu avais connus cette  langue.

Oui, j’aimais tellement l’embêter. J’étais ce genre-là. J’embêtais, mais je ne créais pas vraiment de lien, malgré que lui non plus n’avait pas l’air du genre à créer des liens, donc… d’une certaine façon, c’était un lien qu’on avait en commun.

- Donc… je dois le maintenir en vie? Pourquoi?

Bon d’accord, je voulais vraiment la survie de Rex, donc. Je me levai et me rapprochai de Jack, sourire aux lèvres et regard gentil, presque… brillant? D’accord, un mec de 17 ans me traiterait d’agace… et il aurait surement raison.

-Parce que je ne peux pas l’amener avec moi et que ça me forcera à revenir et s’il est encore vivant… je t’en devrai une. À ma façon.

J’avais dit ça sur un ton… Rha, je me détestais, mais je me sentais forte en même temps. C’était le mal, j’étais le mal. Je me retournai vers Rex, tournant le dos à Jack, le frôlant par la même occasion. J’étais près de lui en prime. Il aurait pu me tuer… mais ne le ferait pas. Je tapai deux fois sur mon genou pour que Rex vienne plus près et il le fit. J’adorais mon chien. Oui, oui, mon chien.

-Rex, setz.

Il prit place devant moi gentiment. Très content d’avoir des amis et posa les fesses au sol. Je lui lancé une petite gâterie.

-T’as envie de faire dodo avec moi Rex? On revient ici quand je pars mon beau. Allez viens, mais silence.

Un doigt sur les lèvres accompagnant le mot. Je replongeai mon regard dans celui de Jack, sourire aux lèvres.

-Aller au dodo. Tu as un lit qui t’attend, non?

Je retournai dans la cellule, le laissant verrouiller la porte, j’avais le double dans ma poche, mais on n’allait pas lui dire non plus. Je fis simplement un signe à Rex et il se coucha au beau milieu de la pièce. Ça c’était un beau chien. Je m’installai avec lui, ma grosse veste, mon oreiller, mes sacs près de moi et ma tête dans les poils de Rex. D’accord, c’était la meilleure chose qui m’était arrivé à vie. J’avais un ami!


© Daph

_________________




On m'a offert une roses ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Jack Anderson
I'd Rather Have my Flight

Feat : Zachary Quinto
Messages : 614
Date d'inscription : 29/01/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
90/100  (90/100)
Jauge de Faim:
90/100  (90/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Il était une fois... ah non pas ça (Jack) [Terminé]   Dim 16 Fév - 1:27

Qui a dit que je voulais d’une femme obéissante? C’était beaucoup plus drôle de jouer avec les femmes, de lutter un peu, mais bon, je n’allais pas parler de ça avec la jeune, elle me prendrait pour un vieux pervers et elle allait m’enfermer dans la cellule et m’y laisser. Elle n’avait pas l’air d’être le genre à se laisser marcher sur les pieds après tout. Donc je gardais ces pensées pour moi en la regardant faire avec le chien. Elle avait vraiment l’air d’y tenir, ce que je comprenais difficilement. Non mais c’est vrai quoi, dans un contexte de survie, pourquoi se préoccuper d’un chien? Pour ma part, si je prenais un chien avec moi, c’était dans le but surement de le manger plus tard. Mais ça, je ne devais pas lui dire, elle me briserait une rotule. Vous voyez, j’apprends rapidement! J’avais compris sa manière de fonctionner : on la fait chier, elle vous brise quelque chose. Elle me donna la raison pourquoi je devrais m’occuper de ce chien, Rex : s’il était toujours en vie, elle reviendrait le chercher et elle m’en devrait une. Cette phrase me plaisait. Après tout, elle connaissait l’aéroport et elle pourrait me guider jusqu’au dépôt des objets perdus ou confisqués. Là, je pourrais trouver plein de trucs intéressants et utiles. C’était une raison suffisante pour que je fasse en sorte que Rex survive. Le fait aussi qu’elle faisait un peu sa mignonne (pour ne pas dire son agace) aidait aussi un peu. Non mais, en tant qu’homme, je ne pouvais pas ne pas remarquer son attitude non plus. Bref, passons! Elle parla avec Rex et lui donna un ordre en allemand que je ne compris pas, avant de voir le chien s’assoir. Je vais donc supposer qu’elle lui avait dit de s’assoir. Allez, un point pour moi! Natacha demanda au chien s’il souhait dormir avec elle et le chien semblait vraiment la comprendre. Ou peut-être qu’il était simplement content de voir des êtres vivants. Dans tous les cas, la jeune fille et le chien allèrent se coucher dans le lit de la cellule. Je sentais que je ne passerais pas une nuit très confortable, mais tant pis.

