Memento Mori

Dans un monde envahi par les zombies, arriverez-vous à survivre ? Choisissez votre camp, choisissez votre survie... ou votre mort.
 

Partagez | .
 

 Amy - You'll not love me :')

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Amy - You'll not love me :')   Dim 13 Oct - 8:49


Nom : West 
Prénom : Amy 
Date de naissance : 14 Mai 1988 
Lieu de Naissance : Atlanta 
Âge : 23 ans   

Ancien metier : Étudiante en Médecine 
Groupe : Solitaire
Feat : Emilia Clark
Et vous ?  

Niveau : On verra 
Âge : 20 ans 
Comment avez-vous connu le forum ? Par magie

Physique
De sa silhouette, nous n’apercevons tout d'abord pas grand chose, il fait trop sombre. A peine voit-on qu'elle est fine et pas très grande. Elle ne doit pas mesurer plus d'un mètre soixante-huit, ce n'est pas grand chose. Elle craque une allumette et tout à coup, la lumière se fait sur son visage. Ses yeux bleus brillent d'un éclat étrange, un peu fou. Nous dirons que ce sont les circonstances, la solitude, qui lui ont donné cette apparence de folie. Ses cheveux blonds, presque blancs, brillent à la lueur de la flamme. Elle n'est pas spécialement belle, pas déplaisante non plus, somme toute banale. Son visage est ovale, ses joues un peu rondes. De son petit nez rond, elle hume l'air ambiant, pour savoir si des rôdeurs ou des humains se trouvent dans la parages. Dieu seul sait sur quoi elle préférerait tomber... Le fait est qu'il y a bien quelque chose. De ses lèvres pulpeuses, elle souffle la flamme, la lumière s’éteint. Elle est prête pour la chasse.

Caractère
Décrire le caractère d'Amy n'est pas chose aisée. Il faut dire qu'il y a l'avant et l'après épidémie. C'était une jeune femme curieuse et intelligente. Toujours un sourire angélique coincé sur les lèvres, elle paraissait inoffensive à quiconque ne voulait pas voir. Mais dans ses yeux, une lueur de folie brillait constamment. Elle était le genre de fille à cacher ses véritables désirs pour se fondre dans la masse. Ne jamais se faire remarquer, c'est ça le plus important. La vraie question est pourquoi est-ce si important pour elle ? Mais qui se soucie encore de l'avant ? L'après est bien plus important. L'épidémie l'a changé, comme tout le monde sans doute. Sa curiosité a disparu, parce qu'il le faut, pour survivre. Seule la survie compte désormais et elle est prête à tout pour cela, même si ça signifie passer le reste de sa vie seule. La solitude lui pèse, bien sûr, comme à tout le monde quand elle dure trop longtemps. Mais pour quelqu'un comme Amy, il n'y a pas d'autres solutions. Elle masque toujours ce qu'elle pense, ce qu'elle ressent, ce qu'elle veut. C'est devenu vital. Si quelqu'un découvrait son véritable but, aucun doute qu'il s'enfuirait en courant, mettant le plus de distance entre eux et à raison. Elle paraît toujours charmante mais la folie est encore plus visible dans son regard et même dans son sourire d'ange. Elle n'a peur de rien, la peur est une perte de temps. Et le temps est compté dans cette société, aucune chance qu'elle ne la gaspille dans des sentiments humains. Elle ne connait ni la peur, ni l'amour, ni la compassion. Tout ceci fait partie de l'ancien monde, celui dans lequel elle ne vivait que par ses craintes. Son ambition est devenue démesurée, tout s'offre à elle maintenant que les lois ont changé et que l'ordre ne règne plus vraiment. Elle qui ne rêvait de rien de plus que de devenir médecin, elle s'imagine maintenant régnant sur les survivants, faisant d'eux ce qu'elle désire. Et Dieu sait qu'elle en a des projets, pour l'espèce humaine...

