Memento Mori

Dans un monde envahi par les zombies, arriverez-vous à survivre ? Choisissez votre camp, choisissez votre survie... ou votre mort.
 

Partagez | .
 

 Vous avez de la place pour un gars comme moi?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Jack Anderson
I'd Rather Have my Flight

Feat : Zachary Quinto
Messages : 614
Date d'inscription : 29/01/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
90/100  (90/100)
Jauge de Faim:
90/100  (90/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Vous avez de la place pour un gars comme moi?   Mer 29 Jan - 8:21

9 septembre - peu après 14h
Le soleil disparaît peu à peu derrière des nuages...

J’aurais pu tomber pire quand même. Je veux dire, un aéroport, c’est grand, il y a de l’espace et surtout, il y a de tout. Avant que la catastrophe ne survienne, les gens qui avaient oublié des vêtements pour partir dans le Sud se faire griller sur une place pouvaient acheter tout ce dont ils avaient besoins sur place. Ceux qui voulaient manger un morceau avec de prendre l’avion était eux aussi servi. Bref, j’avais quand même trouvé un bon endroit. Le problème, c’était les Walkers. Encore et toujours les Walkers. Ça n’avait pas été évident d’arriver là d’ailleurs. Il avait fallu que je marche à travers la bâtisse silencieuse pour ne pas me retrouver avec l’enfer aux trousses. Une chance que j’avais laissé Mary et sa sœur alors qu’on quittait la ville. Mary s’était blessée au bras et j’avais peur que l’odeur du sang n’attire les Walkers. Je ne savais pas vraiment ce qu’il en était, mais on n’est jamais trop prudent. Alors que tous les trois on se trouvait dans un ancien appartement sombre, j’avais pris le premier tour de garde. Je leur ai dit de dormir sans crainte car je veillerais. Lorsque j’avais été sûr et certain qu’elle ne m’entendrait pas partir et qu’elles dormaient bel et bien, j’avais pris mes trucs ainsi qu’un peu de nourriture leur appartenant et j’avais mis les voiles. Bon, j’entends plusieurs dires que ce que j’avais fait était sans cœur. Mais c’était elles ou moi et le choix était vite fait. Et puis, je n’ai pas le temps pour écouter les plaintes de tous et chacun, j’ai du chemin à faire! Bref, après les avoir plantées là, j’avais pris la direction de l’aéroport. J’avais peu d’espoir qu’un avion puisse encore nous amener au loin pour quitter cet enfer, mais je devais aller voir. Donc j’ai marché le plus silencieusement possible pour ne pas me faire repérer et j’arrivai au dit aéroport. Les liens semblaient relativement calmes, mais j’étais sur mes gardes. Finalement, la barre de fer que j’avais récupérer dans les premiers jours de l’épidémie me servie encore. J’ai éclaté la tête de plusieurs cadavres ambulants afin de parvenir à l’intérieur, et rendu là, ce ne fut pas mieux. Il y avait encore pas mal de Walkers. Je devais continuer à avancer, frapper, tuer, détruire. Je ne pouvais pas faire marche arrière. Enfin, après avoir retiré la barre du crâne d’un Walker, j’eu un semblant de calme. Mais ils pouvaient revenir d’un moment à l’autre. Maintenant, je me trouvais devant une porte qui ne donnait je ne sais ou. Je n’étais jamais venu ici après tout. Que faire donc? J’ai donc essayé d’ouvrir la porte, mais elle était fermée à clé. Bon sang, si j’avançais encore, je me retrouvais au beau milieu de Walker, j’en avais l’impression. Après tout, un aéroport, c’était un endroit où des milliers de gens passaient chaque jour. J’ai donc cogné à la porte, espérant peut-être avoir une réponse, sans espoir réel. Je devrais trouver un endroit où je pourrais me réfugier sans craindre de me faire dévorer, le plus rapidement possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Logan Smith
I'd Rather Have my Flight

Feat : James Franco
Messages : 469
Date d'inscription : 04/01/2014
Age : 32
Localisation : Atlanta's airport

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
35/100  (35/100)
Jauge de Faim:
40/100  (40/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Vous avez de la place pour un gars comme moi?   Ven 31 Jan - 10:08

