Memento Mori

Dans un monde envahi par les zombies, arriverez-vous à survivre ? Choisissez votre camp, choisissez votre survie... ou votre mort.
 

Partagez | .
 

 Les regrets peuvent nous servir de leçon car avec le temps on apprend à devenir meilleur. {pv Rick}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Les regrets peuvent nous servir de leçon car avec le temps on apprend à devenir meilleur. {pv Rick}   Mar 28 Jan - 10:07

Quand il n'y a plus de place en enfet, les morts reviennent sur terre
8 septembre 2011.
Voilà quatre jours que Kallïs était arrivée à la prison. Dès son arrivée, Rick l’avait isolé du reste du groupe dans une cellule, donnant sur une sorte de couloir. Elle ne lui en avait pas vraiment voulu, se doutant que c’était déjà un point positif qu’il l’ait ramené avec lui et pas laissé seule dans la forêt ou dans le village où ils s’étaient rencontrés. De là où elle était, elle avait vu sur l’ensemble du groupe et sur ce qui s’y passait. Il y avait pas mal de personnes dont elle ne connaissait pas encore tous les noms. La jeune femme avait pu remarquer qu’il y avait un jeune garçon de 13 ou 14 ans, probablement le fils de Rick. C’est le jeune homme qu’elle avait vu sur la photo, trouvée dans le porte-feuille du shérif. Il y avait également un couple, des hommes, des femmes et un vieil homme qu’elle avait un peu côtoyé. Il était venu la voir le premier soir de son arrivée et lui avait recousu l’épaule. Il s’était montré gentil et amical avec elle. La jeune femme avait été intriguée par sa jambe amputée mais n’avait pas osé lui demander ce qu’il lui était arrivé. Un rôdeur ? Elle se souvint que Rick lui avait parlé que la seule façon de ne pas devenir un rôdeur quand on se faisait mordre était de couper le membre mordu… C’était peut-être ce qu’il lui était arrivé…
Si les gens lui jetaient des regards curieux, personne n’était venu lui parler, comme s’ils l’avaient craint. Kallïs ne cherchait pas à faire la conversation, pas vraiment douée pour cela. Ses quatre jours, elle les avait quasiment passés tous dans une sorte de brouillard. Cela faisait plus d’une semaine qu’elle errait seule en forêt, depuis qu’elle avait été séparée de son groupe et qu’elle ne dormait que d’un œil. Sa longue expédition, additionné à sa situation de femme enceinte et à sa blessure à l’épaule l’avait considérablement épuisé. Sa blessure s'était infectée et la fièvre avait pris le dessus, si bien qu'elle ne s'était que peu rendu compte de ce qu'il se passait autour d'elle. Ils lui apportaient à manger et à boire mais elle ne pouvait encore avaler quasiment rien. Le vieil homme l'avait veillé, changeant ses pansements, lui faisant boire régulièrement une sorte de soupe et lui donnant des médicaments. La fièvre avait été tenace, menaçant de l'emporter mais elle avait tenu bon. Depuis ce matin, cela allait un peu mieux. Elle n'était plus fiévreuse et avait réussi à garder l’œil ouvert une bonne partie de la journée. Son bébé allait bien et donnait régulièrement des "nouvelles" de son état de santé par des coups de pieds vigoureux. Elle, elle était encore épuisée mais le pire était derrière elle.
La solitude ne dérangeait pas Kallïs. Elle observait beaucoup, en silence. Elle avait d’ailleurs été surprise de voir qu’il y avait un bébé dans le groupe. Elle ne parvenait pas à définir un lien de parenté avec quiconque du groupe puisque l’enfant passait de bras en bras et semblait être à la fois une source de réconfort et d’espoir pour l’ensemble du groupe. Elle posa sa main sur son ventre, se demandant si elle était prête à être mère… Mais pouvait-on l’être, prête ? La jeune femme ne s’y connaissait absolument pas en bébé. Elle n’avait pas eu de petit frère ou de petite sœur ou encore d’amis ayant des enfants en bas-âge... Et puis, combien de temps Rick comptait-il la tenir enfermé ici ?  
Et puis, elle se posait une autre question : qu’était devenue la mère du bébé ? Personne n’en parlait. Était-elle morte ?
Kallïs avait peu vu Rick. Il semblait occupé, affairé à d’autres tâches. Au final, aujourd’hui, elle se sentait un peu délaissée, mise de côté. Elle avait entendu que son arrivée avait créé quelques tensions. Les gens s’approchaient de sa cellule, parfois avec un air amical, d’autres fois avec un air curieux ou encore avec un air hostile. Elle y prêtait peu attention. Ses grands yeux bleus reflétaient la solitude…
Ce soir-là, elle s’était assoupie quand elle entendit la porte de sa cellule grincer. On devait probablement lui apporter à manger…





