Memento Mori

Dans un monde envahi par les zombies, arriverez-vous à survivre ? Choisissez votre camp, choisissez votre survie... ou votre mort.
 

Partagez | .
 

 Retour à la maison (Melina)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Damien Smith
I'm Just Living in a Hotel

Feat : Liam Hamsworth
Messages : 970
Date d'inscription : 19/01/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Jauge de Faim:
100/100  (100/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Retour à la maison (Melina)   Mar 21 Jan - 12:36

7 septembre

Il s’était installé dans son camion près de sa banlieue, sa fausse banlieue en fait. Il ne pouvait pas se rapprocher plus sans se mettre en danger. De toute façon le camion ne passerait pas. Finalement, il ramassa son sac, sa barre à clou et le peux d’équipement qu’il pouvait avoir pour se diriger vers son ancienne maison. Il connaissait ce coin de la ville par cœur, c’était donc une chance pour lui.

Il esquiva les trois premiers rôdeurs, ce n’était pas si difficile à bien y penser, mais les hauteurs c’étaient surement le mieux pour sa survie. Il prenait donc tous les chemins en hauteur, heureusement pour lui, il était doué en escalade. Dire que Melina lui offrirait un point de plus en survie. Au bout d’une trentaine de minutes il put apercevoir sa maison, elle était près de celle de Melina. Il avait quitté ses parents il y a de cela longtemps déjà. Comment dire… est-ce qu’ils étaient encore vivants? Surement pas. Il ne pouvait pas dire que ça ne lui faisait rien, mais avec le temps, il c’était mis en tête qu’il avait perdu toutes les personnes qu’il aimait. Bien sûr, il espérait qu’ils soient vivants, mais en même temps s’ils les voyaient en rôdeurs, il ne serait pas mortifier, sauf peut-être pour Melina. Non, Melina en rôdeur c’était inimaginable.

Il arriva finalement sur le toit de son ancienne maison. Il l’a connaissait par cœur, il passa donc par derrière puisqu’il y avait une clé de caché au-dessus de la lumière de gauche, loin des regards et sérieusement. Il ne craignait pas trop que les rôdeurs tombent sur la clé. Il avait fait le tour de la maison avant d’entrer et tout semblait fermé. Il revérouilla la porte derrière lui, mais avait pris le temps de remettre la clé en place, au cas où. Son regard se posa sur la fenêtre crasseuse. Dire qu’il avait dit au revoir à Melina tellement de fois par cette porte. Il traça un cœur dans la crasse de la fenêtre… juste par habitude. Il fit un tour de maison par habitude, il était un peu sur ses gardes, mais il comprit rapidement que la maison était vide. Il prit le temps d’aller voir sa moto, elle était en forme. Il avait de la chance que personne n’ait pillé la maison. Avec chance, les rideaux étaient déjà tirer, donc moins de chance qu’on perçoit des mouvements de l’extérieur. Damien retourna finalement dans sa chambre, sa pièce préféré finalement. C’est là qu’il vit son lit, vous savez l’attachement qu’on peut avoir avec son lit? C’est pour cette raison qu’il si installa. Mon Dieu! Ça faisait si longtemps qu’il n’avait pas été couché dans son lit à lui. Son lit si… confortable… remplis de sou…ve…nir… là où… en trois… minutes… il… pouvait… s’en…dor…mir…

Trop tard!

_________________


L'homme a du génie lorsqu'il rêve.



On m'a offert quatre roses ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Melina McCain
I'm Just Living in a Hotel

Feat : Alexandra Daddario
Messages : 86
Date d'inscription : 23/12/2013
Age : 28

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
55/100  (55/100)
Jauge de Faim:
70/100  (70/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Retour à la maison (Melina)   Mar 21 Jan - 12:45

Ça avait été… une semaine chargée. Quelques jours plus tôt, j’avais rencontré mon aimable voisin Logan et aujourd’hui…aujourd’hui, je devais retourner en ville. Oui, j’avais été chez moi, mais pas chez Damien. Elle y était déjà allée pour tout dire, une ou deux fois depuis qu’elle était à l’hôtel. Sauf que je laissais toujours la clé où elle devait être… Au cas. J’avais un brin d’espoir aujourd’hui et même le sermon que me fit papa avant que je parte ne me convainquit pas de rester à l’hôtel. Comme quand je m’apprêtais à partir pour ma maison, je pris quelques provisions, bien maigres avant de partir.

La route ressembla à l’autre jour. En fait, tout était identique. J’évitais quelques rôdeurs qui tentaient de me gober, mais avec une pelle, c’était pas mal pour du un contre un. S’ils étaient trop nombreux, je faisais un détour, tant que j’étais rapide et silencieuse, je ne pense pas que je me ferais bouffer si facilement. De toute façon, je refis la même chose que la dernière fois, je grimpais plus que je ne marchais… c’était plus efficace quand même.

Au bout d’un moment, je gagnai les rues que je connaissais par cœur. Comme quand j’étais atterrit sur la maison de Logan, c’est sur celle de Damien que je tombais. Comme je le savais si bien, je passai derrière et après avoir bien vérifié qu’aucune sale bête se trouvait dans le coin, je descendis derrière, là où se trouvait la clé cachée de Damien. Heureusement que je connaissais bien l’endroit, ça m’évitait de devoir casser une fenêtre. Sauf que cette fois, il avait une chose de changée. Je me figeais littéralement devant la fenêtre de la porte. Un cœur. Je ravalais ma salive, il était passé par là, c’était évident. Qui d’autres ferait un cœur ici de toute façon. Je tentais d’ouvrir la porte. Verrouillée. Je pris alors la clé –elle était encore là- et c’est d’une main fébrile que je l’ouvris. Je me sentais tremblée simplement à cause d’un cœur dans la crasse. Je devais me calmer… mais il était peut-être encore là! Je verrouillais la porte et replaça la clé avant d’entré définitivement dans la maison.