Avec Michael et Nao , on était entrain d'étudier un plan de l'aéroport. Le genre de plans qu'on distribue aux nouveaux voyageurs. Ces petites tractes qui fournissent tous les informations nécessaires. Un à deux jours par semaine on nettoyait un espace afin de gratter du terrain sur les walkers. Le problème était qu'on avait l'impression de faire 3 pas en arrière alors qu'on tentait de faire un pas en avant. Sauf que les provisions n'allaient pas durer éternellement et être encercler ainsi était assez mauvais, même si on pouvait se frayer un chemin assez dangereux quand on avait la foi. La sécurité était ma priorité. Je pointais mon doigt sur les parties que j'aurais préféré dégager tout en débattant sur les moyens qu'on emploierait. Or, un bruit nous ôta de notre conversation. Quelque chose martelait la porte de secours du centre commercial; C'était la prmeière fois que quelque chose bougeait derrière. L'entrée du centre commercial était grand ouvert, la seule façon de fermer était de tirer la grille. Des bruits, des walkers , on pouvait les tirer à travers. Mais la porte de secours, c'était assez inédit. On s'était lancé des regards interrogateurs entre survivant. Walker or not walker? Tout le monde restait figé avant que certains firent des mouvements de tête se traduisant par des "vas y toi ". Personne ne souhaitait parler et personne ne voulait aller voir ce qui était question. J'accourus devant la porte.
Ce qui mit fin à mon hésitation, ce fut la voix étouffée derrière à peine audible. Une voix rauque et masculine qui demandait si quelqu'un était présent. Un survivant. Je me retournais pour regarder les autres et leur faire signe en levant le pousse affirmatif que c'était bien un vivant. Puis je débloquai la porte.
Se présentait devant moi alors un homme costaud vêtu principalement de noir. Comme toutes les personnes extérieurs que j'avais pu rencontré, il était recouvert partiellement de sang. Au niveau des bras, au niveau du visage... L'homme avait de lourdes cernes, il semblait donc totalement épuisé. J'avais reculé de quelques pas pour mieux le voir. Il avait un regard étrange.
Lorsqu'il avança, je refermai la porte derrière lui. Il soupira fortement comme soulagé.
Mes yeux étincelaient certainement d'excitation car je rencontrais un inconnu vivant, assez compétant pour réussir à parvenir jusqu'ici. Je me projetai déjà dans un futur où il serait totalement intégré à notre chère minuscule communauté.
C'est tout sourire alors que j'adressai le premier quelques mots.
"Bienvenue invité"
Je me sentais amusé, sensation que je n'avais pas connu depuis le début de la routine. Les autres membres semblaient déboussolés. Michael était parti en retrait comme désintéressé du venu, j'étais surpris. Même si les walkers couraient les rues, il ne fallait pas perdre la politesse et l'hospitalité. Alors je pris l'initiative de tendre de ma main vers lui pour l'inviter à me la serrer. Certainement un mouvement mécanique d'homme d'affaire imprégné en moi. Il avait plongé son regard dans le mien après s'être redressé. Il avait un regard plus qu'étrange, c'était un regard perturbant.

_________________
Je vous ♥️bambinos

Be fast because walkers hate FAST FOOD
By Lollipops & tumblr ©️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Jack Anderson
I'd Rather Have my Flight

Feat : Zachary Quinto
Messages : 614
Date d'inscription : 29/01/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
90/100  (90/100)
Jauge de Faim:
90/100  (90/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Vous avez de la place pour un gars comme moi?   Dim 2 Fév - 8:17

Faut croire que j’avais de la chance, quelqu’un se trouvait cette porte. Un aéroport de cette taille, ça avait dû être le vrai bordel lors du début de l’épidémie. Ce devait être un des lieux les plus dangereux sur terre à ce moment de même que les grandes villes : trop de gens, donc trop de cibles potentielles pour les Walkers. Très peu de gens qui se trouvaient sur les lieux lors du commencement devait avoir survécu selon moi. On s’entend quand même sur le fait que, lorsque l’épidémie avait débutée, la meilleure chose à faire avait été de mettre les voiles et de quitter les grands centres urbains. Je n’échappais pas à la règle d’ailleurs. Devenir un Walker ne m’avait pas tenté et c’est pourquoi je m’arrangeais pour survivre. Ma manière de faire m’avait d’ailleurs bien réussie jusqu’à aujourd’hui. Je n’allais donc pas changer du jour au lendemain pour plaire à des normes qui n’existaient plus dans une société qui n’existait plus non plus. Je n’allais pas me faire trop chier non plus, comme on dit si bien. Bref, pour en revenir à ma situation présente, je me trouvais à une porte. J’y avais cogné et désormais j’attends avec appréhension. Je pouvais tout aussi bien entendre d’autres coups en retour, signe que seul des Walkers s’y trouvaient et que, attirés par le bruit que j’avais fait, ils venaient en espérant trouver un repas. Il pourrait aussi ne rien se passer et j’aurais l’air con. Si rien ne se passait, je devrais de nouveau me frayer un passage à travers les Walkers des environs et trouver un coin tranquille pour passer la nuit. Je ne peux pas dire que j’étais très chaud à cette idée. Mais bon, je ne pouvais qu’attendre un peu présentement. Pas trop non plus sinon les Walkers se ramasseraient sur mon dos. J’attendis donc un peu. Finalement, la porte s’ouvrit et heureusement, ce n’étais pas un Walker, mais un homme bien envie qui me salua même. J’avais ma barre de fer en main, prêt à l’utiliser, mais cet homme ne semblait vraiment pas sur le point de me sauter dessus. Personnellement, si les situations avaient été inversées, je n’aurais surement pas salué la personne et encore moins la traiter d’invité. Je n’étais pas un invité, j’étais un survivant qui avait besoin d’une place pour survivre et me planquer, question de ne pas me faire mordre par une de ses saletés de Walkers.