Histoire
14 Mai 1988. Le soleil n'est pas encore levé quand une jeune femme de seize ans débarque à l'Eglise principale d'Atlanta. Elle est très mal en point, en sous-nutrition, sale et mal coiffée. Il ne fait aucun doute qu'elle vit dans la rue et consomme très probablement des drogues de diverses formes. Elle se présente sous le nom de Sasha mais refuse d'en dire plus à la bonne sœur qui la reçoit. Tout ce qui est clair, c'est qu'elle est enceinte jusqu'au cou et qu'elle a perdu les eaux. Les contractions sont de plus en plus rapprochées et, aux alentours de onze heures, elle donne finalement naissance à une petite fille qui semble par miracle en très bonne santé. Elle refuse de prendre la petite dans ses bras, ou seulement de la regarder. Les sœurs sont obligées de laisser la jeune mère seule un moment avec sa fille, le temps de contacter la mère Supérieure pour la prévenir de l'arrivée de l'enfant. Lorsqu'elles reviennent auprès d'elles, Sasha a disparu, laissant la petite fille sans sa mère.

25 Mai 1988. Le nouveau-né a passé quelques jours sous la garde des bonnes sœurs, mais il est temps maintenant pour elle de rejoindre l'Orphelinat du quartier, où elle se fait inscrire sous le nom d'Amy, choisi par celles qui se sont occupées d'elle depuis sa naissance.

Septembre 1995. Amy est une fillette particulièrement intelligente et éveillée pour son âge. Elle apprend très vite et surpasse tous les autres enfants dans tous les domaines. C'est la petite favorite des responsables de l'Orphelinat. Malheureusement, les temps sont durs et l'établissement vie des heures difficiles. Très peu d'enfants son adoptés et Amy ne fait pas partie du nombre. Elle vient de passer sept ans auprès de l'organisme et n'a toujours pas trouvé de famille qui veuille bien d'elle. C'est une petite fille solitaire, qui manque grandement de joie de vivre. Elle ne comprend pas pourquoi personne ne veut d'elle, depuis ses parents biologiques jusqu'aux familles qui viennent de temps en temps rendre visites aux enfants. Elle est très malheureuse et personne ne peut rien faire pour l'aider, si ce n'est Archie, un jeune garçon de son âge avec qui elle passe un peu de temps et qui est le seul à réussir à lui tirer un sourire ou un mot.

20 Décembre 1996. C'est sans doute le plus beau Noël d'Amy qui se prépare alors qu'un couple entreprend une procédure d'adoption à son encontre. Elle n'aime pas beaucoup les jeunes gens qui souhaitent l'adopter, à dire vrai. Ils sont trop gentils, trop souriants et trop bavards. Mais elle est heureuse que, pour la première fois de sa vie, quelqu'un veuille bien d'elle. C'est le miracle de Noël, c'est ce que tout le monde lui dit. Elle n'aime pas beaucoup ce couple mais elle est pleine de bonne volonté et prête à apprendre à les aimer, simplement parce qu'ils ont bien voulu d'elle.

17 Novembre 1997. La procédure d'adoption aura pris presque un an mais elle est finalisée ce jour-là. Amy quitte Archie et les autres enfants de l'Orphelinat, plus heureuse qu'elle ne l'a jamais été. Elle a peur aussi, peur de ne pas être à la hauteur pour ses nouveaux parents et de ne pas se faire à la vie de famille. Mais elle décide qu'elle fera tout pour leur plaire, vraiment tout, n'importe quoi. Ils n'auront qu'à demander et elle exécutera, ainsi ils ne voudront jamais se débarrasser d'elle. Elle passe sa première nuit dans le foyer de Margie et Declan West. Ils ont vingt-neuf ans tous les deux et Margie ne peut pas avoir d'enfants. C'est une vraie opportunité pour eux d'être tombés sur ce petit ange blond. Elle est si jolie et si sage, un vrai trésor. Dès la première nuit, Margie vient souhaiter une bonne nuit à sa nouvelle fille. Elle lui lit une histoire puis l'embrasse avant qu'elle ne s'endorme. Declan est un peu plus distant à ce moment là mais, alors qu'Amy dort profondément, il vient la réveiller et s'installe avec elle dans le petit lit. Il touche son petit corps fragile et la serre doucement contre lui. Il ne cesse de lui dire qu'il l'aime, plus que tout, qu'elle est sa fille chérie et qu'il veut lui montrer combien il l'aime. Amy est tellement heureuse. Elle n'aime pas tellement Declan et aurait préféré un autre père mais elle est heureuse que quelqu'un l'aime alors elle fait tout ce qu'il lui demande et jure même de ne jamais parler à sa nouvelle maman de ce petit moment privilégié entre un père et sa fille. Elle ne pourrait pas comprendre, elle pourrait en vouloir à Amy.