Un dernier regard vers le cœur et je m’avançai lentement. Il avait mes anciennes traces de pas, je ne pouvais pas y deviner quoi que ce soit en réalité. Ma tête voulait bien me faire croire qu’il avait d’autres pas, mais c’était sûrement mon envie de le revoir… sûrement. Ma pelle attachée sur mon dos, je m’avançai lentement dans l’endroit en tentant de percevoir des mouvements des bruits… d’instinct, c’est vers la chambre de Damien que je me dirigeai. Là, pour être honnête, je manquais de m’évanouir. Devant le cadre de porte, j’étais pétrifiée, oui je ne pouvais pas utiliser un autre terme parce que vraiment, je pense que même mon cœur arrêta de battre. J’eus presque envie de me taper pour être sûre que je ne rêvais pas. Si je m’étais imaginé le retrouver, ce n’était pas comme ça alors qu’il dormait tout simplement dans son lit.

J’eus une quantité assez phénoménale d’idées pour le réveiller. Un coup de pelle? Non, il s’endormirait de nouveau. Un coup de pied, peu importe… sauf qu’il avait un autre côté de moi qui ne voulait que se blottir contre lui, le réveiller d’un baiser tout simplement. Bravo les extrêmes. J’eus les larmes aux yeux, vraiment, j’arrivais pas à y croire. Je déposais mon sac doucement par terre, comme si je ne voulais pas le réveiller. Un souvenir me revint de suite en tête quand je tentais de venir me coucher tranquillement sans le réveiller quand j’étudiais jusqu’à des heures pas possibles. J’allais du côté où je pouvais voir son visage. Il n’avait pas changé… enfin, pas changé était un grand mot, mais c’était lui… je voyais son corps suivre le rythme de sa respiration. Il était en vie… et dormait paisiblement dans son lit. Je regardais s’il avait pas des armes près… d’un coup qu’il me prend pour un rôdeur en se réveillant… pas que j’avais une mine si affreuse, mais j’étais certaine qu’il ne s’attendait pas à me voir la bouille…

Un nouveau sanglot me traversa. Je m’assoyais tranquillement sur le bord du lit, tout doucement. Je levai une main tremblante pour caresser doucement ses cheveux. Oui, il était réel et bien là. J’aurais eu l’air d’une idiote si c’était mon imagination. Non, je n’étais pas aux stades des hallucinations quand même. J’avalai difficilement ma salive alors que je prononçai doucement son prénom, comme une plainte tellement que j’arrivais pas à croire qu’il soit banalement là.

«Damien…»

_________________
On m'a offert deux roses
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Damien Smith
I'm Just Living in a Hotel

Feat : Liam Hamsworth
Messages : 970
Date d'inscription : 19/01/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Jauge de Faim:
100/100  (100/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Retour à la maison (Melina)   Mar 21 Jan - 12:48

Il n'avait aucune idée depuis combien de temps il dormait, mais sa devait faire deux éternités et demi qu'il ne c'était pas aussi bien reposé. C'était juste... merveilleux. Tout lui revint en tête, ses moments passés au lit avec Melina, ses caresses, sa présence... juste tout. Elle lui manquait tellement qu'il pouvait l'imaginer près de lui à lui caresser les cheveux. En fait... il arrivait même a l'imaginer prononcer son nom, comme lorsqu'elle le réveillait le matin pour qu'il soit à l'heure au travail. Isaac était du genre à l'aimer ponctuel son gendre.

C'est là qu'il réalisa qu'il n'imaginait peut-être pas tant que ça finalement. Il n'avait jamais été du genre hallucination éveillé et là, même s'il avait les yeux fermés il se sentait bien réveillé. Il commença donc par un oeil. La réaction fut instantané, lorsqu'il vit une silhouette, une personne ou un rôdeur, sait-on jamais, il se recula rapidement. ses yeux s'ajustèrent à la lumière avant qu'il ne saisisse son arme. Il ne fallait pas un bac universitaire pour différencier un humain d'un rôdeur non plus. Il s'avait donc que la femme devant lui était humaine et n'allait peut-être pas le bouffer. Pourquoi peut-être? Parce que les Hommes étaient devenus fous avec le temps. Donc, on ne pouvait jamais savoir.

Finalement, il regarda la personne dans les yeux et il comprit, c'était vraiment Melina, il avait vraiment entendu son nom... Elle n'était pas morte et elle était devant lui. Le coeur de Damien allait exploser tellement il assimilait les informations rapidement. Il fit alors la seule chose censé dans cette situation, il la prit dans ses bras et la serra fort, pas trop non plus, il avait peur qu'elle disparaisse. Qu'elle ne soit pas vraiment là vous savez. Après avoir été rassuré par sa tangibilité (oui oui sa existe... je pense xD) il se recula un peu pour la regarder dans les yeux. Il avait une chose importante à lui dire:

-Je te jure que cette fois-ci, j'ai une excellente raison de mon retard après mon dernier message!

Quoi? Elle l'avait boudé un an pour un message texte flou et une absence prolongé... il ne voulait pas risquer de la perdre à nouveau. En plus, il voyait bien la pelle près de la porte... il n'avait pas trop envie qu'elle lui en veule encore. Les femmes étaient tellement rancunières pour à peu près toutes les raisons possibles et inimaginables...

Il ne pouvait pas s'empêché d'avoir les yeux plein d'eau, il avait été tellement sur de l'avoir perdu une seconde fois. Finalement, revenir chez lui avait été risqué, mais il y avait gagné au change, vraiment.

_________________


L'homme a du génie lorsqu'il rêve.