- Bonne nuit Natacha et bonne nuit le chien.

Quoi? J’étais gentil non? Bon ok, j’appelais Rex le chien, mais c’était ce qu’il était. Et puis, allait-il vraiment le prendre mal? Ce n’est qu’un chien après tout! Bref, je fermai la cellule et j’allais prendre place sur la chaise du bureau et allongeai les jambes dessus. J’avais ma barre de fer sur les genoux, une main dessus. Au moindre bruit suspect, je serais prêt à réagir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Serena Donnelly
I'm A Lonesome Wolf

Feat : Vanessa Hudgens
Messages : 618
Date d'inscription : 02/02/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Jauge de Faim:
100/100  (100/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Il était une fois... ah non pas ça (Jack) [Terminé]   Dim 16 Fév - 4:17





Serena et Jack


Il était une fois... ah non pas ça, 11 septembre




D’accord, niveau confort j’étais une fille choyé. Rex faisait vraiment une différence. C’était comme une grosse peluche. Une peluche qui allait attaquer le premier crétin venu, sauf peut-être Jack puisqu’il n’était pas un inconnu.  Malgré que… si on demandait gentiment à Rex… je suis sûr qu’il montrerait les crocs. C’était un bon chien Rex. Vous voyez, avec Rex dans ma vie, pas besoin d’homme. C’était clair maintenant. J’avais juste peur qu’il ne survive pas pendant mon absence, mais en même temps… il avait survécu longtemps donc il allait bien réussir à vivre maintenant. Avec de la nouvelle eau, de la nourriture. Jack serait là aussi. J’allais revenir dans quoi? Un jour, maximum deux. Il n’y avait rien à craindre non?

- Bonne nuit Natacha et bonne nuit le chien.

Sa me fit sourire. Je pourrais presque m’habituer à ça. D’accord, pas avec huit tonnes de gens, mais juste un peu. Quelques contacts humains une fois de temps en temps.

-Bonne nuit Jack. À demain.

Ou pas. Je dormais avec mon chien, avec ma hache et je dormi mal. Très mal en fait. J’aimais mon chien, le lit était potable, mais en même temps… je ne savais pas si des rôdeurs allaient débarquer, si Jack n’avait pas joué les gentils pour me tuer pendant mon sommeil… Finalement, quand il fut assez tard… ou tôt le matin. Je me levai sans bruit. Je déverrouillai la cellule avec la clé de secours. Je laissai un petit mot à Jack sur mon lit « Prend soin de Rex, il est dans sa cage. Je reviens dès que je peux. Merci. » J’avais signé S.L.D. Mes initiales quoi. Je n’allais pas lui briser son plaisir de m’appeler Natacha. Amenant Rex dans sa cage, je pris un peu de temps pour jouer avec lui. Le rassurer aussi. Quand je sorti de l’aéroport, il faisait encore sombre. Le soleil se levait. À quoi je devais m’attendre maintenant. L’école n’allait pas être facile à atteindre, mais j’avais une idée en tête et quand c’était le cas. Je ne lâchais pas l’affaire.




© Daph

_________________




On m'a offert une roses ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Il était une fois... ah non pas ça (Jack) [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Il était une fois... ah non pas ça (Jack) [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Il était une fois... Carrefour!
» Il était une fois Sophie la girafe
» Il était une fois la légion [DVDRiP]Guerre
» Il était une fois, une jeune fille nommée Katharina....
» Il était une fois... La petite souris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Memento Mori :: Atlanta's Airport :: Centre Commercial-