- Ça vous dérangerait de me laisser entrer? Je sais pas si vous savez, mais les Walkers vont bientôt rappliquer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Logan Smith
I'd Rather Have my Flight

Feat : James Franco
Messages : 469
Date d'inscription : 04/01/2014
Age : 32
Localisation : Atlanta's airport

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
35/100  (35/100)
Jauge de Faim:
40/100  (40/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Vous avez de la place pour un gars comme moi?   Lun 3 Fév - 10:49

Un survivant qui demandait à intégrer le groupe? Je ne pouvais qu'accepter. Je voyais déjà très bien la tournure que ç'allait prendre. Mika allait très mal accepter ma décision, partant du principe qu'il ne fallait pas accepter n'importe qui avec nous. D'autres se feraient une réelle joie de me rappeler que je n'étais pas le leader du groupe et que je ne devais pas prendre cette décision seule. Il était si rare de voir de véritables survivants venir aussi loin dans l'aéroport. Seuls les membres connaissaient les lieux à éviter , les chemins à prendre pour rejoindre l'extérieur etc... Cet homme était juste chanceux pour avoir réussi jusqu'ici. Je ne pouvais pas le foutre à la porte.
Je me contentais de lui sourire tout en le jaugeant de la tête aux pieds. Je voyais en lui un réel potentiel pour nous aider à nettoyer plus vide. Ce grand colosse représentait une pair de bras de plus.
"Bien sûr bien sûr. Fais comme chez toi."
J'avais été le seul à vouloir approcher notre invité. Etaient-ce sa carrure et son regard troublant qui effrayaient le groupe? Je partais du principe que chaque personne avait le droit à son intégration à la suite de ces événements et qu'il était en notre devoir de partager et non d'être égoïste. Conserver certaines valeurs nous permettait de rester humains. Nous avions peu d'occasions d'appliquer ces principes car tout le monde était chez lui à présent. Les étrangers se faisaient extrêmement rares !
" Tu arrives justement à l'heure du premier repas."
Notre rythme alimentait avait changé, on mangeait plus souvent mais en plus petite quantité ce qui faisait que les calories ne brûlaient pas inutilement. Lorsqu'on sortait , on avait des barres de céréales, des juis de fruits, de l'eau ou bien de la soupe et du pain. Il suffisait d'un énorme marathon pour avoir un énorme appétit. Mais au final chacun se nourrissait à son rythme, nous avions juste des portions égales.
Nao distribuait la même quantité de nourriture à tous, à cet invité le premier. Un silence pesant s'installait. Je sentais que les gens n'appréciaient pas cette recrue.
J'indiquais à l'homme où s'asseoir afin de faire même près de lui.
" Tu as de la chance, aujourd'hui nous avons de la viande"
Pour accompagner mes mots, je lui tendis une canette de bière que j'avais pris de la réserve. L'alcool et les cigarettes qu'on trouvait demeuraient dans une caisse fermée afin que les plus jeunes ne se servent pas. Seuls les adultes pouvaient se servir de temps à autre tandis que les enfants pouvaient avoir des friandises en tout genre. C'était des petits plaisirs de temps à autre. Les membres n'étaient pas de gros consommateurs de ces produits. J'étais persuadé que la cigarette ferait une excellente monnaie d'échange ainsi que l'alcool contre des choses qu'on aurait besoin. Sachez que la première chose qu'on apprend en cours d'économie c'est que tout ce qui se fait rare devient très chère. Je ne savais pas assez à quoi ressembler le monde extérieur pour juger si oui ou non la cigarette avait une grande valeur mais ces conneries pouvaient faire un excellent outil de troc.
"OK alors... comment t'appelles-tu?"

Loin de là mon intention de lui faire un interrogatoire , de toute façon on apprenait mieux des gens en les voyant à l'action qu'en leur demandant. Mais il était nécessaire qu'on pose un nom sur son visage.

_________________
Je vous ♥️bambinos

Be fast because walkers hate FAST FOOD
By Lollipops & tumblr ©️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Jack Anderson
I'd Rather Have my Flight

Feat : Zachary Quinto
Messages : 614
Date d'inscription : 29/01/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
90/100  (90/100)
Jauge de Faim:
90/100  (90/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Vous avez de la place pour un gars comme moi?   Mar 4 Fév - 10:18