On m'a offert quatre roses ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Melina McCain
I'm Just Living in a Hotel

Feat : Alexandra Daddario
Messages : 86
Date d'inscription : 23/12/2013
Age : 28

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
55/100  (55/100)
Jauge de Faim:
70/100  (70/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Retour à la maison (Melina)   Mar 21 Jan - 15:07

En fait, je m’attendais pas vraiment à une autre réaction. Moi, c’était officiel, me réveiller à côté de quelqu’un que je reconnais pas tout de suite, il se mange un coup de pelle. Heureusement pour moi, ses armes étaient assez loin pour m’éviter de me prendre un coup en pleine figure. Bon quand même, s’il me donnait un coup avec ses mains, ça… ça ferait mal, je me reculai donc aussi, mais lentement, pour sembler bien humaine et pas une rôdeur qui voulait que le bouffer. Je vis toute l’évolution de son regard quand il m’observa. La surprise, la détermination de me casser le crâne si j’étais un rôdeur puis finalement la surprise. Sa réaction fut cependant bien plus rapide que je pensais, il m’attrapait une demi-seconde plus tard pour me serrer avec force dans ses bras. Bon sang qu’il m’avait manqué ses bras-là! J’entourais son cou de mes bras en me mettant à pleurer. Je sais, j’étais plus forte que ça, mais on ne pouvait pas savoir aujourd’hui… il aurait pu être mort, mais non! Il était bel et bien là! Je fermis les yeux le temps que j’étais là, j’étais bien en réalité, vraiment bien. Puis il recula un peu, je fis pareil afin de pouvoir le regarder. Son regard, ma mémoire était stupide, parce que son regard était encore plus magnifique en vrai!

Ensuite il me dit un truc qui me fit avoir un air semi-découragé, semi-amusé. Après tout ce temps, c’est ça qu’il trouvait à me dire. Il allait être satisfait de ma réponse en tout cas!

«Tu n’es qu’un crétin.»

Oui bon… c’est vrai quoi! Il aurait pu trouver mieux! Enfin, j’eus quand même un ricanement, avec mes yeux embués de larmes, ça devait être super. Je pris son visage entre mes mains, sans le quitter des yeux. Si, si, c’était Damien. Mon Damien! J’avoue que je mis sur pause mes petites colères contre lui parce que bon… l’important c’était qu’il était vivant et bel et bien là, non? Oui, évidemment, je n’étais pas si cinglée. En fait, j’arrivais pas à tout me rappeler pourquoi je lui en voulais. Mon cerveau avait été assez sympa pour ressortir tous les beaux moments avec lui au lieu des mauvais. Je caressais ses joues de mes pouces.

«Je savais que tu étais vivant, tu n’avais pas le droit d’être mort…»

Oui, bon, là c’était moi la crétine de dire un truc pareil, mais je le pensais. S’il avait été mort, je lui aurais donné un coup de pelle…et dans ce cas- ci, c’était presque possible s’il avait été un rôdeur. Mais non, il était encore tout beau, comme avant. J’étais contente et du coup… je ne voulais plus me détacher de lui, au cas qu’il reparte.

_________________
On m'a offert deux roses
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Damien Smith
I'm Just Living in a Hotel

Feat : Liam Hamsworth
Messages : 970
Date d'inscription : 19/01/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Jauge de Faim:
100/100  (100/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Retour à la maison (Melina)   Mar 21 Jan - 15:41

Il n’en revenait pas encore qu’elle soit en vie. Sérieusement là, combien de chance il avait pour retrouver la femme de sa vie aussi simplement qu’en retournant chez lui hein? Bon, d’accord, retourner chez lui, l’endroit la plus probable ou il pourrait aller en retournant à Atlanta… oui vue comme ça. Bref!

«Tu n’es qu’un crétin.»

Il lui fit un beau sourire, un peu crétin, puisque c’est ce qu’il était pour elle. Il ne put que sourire plus lorsqu’il sentit ses mains sur son visage. Bon d’accord, il n’était pas le plus propre des hommes vues les circonstances, mais il avait souvent été bien pire en revenant de travailler. Elle n’avait plus l’air de lui en vouloir, c’était un excellent commencement. Il adorait sentir ses mains sur son visage et encore plus lorsqu’elle le caressait de la sorte. C’était si bon. Il faut avouer que Damien n’avait pas vraiment fréquenté d’être vivant depuis l’arrivée des rôdeurs. Croisé quelques-uns, oui, passer plus d’une heure ou deux… non.

«Je savais que tu étais vivant, tu n’avais pas le droit d’être mort…»

Toute une répartie Mel, vraiment. Une phrase stupide en vaux une autre. Donc…

« Je sais, je sais, si je serais mort tu m’aurais tué. »

En fait, s’il serait devenu un rôdeur… c’est vrai qu’elle l’aurait tué… mais là ça devenait compliqué. En même temps, toute cette situation devenait un peu compliquée. Juste le fait qu’elle soit toujours là, vivante, mais elle avait vécu où tout ce temps? Elle avait fait quoi? En même temps… ses cours d’histoire ne lui rapportaient rien en tant que tel, mais on n’allait pas lui dire cela. Sinon elle le tuerait. Bref, on commence par le commencement.

« Comment as-tu réussis à survivre tout ce temps? »

Il réfléchit trois petites secondes avant d’ajouter avec un grand sourire.

« Pas que je doute de tes capacités hein »

D’accord, d’accord même pas arrivé et il méritait déjà des baffes le petit Damien. Pauvre Melina, c’était à ce demander ce qu’elle lui trouvait.

_________________


L'homme a du génie lorsqu'il rêve.



On m'a offert quatre roses ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Melina McCain
I'm Just Living in a Hotel

Feat : Alexandra Daddario
Messages : 86
Date d'inscription : 23/12/2013
Age : 28

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
55/100  (55/100)
Jauge de Faim:
70/100  (70/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Retour à la maison (Melina)   Mar 21 Jan - 16:03

L’insulte le fit sourire. Mouais, comme à son habitude. Il avait de la chance que je sois très contente de le voir hein! Mais son sourire me fit sourire moi aussi, je pleurais pas trop hein, juste quelques larmes… bah quoi… c’était Damien que je venais de retrouver. Damien le crétin, mais mon Damien crétin quand même. Mais on fait un merveilleux duo parce qu’il m’arrivait de dire des choses idiotes aussi. D’ailleurs, sa réponse me fit sourire. Oui, je l’aurais bien tué. Sauf que je ne répondis pas à ça, parce que l’idée d’un Damien m’effrayait, bien moins maintenant que je l’avais bien vivant, le cœur battant, devant moi.