made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Les regrets peuvent nous servir de leçon car avec le temps on apprend à devenir meilleur. {pv Rick}   Mar 28 Jan - 11:37

Rick & Kallis

Les regrets peuvent nous servir de leçon car avec le temps on apprend à devenir meilleur



Rick avait finalement ramené Kallis à la prison, ne pouvant pas se résoudre à la laisser à la merci des tarés à l'extérieur et des rôdeurs en prime. Il avait beau être dur et froid par moment, une chose est sur, au fond il avait un grand cœur, un peu trop grand par moment d'ailleurs. Depuis qu'il avait "libéré" les habitants de Woodbury pur les emmener à la prison, il voyait les choses autrement, il avait changé et il était disons...fier de voir ce changement. Fini les gros débordements comme au moment ou il avait appris la mort de Lori, il savait désormais tempérer tout ça, d'un coté il n'avait pas vraiment le choix non plus vu que c'était pour le bien de tout le groupe des vingtaines de personnes présentes en ce lieu. Et ça se faisait ressentir à l'intérieur de lui, il voyait tout les efforts qu'il faisait et il comptait bien continuer ainsi, pouvant dorénavant profiter un peu plus de sa famille, de Carl et Judith en jouant le rôle de père. Il se disait ça, mais il avait toujours ce titre de Leader du groupe qui lui collait à la peau, si seulement il pouvait s'en débarrasser pour un temps...enfin, ce n'était pas possible, il fallait se rendre à l'évidence.

Et en cette heure précise de la journée, Rick agissait comme un père, il était avec Carl et il venait tout juste de finir de nourrir les cochons dans leur enclos. Le travail était fait, ils pouvaient passer à autre chose. Ensemble, ils revenaient vers la cour intérieur de la prison, rejoignant les autres survivants installés à des tables dans la cour.

- Vas-y Carl...j'ai quelque chose à faire, je reviens après.

Disait-il à son fils en le poussant légèrement dans le dos. Qu'il aille profiter un peu avec ses camarades et Patrick, Rick avait quelque chose à faire encore. Aller voir Kallis et lui apporter à manger. Car oui, il l'avait enfermé dans une cellule à part des autres pour éviter toutes sortes de conflit. Elle était donc comme un animal en cage, mais elle n'avait pas le choix, c'était le protocole habituel des nouveaux venus. L'ancien Shérif tentait de faire en sorte que tout se passe bien, il y avait eu certaines prises de tête à l'encontre de l'arrivée de Kallis en ce lieu, mais il avait réussi à tempérer un peu tout ça avec l'aide des autres membres du groupe. Comme quoi, être Leader n'était pas facile tout les jours. Rick déposait les gants qu'il avait sur les mains avec lesquels il avait nourri les cochons pour aller prendre quelque chose à manger que Carol avait fait. De la viande comme elle en avait le secret avec un peu de légume récoltait dans les jardins. C'était mieux que rien. Elle allait devoir se forcer pour manger un peu. Il se dirigeait donc ensuite vers la cellule de Kallis, elle était réveillé et visiblement attendait. Il prenait le trousseau de clé, ouvrait la cellule tout en présentant son repas du soir.

- Essaye de manger un peu, Hershel m'a dit que tu n'avais pas beaucoup mangé ces derniers temps.