Je n’eus pas à attendre trop longtemps que le gars me faisait entrer. On repassera pour la sécurité! Mais je n’allais tout de même pas m’en plaindre. Après tout, maintenant j’étais à l’intérieur, donc dans un semblant de sécurité! Je dis bien un semblant étant donné que je ne savais pas de quoi ça avait l’air dans l’aéroport. Il ne fallait surement pas que je me fasse trop d’idée, à l’intérieur, il n’y aurait pas que du survivant. Une grande quantité de gens avait dû se retrouver piégé lors du commencement de l’épidémie, tentant de fuir pour finalement se faire dévorer et devenir des Walkers. Les quelques survivants qu’il devait y avoir avaient se retrouver bloqués ou bien ils s’étaient enfermés pour plus de sécurité. C’était à voir… éventuellement. Pour l’instant, je suivais l’autre homme, mon sac sur le dos et ma barre de fer en main. J’étais sur mes gardes, malgré l’accueil que j’avais reçu. On n’était jamais trop prudent après tout. Les lieux étaient calmes, plus que je m’y serais attendus. Les vivants dans le coin avaient fait du bon boulot, je me devais de l’avouer. Je ne parlais pas beaucoup au début, en suivant l’autre. Je ne savais pas vraiment quoi dire de toute façon. «Salut je pensais trouver l’armée ici, ce n’est pas vous par hasard?» Non on repassera sur les répliques de cons, ce n’était pas mon genre. J’attendis donc. Nous sommes alors arrivés dans une espèce de campement improvisé, là où se trouvait plus d’un survivant. Wow! C’était la première fois que je voyais autant d’êtres vivants depuis belle lurette! Plusieurs me regardaient avec suspicion et ils avaient sans doute raison, mais je les ignorais. C’était mieux pour le moment. Je ne voulais pas être mis à la porte quand même, surtout que cet endroit semblait receler de plusieurs ressources. L’autre m’indiqua une place ou m’assoir, ce que je fis. J’étais arrivé à temps pour le souper et cela ne me ferait pas de tort. J’avais de la nourriture dans mon sac. Très peu par contre. Disons que je n’avais pas eu le temps de me mettre à cultiver des terres ou bien élever des bêtes. Survivre ça impliquait d’être sur la route, de fouiller les maisons pour y prendre ce dont on avait besoin, puis repartir. Quand je pris place, je ne dis pas un mot, pas un merci. J’avais perdu le peu de bonnes manières que j’avais pu avoir un jour. Je fis tout de même un petit signe de la tête comme remerciement. Je fus réellement surpris lorsqu’il me tendit une bière. C’était une apparition divine, la joie en canette, un trésor des temps anciens, bref, quelque chose que je n’avais pas eu depuis des lustres!

- Wow, il en existe encore? Merci bien.

Ma surprise devait paraître, mais tant pis!

- Je m’appelle Jack, Jack Anderson et toi?

Je ne parlais qu’à lui puisque c’est lui seul qui m’avait parlé. Tant pis pour les autres, je les connaîtrais une autre fois si je restais ici bien sûr. J’avais eu bon accueil, mais allaient-ils me garder?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Logan Smith
I'd Rather Have my Flight

Feat : James Franco
Messages : 469
Date d'inscription : 04/01/2014
Age : 32
Localisation : Atlanta's airport

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
35/100  (35/100)
Jauge de Faim:
40/100  (40/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Vous avez de la place pour un gars comme moi?   Ven 14 Fév - 7:19

- Jack... enchanté, dis-je enthousiaste. Je suis Logan Smith mais les noms de famille ça n'a plus vraiment d'importance n'est ce pas?
J'essayais en vain de détendre l'atmosphère avec le plus maigre des éléments.  Soit ça marchait , soit ça ne marchait pas. Je voulais lui montrer que mon intention n'était pas de le mettre mal à l'aise loin de là. Je savais que de nombreuses rumeurs entre survivants circulaient. Certains seraient devenus cannibales, d'autres domestiqueraient des croqueurs de cervelle, d'autres encore auraient plu foi en l'humanité... On était réduits à l'échelle gibier certes mais c'était pas une raison pour ne plus faire preuve de raison.
De plus, je tenais à donner l'exemple dans l'Airport en conservant le sens de l'hospitalité, ce qui déplaisait à beaucoup et je le savais.  Il fallait que Jack fasse ses preuves pour que les autres l'acceptent.  Mais avant de lui proposer quoique ce soit , je tenais à savoir ...

-Pourquoi tu es venu à l'aéroport? Est ce que tu cherchais quelqu'un en particulier?

On avait croisé 2/3 survivants qu'avaient fait la route pour voir si certains de leurs proches étaient en vie. On avait commencé alors à récolter tous les portes feuilles avec cartes d'identités qu'on pouvait des valises abandonnés de la guerre ou de certains rôdeurs lorsqu'ils avaient sur eux leur carte. C'est la seule administrative qu'on faisait.  On ne pouvait enterrer leurs corps dignement alors on conserver leurs identités à leur mémoire. Par moment je lisais les noms avec les photos et je m'imaginais quelle vie ennuyeuse pouvait avoir telle ou telle personne.  Il était important de laisser éveiller l'imagination malgré ces walkers dans les parages.  On avait fini par être bercés presque par leurs grognements plus ou moins lointain et on développait une ouïe extrêmement développée. Si le son était de plus en plus dense, on comprenait qu'ils avaient saccader les grilles et qu'ils allaient ameuter et donc qu'il fallait que nous les réparions. En moyenne , les hordes de zombis réussissaient à forcer les grilles des périmètres alentours tous les 10 jours. On devait réutiliser des grenades trouvés sur des gardiens zombis ou des membres de l'armée. Mais plus ç'allait et plus les grenades se faisaient rares. Moi et Dylan étions partis faire un raid chez un armurier d'Atlanta une fois, la collecte était pauvre en bombe.