Je restais dans ses bras. Il lui faudrait peut-être sa barre à clous pour que je recule de lui là. Puis il me posa une question qui me fit mordre l’intérieur de ma joue…en fait, pas tant la question que ce qu’il rajouta hein. Je lui lançai un semi-regard de mort avant de lui donner une pichenette sur l’oreille. Correction pour le vilain Damien.

«Vraiment, tu veux un coup de pelle hein?»

Je plantais mon regard dans le sien en me disant que même avec l’apocalypse, il arrivait pas à être sérieux celui-là. Enfin, je baissais mon regard un moment et lui expliquait , de toute façon, juste avec mes premières paroles, il comprendrait.

«Je me trouvais avec papa tout ce temps… on s’est promené de groupe en groupe et là on est tombé sur un groupe qui tombe sur l’hôtel Hilton. Tu sais, celui où on a fait notre bal de promo…»

Wow, j’évoquais là un souvenir qui me semblait terriblement loin en réalité. Bref, c’était bien cet hôtel-là quand même. C’était un beau souvenir de toute façon, on s’était amusé comme pas possible à cette soirée…et papa nous avait aidé à faire entrer de l’alcool. Mais juste pour nous hein!

«Et toi… Monsieur Super Hero. Comment tu as fait? Depuis tout ce temps, c’est la première fois que tu reviens ici?»

Oui, je lui demandais direct. Il était parti sans vraiment me dire le pourquoi du comment… faut dire qu’à l’époque j’avais presque tenté de le tuer… enfin, j’exagérais, peut-être pas mon père en fait, lui l’avait peut-être vraiment souhaité, mais bon. C’était une histoire du passé. Même d’une autre vie on dirait.

_________________
On m'a offert deux roses
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Damien Smith
I'm Just Living in a Hotel

Feat : Liam Hamsworth
Messages : 970
Date d'inscription : 19/01/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Jauge de Faim:
100/100  (100/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Retour à la maison (Melina)   Mar 21 Jan - 16:20

«Vraiment, tu veux un coup de pelle hein?»

Oh oui, il aimait trop l’embêter et sa faisait trop longtemps pour qu’il s’en empêche maintenant.

«Je me trouvais avec papa tout ce temps… on s’est promené de groupe en groupe et là on est tombé sur un groupe qui tombe sur l’hôtel Hilton. Tu sais, celui où on a fait notre bal de promo…»

Un très beau souvenir quand même. L’alcool n’avait fait qu’embellir tout cela. En plus, l’alcool n’était pas son idée à lui, mais bien une demande de Mel à son papa. C’était elle l’esprit machiavélique dans tout ça! Vraiment, promis.

«Et toi… Monsieur Super Hero. Comment tu as fait? Depuis tout ce temps, c’est la première fois que tu reviens ici?»

Évoquer ou non la « rupture » en tant que telle? C’était quand même une bonne question. Ouais, bon. Il avait quand même perdu son sourire. Avec raison, les souvenirs n’étaient pas des plus heureux disons.

« Quand je suis partie, c’était parce que ma grand-mère était malade. C’était avant tout ça… les rôdeurs et tout. Elle est morte quelques semaines avant tout ça. Quand je t’ai appelé c’était parce que mes parents… devait prendre connaissance du testament avant de tout liquider. Je t’ai appelé quand je revenais, mais… les rôdeurs on bouffer mon pilote. J’ai donc attendu que la crise passe chez ma grand-mère… mais le temps que mes provisions disparaissent qu’il y avait encore plus de rôdeur… j’ai donc quitté la Floride pour venir à Atlanta. »

Il caressa sa joue doucement.

« J’espérais pouvoir te trouver, que tu ailles bien malgré tout. J’ai juste prit plus de temps que prévu… puisque en moto ce n’était pas très efficace… Ensuite je me suis trouver une voiture et franchement, j’ai réussi à survivre jusqu’ici tout seul. Je n’ai pas vraiment parlé à qui que ce soit depuis… bah… toi. Du moins cette journée-là. »

Ouais bon, il n’était pas très bon pour discuter notre Damien national. Peut-être la fatigue et tout. Peut-être juste le manque de pratique aussi.

_________________


L'homme a du génie lorsqu'il rêve.



On m'a offert quatre roses ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Melina McCain
I'm Just Living in a Hotel

Feat : Alexandra Daddario
Messages : 86
Date d'inscription : 23/12/2013
Age : 28

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
55/100  (55/100)
Jauge de Faim:
70/100  (70/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Retour à la maison (Melina)   Jeu 23 Jan - 6:06

Damien avait toujours aimé m’embêter. C’était pas nouveau. Surtout que j’avais la mauvaise habitude de toujours vouloir me défendre…et c’était bien ce qui amusait mon vieil ami. Quand même je détestais ne pas être capable de lui en vouloir pour cette autre disparition. J’étais faible? Sûrement. Il m’avait trop manqué et j’avais eu peur pour lui? Inévitablement oui. Ainsi, je lui retournai la question. Savoir ce qui s’était passé de son côté. Je vis son sourire disparaître et, du même coup, je me sentis perdre le mien.

Oui, j’étais attendrie, attristée même pas son histoire. Il aurait pu me le dire. Il aurait pu me mettre au courant, mais il ne l’avait pas fait. Cependant, n’empêche que je savais que son histoire était vrai –Il ne savait pas me mentir-. Je ne pensais pas au ‘’avant tout ça’’ La première chose qui me vint en tête fut qu’il avait été seul durant tout ce temps. Moi j’avais eu Papa. Me retrouver seule et c’est certain que je me faisais bouffer toute crue. Je penchais un peu ma tête contre sa main. Il était parti de la Floride jusqu’à Atlanta…ce qui faisait une grosse trotte quand même. Et il était là, en un seul morceau.