Janvier 1998. Amy va bientôt avoir dix ans et elle entre dans une école privée. Elle ne parvient pas à se faire d'amis, tout le monde déteste les premiers de la classe et la petite fille s'impose en tant que telle dès le premier jour. La petite Amy est très malheureuse, de plus en plus chaque jour. Archie et les autres lui manquent terriblement et parfois, elle voudrait retourner à l'Orphelinat. Elle déteste tous les élèves de l'école et elle déteste ses parents. Elle déteste Declan car il vient dans son lit toutes les semaines, voir plusieurs fois par semaine et qu'elle n'aime pas ce qu'il lui fait. Il sent très fort le Whisky, elle déteste cette odeur. Elle déteste Margie car elle ne voit pas que Declan est méchant, elle ne se rend compte de rien et joue les mères parfaites. Ce qu'elle aime par contre, c'est le tir à l'arc. C'est la seule chose bien que Declan ait fait pour elle : l'inscrire dans un club de tir et lui offrir son propre arc. Elle y va tous les samedis après-midi et progresse très rapidement. C'est le cadeau qu'il lui offre pour ne rien dire à personne, pour ne pas révéler leur petit secret. Elle s'en veut d'apprécier cela mais elle n'y peut rien. Parfois, elle rêve qu'elle lance une flèche en plein dans le cœur de Declan et qu'ensuite, il disparaît.

23 Juin 2006. Aujourd'hui, c'est le jour de la remise des diplômes. Amy a obtenu le sien avec un score plutôt incroyable. Elle va entrer dans la meilleure université d'Atlanta, où elle étudiera la médecine. Elle espère de tout cœur qu'un nouveau monde s'offrira à elle. De nouvelles personnes seront présentes, plus matures, plus sympa sûrement et elle ne sera plus traitée en paria parce qu'elle est la première de la classe. Seuls les meilleurs font médecine, elle se retrouva avec tous les premiers de la classe de tous les lycées de la ville et des alentours. Cela la réjouit d'avance. Ce qu'elle espère aussi, c'est qu'elle pourra quitter le domicile de ses parents adoptifs. Oh bien sûr, Declan ne vient plus lui rendre visite la nuit et ce depuis quelques années maintenant. Mais elle est détruite à tout jamais de ce qu'il lui a fait subir pendant six ans. Elle sait qu'elle ne s'en remettra jamais. Depuis qu'elle est en âge de comprendre ce qu'il lui a fait, elle ne rêve que d'une chose : partir loin, ne plus jamais les voir. Mais bien sûr, tout ne se passe pas comme elle le souhaite et Declan refuse de financer ses études et de l'aider si elle part. Pour une raison qu'elle ne comprend pas, il veut qu'elle soit toujours dans les parages. Margie s'y met aussi et la supplie de rester. Après tout la maison n'est pas très loin du campus et cela leur fera des économies, elle n'aura pas besoin de travailler. Tout est parfait... Amy cède à la pression de ses parents et reste au domicile familiale à contrecœur.

Septembre 2008. Amy a vingt ans. Elle entame sa troisième année d'étude et se révèle ne plus être la meilleure de sa classe. Les choses sont devenues plus compliquées en cours et elle adore ça. Pour autant, elle n'est plus le petit rat de bibliothèque qu'elle était enfant. Elle a découvert à quoi ressemblaient les soirées étudiantes, les fêtes des fraternités et n'en rate aucune, sous aucun prétexte. Elle y découvre ce qu'elle prend pour de l'amour, c'est-à-dire offrir son corps à qui veut bien d'elle et qui ne la rappellera jamais après une nuit. Les aventures de ce genre se multiplient grandement au cours de sa scolarité. Elle hait son corps, elle hait sa vie et ses parents. De nombreuses coupures font leur apparition sur ses avant-bras et sur ses cuisses. Elle croit que les hommes ne veulent d'elle que pour son corps et cherche à le dénaturer un maximum pour qu'ils cessent de la désirer.