- Nous utilisons très peu d'armes à feu , de peur que les cadavres ambulants rappliquent, si tu vois ce que je veux dire. Je te demanderais une chose, de ne pas les utiliser si tu en possèdes.

J'avais hésité  à lui demander de me confier ses armes à feu, cela aurait permis à l'équipe d'être rassurée. Mais si je devais lui confier ses armes, il aurait fallu que je lui confie toutes ses affaires et le mettre en garde à vue même!  C'était tout ce que je n'étais pas entrain de faire en fait...
Assis en tailleur face à lui, je commençais à perdre ma concentration petit à petit et donc, ne plus piquer dans mon assiette. Je n'étais pas réellement leader mais je devais penser à milles questions par seconde, à milles projets, à milles solutions aux milles problèmes. Avec l'aide des autres il est vrai, mais la présence de Jack pourrait vraiment être utile. Je ne serais plus le seul monsieur costaud (Jack l'était plus que moi avouons le) , ce qui voulait dire  être 2 fois plus efficace....
Je pris une bouchée de mon plat tout en me replongeant dans des perspectives meilleurs.

-Les autres ne le montrent pas mais ils sont certainement heureux de rencontrer une nouvelle tête.
Cela remontait le moral de se dire qu'on était pas seuls au monde. Seuls dans l'aéroport mais pas seuls au monde.

_________________
Je vous ♥️bambinos

Be fast because walkers hate FAST FOOD
By Lollipops & tumblr ©️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Jack Anderson
I'd Rather Have my Flight

Feat : Zachary Quinto
Messages : 614
Date d'inscription : 29/01/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
90/100  (90/100)
Jauge de Faim:
90/100  (90/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Vous avez de la place pour un gars comme moi?   Dim 16 Fév - 0:42

L’autre avait raison, pourquoi dire nos noms de famille? Ça n’avait plus vraiment d’importance maintenant. Qui avait besoin de savoir que mes ancêtres avaient porté le nom «Anderson» on s’en foutait un peu beaucoup par les temps qui courent. Mais bref, nous n’allions tout de même pas nous éterniser là-dessus. Je ne fis qu’un petit mouvement de tête, pour lui concéder qu’il avait raison. Je pris une gorgée de bière en l’écoutant. Vraiment, la bière avait toujours bon goût, malgré que celle-ci était température pièce (il n’y avait plus vraiment de réfrigérateur!) et qu’elle était un peu amère. Je n’allais pas faire mon difficile, loin de là. Même que la bière était très appréciée! Mais il n’y avait pas que la bière dans la vie, il y avait la nourriture! Une autre denrée rare depuis le début de l’épidémie. J’avais eu droit à une portion en arrivant ici. J’étais vraiment surpris de l’accueil que j’avais reçu. On m’accueillait comme un invité. Soyons honnête, je n’aurais jamais eu cette attitude si les rôles avaient été inversé. Mais ça, il ne faut pas le dire à Logan, des plans qu’on me montre la porte et ça ne me tentait vraiment pas de me frayer de nouveaux un chemin à travers les Walkers en espérant me trouver une planque avant la nuit. Je devais tenter de paraître sympathique, j’ai bien dit tenter, parce que je me connais quand même. Je suis loin d’avoir l’apparence du bon gars. Le fait que je souris rarement n’aide pas mon cas non plus. Je n’ai pas le merci non plus. Bref, j’allais devoir faire des efforts pour me faire accepter de ce groupe. Pour le moment, rester ici me semblait la meilleure option. Il y avait certes des milliers de Walkers dans les environs surement, mais il y avait aussi beaucoup de ressources qui ne demandaient qu’à être prise au premier venu. Parlant de l’aéroport, Logan me demanda pourquoi j’étais venu ici, se demandant si c’était pour trouver quelqu’un peut-être. Mais qui j’aurais bien voulu chercher? Je n’avais jamais pensé à chercher une connaissance ou de la famille depuis le début de tout ce merdier. En fait, j’avais pensé à survivre et me mettre à la recherche de quelqu’un ne m’aurait pas aidé à survivre. Ce ne devait pas être le cas de tout le monde, des gens avaient dû venir ici pour savoir si un frère, une mère ou une copine comptait parmi les survivants. Mais ce n’était pas mon cas.

- Non je ne cherche personne. J’ai pensé que peut-être l’armée avait pris place ici ou bien que je pourrais trouver de quoi survivre.