Je restais contre lui malgré tout, j’appuyais mon front contre son cou en fermant les yeux. Qu’est-ce qu’il m’avait manqué ce con… Mes mains se serrèrent un peu sur ses épaules. Comme si je le tenais. Il avait été seul. Devant les rôdeurs et sur la route. Complètement seul. J’avalai difficilement ma salive puis je lui lançai finalement.

«Tu vas voir… On est bien à l’hôtel. Il a pas une foule de gens, mais on est assez pour survivre, même s’il faut sortir pour aller chercher des trucs pour pas mourir de faim…»

Oui, parce que je ne lui demandais pas s’il voulait. J’insinuais clairement qu’il allait me suivre. J’y laissais pas trop le choix, je sais bien. De toute façon, s’il me suivait pas gentiment… j’allais utiliser la force. Faut pas douter de mes p’tits bras! Bon, j’allais devoir retenir l’Ouragan Papa… mais j’allais sûrement pouvoir y arriver. Sûrement.

Je redressais la tête pour planter mon regard dans le sien parce qu’il avait l’audace de me contredire, je pourrais sans doute le terrasser de mon regard. J’en mettais trop, mais il savait bien lire mon regard Damien alors c’était pas si stupide de ma part de faire ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Damien Smith
I'm Just Living in a Hotel

Feat : Liam Hamsworth
Messages : 970
Date d'inscription : 19/01/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Jauge de Faim:
100/100  (100/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Retour à la maison (Melina)   Jeu 23 Jan - 7:39

Elle était près de lui et il aimait cela. Ça faisait si longtemps, pas juste elle, pas juste son contact… juste… être avec quelqu’un. Discuter sans tenir son arme serré dans sa main prête à réagir au premier signe de violence. Juste… être, mais surtout, être bien.

«Tu vas voir… On est bien à l’hôtel. Il a pas une foule de gens, mais on est assez pour survivre, même s’il faut sortir pour aller chercher des trucs pour pas mourir de faim…»

Il fixa son regard au sien, en avait-il vraiment envie? Être avec elle oui, le reste du monde… non.

« Erf… tu sais moi et les… »

Elle lui fit un de ses regards. Vous savez le genre : « tu n’as pas ton mot à dire », mais il voulut au moins finir sa penser.

«… les autres… vivants. On ne s’entend plus très bien. »

Et c’était complètement vrai, à chaque fois qu’il avait rencontré des gens c’était pour comprendre que les gens étaient devenus… mauvais. Il savait que la survie était primordiale, mais pas de là a tuer les gens pour une pomme. Vous voyez le genre?
« Je pourrais rester ici, tu viendrais me voir, j’ai ma voiture aussi. »

Il lui fit un grand sourire plein d’espoir avant d’être totalement sincère sur ce qui le chicotait le plus… Mettant sa main devant ses yeux.

« Ton père va me tuer ou pire…m’ensevelir à moitié dans du béton et me laisser prêt d’une artère passante. J’ai survécu à plein de truc, les rôdeurs étant surement les moins pire… mais… ton père… pitié pas ça. »

Oui, il était un froussard, oui il s’assumait, mais si vous aviez vue vous aussi son père défoncer des murs à coup de masse aussi facilement… vous aussi vous craindriez pour votre vie.

_________________


L'homme a du génie lorsqu'il rêve.



On m'a offert quatre roses ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Melina McCain
I'm Just Living in a Hotel

Feat : Alexandra Daddario
Messages : 86
Date d'inscription : 23/12/2013
Age : 28

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
55/100  (55/100)
Jauge de Faim:
70/100  (70/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Retour à la maison (Melina)   Ven 31 Jan - 16:01

J’avoue que les émotions m’avaient submergé quand j’avais vu Damien endormi dans son lit… en même temps, j’étais un être humain. Et je l’aimais. Peu importe ce qui était arrivé, c’était bien ça le pire, je continuais de l’aimer. C’était comme ça. Heureusement, ça ne m’empêchait pas d’être en colère un peu contre lui hein. Il avait à peine commencé sa phrase que déjà, j’usais de mon regard… mais il termina. Lui et les autres vivants. Il avait été trop longtemps seul, voilà tout. J’allais lui dire qu’il allait s’habituer. Qu’il avait été trop longtemps seul, mais il ne m’en laissa pas le loisir puis qu’il dit une phrase qui me fit reculer de suite.

Je reculais clairement de son emprise en passant une main dans ses cheveux. J’étais un peu choquée par ses paroles. Comment pouvait-il en être autrement de toute façon… c’est pas comme si on habitait à deux coins de rue et qu’il n’y avait pas de danger! En plus, il faudrait bien qu’il sorte de son domicile pour se nourrir! J’allais complètement mourir de peur de le retrouver sous forme de rôdeur ou mort chez lui… Je restais sans mot jusqu’à ce qu’il continue à ma plus grande exaspération. Mon père. Vraiment, Damien était le pire des froussards. Je secouai la tête avant de parler, et pour tout dire, je prenais vraiment mon temps parce que je sentais que ma patience ainsi que mes émotions n’étaient pas trop loin.

«Te rends-tu compte de ce que tu dis? Tu viens de passer assez de temps seul pour être capable de me dire que tu préfères rester ici? Et à cause de mon père?!»

Bon aller, je devais respirer un peu. Sinon j’allais me remettre à pleurer et en plus être en colère contre lui. Je me détournai un peu, pour éviter de le regarder, je fixais la crasse dans la fenêtre de sa chambre en posant mes deux mains sur mes hanches. Position tentative de calme et aussi de mise en garde.