14 Mai 2010. L'épidémie a fait son apparition depuis un mois déjà. Amy rentre tard chez elle après une soirée où, pour une fois, elle n'a trouvé personne pour passer la nuit avec elle. N'a cherché personne serait plus exact. C'est le jour de son vingt-deuxième anniversaire et elle désire le passer d'une toute autre manière qu'au lit avec un parfait inconnu. Elle a prévu cette soirée depuis des semaines et l'épidémie est une opportunité de rêve pour elle. Personne ne découvrira jamais ce qu'elle s'apprête à faire puisque les gens disparaissent partout dans le pays, dévorés par des zombies. Elle y pense depuis des mois, l'idée a germé dans son esprit lors d'une soirée un peu spéciale et depuis elle sait qu'elle va le faire. Elle entre silencieusement dans la grande maison. Ses parents sont probablement plongés dans le sommeil. Ses parents... C'est un rôle qui ne leur va pas vraiment mais elle n'en connaît aucun autre pour les nommer. La jeune femme monte d'abord dans sa chambre où elle récupère l'arc dernier cri qu'elle a reçu quelques jours plus tôt pour son anniversaire, puis elle se rend jusqu'à la chambre de ses parents. Ils regardent la télévision en silence. Depuis la porte entrouverte, elle tire une flèche en plein coeur à Margie. Declan pousse un hurlement paniqué, devinant sans doute ce qu'il va lui arriver. Elle attend quelques secondes, savourant les sensations de son premier crime, après quoi elle fait subir le même sort à Declan. Le sang abonde de leurs poitrines et se déverse sur les draps blancs. Sur la commode près de l'entrée, elle a déposé un scalpel en arrivant, elle le récupère et s'approche silencieusement du lit. A quoi bon ne pas faire de bruit alors qu'ils sont déjà morts ? Sans doute pour s’entraîner à ses futures chasses. Comme elle l'a apprit en classe, elle découpe certaines parties des deux corps et les plonge dans la glace.

L'odeur de la chair brûlée emplie la maison. Étrangement, cela excite Amy, elle qui avait peur de se trouver dégoûtée. Elle est assise à table, devant une assiette remplie de ce qui pourrait être un rumsteck. Elle plante sa fourchette dans la viande et découpe un morceau qu'elle porte à ses lèvres. Elle vient d'avoir vingt-deux ans et c'est la première fois qu'elle goûte à la chair humaine...  


1 Septembre 2011. L'épidémie zombie est installée depuis plus d'un an maintenant. Les rues d'Atlanta sont infestées. Amy s'en sort plutôt bien. Elle a préféré rester seule, ne pas s'attacher à un groupe. Ce nouveau mode de vie lui convient plutôt bien, il est parfait pour une jeune femme telle qu'elle, solitaire, cruelle et cannibale. Il lui arrive parfois de rencontrer des humains non-infestés. S'il s'agit d'hommes, elle les séduit et les ramène chez elle, où elle couche avec eux avant de les dévorer. S'il s'agit d'une femme, elle joue la carte de la chasseuse de zombie et, empoignant son arc, tire une flèche en plein cœur, à distance, et part récupérer le corps avant qu'un rôdeur ne s'en charge. Elle ne se nourrit presque plus qu'exclusivement de chair humaine, bien que cela devienne une denrée rare en ces temps maudits. Amy hésite donc à quitter le confort de la maison de ses parents pour un camp de réfugier, où elle pourra se faire une petite réserve de nourriture, voir même asseoir son autorité. Qui sait ce qui pourrait arriver...


Dernière édition par Amy West le Lun 14 Oct - 8:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Alyana Johnson
I'm A Lonesome Wolf

Feat : Emilie De Ravin
Messages : 976
Date d'inscription : 04/10/2013

Feuille de personnage
Jauge de Survie:
30/100  (30/100)
Jauge de Faim:
30/100  (30/100)
Matériel de Survie:

MessageSujet: Re: Amy - You'll not love me :')   Dim 13 Oct - 9:10

Que dire mis à part que ta fiche est juste parfaite ! **
Sanglante, glauque, toussa toussa... j'espère ne jamais croiser ta route, haha !

Bref, je te valide. Passons maintenant à la deuxième bonne nouvelle... toi qui voulais ton arc, je pense que tu l'auras puisque tu as 162 lignes de fiche :p Ce qui fait... 810 points RP.

Tadaaaaaam ! Very Happy

Tu peux aller demander tes trucs, pendant que je te valide :p

_________________

Life can be so cruel


On m'a offert trois roses ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Amy - You'll not love me :')

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» 05. I Love Rock'n Roll [PV ERIN]
» I love America

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Memento Mori :: Avant de Survivre... :: Carte d'Identité :: Survivants Refusés ou Morts-