C’était vrai, j’étais honnête pour une fois. Bon, je ne disais pas vraiment que je comptais prendre des ressources et les garder pour moi, en majorité, mais ce n’était pas vraiment quelque chose à dire. Logan me parla ensuite des armes à feu. Il me disait qu’ils les utilisaient en dernier recours afin de ne pas ameuter tous les Walkers des environs.

- Soit tranquille, je n’en ai pas. Un coup de barre de fer dans leur crâne est suffisant et silencieux.

C’est comme ça que j’avais survécu jusqu’à maintenant, je n’allais donc pas changer. Ensuite, Logan me fit remarquer que les autres, même s’ils ne le montraient pas, devaient être contents de voir une nouvelle tête. Tous ne devaient pas être de cet avis, mais ce n’était pas important pour le moment. Je serais utile pour nettoyer l’aéroport, ils ne pouvaient pas tous le nier. Il était normal qu’ils se méfient de moi, j’étais nouveau et j’avais une tête de tueur (ce que j’étais en fait!).

- À leur place je serais comme eux… Vous avez survécu comment ici? Il doit y avoir des Walkers un peu partout non?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Logan Smith
I'd Rather Have my Flight

Feat : James Franco
Messages : 469
Date d'inscription : 04/01/2014
Age : 32
Localisation : Atlanta's airport

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
35/100  (35/100)
Jauge de Faim:
40/100  (40/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Vous avez de la place pour un gars comme moi?   Dim 23 Fév - 12:21

Il était venu en réalité en bonne âme cherchant à vivre. Tant mieux car je ne me sentais pas capable de lui annoncer une mauvaise nouvelle du genre "elle est morte" ou "on lui a collé une balle dans la tête". C'était désagréable même si au fond , les visiteurs savaient ce qu'ils trouveraient.  Puis il me dit qu'il n'utilisait aucune arme feu, juste la barre en fer. Je lui fis un pseudo clin d'oeil complice car j'utilisais moi de même une barre de fer. Même si j'avais un pistolet et des balles. Cela m'endurcissait et me rappelait de ne pas utiliser la facilité - en plus du bruit inexistant- . Il me demanda comment avions-nous fait pour survivre. Je ne savais pas s'il parlait matériellement ou mentalement.

- Grâce à des règles rigoureuses , des membres soudées et une organisation de tonnerre ! Répondis-je en piquant dans mon assiette même si je n'avais plus véritablement faim. Je mangeais pour manger à ce stade.

Ma réponse était directe. Autant aller droit au but s'il devait rester là, s'il le voulait du moins.  Il était important d'annoncer la couleur rapidement. Nous avions une série de règles qui entraient en rigueur : deux au tour de garde, couvre feu, interdiction de sortir la nuit au risque de dormir dehors,  l'utilisation d'armes à feu, la violence prohibé entre les membres,.... Et tout ce genre de petits détails qui permettaient d'éviter le chaos et d'assurer une sécurité.

- Nous sommes littéralement encerclés par les walkers. On tente de "nettoyer" ,comme on dit, certaines zones afin de grignoter du terrain du les rôdeurs.

Par moment c'était fructueux , par d'autres c'était très démoralisant. Et je savais parfaitement à quel point un moral bas pouvait engendrer de faibles exploits et ainsi entrer dans un cercle vicieux.

- On est assez bien installés, y a pire comme endroit que le centre commercial!  On trouve du linge dans les bagages, le système d'eau fonctionne .... Donc on a pas trop à sortir.

Je finis par repousser mon assiette pour de bon.  J'hésitais à lui proposer  une seconde bière mais je savais que ç'allait être le geste de trop pour les autres.  Il ne fallait pas trop offrir de privilèges à des têtes nouvelles alors qu'on se "privait" sans se priver de ces petits plaisirs là.

- Ecoute Jack,  on a un système particulier avec les nouveaux venus
, débutai-je.
Même si je le traitais trop comme un invité ou un roi, les autres ne pouvaient pas dire que je lui faisais un traitement de faveur, il allait de toute manière vivre sous nos règles s'il souhaitait rester.

- On considère que tu as besoin de 4 jours pour te remettre sur pieds.  Tu vivras ici comme l'un des nôtres. Repas, eau, et certaines activités...  Tu peux évidemment partir avant,même maintenant si ça te chante. Après tout on t'a d'abord sauver des walkers.  Passé ce nombre de jours, tu auras un véritable rôle dans la communauté et tu auras des tâches plus importantes. Mais à partir du moment où tu es ici, tu t'engages à vivre sous nos règles, compris?

Ce discours n'était pas que le mien. J'étais le porte parole parce qu'apparemment j'étais le seul à vouloir lui adresser la parole mais il a été conçu par nous tous. J'y étais allé franco
, comme on dit, car cette phase était indiscutable.

- Bien entendu, si tu ne les respecte pas, la sentence est la même pour tout le monde.
Jusqu'à ce jour personne avait joué les hors-la-loi et j'espérais que cela durerait car les temps étaient assez dur , je n'avais pas envie d'avoir des problèmes avec les miens.