«Je me suis imaginé ta mort des centaines de fois de toutes les façons possible. Je t’ai cherché partout, j’osais changer de groupe parce que…parce que je voulais te trouver. Je voulais pas que tu sois mort…»

Commençai-je doucement avant de tourner mon regard vers Damien, juste à le regarder, je sais que je ne serais plus capable de le savoir trop loin où même pas savoir où il était. Non, je n’en pourrais plus. J’avais papa oui… mais il me fallait Damien. Il avait toujours été là, pourquoi ne voulait-il pas être avec moi maintenant? Oui, il avait fui ma grossesse, mais maintenant… quand tout était incertain, qu’est-ce que je lui avais fait pour qu’il ne souhaite pas être avec moi… Je passais une main sur mon visage, mon regard s’embuant un peu de larmes.

«Tu…Damien, je veux que tu viennes avec moi… Mon père m’écoutera et…»

J’avais plus la force d’être en colère. Non… je voulais juste qu’il soit avec moi. Oui, quand il parlait tout à l’heure, je l’aurais frappé pour ses mots… mais s’il fallait que je le convainque, que je lui dise que tout se passera bien, je le ferais… parce qu’il n’était plus question de fuite maintenant, c’était moins facile qu’avant.



_________________
On m'a offert deux roses
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Damien Smith
I'm Just Living in a Hotel

Feat : Liam Hamsworth
Messages : 970
Date d'inscription : 19/01/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Jauge de Faim:
100/100  (100/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Retour à la maison (Melina)   Ven 31 Jan - 16:33

Oui, c’était un froussard, mais,  mais… mais c’était son beau-père et il le connaissait et même Damien avait du mal à se pardonner bon! C’était dit, il n’y arrivait pas. Alors comment le père de Mel y arriverait? C’était stupide sa réaction et encore aujourd’hui il était mitiger. Il aurait vraiment voulu cette enfant, vraiment. Il l’avait réalisé trop tard, mais il l’aurait aimé. Maintenant, imaginer dans le contexte social du moment. Mel aurait-elle survécu avec un poupon dans les bras. Parce que Damien aurait quand même dû partir en Floride, ils auraient quand même été séparés… Il avait des hypothèses plein la tête, mais en même temps… C’était normal d’y penser.

«Te rends-tu compte de ce que tu dis? Tu viens de passer assez de temps seul pour être capable de me dire que tu préfères rester ici? Et à cause de mon père?!»

Il fixa ses mains, il n’osait pas la regarder parce qu’il savait qu’il n’avait pas choisi les bons mots et il se refusait de lui faire de la peine. Il ne pourrait pas se le pardonner encore.

«Je me suis imaginé ta mort des centaines de fois de toutes les façons possible. Je t’ai cherché partout, j’osais changer de groupe parce que…parce que je voulais te trouver. Je voulais pas que tu sois mort…»

Lui aussi il avait eu peur, peur de la retrouver morte, la transformer en rôdeur ou pire, simplement changer par les événements, mais elle semblait toujours la même. Aussi parfaite. Il osa un regard vers elle et il vit ses yeux s’embués. D’accord, il avait perdu d’avance, fallait qu’il choisisse ses mots et ses futures actions.

«Tu…Damien, je veux que tu viennes avec moi… Mon père m’écoutera et…»

Elle n’avait pas l’air de vouloir continuer sa phrase, donc il décida de prendre la conversation en main, un mot à la fois. Fallait penser vite là. Donc, il se donna du temps en tendant les bras pour la saisir tout simplement. Comme avant, comme quand elle venait se blottir contre lui pour un câlin, ou après une dispute, ou tout simplement pour un film, ou un cauchemar. Il blotti son visage dans son cou. Au pire… il se mangerait une claque bien mérité. Il souriait, mais elle ne le remarquerait pas hein?

« D’accord, mais juste si tu me protèges de ton père, moi je te protégerai des rôdeurs. »

Il lui fit un petit bisou dans le cou avant d’ajouter.

« Et juste si… je peux faire dodo avec toi. »

Il  déplaça son nez dans les cheveux de Mel pour la chatouiller avant d’ajouter.

« Je pense que c’est ce qui m’a manqué le plus, ta présence. »

Il l’avait chuchoté, mais assez pour qu’elle l’entende, elle était à côté. Pourquoi elle l’aimait? Surement parce qu’il était adorable quand il ne se comportait pas comme un con. Par contre, il était con assez souvent.

_________________


L'homme a du génie lorsqu'il rêve.



On m'a offert quatre roses ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Melina McCain
I'm Just Living in a Hotel

Feat : Alexandra Daddario
Messages : 86
Date d'inscription : 23/12/2013
Age : 28

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
55/100  (55/100)
Jauge de Faim:
70/100  (70/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Retour à la maison (Melina)   Mer 5 Fév - 16:08

J’avoue que j’étais un peu hors de moi, il ne pouvait pas m’abandonner comme ça, pas une nouvelle fois! Oui, il resterait ici, mais pour moi, ça équivaudrait à un autre abandon et vraiment… j’aurais dû mal à y survivre de nouveau. Du moins, ma tête aurait du mal. À mes premières paroles, il resta muet. J’avoue que j’avais du mal, on dirait que j’avais besoin de lui dire ce que j’avais dans la tête et finalement, ma colère se transforma en tristesse… mêlée à de la colère, bien sûr, parce que vraiment, j’étais un peu fâchée, mais j’avais encore plus peur de le perdre à nouveau. C’est pourquoi j’arrivais pas à terminer ma phrase, j’avais pas envie de me mettre à pleurer comme une fillette. Pas aujourd’hui. Je m’étais reculer sous le coup de l’émotion, mais il me ramena à lui, j’aimais être contre lui et même si j’étais fâchée, il arrivait toujours à me rassurer. C’est fou comment j’étais contradictoire quand même. Il mit son visage dans mon cou. Ça me fit remonter une tonne de souvenirs en plus de me faire un peu frissonner. En réalité, avant l’épidémie, on n’avait pas vraiment eu de moment d’intimité, moi et Damien. Juste parce que je lui en voulais à mort. Là, il était si près et je sentis ma colère fondre comme glace au soleil brûlant.