Et heureusement qu'il lui avait dit. Il avait bien vu avec Lori que ce n'était pas facile la vie de femme enceinte, il ne pouvait pas compatir vu qu'il ne savait pas ce que ça faisait de l’être -et tant mieux-, mais il fallait qu'elle se force au moins un minimum.


Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Les regrets peuvent nous servir de leçon car avec le temps on apprend à devenir meilleur. {pv Rick}   Mar 28 Jan - 12:00

Quand il n'y a plus de place en enfet, les morts reviennent sur terre
4 septembre 2011.
Kallïs vit Rick franchir la porte de sa cellule. Il lui présenta une assiette avec ce qui semblait être de la viande et des légumes. Il lui dit qu’elle devait essayer de manger et que Hershel lui avait dit qu’elle n’avait pas beaucoup mangé ces derniers temps. La jeune femme eut un petit haussement d’épaules en murmurant :
    Kallïs : « C’était pas la grande forme ces derniers jours. »

La jeune femme se redressa en grimaçant. Son épaule était encore douloureuse. Elle avisa un instant la porte ouverte mais ne fit aucun mouvement pour essayer de s’échapper. Oui, elle rêvait de revoir le soleil, de sentir le vent sur son visage. Ces derniers mois, elle les avait passés en plein air, dans des forêts ou autre. Certes, elle était constamment en train de fuir les rôdeurs, mais au moins, elle était à l’air libre. Ici, elle avait l’impression d’étouffer. Elle n’avait jamais été claustrophobe ou autre, mais se sentir en cellule n’avait rien de bien réjouissant, bien que la cellule en question fût loin d’être petite. Mais elle ne pouvait pas fuir, déjà parce qu’elle ne savait même pas si elle était encore capable de tenir debout seule et de deux, parce qu’elle n’aurait pas su où aller. Enfin, elle ne se sentait pas capable de faire ça à Rick. Essayer de s’échapper reviendrait à trahir le peu de confiance que Rick lui accordait. Pourtant, elle n’était pas du genre à se préoccuper de ce que pensaient les autres en général, mais avec Rick, c’était différent. Allez savoir pourquoi… C’était probablement dû au fait qu’elle ressentait quelque chose de bon en lui, de différent des autres personnes qu’elle avait côtoyé jusqu’à présent qui eux, ne pensaient qu’à leur propre petite survie. Du coup, rester ici, sans rien faire était probablement la meilleure solution…
Elle attrapa l’assiette que lui tendait Rick et porta un morceau de viande à ses lèvres. Elle avait oublié le gout de la viande, tellement cela faisait longtemps qu’elle n’avait pas mangé un morceau aussi bon. Ces derniers mois, la seule viande qu’elle avait mangée était de la viande ignoble en boite ou celle d’écureuils que son groupe avait chassés et dont le gout rappelait celui de la noisette brûlé. Elle mangea quelques morceaux de viande mais fut incapable de manger plus de la moitié de l’assiette et se contenta de picorer le reste.
    Kallïs : « C’est délicieux, tu féliciteras la cuisinière ou le cuisinier de ma part… »

Kallïs réfléchit quelques secondes avant de continuer :
    Kallïs : « L’autre jour, tu m’as dit que la seule façon de ne pas mourir lorsqu’on se fait mordre par un rôdeur était de couper le membre mordu… C’est ce qui est arrivé à Hershel ? »

La jeune femme hésita encore avant de poursuivre, curieuse d’en savoir un peu plus sur le groupe dont Rick était le leadeur.
    Kallïs : « Et l’adolescent, c’est celui de la photo, dans ton portefeuille… C’est ton fils ? »






made by pandora.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Les regrets peuvent nous servir de leçon car avec le temps on apprend à devenir meilleur. {pv Rick}   Mar 28 Jan - 12:32

Rick & Kallis

Les regrets peuvent nous servir de leçon car avec le temps on apprend à devenir meilleur