_________________
Je vous ♥️bambinos

Be fast because walkers hate FAST FOOD
By Lollipops & tumblr ©️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Jack Anderson
I'd Rather Have my Flight

Feat : Zachary Quinto
Messages : 614
Date d'inscription : 29/01/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
90/100  (90/100)
Jauge de Faim:
90/100  (90/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Vous avez de la place pour un gars comme moi?   Lun 24 Fév - 8:28

Oh putain… des règles… C’était une des choses dans la vie que je détestais le plus, ça et les poulets, euh, je veux dire les policiers. Faut dire qu’avec mon passé, j’avais mes raisons pour ne pas les aimer. Malgré mon aversion pour les règles, je ne laissai rien paraître lorsque Logan m’en parlait. Je ne voulais pas qu’on me mette à la porte dès maintenant. D’ici la nuit, je n’aurais surement pas le temps pour me trouver un abri. Il restait toujours la solution de se trouver un arbre et de s’y percher jusqu’au matin pour évider d’être la proie des Walkers, mais avec le mauvais temps qui planait ces jours-ci, ce n’était pas une option qui me plaisait beaucoup. Et puis, l’aéroport semblait être un endroit où rester pour quelques jours au minimum. Ils avaient des ressources, ils étaient organisés et je ne serais pas seul. Oui, ça peut sembler étrange, mais à force d’être seul avec soi-même dans un monde ou plus rien n’existe ou presque, on se rapproche de plus en plus de la folie. Ça et la mort, c’était deux trucs que je souhaitais éviter autant que possible. Je laissais Logan parler, après tout, il m’informait de la situation ici à l’aéroport, et ces informations me seraient fort précieuses, je n’en doutais même pas! Ainsi donc, ils étaient encerclés par les Walkers et ne pouvaient que nettoyer que des petits coins par des petits coins. C’était un peu comme ça partout dans Atlanta je crois, ou du moins, dans tous les coins où des gens c’était organisé (et ça, je me doutais qu’il y en avait très peu!). Ici, il devait y avoir des tours de garde, sinon les Walkers auraient tôt fait de se frayer un chemin jusqu’aux survivants pour les dévorer. Je ne fis pas de commentaire et je me contentai d’acquiescer avec un petit mouvement de tête. Il m’expliqua ensuite que partout dans l’aéroport, ils pouvaient trouver de tout, pas besoin de sortir trop souvent. Je fus quand même surpris quand il dit qu’ils avaient un système pour l’eau. Vraiment, ils étaient bien organisés. Plus il me parlait, plus j’avais envie de rester ici, étant donné qu’il y avait plusieurs avantages. Finalement vint le sujet crucial, celui des nouveaux arrivants à l’aéroport, donc mon cas. 4 jours pour me remettre, me remettre de quoi au juste? Bon, pendant 4 jours, je serais plus ou moins au repos, ne participant pas activement à la vie de groupe. Ça m’allait. Je n’étais pas le plus solidaire des gars de toute façon!

- Ça me va. Quoi que si vous avez besoin de moi dans les quatre jours, je crois que dégommer du Walker me ferait le plus grand bien, c’est toujours défoulatoir.

En effet, je n’éprouvais aucun remord à tuer les Walkers. Ils n’étaient plus humains après tout. Je ne savais pas encore quelles étaient les capacités des autres du groupe aussi pour ce qui avait trait à la défense et au combat. Étaient-ils de bons combattants? Car ça, c’est certains que plus il y en aurait, mieux ce serait. Sans vouloir me vanter, je crois que j’appartiens à la catégorie des bons combattants. Ils auraient donc besoin de moi, comme j’avais besoin d’eux, pour le moment du moins…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Logan Smith
I'd Rather Have my Flight

Feat : James Franco
Messages : 469
Date d'inscription : 04/01/2014
Age : 32
Localisation : Atlanta's airport

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
35/100  (35/100)
Jauge de Faim:
40/100  (40/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Vous avez de la place pour un gars comme moi?   Dim 23 Mar - 10:23

Je m'étais senti obligé de l'informer qu'il y avait des règles dans notre camp. Je ne savais absolument pas ce qu'il avait vu, s'il avait rencontré des survivants ou bien quoi... J'avais soif de savoir ce qu'il avait vu, le parcours qu'il avait fait avant de nous tomber dessus, surtout que les excursions se faisaient très rares parce que nous avions le nécessaire. Je m'assurais personnellement de l'avoir , du moins. En fait le camp et son fonctionnement étaient devenus une affaire personnelle voire même obsessionnelle. Je souhaitais le bien de tous , de ce Jack y compris. J'ignorais qui il était, les autres me le répétaient sans cesse à travers des coups d'oeil un peu méfiant à son égard. Ma politique était de le mettre en confiance, pas de l'effrayer ou de le faire fuir. Notre groupe était consistant mais une paire de bras n'était pas de refus, surtout pour nettoyer la zone et pour assurer la sécurité du groupe. Mais malheureusement, il ne pouvait pas passer à travers la règle des 4 jours. S'il ne l'appliquait pas, je ne donnais pas chère de ma tête. J'étais enthousiaste à le voir intégré parmi nous mais il y aurait du chemin car j'étais encore le seul à l'approcher. Ce qui me surprenait. Je faisais tout pour pas qu'il remarque le chaos dans ma tête.
Il se proposait à couper du cadavre ambulant, je n'allais pas refuser. Je lui avais même souri.