Je vis la une technique typiquement Damien. Et ça marchait, sinon il ne l’utiliserait pas. Il me dit que si je le protégeais de mon père, il me protégerait des rôdeurs. J’eus un sourire de soulagement. Je voulais tellement qu’il vienne avec moi… Au même moment où je sentis le baiser dans mon cou, je levais une main à sa nuque. J’eus un frisson, il avait gagné là. Je fermais doucement les yeux puis il me fit rire à ses autres paroles. S’il dormait avec moi et je ne pus retenir mon commentaire cette fois.

«Tu es vraiment un crétin…»

Mais c’était dit presque tendrement. À croire que j’aimais les idiots. Génial. Mais pas n’importe quel idiot hein! Juste lui. La chatouille me fit pencher un peu la tête vers lui, comme pour tenter de me protéger de son attaque délicate. J’ouvris un peu les yeux. Ses paroles me firent l’effet d’un baume, un baume sur tout ce qui se passait. Parce que tant qu’il était avec moi, c’est vrai que je serais bien mieux dans ma vie de survivante. Je reculais un peu ma tête pour le regarder directement dans les yeux. Je détestais qu'il puisse gagner aussi facilement, mais je n’avais pas mis les barrières bien hautes pour nos retrouvailles. Je saisis doucement son visage entre mes mains, sa peau me manquait, même cette petite barbe, son regard… la sécurité que j’avais dans ses bras aussi.

«Alors, ne nous séparons plus, d’accord…»

Et ce n’était pas dit comme un ordre cette fois, non, c’était une demande, presque comme si je le suppliais. Je lui offris un faible sourire et sans crier gare, je m’approchais pour l’embrasser. Ça aussi, ça faisait longtemps, mais depuis que je l’avais vu endormi, je n’avais que cette envie-là. C’était peut-être un peu soudain pour moi qui pouvais faire un peu la timide, mais là, c’était comme… un besoin essentiel. Je tenais toujours son visage et j’avais fermé les yeux, ses lèvres étaient… mieux que dans mon souvenir.

_________________
On m'a offert deux roses
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Damien Smith
I'm Just Living in a Hotel

Feat : Liam Hamsworth
Messages : 970
Date d'inscription : 19/01/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Jauge de Faim:
100/100  (100/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Retour à la maison (Melina)   Jeu 6 Fév - 15:20

Rha là là, il ne faisait pas exprès d’être lui, mais en même temps vous vouliez quoi de plus? Il avait peur, très peur de faire face à ses gestes. Que le passé le rattrape quoi. Pire, imaginez qu’ils en fassent un deuxième… dans le contexte du moment vous voyez. Avec les rôdeurs et un bébé se faisant dévoré. Il l’embrassa tout de même dans le cou, il l’aimait tellement, juste qu’il n’était pas très bon pour faire les bonnes choses au bon moment, mais il était quand même très gentil. Elle glissa sa main dans ses cheveux, faisant remonter une bonne dose de frisson. Frisson qu’il n’avait pas eu depuis… au moins une éternité et demi, il avait compté.

«Tu es vraiment un crétin…»

« Je sais. »

Quoi? C’était quand même vrai qu’il était crétin, mais il était son crétin à elle. Il souriait maintenant, il était tellement bien. Elle se recula pour le regarder dans les yeux. Il adorait ses yeux.

Mais c’était dit presque tendrement. À croire que j’aimais les idiots. Génial. Mais pas n’importe quel idiot hein! Juste lui. La chatouille me fit pencher un peu la tête vers lui, comme pour tenter de me protéger de son attaque délicate. J’ouvris un peu les yeux. Ses paroles me firent l’effet d’un baume, un baume sur tout ce qui se passait. Parce que tant qu’il était avec moi, c’est vrai que je serais bien mieux dans ma vie de survivante. Je reculais un peu ma tête pour le regarder directement dans les yeux. Je détestais qu'il puisse gagner aussi facilement, mais je n’avais pas mis les barrières bien hautes pour nos retrouvailles. Je saisis doucement son visage entre mes mains, sa peau me manquait, même cette petite barbe, son regard… la sécurité que j’avais dans ses bras aussi.

«Alors, ne nous séparons plus, d’accord…»

« Jamais, jamais. Promis. »

Ce n’était pas une dure promesse à tenir, si son beau-père ne le tuait pas, ils pourraient rester ensemble longtemps. Ils étaient bien ensemble, mais encore mieux quand elle l’embrassa. C’était son moment préféré depuis plusieurs mois maintenant. La journée avait remonté la pente au top 1 de la meilleure journée du monde. Quand le baiser s’arrêta pour que le couple respire, il avança, sourire aux lèvres :

« Non, non, t’as dit qu’on se séparait jamais. Jamais, jamais. »

Il l’attira donc sous lui pour continuer de l’embrasser. Quoi? C’est elle qui l’avait demandé et Damien était un passionné. Il ne pouvait pas faire autrement que de continuer de l’embrasser. Glissant tranquillement ses doigts sur sa peau pour éveiller le passé.

_________________


L'homme a du génie lorsqu'il rêve.