Il avait apporté de quoi manger à Kallis, c'était la moindre des choses, elle était enceinte, donc c'était assez important. Et selon ce qu'Hershel lui avait dit, elle ne mangeait pas beaucoup, ce qui n'était pas très bon pour le bébé qui avait besoin de se nourrir également, Rick allait veiller à ce qu'elle mange un peu au moins. Il ne comptait pas faire non plus le baby-sitter ou le surveillant, mais si le bébé devait naitre, au moins qu'il naisse en bonne santé même si ce n'était pas un monde pour lui. Enfin, il pensait ça, mais Judith était bien en vie elle. Elle lui faisait d'ailleurs part du fait que ce n'était effectivement pas la grande forme ces derniers jours, ce qui était tout à fait normal. Enfermée dans une cellule, dans une prison en plus, entouré d'un groupe de personne bien soudé et qui avait des avis partagés à son égard...il n'y avait pas de quoi se sentir à l'aise dés le début. Il se contentait donc d'hocher légèrement la tête, montrant qu'il pouvait comprendre sa réponse. Lui-même n'était pas très à l'aise au début quand il était arrivé au sein du groupe dans les collines d'Atlanta malgré qu'il y avait Lori, Carl et Shane. Ce n'était pas facile, malgré qu'il avait quand même su s'imposer un minimum pour ne pas paraitre trop faible vis-à-vis des autres.

- Je lui dirai de passer te voir, elle est du genre à préférer qu'on lui dise les choses en face.

Et elle ne serait pas contre, Carol était une femme bien, une femme sur qui Rick pouvait compter en cas de problème, du coup, lui dire de venir voir Kallis ne serait pas un souci malgré qu'elle garderait une légère méfiance au début. Ce qui était tout à fait normal. Rick rentrait dans la cellule finalement, non pas qu'il voulait s'incruster, mais il avait bien l'intention de savoir son ressenti maintenant, lui qui avait dit qu'elle pourrait changer, il en était toujours aussi persuadé. Rester plus qu'à voir désormais. Mais il n’avait pas eu le temps, elle reprenait en posant une question sur Hershel et sa jambe, puis sur Carl en concluait-il. C'était un interrogatoire ? Il laissait son regard se poser vers la sortie de la cellule, se plantant ainsi dans le vide, vers le bloc nettoyé où résidaient les autres survivants.

- Il a été mordu à notre arrivée ici. On était partit pour nettoyer les autres blocs de la prison pour avoir plus d'espace et il s'est fait surprendre dans un des couloirs. Et comme je te l'ai dit, couper le membre mordu pouvait éviter l'infection. J'ai donc été dans l'obligation de couper son pied.

Pas besoin de préciser que s'était tout simplement pour éviter qu'il ne meurt. Rick avait une grande estime pour Hershel, il était un peu le sage du groupe, le conseiller, l'homme qui l'avait aidé à revenir sur le droit chemin après la mort de Lori. Il lui en devait beaucoup. C'était donc la moindre des choses qu'il pouvait faire, le garder en vie était sa priorité à ce moment malgré les anciens prisonniers désormais mort.

- Tu as bonne mémoire à ce que je vois.

Annonçait-il d'une voix détendu tout en ayant reportait son regard vers Kallis. C'était effectivement de Carl qu'elle parlait. Mais bon, ça n'était pas un secret, elle avait vu la photo et ça ne saurait tardait avant qu'elle ne le découvre par elle-même de toute façon.

- D'ailleurs, tu as pu faire connaissance avec certains ?

Mise à part Hershel dont il était sur vu qu'il venait s'occuper de Kallis une fois par jour minimum. Rick avait voulu poser aussi une question entre deux, parce qu'il savait que Kallis n'aurait surement pas fini là l'assouvissement de sa curiosité. Et vu qu'il était là principalement pour voir comment ça aller -c'était la moindre des choses- il se devait de se renseigner.




Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Les regrets peuvent nous servir de leçon car avec le temps on apprend à devenir meilleur. {pv Rick}   Mar 28 Jan - 13:26

Quand il n'y a plus de place en enfet, les morts reviennent sur terre
8 septembre 2011.
Kallïs apprit donc que la cuisinier en question était une femme et que Rick avait dû couper la jambe de Hershel et qu’il l’avait ainsi sauvé d’une mort certaine. Il lui dit ensuite qu’elle avait une bonne mémoire, vis-à-vis de la photo du fils de Rick. Elle hocha la tête, en effet, elle avait toujours eu une bonne mémoire mais elle se souvenait particulièrement de cette photo car elle revoyait souvent leurs visages souriants. Ils avaient l’air d’être une famille unie et aimante.
Rick lui demanda si elle avait eu l’occasion de parler avec d’autres personnes. Elle secoua la tête négativement :
    Kallïs : « Non, mais maintenant, je comprends mieux ce que ressentent les singes en cage dans les zoos… »

Oui, elle avait l’impression d’être un singe en cage, observée de loin par les autres du groupe. Et puis, ces derniers jours, elle avait été tellement mal avec sa blessure qui s’était infectée qu’elle ne s’était pas vraiment rendu compte de ce qui se passait autour d’elle. Elle se souvenait vaguement de Hershel venant lui apporter de la soupe mais c’était tout.
    Kallïs : « Honnêtement, j’étais trop dans les vapes ces derniers jours pour voir si quelqu’un d’autre est rentré dans la cellule… Et.. J’ai l’impression que ma présence ici n’est pas des plus désirées. Je sais pas, j’ai un sentiment bizarre. »

Ce sentiment, c’était probablement dû au fait qu’elle était enceinte et que cela devait leur rappeler la grossesse de Lori. Peut être estimaient-ils tous qu’elle finirait comme elle… Mais cela, elle ne le savait pas puisqu’elle ne connaissait pas l’histoire de la femme de Rick. Et puis, peut être valait-il mieux qu’elle n’en sache rien vu qu’elle était enceinte et qu’elle pouvait accoucher d’un moment à l’autre…
    Kallïs : « En tout cas, vous avez fait du sacré boulot, le potager et tout le reste…»

Elle avait pu remarquer le potager en arrivant, c’était du boulot, et puis, ils avaient réussis à recréer une petite communauté de personnes ici et tout le monde semblait bien s’entendre. Ses pensées se dirigèrent vers les autres personnes du groupe. Elle n’avait probablement pas vu tout le monde encore, mais voyait souvent les mêmes personnes qui s’approchaient de sa cellule. Elle n’osait pas poser la question qui lui brûlait les lèvres : qu’était devenue sa femme ? Kallïs avait tout de même un minimum de retenues, elle savait éviter les questions qui pouvaient s’avérer gênante… La jeune femme eut une petite grimace en ressentant une douleur dans son ventre. C’était de plus en plus fréquent, comme si le bébé n’avait plus assez de place.
La jeune femme ferma les yeux un bref instant et les rouvrit, pensive.
    Kallïs : « Il faut que je sache… J’ai besoin de savoir… Le bébé, qu’est devenu sa mère ? »

La jeune femme ne savait pas que le bébé était la fille de Rick. Elle avait juste besoin de savoir ce qu’était devenu sa mère, si elle avait survécu à l’accouchement. Elle voulait être rassurée sur le fait qu’elle aussi pouvait avoir une chance de survivre à l’accouchement. Cette question la tourmentait depuis un petit moment, et elle était à mille lieux de savoir que la mère du bébé et la femme de Rick n’était qu’une seule et même personne. Elle avait besoin d’entendre de la bouche de Rick que la mère du bébé allait bien, qu’elle était peut être parti en expédition en dehors de la prison ou autre.




made by pandora.

Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Les regrets peuvent nous servir de leçon car avec le temps on apprend à devenir meilleur. {pv Rick}   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les regrets peuvent nous servir de leçon car avec le temps on apprend à devenir meilleur. {pv Rick}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Vos génériques ou Opening préférés !
» Quand l'ennui nous pousse à faire de drôles de choses... [ LIBRE ]
» Tavernier, viens nous servir à boire, c'est ta tournée pour...
» Certains événements peuvent nous rapprocher ~ [FLASH BACK] (une vingtaine de lune auparavant) ft. Gotheim
» Genesis +Nous portons tous des masques, mais vient un temps où on ne peut plus les retirer sans s’arracher la peau.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Memento Mori :: La Détente des Héros :: Les Vieilles Histoires :: Les Vieilles Aventures-