- Personne t'empêchera de tuer ces trucs là !
Et c'était vrai que plus il en tuerait et mieux ça serait ! Mais je n'osais pas lui dire qu'on avait plus l'impression qu'ils venaient à l'infini comme si nous étions la seule chair vivante de tout le continent.  Mon statut d'homme d'affaire m'avait appris certains automatismes, notamment celui de cacher la misère et les soucis aux autres. Je pouvais encore les appliquer, comme si cela faisait parti de moi.
J'avais fini mon assiette, même si j'avais du mal à manger ces derniers temps, c'était plus pour faire bonne figure.

- Heum... si tu veux des vêtements propres, tu peux aller dans ce coin là, il y a une pile de fringues inutiles.
J'indiquais avec mon index une direction à l'opposé de nous. On avait rassemblé des valises trouvées  de passagers. On n'était pas en manque de tissu, loin de là.

- Et rappelle moi de te filer un plan des lieux...
C'était une bonne idée de Michael. On s'aidait des plans de l'aéroport pour préparer des "stratégies" ,sorties, etc..; S'il voulait sortir, il fallait qu'il ait un plan avec de marquer les zones à éviter et tout.
Je rassemblais les assiettes avant de me diriger vers Nao. Je m'arrêtais quelques secondes pour me pivoter vers Jack.

- Ah et encore bienvenue Jack.

_________________
Je vous ♥️bambinos

Be fast because walkers hate FAST FOOD
By Lollipops & tumblr ©️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Jack Anderson
I'd Rather Have my Flight

Feat : Zachary Quinto
Messages : 614
Date d'inscription : 29/01/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
90/100  (90/100)
Jauge de Faim:
90/100  (90/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Vous avez de la place pour un gars comme moi?   Jeu 27 Mar - 9:52

J’avais maintenant un abri. Voilà qui était une bonne chose de faite. Par contre, je n’étais pas complètement le bienvenu. Il me suffisait de jeter un rapide coup d’œil aux autres survivants qui se trouvaient à proximité pour voir des regards remplis de méfiance. Ils faisaient bien, mais ça, je n’allais pas leur dire. Et puis, qui sait, j’allais peut-être même me plaire ici. Avec le temps, les autres se feraient à mon caractère, ou pas. Je n’allais pas changer ma manière de faire ou d’être, parce que, après tout, jusqu’à maintenant, ça m’avait été bien utile. Si je n’avais pas agis de la manière dont j’avais agi, peut-être que je ne serais plus en vie présentement et que je serais un de ces putains de Walkers qui ne pensent qu’à mordre dans de la chair humaine. Mais présentement, je n’allais pas refaire le monde avec des «si», parce que ça ne m’avancerait à rien. Le présent était ce qu’il était, je ne pourrais pas le changer avec mes «si». Logan m’indiqua une pile de linge dans laquelle je pourrais me servir si jamais je voulais changer. Il est vrai que les vêtements que je portais présentement commençaient à être pas mal sales, pour ne pas dire assez hideux. À être sur les routes pendant pas mal de temps, il ne pouvait en être autrement. Sans eau courante, c’était loin d’être gagné aussi. Je pourrais trouver parmi cette petite montagne de vêtements des trucs qui seraient à ma taille et qui ne serait pas trop encombrant. Être dans cet aéroport pendant quelque temps ne me ferait vraiment pas de tort. J’aurais le temps de reprendre mon souffle et de me refaire un peu. Après tout, bientôt l’automne serait là, les nuits seraient plus fraîches et avant même de dire «ouf», l’hiver serait à nos portes. Il fallait déjà commencer à y penser, selon moi. Logan me demanda de lui rappeler de me donner un plan des lieux. En effet, cela pourrait être fort utile, surtout que je ne connaissais rien des lieux présentement. Je n’étais jamais venu ici. Non, je n’avais pas été un grand voyageur.

- C’est parfait, merci de m’accueillir.

Faire preuve d’un minimum de reconnaissance n’allait pas faire de mal non plus, même si ce n’était pas dans mes habitudes! J’étais à l’aéroport pour y rester quelques temps on dirait bien!


HJ: On termine ici?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Vous avez de la place pour un gars comme moi?   

Revenir en haut Aller en bas
 

Vous avez de la place pour un gars comme moi?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Memento Mori :: Atlanta's Airport :: Centre Commercial-