On m'a offert quatre roses ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Melina McCain
I'm Just Living in a Hotel

Feat : Alexandra Daddario
Messages : 86
Date d'inscription : 23/12/2013
Age : 28

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
55/100  (55/100)
Jauge de Faim:
70/100  (70/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Retour à la maison (Melina)   Jeu 13 Fév - 18:40

Heureusement que je le connaissais en fait. L’air de rien, ça avait été sûrement aussi dur pour moi de l’ignorer avant l’épidémie que lui de subir le fait que je l’ignore. J’étais peut-être aussi idiote que lui au final… mais en même temps, j’étais folle de lui. Vraiment. L’amour rend aveugle à ce que l’on dit. Sauf qu’entre moi et Damien, c’était bien plus que de l’amour, on se connaissait depuis presque toujours. C’était mon meilleur ami, mon confident, mon complice… ça fait beaucoup de choses en une seule personne, c’est sans doute pourquoi, aujourd’hui, je passais au-dessus de tout ce qui s’était passé. J’avais besoin de lui dans son intégralité. Avant je me disais qu’on avait la vie devant nous, mais maintenant, il y avait une armée de rôdeurs qui étaient devant nous. J’étais fermement convaincue que si je l’avais trouvé mort, même mon père n’aurait pas pu me remettre sur pied. J’étais une émotive. Je sais. Et lui savait qu’il était un crétin, on était sur la même longueur d’onde quand même.

Je le regardais. Comme si c’était la première fois que je le voyais… mais aussi comme cette dernière. Je ne voulais plus me séparer de lui et je le dis à haute voix. Je voulais savoir s’il pensait comme moi… parce que oui, je faisais ma dure avec ma pelle et tout ça… mais j’étais une gamine au fond. Je fus presque soulagée quand il me dit que plus jamais on se séparait. J’étais d’accord. Je sais, ça faisait très petite fille qui croit aux contes de fées, mais j’avais le droit. Oui, j’avais le droit de redevenir un peu faible dans cette histoire. Comme pour sceller notre promesse, je l’embrassais. Vraiment, je n’en pouvais plus de me retenir. Et ce fut un baiser très très agréable. Puis il me fit littéralement rire avec ses paroles. Je l’adorais, moui, je sais. Je sais. Et je n’avais pas à discuter parce qu’il m’embrassa de nouveau. Comment oublier une épidémie de zombie en 2 étapes! En premier, un bisou et en deuxième, un autre bisou.

Qui disait qu’on ne pouvait pas profiter un peu de la vie même avec un temps pareil? Personne. De toute façon, c’était ça qui donnait de l’espoir alors moi… l’espoir, je m’y abandonne. Je frissonnais, je me sentais redevenir adolescente. Je rompis doucement le baiser, mes bras avaient entouré son torse. Je restais pas trop loin de ses lèvres. Je souriais, j’étais bien, vraiment bien.

«Jamais, jamais.»

Dis-je mi-espiègle, mi-sérieuse. Je le serrais doucement contre moi en me disant que l’idée de rester ici pour toujours serait une bonne idée. Je sais, c’était un rêve pas possible, mais quand même. Je glissais un peu mes mains sous son t-shirt… j’avais le droit! Et en plus, je voulais toucher sa peau. Faut avouer qu’elle m’avait manqué cette peau… Voilà, ma tête est maintenant dans un nuage et je deviens encore plus idiote. Pas grave, on allait être idiot ensemble. Le temps était précieux et ma course de longue haleine pour le trouver était finie et maintenant… on avait du temps à rattraper. J’étais… simplement trop contente et soulagée de l’avoir retrouvé, mon Damien.

«Je vote pour rester un peu ici avant de partir.»

Dis-je un peu timidement. Bah… oui, j’étais idiote d’être un peu gênée, quoi, même s’il me connaissait bien, j’étais comme ça. Je sais qu’il se moquerait gentiment de moi… mais il allait être d’accord, j’étais certaine.

_________________
On m'a offert deux roses
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Damien Smith
I'm Just Living in a Hotel

Feat : Liam Hamsworth
Messages : 970
Date d'inscription : 19/01/2014

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
100/100  (100/100)
Jauge de Faim:
100/100  (100/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Retour à la maison (Melina)   Ven 14 Fév - 7:39

Il était tellement bien le petit Damien. Au chaud, le cœur et l’esprit rempli d’amour. C’était tellement bon de la retrouver.

«Jamais, jamais.»

Elle était tellement mignonne. Tellement… magnifique et le mieux, elle était à lui. Oui, oui il collerait une flèche au fesse du premier essayant de lui voler. Il resterait avec elle et l’a protégerait quoi qu’il advienne. Sauf si Isaac le tuait, là c’était loin de son ressort. Il ne put s’empêcher de rire à son « jamais, jamais ». Non, non jamais, même pas pour aller à la toilette ou prendre une douche. Bon d’accord, c’était donc mentir un peu, mais juste un peu. Fallait pas lui mentir quand même… faudrait l’avertir un jour, mais pour le moment, il préférait de beaucoup l’embrasser. L’embrasser beaucoup, longtemps, souvent, différemment. Il frissona lorsqu’elle mit ses mains, toujours un peu froide, sous son chandail.

«Je vote pour rester un peu ici avant de partir.»

« Là tu parles ma belle, de toute façon j’avais quelque chose de très important à faire ici avant de partir. »


Et il recommença à l’embrasser et à la déshabiller. C’était un homme, fallait pas faire un plus un très longtemps avec lui. On était chanceux en prime… on était chez moi donc je savais ou je cachais les trucs importants du genre… qu’on ne fait pas la même erreur deux fois. Perdre un bébé c’était quelque chose, mais en concevoir un deuxième qui pourrait se faire manger, ça c’était non. Juste non. Rien n’empêchait que les deux amoureux fêtent leur retrouvaille longtemps. Ensuite se ferait le départ et il partirait pour l’hôtel avec Mel, ensemble, jusqu’à ce que la mort (ou Isaac) les sépare. Dans tous les cas… c’était la même chose hein.

_________________


L'homme a du génie lorsqu'il rêve.



On m'a offert quatre roses ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Retour à la maison (Melina)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Retour à la maison (Melina)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bon retour à la maison
» Retour à la maison [Agnès, Sybille et Nathan]
» Le retour à la maison
» Retour à la maison
» Retour à la maison.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Memento Mori :: Le Monde Extérieur :: Atlanta :: Habitations-